Archives du blog

Découvrez tous les chiffres clés des Régions de France 2018 @Regionsdefrance

Source : Régions de France

Régions de France a publié son rapport 2018 reprenant tous les chiffres clés de 2018, avec les données générales sur les régions et les collectivités de métropoles et d’Outre-mer.

Le rapport traite également de multiples sujets comme : transports et mobilité, enseignement, emploi-formation-apprentissage, économie-innovation-recherche tourisme, agriculture, aménagement du territoire-développement durable, culture-sport et loisirs, gestion des fonds européens…

Cliquez sur l’image ci-dessous pour accéder au rapport —>

chiffres cles regions 2018

L’agence de notation FitchRatings confirme la note « AA » de la Ville de @Paris @FitchRatings

L’agence de notation FitchRatings a confirmé, vendredi, le maintien de la note « AA » avec perspective stable de la Ville de Paris, meilleure notation possible pour une collectivité locale française. Cette notation illustre la solidité financière et la qualité de la gestion de la collectivité.
Dans un contexte budgétaire contraint pour les collectivités locales, l’agence de notation financière FitchRatings a confirmé, vendredi 5 octobre, le maintien de la note « AA » de la Ville de Paris, avec perspective stable, meilleure notation possible pour une collectivité locale française. Elle confirme la solidité financière et la qualité de la gestion de la collectivité, en soulignant « les performances budgétaires solides de la Ville de Paris ».

Une gestion « prudente » de la dette

L’agence souligne que le « taux d’épargne de gestion reste solide ». La stratégie budgétaire de Paris permet donc de poursuivre la mise en place du plan de la mandature, tout en maîtrisant l’endettement. La capacité de financement s’établit à environ 1,5 milliard d’euros par an en moyenne sur la période 2018-2020, et permet de soutenir sans difficulté la poursuite du programme d’investissement de la Ville.
Pour FitchRatings, le taux d’autofinancement des investissements se maintient à « un niveau confortable » et devrait être soutenu par « les recettes d’investissement générées par les cessions d’actifs, associés à une stabilité de l’épargne brute » dans les années à venir. Par conséquent, les experts de l’agence estiment que la capacité de désendettement de la Ville restera inférieure à 12 ans à l’horizon 2020.

Une gestion financière de « qualité »
…lire la suite…

11 start-ups pour inventer l’événementiel de demain @ViparisOfficiel @FrEventBooster

Source : VIPARIS

A l’heure du tout digital et du tous connectés, comment la rencontre physique peut-elle encore susciter de l’intérêt ? L’événementiel doit proposer une expérience stimulante, responsable, interactive, novatrice… une expérience à vivre. De nouveaux formats voient le jour, l’intelligence artificielle et la réalité augmentée sont de plus en plus présents. Innover pour réenchanter l’expérience, voilà le défi qui se pose à l’industrie de l’événementiel.

Or, les start-ups de l’événementiel connaissent souvent des difficultés pour accéder à leur marché. En effet, un événement étant par nature, ponctuel, ces dernières ne disposent souvent que d’un laps de temps trop réduit pour valider leur concept. Les start-ups de l’EventTech méritent qu’on leur donne leur chance !

Le 20 mars dernier, Viparis, LÉVÉNEMENT, Novelty/Magnum et WeYou, en partenariat avec Openevent et Unimev, ont lancé FRENCH EVENT BOOSTER, la plateforme d’innovation des acteurs de l’événementiel, et ouvert un appel à projet pour les start-ups candidates pour intégrer son incubateur.

Mardi 19 et mercredi 20 juin, les entrepreneurs pré-sélectionnés ont pu présenter leur projet devant un jury composé des fondateurs et partenaires de FRENCH EVENT BOOSTER, tous professionnels de l’événementiel, auxquels étaient associés :

• Paul Jeannest, Raise (société d’investissement, fonds de dotation) ;

• Jean Collet, UR Lab (laboratoire d’innovation d’Unibail-Rodamco) ;

• Laurent Queige, Paris&Co (réseau d’incubateurs parisien).

A l’issue de ces 2 journées, le jury a sélectionné les 11 lauréats qui intègreront la 1ère promotion de FRENCH EVENT BOOSTER au mois de septembre prochain.

Leur mission ? Créer l’événementiel de demain.

En savoir plus

Loi ELAN : De nouveaux outils pour accélérer les projets urbains intercommunaux @iauidf

De nouveaux outils pour accélérer les projets urbains intercommunaux

Source : IAU IDF

Construire des logements plus vite est l’un des principaux leitmotivs du projet de loi portant évolution du logement, de l’aménagement et du numérique (Elan) qui sera très prochainement examiné en commission mixte paritaire. La mise en place de « projets publics partenariaux » et de « grandes opérations d’urbanisme »  devrait contribuer à cet objectif. En quoi consistent ces nouveaux outils et que peut-on en attendre ?

L’approche partenariale pour favoriser la réalisation de grands projets

Les premiers acteurs du projet partenarial d’aménagement (PPA) sont l’État, les intercommunalités et les collectivités locales à statut particulier1, ainsi que leurs communes membres. Peuvent en outre être signataires : les autres collectivités territoriales et établissements publics intéressés, ainsi que l’aménageur susceptible de réaliser les opérations prévues par le contrat.

Selon l’étude d’impact du projet de loi2, les opérations contractualisées ont vocation à être réalisées en renouvellement urbain, mais  l’objet du PPA est défini plus largement dans le texte puisqu’il est de « favoriser la réalisation d’une opération d’aménagement ». Si ce texte ne définit pas de critères, on peut imaginer toutefois que le dimensionnement ou la complexité de l’opération seront déterminants dans le recours au PPA. Ce dernier présente une grande souplesse et permet de réunir les acteurs concernés pour s’accorder sur la programmation et les moyens dédiés à l’opération.

En savoir plus

Reinventing Cities : les finalistes des sites du Grand Paris dévoilés

Reinventing Cities : les finalistes des sites du Grand Paris dévoilés

Source : ville de Paris

Dans le cadre de Reinventing Cities, lancé par Anne Hidalgo et le C40 pour travailler ensemble à un urbanisme plus écologique et durable, les finalistes des sites du Grand Paris de la première phase ont été dévoilés.

Après « Réinventer Paris », « Réinventer la Seine » et « Inventons la Métropole », 15 métropoles du monde entier se sont réunies autour de l’appel à projets Reinventing cities, lancé par Anne Hidalgo et son adjoint à l’urbanisme et à l’architecture, Jean-Louis Missika et porté par le réseau international des villes pour le Climat, C40. Cette initiative internationale sans précédent vise à encourager la régénération urbaine bas carbone à travers le monde et à mettre en œuvre les idées les plus innovantes pour transformer des sites sous-utilisés en hauts lieux du développement durable et de la résilience. Au service d’un aménagement urbain à faible émission de carbone, il reprend les grands principes de la méthode «Réinventer» : programmation ouverte, innovation, mobilisation d’équipes pluridisciplinaires et mise en synergie de nombreux partenaires privés et publics. Pour les sites du Grand Paris, les finalistes de la première phase ont été sélectionnés.

Dans le Grand Paris, les projets pour la porte de Montreuil, la friche industrielle du canal de l’Ourcq, et la halle de décuvage Pleyel située à Saint-Denis ont reçu des dizaines de candidatures et 3 à 4 finalistes ont été retenus pour chaque site lors de larges jurys rassemblant les élus des différentes collectivités, mais aussi des experts ainsi que un représentant du C40. Les finalistes vont pouvoir affiner et préciser leur projet dans les mois à venir en vue de jurys qui auront lieu en mars prochain et qui permettront de sélectionner un lauréat par site.

Porte de Montreuil

Est Ensemble / Bobigny :

Saint-Denis

Passerelles sur la Seine