50 000 utilisateurs ont déjà découvert les bornes de réalité virtuelle du Grand Paris Express… Et vous ? @GdParisExpress

Source : Société du Grand Paris

La Société du Grand Paris annonce la diffusion de six nouvelles œuvres numériques aux abords des chantiers du Grand Paris Express. Sous la forme de courtes vidéos 360°, chacune d’elles est intégrée à une borne de réalité virtuelle Timescope installée dans l’espace public, accessible librement au public.

Dans le cadre de sa programmation artistique et culturelle, la Société du Grand Paris met à profit le temps des chantiers pour faire émerger une nouvelle génération de talents d’artistes et créateurs : Génération Express.
Numéri-Scope, premier appel à projet lancé par la Société du Grand Paris à destination d’artistes de moins de 35 ans, vise à révéler la jeune création numérique. Un jury composé de représentantes des territoires, des directeurs des affaires culturelles des villes et de Sylvain Lizon, ancien directeur de l’Ecole Nationale Supérieure d’Arts de Paris-Cergy, partenaire du projet, a sélectionné douze équipes lauréates…

…Lire la suite…

10 ans de démarche développement durable à l’Hôpital Privé Nord Parisien de Sarcelles @La_FHP

Source : FHP

Construit en 1963 pour mieux couvrir les besoins des habitants en chirurgie et en obstétrique de la ville nouvelle de Sarcelles (95), l’Hôpital Privé Nord Parisien (HPNP) offre aujourd’hui une médecine de pointe et de proximité. Il a été l’un des premiers à s’engager dans une démarche de Responsabilité Sociétale de l’Organisation (RSO) et fait figure d’exemple. Il a inauguré en décembre dernier son nouveau centre de néphrologie qui concrétise la mise en application de dix ans d’enseignements. Cet engagement est aujourd’hui labellisé THQSE®, niveau or.

La RSO, un outil au service de la performance globale

La fonction même de l’hôpital oblige à une grande responsabilité et à un devoir d’exemplarité pour d’abord ne pas nuire et ensuite soigner. Par cette volonté, l’objectif est de participer à la préservation des ressources pour les générations futures tout en offrant aux usagers une médecine de pointe…

En savoir plus

Un outil de simulation en ligne est disponible pour vérifier la conformité du loyer à Lille @MEL_Lille @lillefrance

Source : Métropole européenne de Lille

Après une première tentative en 2017, l’encadrement des loyers sur les communes de Lille, Hellemmes et Lomme entrera en vigueur le 1er mars prochain. Cet encadrement s’inscrit dans le cadre de la loi ELAN  qui permet l’expérimentation du dispositif pendant 5 ans. La loi ELAN prévoit l’encadrement des loyers dans les métropoles en situation de forte tension immobilière. Dans les métropoles de plus de 55 000 habitants, comme celle de Lille, c’est l’établissement public de coopération intercommunal, la MEL donc, qui a pour mission de solliciter l’État afin de prendre part à cette expérimentation. Le conseil métropolitain a ainsi voté en ce sens au printemps 2019 et un projet de candidature a été remis à l’État. Le décret a été officiellement publié par l’État le 24 janvier dernier.

Comment ça marche ?

Concrètement, cela signifie que les loyers des logements locatifs privés situés à Lille feront l’objet d’un encadrement et que les baux signés ou renouvelés à compter du 1er mars devront respecter un loyer plafond, dit « loyer de référence majoré » décliné par type de logement et par secteur géographique. Ces loyers de référence seront donc déterminés chaque année selon le marché de l’immobilier, la situation géographique du logement ainsi que sa surface.

Un outil de simulation en ligne a été mis en place et peut vous aider à déterminer si votre loyer est conforme à ce nouvel encadrement.

Cliquez ici pour accéder à l’outil de simulation en ligne

La Région à la reconquête des friches franciliennes @iledefrance

Source :  Région Ile de France

En lançant un appel à manifestation d’intérêt en direction des collectivités, la Région Île-de-France souhaite limiter l’étalement urbain et préserver les terres naturelles et agricoles en transformant les zones de friche de son territoire.

Comment valoriser les friches industrielles, commerciales ou agricoles qui existent sur le territoire francilien ? Afin de lutter contre ce gaspillage foncier et l’étalement urbain qui grignote les terres agricoles, la Région Île-de-France lance un plan intitulé « Reconquérir les friches franciliennes ».

Ce plan prend la forme d’un appel à manifestation d’intérêt (AMI) ouvert aux collectivités franciliennes confrontées à un site en friche dont le recyclage s’avère difficile :

  • Communes,
  • Établissements publics de coopération intercommunale à fiscalité propre,
  • Établissements publics territoriaux franciliens.

En savoir plus

Est Ensemble lutte contre l’habitat insalubre et dégradé sur le territoire @Est_Ensemble

Source : Est Ensemble

Est Ensemble lutte contre l’habitat insalubre et dégradé sur le territoire. Une politique qui conduit à la démolition de certains bâtiments tels que ceux situés 26 rue du Pré Saint-Gervais à Pantin.

Est Ensemble agit contre les logements insalubres et dégradés des particuliers sur son territoire. En plus de ses actions de prévention et d’aide à la réhabilitation auprès des propriétaires, la collectivité procède parfois à l’acquisition des logements afin de les réhabiliter directement.

Mais il arrive dans certains cas que les bâtiments ne puissent pas être remis en état. Dans ce cas, le Territoire doit procéder à leur démolition, afin de faire reconstruire à leur place des logements neufs.

C’est le cas des batiments situés au 26 rue du Pré Saint-Gervias et 53 rue des Sept Arpents à Pantin, dont la démolition vient de s’achever. Cette opération est sous la maîtrise d’ouvrage de la Soreqa, société de requalification des quartiers anciens dégradés. Elle s’inscrit dans la transformation du quartier des Sept Arpents, pilotée par Est Ensemble avec les Villes de Pantin et du Pré Saint-Gervais.

En savoir plus sur l’action d’Est Ensemble pour la résorption de l’habitat insalubre