Villes, agriculture & alimentation : les initiatives des collectivités se multiplient @France_Urbaine @CaissedesDepots

   Source : France urbaine

Devant l’enjeu croissant que revêtent l’agriculture urbaine et les politiques alimentaires, les initiatives des collectivités se multiplient. En tant qu’association d’élus des grandes villes, métropoles et grandes intercommunalités, France urbaine a conduit, tout au long de l’année 2017, une réflexion sur le thème de l’agriculture et de l’alimentation.

Réalisée en partenariat avec le ministère de l’Europe et des Affaires étrangères, Vivapolis et la Caisse des dépôts, cette réflexion  a abouti à la réalisation d’une  publication intitulée : «  Villes, agriculture et alimentation : expériences françaises ». Trente collectivités, parmi lesquelles l’ensemble des vingt-deux métropoles, ont pris part à ce travail de recensement des stratégies alimentaires territoriales et des projets les plus innovants dans le domaine de l’agriculture urbaine et péri-urbaine.

Lire la suite

2 quartiers mis en œuvre par Citallios labellisés « ÉcoQuartier vécu et confirmé » @Min_Territoires

  Source : CITALLIOS

 

 

Pour la première fois, le Ministère de la Cohésion et des Territoires attribue des labels étape 4 « l’EcoQuartier vécu et confirmé »
Sur 5 écoquartiers labellisés, 2 ont été menés par CITALLIOS aux côtés des Collectivités : celui des Bords de Seine à Issy-les-Moulineaux et des Quartiers Sud aux Mureaux
Trois ans après l’obtention du label 3 la collectivité mesure la tenue des engagements dans le temps, la façon dont les usages projetés sont appropriés par les usages du quartier. Cette étape s’appuie sur la mise en place d’une démarche d’auto-évaluation associant les habitants et tournée vers l’amélioration continue, elle est validée par la commission nationale.

> En savoir plus

Découvrez : L’accélérateur national de l’innovation sociale et French Impact @min_territoires

L’accélérateur national de l’innovation sociale et l’initiative French Impact sont lancés

Source : ministère de la Cohésion des Territoires

L’accélérateur national de l’innovation sociale et l’initiative French Impact ont été lancés jeudi 18 janvier 2018. A cette occasion, Nicolas Hulot, ministre d’Etat, ministre de la Transition écologique et solidaire, Julien Denormandie, secrétaire d’Etat auprès du ministre de la Cohésion des territoires et Christophe Itier, Haut-commissaire à l’Economie sociale et solidaire et à l’innovation sociale, ont rappelé que l’innovation sociale est un levier majeur pour la transformation durable de la France. Cet événement s’est aussi déroulé en présence de Jean-Michel Blanquer, ministre de l’Education nationale.

Attirer les talents dans les PME et les ETI, un défi de taille @BpiFranceLeLab

   Source : BPI FRANCE

 

Face aux grands groupes et aux startups, les PME et ETI éprouvent de réelles difficultés à recruter et à fidéliser leurs employés. D’après une enquête, réalisée par Bpifrance Le Lab, auprès de 2000 dirigeants de PME et ETI, 57% des entreprises estiment manquer de talents pour grandir. 

La France compte près de 150 000 PME et ETI contre près de 300 grands groupes et environ 10 000 start-ups. En dépit de cette prédominance, les PME et ETI ne sont pas les employeurs ciblés prioritairement des personnes en recherche d’emploi. Le sondage auprès de 2000 dirigeants de PME et d’ETI, révèle que huit entreprises sur dix éprouvent des difficultés à recruter un profil adéquat. Les répondants ont également du mal à fidéliser leurs employés, 42% ayant déjà fait face à des départs non-souhaités de salariés-clés.

Six entreprises sur dix estiment manquer de talents pour grandir. Ce sentiment est plus prononcé dans les entreprises de plus grande taille et en croissance. Contrairement aux grands groupes, le talent ne se confond pas avec le haut potentiel ou le top manager, mais fait plutôt référence aux compétences, tout niveau hiérarchique confondu, pour les dirigeants de PME et ETI. La pénurie de talents dans ces entreprises concerne d’abord les profils non cadres : 72% des répondants manquent de profils opérationnels (ouvriers qualifiés, chauffeurs, techniciens, comptables, conducteurs de travaux, informaticiens…) et 41% de profils commerciaux.

Le manque de talents dans les PME et ETI ne doit pas devenir une fatalité,  …en savoir plus…

Rénovation urbaine du quartier de La Plata par Immobilière Rhône-Alpes @3F_Officiel @actionlogement

Rénovation urbaine du quartier de La Plata à Tarare (Rhône) :
Immobilière Rhône-Alpes engage les travaux de démolition de 299 logements

Dans le cadre du projet de rénovation urbaine du quartier de La Plata à Tarare, Immobilière Rhône-Alpes (société de 3F / groupe Action Logement) engage, début 2018, les travaux de démolition des deux barres du quartier totalisant 299 logements sociaux. L’objectif du projet : recomposer un quartier plus mixte, mieux inséré dans le paysage et mieux relié au reste de la ville. A terme, 167 logements sociaux seront reconstruits sur plusieurs sites de la commune.

 Ancienne cité industrielle, Tarare s’est engagée dans un processus de revitalisation économique, en partenariat avec l’État et l’ensemble des collectivités. Parallèlement, la ville a entrepris une vaste opération de renouvellement urbain en faveur du cadre de vie, marqué par la rénovation complète du quartier de la Plata, construit à la fin des années 1960.

Le projet de rénovation urbaine (PRU) prévoit la démolition de deux bâtiments, totalisant 299 logements :
– la barre « Plata » de 111 logements, située au 25 à 39 boulevard de La Plata ;
– la barre « Lumière » de 188 logements, située au 1 à 27 rue des Frères Lumière.

Sur ces 299 logements, 285 sont la propriété d’Immobilière Rhône-Alpes, 14 logements appartiennent à la commune de Tarare. Immobilière Rhône-Alpes mènera la totalité de l’opération de démolition.