Santé des jeunes : La Bretagne s’engage

Lors de la Commission permanente du 25 octobre, les élus régionaux ont validé les 50 dossiers retenus suite à l’appel à projets “soutien aux dynamiques locales de prévention pour la santé des jeunes en Bretagne”. A travers cette opération, la Région souhaite épauler les structures qui mènent des actions de prévention et d’information auprès des 15-29 ans, sur la période 2012-2014.

Alors qu’elle s’est toujours inscrite dans des démarches d’information et de prévention, la Région souhaitait s’engager davantage encore pour promouvoir la santé auprès des 15-29 ans. Elle a lancé, en mai dernier, cet appel à projets portant sur 4 thématiques jugées prioritaires pour la Bretagne : la prévention des conduites addictives, la prévention du mal-être et du suicide, la promotion de la santé dans la vie affective et sexuelle et la promotion d’une hygiène de vie saine.

50 dossiers se partagent une enveloppe de près de 855 000 €

Le comité d’analyse, composé des services de la Région et de partenaires institutionnels(1) spécialisés dans les questions de santé, a dû faire face au franc succès remporté par cet appel à projets : parmi les quelque 150 candidats, 50 dossiers ont été sélectionnés pour bénéficier d’une aide de la Région variant de 3 500 à 45 000 €, sur la période 2012-2014, soit une enveloppe globale de près de 855 000 € sur 3 ans.

Au-delà de la pertinence et de la qualité du projet, la Région s’est attachée à soutenir les actions de sensibilisation portées par des acteurs de proximité et inscrites dans la durée, tout en accompagnant l’élaboration de supports de prévention transposables à d’autres territoires ou utilisant des formats attractifs pour les jeunes. Elle tient également à accompagner les actions de formation qui contribuent à la constitution, en Bretagne, d’un maillage de professionnels sensibilisés aux questions de prévention et de promotion de la santé, ainsi que les opérations visant à responsabiliser les jeunes et à les accompagner vers un rôle de relais sur ces enjeux.

Parmi les 50 dossiers sélectionnés, on peut citer des actions aussi variées que le “magazine radiophonique breton de la santé” de Radio Campus, la création d’un jeu de société pour la prévention des risques liés aux outils numériques à Lorient, l’expérimentation d’un outil interactif de prévention de l’alcoolisation excessive des jeunes à Rennes, la formation des professionnels au repérage de la crise suicidaire chez les apprentis dans les Côtes d’Armor, des actions de prévention et de promotion de la santé à destination des jeunes Finistériens de 12 à 25 ans par l’Association Parentel qui propose un service d’écoute téléphonique ou encore les projets de plusieurs associations qui visent à favoriser les bonnes pratiques alimentaires des résidents des foyers de jeunes travailleurs.

Renforcer les moyens dédiés à l’écoute des jeunes sur le terrain

Cette commission permanente du 25 octobre est également l’occasion pour la Région de renforcer son soutien aux structures portant les 13 Points accueil écoute jeunes (PAEJ)(2) existants en passant par un engagement de 45 000 à 60 000 € sur 3 ans.

Les PAEJ répondent à l’ambition régionale de contribuer au bien-être des jeunes en leur donnant accès, quel que soit le territoire, à une écoute inconditionnelle et gratuite sur les questions de santé.

D’un point de vue pratique, le principal volet de leur activité concerne la mise en place de permanences d’écoute accessibles aux jeunes qui peuvent être complétées par des entretiens sur rendez-vous, des interventions dans les lieux fréquentés par les jeunes ou par la participation à des actions de prévention. Les PAEJ se situent en amont de toute prise en charge médicale ou sociale mais sont en mesure de faire prendre rapidement le relais par les structures de droit commun.

La Région considère que les Points Accueil Ecoute Jeunes constituent un maillon essentiel parmi les acteurs de santé pour la jeunesse, et souhaite conforter ce dispositif fragilisé depuis plusieurs années par une diminution des aides qui leur sont accordées.

En savoir plus sur la région Bretagne : www.bretagne.fr


(1) Les membres invités au comité d’analyse : Agence régionale de santé, la Direction régionale de la jeunesse, des sports et de la cohésion sociale, le Rectorat de l’Académie de Rennes et les Conseils généraux des Côtes d’Armor, du Finistère, de l’Ille-et-Vilaine et du Morbihan.

(2) Les PAEJ du pays de Vannes (Maison du Mené), du pays de Lorient (SESAM Bretagne), du pays du Centre Ouest Bretagne (SESAM Bretagne), du pays de Brest (association PEP29), du pays de Cornouaille (association PEP29), de la Ville de Rennes (CRIJ), du pays de Fougères (Mission locale), du pays de Saint-Malo (syndicat mixte du Pays de St Malo), du pays de Guingamp (SESAM Bretagne), du territoire de Lannion (Association Beauvallon), du Pays de Morlaix (SESAM Bretagne) du territoire de Paimpol (Fond Beausauveur Bégard), du pays de Saint-Brieuc (Association Beauvallon).

Publié le 30 octobre 2012, dans Santé & Social, et tagué , , , , , . Bookmarquez ce permalien. 1 Commentaire.

  1. Je trouve cette initiative très importante. La prévention est le meilleur moyen pour les jeunes de rester en bonne santé le plus longtemps possible. De plus, proposer des soins gratuits est le meilleur moyen de persuader ces jeunes à prendre le temps de consulter.

Répondre à Julia Annuler la réponse.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s