Archives de Catégorie: Habitat

# @Icade_Officiel : Indicateurs au vert pour l’activité d’Icade au 1er trimestre

ICADE LOGO

Source : Icade

Foncière Tertiaire :

o Poursuite de la hausse du taux d’occupation financier des actifs de la Foncière Tertiaire à 91,7%, soit +0,6pt vs fin 2016, dont +0,8 pt sur les Parcs d’affaires à périmètre constant ;

o Commercialisation soutenue sur le trimestre : signature de nouveaux baux pour 37 400 m² ;

o Renouvellement de baux pour 51 300 m² (dont 2 immeubles de bureaux situés à Villejuif), durée moyenne supérieure à 8 ans ;

o Signature de promesses de vente de trois actifs de bureaux à Villejuif pour 225 M€ et 43 000 m².

Foncière Santé :

o Acquisition de 2 cliniques début avril 2017 pour près de 53 M€ (droits inclus) ;

o Cession au 31 mars 2017 de la polyclinique Les Chênes d’Aire-sur-l’Adour pour 5,6 M€ net vendeur ;

o Investissements en croissance dans le cadre des opérations en développement (37,5 M€ sur le trimestre).

Promotion :

o Hausse sensible du CA économique1 à 217,3 M€ (+ 12,8%2), portée par l’activité Promotion Logement (+24,8%) ;

o Hausse de 10,3% des réservations sur l’activité de Promotion Logements2 ;

o Poursuite de la progression du backlog à 1 574 M€ au 31 mars 2017 ( +1,8%2) ;

o Partenariat avec Poste Immo visant à créer une société de promotion de plein exercice Arkadea.

Concrétisation des opérations de synergies Foncière Tertiaire / Promotion en province : projet de 70 000 m² sur le site Latécoère à Toulouse

Perspectives 2017 sur le Cash-flow net courant confirmées : hausse d’au moins 4% par rapport à 2016

Pour lire le communiqué de presse sur les résultats du premier trimestre, cliquez ici

Fédération ESH : 6 propositions pour pérenniser le modèle HLM @FederationESH @BergerParis

Source : Fédération des ESH


La Fédération des entreprises sociales pour l’habitat (Esh), qui représente 240 sociétés Hlm gérant 2,3 millions de logements, publie une étude menée avec le cabinet de conseil en stratégie Roland Berger sur les Esh et le logement social en France. 

Elle évalue l’impact du secteur Hlm sur l’économie française et scénarise les effets des principales propositions des candidats à la présidentielle sur le modèle des Esh. La Fédération s’est appuyée sur ses enseignements pour avancer 6 propositions visant à améliorer et pérenniser le modèle français du logement social.

L’étude dresse dans un premier temps un tableau des coûts et bénéfices du secteur du logement social dans l’économie française. Il en ressort que si le secteur locatif libre consomme moins d’aides publiques, sa contribution sociale se situe en deçà de celle du logement social.

« L’étude montre que les contributions du logement social dans l’économie sont significatives. D’une part car il permet un supplément de pouvoir d’achat à ses locataires via une baisse de loyer de 4,5 milliards d’euros. D’autre part, car le secteur dégage 0,6% de PIB au profit de l’économie nationale et génère 260 000 emplois directs et indirects : une contribution plus forte que le privé », souligne Valérie Fournier, Présidente de la Fédération des Esh

Allocation unique, abandon potentiel du tiers payant, taux de TVA réduit, adaptation de la loi SRU, TFPB, … l’étude se penche ensuite les grandes thématiques et propositions émises par les candidats à la présidentielle sur le logement social et modélise cinq scénarios pour simuler et chiffrer leurs impacts sur le modèle des Esh.

Pour répondre à ces différents scénarios d’évolution, la Fédération des Esh réaffirme la nécessité d’améliorer et de pérenniser le modèle français du logement social et formule 6 propositions en ce sens :

1. Mieux prendre en compte les réalités démographiques et sociales dans les territoires, métropolitains et d’outre-mer


2. Sanctuariser le rôle des aides personnelles au logement et du tiers-payant


3. Pérenniser la capacité du logement social à contribuer au modèle économique et social français

4. Alléger la règlementation, en particulier dans la construction neuve, afin de diminuer les coûts et de
réduire les délais


5. Donner au NPRU les moyens et les conditions de son succès par un retour de l’Etat dans son financement


6. Soutenir le « HLM » comme réponse à certains dysfonctionnements sociaux de la Cité et du marché
.

Télécharger l’étude 

« Le développement du #BIM dans le secteur du #logement social » @UnionHlm

Source : union-habitat.org

L'union sociale pour l'habitat

Telle est la thématique retenue pour le grand colloque qui se tiendra le 3 mai prochain à Paris, organisé par l’Union Sociale pour l’Habitat, la Caisse des Dépôts et le laboratoire PREFICS de l’Université Rennes 2.

Ce colloque destiné aux organismes Hlm et à l’ensemble des chercheurs et professionnels de l’habitat s’intéressant aux problématiques de la maquette numérique (entreprises de construction, organismes de formation, architectes, bureaux d’études techniques, services de l’Etat et des collectivités locales), a pour mission de présenter les différents atouts du développement des maquettes numériques dans le secteur du logement social et du même coup de faire ressortir les changements organisationnels impliqués par ces dernières.

 » Le développement du BIM dans les processus de construction et de réhabilitation de logements sociaux est présenté comme un levier de performance économique, patrimoniale et sociale. Si elle semble inéluctable à terme, dans un mouvement global de rationalisation de l’activité à des fins d’optimisation et dans un contexte de recherche d’économies, la mobilisation des outils numériques pour concevoir, construire et gérer les logements sociaux soulève un certain nombre d’interrogations, dans un secteur en profonde mutation. Afin de débattre de ces questions, l’Union sociale pour l’habitat, la Caisse des Dépôts et le laboratoire PREFICS de l’Université Rennes 2 organisent un colloque dont la matinée sera consacrée essentiellement aux résultats d’une recherche conduite avec six organismes Hlm. L’après-midi, plusieurs acteurs et chercheurs présenteront une série de communications sur le thème des évolutions organisationnelles entraînées par la maquette numérique ».

En savoir plus

Lire aussi :

@Institutionnels       @royojm                     @AlexandraPoloce

 

Relation bailleur-locataire : vers un fonds unique de dépôts de garantie @emmacosse @Logement_Gouv

Source : Ministère du logement 

Le Conseil général de l’environnement et du développement durable (CGEDD) a publié le rapport sur l’amélioration des rapports locatifs et la question des dépôts de garantie. Le rapport analyse l’instauration d’un mécanisme de consignation des dépôts de garantie locative.

Versé par le locataire à son propriétaire lors de la signature de la majorité des contrats de location, le dépôt de garantie fait l’objet de nombreux conflits locatifs.
La création d’un fonds unique de centralisation des dépôts de garantie, géré par une institution publique, permettrait d’assurer la sécurité des sommes versées et leur portabilité à chaque déménagement. Ce fonds minimiserait ainsi les risques de litiges entre propriétaires et locataires en faisant intervenir un tiers dans la gestion du dépôt de garantie.

Le rapport du CGEDD conclut que la création d’un fonds unique de dépôts de garantie, pour être justifiée, doit être mise au service de politiques publiques visant notamment à la solvabilisation des locataires ou à l’amélioration de la qualité des logements locatifs.
Estimé à terme à près de 4 milliards d’euros, ce fonds pourrait ainsi notamment bénéficier au financement de la transition énergétique, à des actions en faveur de la décence des logements ou encore à la sécurisation locative.

…lire la suite du communiqué

@Institutionnels       @royojm                     @AlexandraPoloce
<a rel= »me » href= »https://plus.google.com/107146227449191020933/« ></a>Mon profil Google
<a href= »https://leblogdesinstitutionnels.fr/about-me » rel= »author »> Ma bio en résumé</a>

À la quête d’un nouveau mode d’habitat @Abbe_Pierre

Source : fondation-abbe-pierre.fr

« Le but de ce documentaire est d’ouvrir un champ des possibles et peut-être de donner envie aux autres d’aller en quête de leur propre mode d’habitat, afin ne plus subir le modèle unilatéral dicté par notre société. Selon moi, remédier à la crise du logement passe par le collectif, l’autogestion et la néo-ruralité. Je pense qu’il faut, selon les contextes, balayer l’approche individualiste et le modèle économique du logement en réduisant son coût, en partageant et en autoconstruisant. »

En savoir plus

Lire aussi :

@Institutionnels       @royojm                     @AlexandraPoloce