Archives du blog

Grand Paris : découvrez le prix immobilier dans 65 villes d’Île-de-France ! @SeLoger

Grand Paris : découvrez le prix immobilier dans 65 villes d’Île-de-France !

Source : Se Loger

Les villes du Grand Paris à moins de 3 000 €/m²

L’influence du Grand Paris Express sur le marché de l’immobilier francilien est incontestable. Pour autant, ce ne sont pas 100 % des communes de la couronne parisienne qui voient leurs prix augmenter et il reste des villes où les logements restent accessibles. D’après les chiffres récoltés par SeLoger, le prix du m² reste sous la barre des 3 000 € dans 14 des villes d’IDF sélectionnées. Acheter un appartement dans l’ancien vous coûtera même moins de 2 500 € du m² si vous jetez votre dévolu sur Évry, Sarcelles, Garges-lès-Gonesse, Mantes-la-Jolie, Corbeil-Essonnes et Sevran. En revanche, tout comme à Savigny-sur-Orge, le prix au m² à Cergy avoisine les 3 000 €.

Top 5 des villes d’IDF où les prix ne dépassent pas 3 000 €/m²

Ville

Prix au m²

Évolution*

Savigny-sur-Orge

2 957 €

0 %

Cergy

2 950 €

+ 5 %

La Courneuve

2 865 €

+ 5 %

Stains

2 861 €

+ 2 %

Épinay-sur-Seine

2 685 €

0 %

*Sur les mois de mars, avril et mai 2019

Bon à savoir

Sur les mois de mars, avril et mai derniers, le prix du m² a progressé de 5 % à Melun et de 10 % à Villepinte ! (Source : SeLoger).

Les villes d’IDF où devenir propriétaire coûte entre 3 000 et 4 000 €/m²

En savoir plus

Innovation : l’ANRU lance le réseau « ANRU + Les Innovateurs » @AnruOfficiel

Source : ANRU

L’ANRU a fait le lancement du Réseau « ANRU + Les Innovateurs » en présence de Julien Denormandie, Ministre chargé de la Ville et du Logement.

Anru

Ce nouveau réseau rassemble des start-up, PME et structures de l’Economie Sociale et Solidaire (ESS) qui s’engagent à venir déployer leur solutions d’innovation dans les quartiers sur lesquels l’ANRU intervient.

150 structures ont déjà été identifiées pour rejoindre ce réseau qui a pour objectif de référencer leurs solutions et faciliter la mise en relation avec les collectivités porteuses d’un projet de renouvellement urbain. Un appel à candidatures permanent est également ouvert sur http://lesinnovateurs.anru.fr pour toutes les structures d’innovation qui souhaitent s’inscrire dans cette démarche. L’annuaire regroupant les structures référencées à ce stade est joint à ce communiqué.
Lors de la troisième édition des Rencontres de l’innovation dans le renouvellement urbain, qui s’est tenue le 6 juin à Paris, quarante structures de l’innovation ont été invitées à présenter leurs offres aux 350 participants issus principalement des collectivités locales porteuses d’un projet NPNRU.

Une démarche saluée par Julien Denormandie, ministre chargé de la Ville et du Logement dans son intervention : « En organisant la rencontre entre des innovateurs et des collectivités, l’ANRU joue pleinement son rôle d’établissement public innovant : celui de faciliter la rencontre entre toutes les dynamiques qui veulent s’impliquer sur ces territoires »

Consulter le communiqué de presse

Lire aussi :

Printemps des territoires : retour sur les temps forts de cette 2e édition @Banquedesterr

Source : Banque des territoires

Le 6 juin dernier s’est tenue la 2e édition du Printemps des Territoires, organisée par la Banque des Territoires. L’événement a réuni des experts, des élus et des chefs de grandes entreprises. Voici un retour sur les temps forts de cette 2e édition. 

banque des territoires

Une plénière inspirante
Une quarantaine d’interventions, ont permis de traiter des grands enjeux territoriaux.
– Pour des territoires plus inclusifs
– Pour des territoires plus durables
– Pour des territoires plus connectés
– Pour des territoires plus attractifs

10 masterclass thématiques
Pour ne rien manquer des sujets évoqués, des pages dédiées aux masterclass ainsi qu’une retranscription vidéo seront très prochainement disponibles.

Un side event : espace dédié aux élus des collectivités
Les élus ont rencontré une dizaine de chefs de grandes entreprises françaises et ont bénéficié de rendez-vous privilégiés dans le cadre d’un grand corner dédié au monde de l’entreprenariat. Objectif ? Faire naître de nouvelles collaborations pour développer des projets innovants sur les territoires.

Un hub des régions
La Banque des Territoires accompagne tous les territoires. Avec ces hubs, elle a ainsi favorisé les échanges entre les élus et les représentants des directions régionales. Valeur chère à la Banque des Territoires, la proximité a été au cœur de ces moments de partages.

Plus de détails sur l’événement…

Lire aussi :

L’héritage des JOP 2024 : la réversibilité des bâtiments et la biodiversité #ArkeaImmobilier @cmarkea @GroupePichet #Paris2024

Julie de Roujoux - Livre regard

À l’occasion de la prochaine édition du Speed Dating by Arkea à Paris le mardi 4 juin 2019, Arkéa Banque Entreprises et Institutionnels dévoile son nouveau livre blancCet ouvrage collectif recueille une douzaine de témoignages d’acteurs du terrain (experts de l’immobilier, élus locaux…) portant sur le thème du nouvel ouvrage : Quand les Jeux Olympiques font bouger la ville et les territoires

Découvrez en avant première un extrait du témoignage de Julie de Roujoux, Directrice générale de la promotion immobilière du Groupe Pichet

La réversibilité des bâtiments, un sujet sur lequel le groupe Pichet est actif depuis longtemps, notamment à travers sa foncière patrimoniale et son activité hôtelière. « Nous anticipons toujours le devenir et le potentiel de transformation. Nous l’avons dernièrement concrétisé à Toulouse Borderouge dans le cadre de Dessine-moi Toulouse, dans lequel nous présentons, parmi d’autres innovations, un bâtiment réversible. Cette fois sur le stationnement : nous sommes sur un bâtiment qui vient se poser à la place d’un parking public aérien, qu’il faut reconstituer au-dessus du tunnel du métro. Nous nous sommes interrogés sur le devenir à long terme de ce stationnement. Le bâtiment que nous avons conçu prévoit la réversibilité à terme de ces niveaux de parking en bureaux ou en logements. » Ces réflexions se poseront pour le Village olympique. « Ce sera bien sûr différent, car le choix qui a été fait est de construire la version définitive, logements ou bureaux, puis d’adapter aux besoins des Jeux, plutôt que l’inverse. Dès lors, le sujet de la réversibilité est primordial. »
Un autre point d’attention important pour le Groupe Pichet, l’intégration de la nature dans les projets et, par conséquent, de la biodiversité. Il a ainsi conçu un éco-quartier près d’Arcachon, situé dans une forêt de pins où le groupe a développé les thèmes de la biodiversité et du réemploi.

>>> Découvrez l’intégralité du témoignage

>>> Téléchargez la collection « Regards »

Lancement officiel de la 40e rencontre des agences d’urbanisme @Fnau40 @iauidf

Source : FNAU 40

Les 6,7 et 8 novembre 2019 en Île de France

MERCREDI 6/11

16 h 30 – 19 h 30
Plénière d’ouverture
et table ronde

Maison de la Radio à Paris

 

19 h 30 – 21 h 30
Cocktail dînatoire

Maison de la Radio

JEUDI 7/11

8 h 30 – 17 h
Journée des visites
et workshops

Divers lieux en Île-de-France

 

20 h
Soirée de la 40e

Espace Clacquesin à Malakoff

VENDREDI 8/11

9 h – 13 h
Restitution des travaux
et clôture de la 40e

La Seine Musicale à Boulogne

 

13 h
Cocktail déjeunatoire

La Seine Musicale

Télécharger le pré-programme

La rencontre des agences d’urbanisme est le rendez-vous annuel des élus, des aménageurs publics et privés, des urbanistes et des architectes, des chercheurs et de tous ceux qui sont intéressés par l’évolution et les dynamiques des villes et des territoires. Cette 40e édition se tiendra les 6, 7 et 8 novembre 2019 en Île-de-France et sera co-organisée par l’Institut d’aménagement et d’urbanisme d’Île-de-France (IAU) et la Fédération nationale des agences d’urbanisme (Fnau).

Défendue, valorisée, voire érigée en modèle de développement urbain, la métropolisation est aussi désormais régulièrement critiquée parce qu’elle conduirait à une division de l’espace national.

D’un côté, les villes gagnantes – celles qui se trouvent au coeur des métropoles – de l’autre, les villages, les petites et moyennes villes, certains espaces ruraux ou périurbains, qui seraient en dehors du phénomène métropolitain et de ses supposés bénéfi ces économiques.

Cette opposition n’a pourtant rien d’évident. Elle est, sans doute, moins binaire que ne le laissent entendre les thèses et les représentations construites autour de la notion de fracture territoriale. Les inégalités socio-économiques traversent ces différents types de territoires et, pour autant, ils ne connaissent pas tous les mêmes trajectoires de développement.

Les grandes villes tendent à gagner de la population, à concentrer les emplois et la production de richesse, mais, dans le même temps, de plus petites villes ou villages génèrent un autre modèle de développement, qui peut être humain et innovant à la fois.

En savoir plus