Archives de Catégorie: Collectivités

Bordeaux Métropole : 2 consultations pour la commercialisation des îlots à #Floirac @BxMetro

bordeaux metropole

Jusqu’au 14 avril 2017, Bordeaux Métropole et la ville de Floirac organisent une consultation d’opérateurs pour les îlots H2 et I de la Zac des Quais.

Bordeaux Métropole et la ville de Floirac souhaitent céder les îlots H2 et I de la Zac des Quais à un opérateur en capacité de s’engager dans la réalisation d’une programmation mixte (logements et commerces).
Les îlots H2 et I occupent une position géographique charnière entre la Zac des Quais et le centre-bourg de Floirac. Pour l’aménagement de ces îlots, Bordeaux Métropole recherche un opérateur susceptible de :

  • s’engager dans la réalisation de deux programmes mixtes, prévoyant d’une part 42 logements et 350 m² de commerces (îlot H2) et 16 logements et 600 m² de locaux commerciaux d’autre part (îlot I),
  • s’engager sur le calendrier de réalisation des programmes,
  • répondre aux exigences environnementales, techniques et de qualité architecturale.

Dossier téléchargeable

@Institutionnels       @royojm                     @AlexandraPoloce
<a rel= »me » href= »https://plus.google.com/107146227449191020933/« ></a>Mon profil Google
<a href= »https://leblogdesinstitutionnels.fr/about-me » rel= »author »> Ma bio en résumé</a>

Niveau historique : 130 316 logements sociaux financés @Logement_Gouv

Logement social : Emmanuelle Cosse publie des chiffres de production record en 2016 et le bilan triennal provisoire 2014-2016 de la loi SRU

Source : ministère du logement 

Emmanuelle Cosse, ministre du Logement et de l’Habitat durable, a publié le 22 mars 2017, les chiffres 2016 de production de logement social et les résultats, commune par commune, du bilan triennal provisoire 2014-2016 de la loi Solidarité et renouvellement urbains (SRU).
Avec 130 316 logements sociaux financés dans toute la France, la production a atteint l’année dernière un niveau historique. Le bilan triennal SRU, rendu public aujourd’hui à des fins de transparence et de participation de tous les territoires à la solidarité nationale, s’inscrit dans cette même dynamique : le nombre de logements réalisés ou financés dans les communes déficitaires au titre de la loi entre 2014 et 2016 est en nette augmentation.

Pour diminuer les durées d’attente et ainsi répondre aux besoins importants de logements à loyer abordable pour tous, Emmanuelle Cosse a placé la construction de nouveaux logements sociaux au cœur de sa politique. Avec plus de 130 000 logements programmés en 2016, le nombre de logements sociaux financés a augmenté de 14% entre 2015 et 2016. 

L’amélioration est aussi qualitative, grâce à un effort ciblé d’un point de vue territorial et social afin de construire mieux, là où la demande est forte, et pour tout le monde :

75% des logements financés se situent dans les zones tendues, là où les besoins sont les plus importants ;

28% des logements sociaux financés sont destinés aux ménages très modestes. Leur part dans le total des logements sociaux programmés dans l’année est ainsi en hausse de 24% par rapport à 2015.

Bilan SRU 2014-2016 : une loi efficace pour la production de logements sociaux mais des inégalités territoriales à réduire…en savoir plus…

.@GdParisExpress présente à la 21e édition de l’#AMIF @AMIF_asso ‏

Source : societedugrandparis.fr

sg-parisLes 28, 29 et 30 mars prochains auront lieu la 21e édition du salon des Maires de l’Ile-de-France. Un salon qui sera animé par des conférences, des inaugurations et des présentations des différentes initiatives des maires de chaque Département de la Région Ile-de-France.

La Société Grand Paris participera pour la sixième fois à cette grande manifestation. Elle vous donne rendez-vous, du 28 au 30 mars 2017, sur le stand C19/D20, hall A.

>De Leblogdesinstitutionnels
<a rel= »me » href= »https://plus.google.com/107146227449191020933/« ></a>Mon profil Google
<a href= »https://leblogdesinstitutionnels.fr/about-me » rel= »author »> Ma bio en résumé</a

.@Regionsdefrance soutient la candidature de @Paris2024 ‏

Source : regions-france.org

logo-RDF

Les jeux olympiques ne sont pas uniquement un évènement sportif réunissant les meilleurs athlètes de la planète, c’est également un socle d’opportunité pour le pays ou la ville d’accueil. Ceci dit, le pays organisateur peut en tirer d’énormes profits. La ville de Paris est candidate à l’organisation des jeux olympiques de 2024, une candidature qui fera mouche, si et seulement si tous les acteurs de la Métropole se concertent autour d’une table pour la soutenir à mains fortes.

Conscient de cette démarche, Régions de France, réuni en conseil le 22 mars 2017,  décide d’apporter son soutien à la candidature de la Ville de Paris à l’organisation des Jeux Olympiques et Paralympiques d’été 2024 et émet le vœu que cette candidature, dans laquelle toutes les Régions de France se reconnaissent, soit retenue par le Comité International Olympique.

Au-delà de la Ville de Paris et de l’Ile-de-France, cette candidature aura un impact important pour l’ensemble des Régions françaises bien des années avant et après les Jeux, à travers les lieux d’épreuves sportives, les centres d’entrainement, l’accueil d’événements sportifs majeurs, d’équipes étrangères et de milliers de visiteurs, ainsi que l’Olympiade culturelle qui se déroulera de 2020 à 2024.

Lire la suite

>De Leblogdesinstitutionnels
<a rel= »me » href= »https://plus.google.com/107146227449191020933/« ></a>Mon profil Google
<a href= »https://leblogdesinstitutionnels.fr/about-me » rel= »author »> Ma bio en résumé</a>

14 propositions concrètes sur la transition énergétique @AMORCE

Source : amorce.asso.fr

amorce logo

En France, la consommation énergétique reste un défi majeur, qui empêche les pouvoirs publics de se vanter de leur capacité à faire face aux grands enjeux de l’environnement. Malgré la promulgation des lois Grenelle et de transition énergétique qui avaient fixé des objectif ambitieux, les pouvoirs publics restent impuissants face à ce défi. Pratiquement ils ont échoué sur la plupart des objectifs de la loi Grenelle, et continuent à démontrer leur incapacité face à la loi de transition énergétique.

Pour éviter cette déroute, l’Association AMORCE, le principal réseau français d’acteurs locaux d’information, de partage d’expériences et d’accompagnement des décideurs en matière de politiques Energie-Climat des territoires  et de gestion territoriale des déchets, propose 12 mesures concrètes et structurantes permettant au futur président de la République et aux autorités locales d’atteindre de manière efficiente les objectifs qui ont été fixés.

Proposition 1

Garantir l’atteinte des objectifs de transition énergétique en responsabilisant
davantage les différents acteurs

AMORCE propose la mise en place d’un contrat d’objectifs engageant l’État, les collectivités et les entreprises, à l’échelle du mandat présidentiel, qui conditionnerait les dispositifs financiers d’accompagnement au respect de la trajectoire d’atteinte des objectifs de la loi de transition énergétique d’ici 2022. AMORCE propose en particulier que l’État, législateur mais aussi actionnaire, fixe des objectifs spécifiques aux entreprises énergétiques et affecte la moitié des dividendes de ces entreprises à la transition énergétique.

Proposition 2

Indexer la fiscalité énergétique et l’utilisation de ses recettes à l’atteinte des objectifs
de la loi de transition énergétique

Lire la suite