COFFIM : la dynamique de l’activité logement se confirme 

COFFIM : Activité du 1er semestre 2016Source : Galivel 

Une activité opérationnelle soutenue :

– 15 programmes en chantier représentant plus de 2 000 logements

– De solides partenariats noués avec des investisseurs institutionnels de 1er plan

– Un pipeline de projets de 5 500 logements

Une quinzaine de programmes sont actuellement en chantier, représentant plus de 2 000 logements, pour des livraisons échelonnées entre le second semestre 2016 et 2018. 

De nouvelles mises en chantier sont prévues au second semestre 2016.

 

COFFIM commercialise une part significative de ses logements auprès de :

– grands investisseurs institutionnels tels qu’AMUNDI, LA FRANÇAISE AM, ALLIANZ-IMMOVALOR, SWISSLIFE, CILOGER, PREDICA, CNP…

– bailleurs sociaux incluant les principaux acteurs de la place : I3F, VILOGIA, OGIF, SNI…

En savoir plus

Profil des emprunteurs CAFPI – le neuf revient en force ?

Source : Galivel

Profil des emprunteurs CAFPI – le neuf revient en force ?

La meilleure compréhension du PTZ dans le neuf serait-elle l’explication ? La part de l’ancien chez les primo-accédants perd treize points en un mois :elle descend à 80,84%, contre 93,57% au mois de juin. Chez les accédants cependant, la proportion de l’ancien reste archi majoritaire : 91,25%.

 

Primo accédants

Le montant moyen de crédit remonte légèrement : 167 431 €, contre 163 188 € en juin. La durée de remboursement reste pratiquement inchangée,

à 233 mois, contre 234 en juin, et 233 en mai. Leur acquisition représente 4,96 années de revenu.

Accédants

Ils empruntent en moyenne 181 530 € sur 209 mois, ce qui représente 4,03 années de revenu. Le mois précédent,

les chiffres étaient de 190 822 € sur 206 mois, pour quatre années de revenu.

Investisseurs

L’appétence des particuliers pour la pierre en matière de placements a de bonnes chances d’être accrue si les marchés financiers confirment leur aversion à l’inconnu.

En attendant, d’un mois sur l’autre, la proportion d’investisseurs dans la clientèle de CAFPI se maintient à 13%.

 

Vous trouverez ICI l’analyse complète de CAFPI

 

La moitié des emplois menacée par l’automatisation ?

Source : France Stratégie 

L’effet de l’automatisation sur l’emploi : ce qu’on sait et ce qu’on ignore
La moitié des emplois menacée par l’automatisation ? Le numérique détruit et crée des emplois, mais surtout en transforme. L’automatisation n’est pas qu’une question de technologie mais aussi d’acceptabilité sociale, d’organisation du travail, etc.Toutefois, la comparaison du degré de robotisation de l’industrie dans d’Europe ou l’exemple du déploie- ment des caisses automatiques dans la grande distribution montrent que l’automatisation des emplois ne se résume pas qu’à une question technologique : un emploi n’est pas nécessairement remplacé par une machine dès lors qu’il peut techniquement l’être. D’autres facteurs influencent le déploiement des automates comme le mode d’organisation du travail, l’acceptabilité sociale et la rentabilité économique. La révolution numérique étant à la fois source de destruction, de transformation et de création d’emplois, la seule analyse des emplois potentiellement remplaçables par des machines ou des logiciels ne permet pas de conclure sur l’effet global de l’automatisation sur l’emploi.
..en savoir plus…

E COSSE récompense BATIGERE « Bâtiment BBCA »

batigere logo def_

Source : BATIGERE 

BATIGERE ÎLE-DE-FRANCE lauréat du Label « Bâtiment BBCA – Bas Carbone ».

L’opération 6, Passage DESGRAIS – Paris 19ème a été récompensée mardi 5 juillet 2016 par Mme Emmanuelle COSSE, Ministre du Logement et de l’Habitat Durable lors d’une cérémonie qui s’est déroulée au Pavillon de l’Arsenal à Paris. Ce label stade conception délivré par PROMOTELEC SERVICES certifie que le projet répond aux exigences du référentiel BBCA V1 (04/2016).

En France, le secteur du logement, à lui seul, représente 27% de l’empreinte carbone de la France, ce qui positionne le bâtiment comme premier secteur le plus émissif en CO2 devant les transports [Source : CGDD 2010]. Les émissions de gaz à effet de serre étant la principale cause du réchauffement climatique dans le monde, BATIGERE ILE-DE-FRANCE s’engage dans le MIEUX VIVRE et contribue à l’innovation écologique et sociale.

En savoir plus

>De Leblogdesinstitutionnels
<a rel= »me » href= »https://plus.google.com/107146227449191020933/« ></a>Mon profil Google
<a href= »https://leblogdesinstitutionnels.fr/about-me » rel= »author »> Ma bio en résumé</a>

Clairsienne revisite le modèle du lotissement

 

 

 

> Source : www.clairsienne

Les jardins de la Sablière

S’engager vers davantage d’aménité et d’urbanité, tout en répondant à la demande sociale encore majoritaire d’habiter une maison proche de la nature, c’est la démarche volontariste initiée par Clairsienne, la Mairie de Saint-Aubin en Médoc et les concepteurs.

Une éthique : respecter et révéler l’identité des lieux

Les Jardins de la Sablière sont pensés pour mettre en valeur les atouts du territoire : en phase avec l’identité forestière et le projet de développement de la commune comme « village nature », les intentions sont de maintenir la cohérence et le caractère des lieux. D’où une charte paysagère signée du paysagiste Freddy Charrier conçue pour respecter la qualité du site.

La végétation est préservée au maximum ; tout arbre ou conifère de plus de 5 m abattu fera l’objet d’une replantation. Le pré-verdissement des parcelles est prévu. Les clôtures seront des ganivelles en châtaigner. La palette végétale s’inspire de la présence de la forêt.

Le projet paysager est pensé simultanément à l’organisation des voiries et du bâti.

Chicanes et cheminements doux sont là pour apaiser la circulation. Cette charte préconise également des principes éco-citoyens de construction: limitation des surfaces imperméables, utilisation de noues pour l’assainissement pluvial, etc.

Les prescriptions du règlement visent à optimiser l’implantation des constructions avec une approche  bioclimatique.

Un quartier résidentiel familial et ouvert à la mixité

Une diversité d’habitats seront proposés: 6 maisons en  locatif social, 10 en accession sociale et évolutives (T3 en T4 ou T5) auxquelles s’ajouteront 15 terrains à bâtir en construction libre.

…lire la suite…

De Leblogdesinstitutionnels
<a rel= »me » href= »https://plus.google.com/107146227449191020933/« ></a>Mon profil Google
<a href= »https://leblogdesinstitutionnels.fr/about-me » rel= »author »> Ma bio en résumé</a>

Suivre

Recevez les nouvelles publications par mail.

Rejoignez 3 391 autres abonnés