Jean Faussurier, nouveau Directeur Immobilier IDF de SNCF Immobilier @SNCFimmobilier

Source : SNCF Immobilier

Jean Faussurier prend la tête de la direction immobilière d’Ile-de-France de SNCF Immobilier

sncf-immobilier

Jean Faussurier, ingénieur de l’École nationale des travaux publics de l’État, titulaire d’un MBA HEC et auditeur au centre des hautes études sur l’Asie moderne, était depuis 2015 directeur de l’Accès au réseau Ile-de-France de SNCF Réseau.
Après avoir exercé différentes fonctions à la direction de l’architecture du ministère de l’Equipement, puis dans le développement hôtelier et immobilier, et l’aménagement urbain, il a rejoint en 1993 le ministère chargé des Transports et du Logement, à la direction des Affaires économiques et internationales. Rapporteur à la direction générale de la Concurrence de la Commission européenne de 1997 à 2000, il a rejoint RFF en 2001 au poste de directeur des Affaires européennes et internationales, puis directeur du service de l’Animation stratégique. Entre 2010 et 2012, il a assuré la direction des projets Eole et NExTEO, avant de devenir directeur Ile-de-France de RFF (2013-2015).

Consulter le communiqué de presse

A lire également :

L’AFD : ses engagements à + de 10 milliards d’€ en 2017 @AFD_France @RiouxRemy

Source : L’Agence Française de Développement

L’Agence Française de Développement dévoile ses résultats de 2017 avec plus de 10 milliards d’euros d’engagements et une hausse de 11% de ses activités en 1 an ! 

Image associée

Les chiffres clés de l’activité 2017 de l’AFD :

  • 10,4 Md€ d’engagements (+ 11 %) ;
  • forte progression de l’activité à destination des entreprises, des collectivités et des OSC* du sud (+ 30 %), notamment via Proparco, filiale 100 % dédiée au secteur privé ;
  • forte croissance des engagements en Afrique (+ 15 %), dans le cadre notamment de l’Alliance Sahel ;
  • 4 Md€ pour le climat, soit 50 % du total des engagements ;
  • 1,6 Md€ pour l’outre-mer ;
  • 752 projets avec des impacts concrets mesurables : de l’eau potable pour 822 000 personnes, 3 395 MW d’énergies renouvelables installées, la scolarisation de près de 400 000 jeunes filles ou encore la protection ou la restauration de 15 millions d’hectares d’espaces naturels.

Rémy Rioux, son directeur général, décrypte la stratégie de l’AFD :
« L’année 2017 a été marquée par un accroissement rapide et ambitieux des financements de l’AFD. Nous avons tout particulièrement mis l’accent sur le renforcement de notre activité dite non souveraine, à destination de la société civile, des collectivités territoriales, du secteur privé du Sud, en progression de 30 % et représentant près de 5 milliards d’euros, mais aussi à destination des banques de développement nationales et multilatérales, les institutions européennes et les grandes fondations. Avec 10,4 milliards d’euros d’engagements, l’AFD poursuit sa trajectoire de croissance pour accompagner les grandes transitions dans les pays en développement. À la demande du gouvernement, nous sommes en train d’arrêter notre nouvelle stratégie pour donner plus de force et de lisibilité encore à notre action, et pour contribuer à l’émergence d’un monde en commun. »

Pour consulter les résultats annuels de 2017 en intégralité, cliquez ici

A lire aussi :

Hausse des prix immobiliers : Lyon passe devant Paris et Marseille ! @SeLoger

Source : Edito se Loger

A Lyon, les prix de l’immobilier grimpent très rapidement, avec une hausse de 8.4% sur les 12 derniers mois. La ville de Lyon deviendrait-elle plus chère que Paris ou Lille ?

nouveau-logo-se-loger

Hausse des prix immobiliers au m² : Lyon devant Paris et Marseille

À Lyon, immobilièrement parlant, force est de constater que la tendance est haussière. Sur les douze derniers mois, celle que l’on surnomme la Capitale des Gaules a ainsi vu les prix de ses appartements anciens gagner plus de 8 % (8,4 % pour être exact). Encouragés par des taux d’intérêt historiquement bas, beaucoup d’acheteurs potentiels, qui ne faisaient jusqu’alors que caresser l’idée de devenir propriétaires d’un logement à Lyon, mettent désormais leurs projets à exécution. Et de cette augmentation du nombre d’acheteurs découle logiquement une poussée des prix immobiliers lyonnais. Si Bordeaux (+ 13,6 %) ou encore Lille (+ 9,8 %) font mieux que la préfecture de la région Rhône-Alpes-Auvergne, Paris (+ 8 %) et Marseille (+ 1,6 %), ses deux rivales, sont battues…

Dans le Ier arrondissement lyonnais, les prix au m² bondissent de 22,3 %

À l’exception notable du IVe arrondissement (Gros Caillou, Serin-Gillet), sur les douze derniers mois, tous les arrondissements lyonnais affichent des prix immobiliers en hausse. Avec un gain de 22,3 %, la médaille d’or revient au Ier lyonnais (la Croix-Rousse, Presqu’île, Croix-paquet). Sur la deuxième marche du podium, c’est le VIIe arrondissement (la Guillotière, Jean Macé, Gerland) de la ville que l’on retrouve. Les prix des appartements dans l’ancien y sont de 12,7 % plus élevés qu’ils ne l’étaient il y a un an de cela… Lui emboîtent le pas les IIe (+ 10,9 % / Cordeliers, Bellecour) et Ve (+ 9,1 % / Vieux Lyon, Sainte-Irénée) arrondissements lyonnais.

Cliquez ici pour en savoir davantage…

A lire également :

J Leglise, président de la nouvelle Conférence des Directeurs d’Hôpitaux MCO de la FEHAP @FEHAP_actu

Source : FEHAP

La FEHAP, Fédération des Établissements Hospitaliers et d’Aide à la Personne,  a récemment crée une conférence des Directeurs Généraux d’Etablissements MCO privés non lucratifs. Jacques Leglise, Directeur Général de l’hôpital Foch à Suresnes, la préside.

Jacques Léglise

Composée de 30 établissements membres représentant l’ensemble des établissements MCO (Médecine-Chrirugie-Obstétrique) de la FEHAP, la mission de cette conférence est en priorité de mobiliser les atouts de nos établissements autour des enjeux de transformation du système de santé dans le cadre de notre fédération tournée vers le sanitaire comme le médico-social. Elle contribuera à porter, au sein de la FEHAP, la défense et les intérêts des établissements privés à but non lucratif auprès des pouvoirs publics.

La Conférence des Directeurs Généraux  travaille, d’ores et déjà, sur les enjeux qui attendent les établissements dans les semaines et les mois à venir, avec un programme de travail ambitieux dont les priorités 2018 portent notamment sur :
–  Les conséquences de la campagne tarifaire 2018 qui fait subir au secteur privé non lucratif un arbitrage financier  particulièrement défavorable ;
– La poursuite des travaux concernant la réforme du financement, en veillant à la prise en compte des spécificités des ESPIC et notamment la compensation du différentiel de charges sociales avec les établissements publics de santé ;
– La participation, dans le cadre de l’article 51 de la LFSS 2018, aux travaux favorisant l’émergence d’organisations innovantes et permettant de nouveaux modes de financement combinant parcours de vie et de santé,   épisodes de soins,  enjeux populationnels et territoriaux.

Cette instance nouvelle s’intègre au sein de la fédération dans une complémentarité avec les travaux menés par l’ensemble des Commissions nationales déjà existantes, et vient renforcer la spécificité de l’approche transversale de la FEHAP sur l’ensemble du champ de la protection sociale : sanitaire, médico-social et social.

Pour en savoir davantage et voir la liste des 30 hôpitaux privés non lucratifs, cliquez ici

 

A lire également :

Humanis et Aetna International signent un accord de partenariat @GroupeHumanis @Aetna

LogoHumanis-CMJN
Source : Humanis
Dans le cadre des activités d’assurances de personnes en mobilité internationale, le groupe de protection sociale Humanis s’associe avec Aetna International, la division mobilité du leader américain d’assurances santé, pour offrir à l’ensemble de leur clientèle entreprises les meilleurs avantages et services, en matière de soins de santé, pour leurs collaborateurs expatriés.

Humanis et Aetna International signent un accord de partenariat pour protéger les salariés expatriés et leur offrir une couverture santé partout dans le monde.

Ce partenariat stratégique permet aux deux groupes de compléter leur savoir-faire respectifs en matière de protection sociale, de répondre aux nouvelles exigences réglementaires en matière de mobilité internationale et de permettre à leurs clients de maitriser les coûts de frais de santé liés au pays d’expatriation.

Le premier volet de cet accord consiste pour Humanis à compléter son offre d’assurance pour deux destinations : les Etats-Unis et les Emirats Arabes Unis. Grâce à ce partenariat, les clients pourront optimiser  leurs frais de santé aux Etats Unis et bénéficier d’un accès à l’un des plus vastes réseaux locaux de soins et de pharmacie, ainsi qu’une couverture santé adaptée aux standards de prise en charge du marché américain et des Emirats Arabes Unis, et conforme réglementairement aux exigences des autorités locales.

De son coté, Aetna International renforce sa présence en Europe et propose aux populations d’expatriés américains les meilleurs forfaits de couverture santé « à la française ».

La clé du partenariat entre Humanis et Aetna International s’appuie sur le maintien d’une relation client simplifiée grâce à un guichet unique d’adhésion, une interlocution unique et une grande homogénéité dans les services proposés. La possibilité de maintenir les couvertures en complément de la CFE (Caisse des Français de l’Etranger) [1], afin de permettre une continuité parfaite avec les régimes de protection sociale français, a également été un point critique dans la décision de ce partenariat.  Lire la suite

« Cet accord avec Aetna International s’inscrit dans la stratégie de partenariats en architecture ouverte d’Humanis et conforte nos ambitions de développement des activités de mobilité internationale. Notre objectif est de capitaliser sur les synergies entre nos deux groupes pour optimiser notre offre globale en santé tout en gardant notre spécificité de guichet unique de la protection sociale à la Française », déclare Sylvaine Emery, directrice des activités internationales du groupe Humanis.