Archives du blog

Le Groupe VYV lance une plateforme digitale pour la protection sociale des jeunes @Groupe_VYV

Source : Groupe Vyv

Le Groupe VYV lance sa nouvelle plateforme digitale, Yvon, qui assure et protège les étudiants. Groupe-VYV_RVB-1024x737-1288x724

Une vraie protection sociale pour les jeunes
Avec 1,2 million de jeunes adhérents couverts essentiellement en santé, le Groupe VYV souhaite aller plus loin dans l’accompagnement de cette population. Il a ainsi créé un univers dédié aux étudiants avec une marque spécifique, Yvon .

Tout un univers pour faciliter la vie des étudiants
Yvon, se positionne comme le partenaire idéal des jeunes pour faire de leurs études le meilleur moment de leur vie. C’est l’expert de la protection étudiante qui est présent pour les accompagner à chaque moment de leur vie. Les offres Yvon sont disponibles sur le portail Yvon.eu, lui-même accompagné d’un blog de contenus créé spécialement pour les étudiants. Celui-ci propose des articles d’actualité et des vidéos tendances, le tout connecté aux réseaux sociaux.

Une gamme d’offres et de services simple, accessible et 100 % digitale
Parce que les démarches doivent être simples et rapides, Yvon, ce sont aujourd’hui deux offres qui peuvent être souscrites en quelques clics : 
– L’offre Yvon Assur’ étudiant
– L’offre Yvon Assur’ santé

Plus d’infos sur Yvon ici…

Lire aussi :

Logement social : lancement d’un dispositif de cohabitation intergénérationnelle @Paris_Habitat @ElogieSiemp @_RIVP_ ‏

Source : Paris Habitat

Paris Habitat, Élogie-Siemp, et la RIVP proposent un dispositif de cohabitation intergénérationnelle, intitulé « Un toit en partage ». Ce projet solidaire met en relation seniors disposant d’une chambre libre et étudiant·e·s souhaitant se loger à Paris. Il favorise ainsi l’accès des jeunes au logement et constitue une réponse à la sous-occupation des logements sociaux par les seniors.

Un-toit-en-partage-20190516

Un coup de pouce pour les étudiant(e)s
Loyers exorbitants, exigences financières importantes, concurrence féroce : à chaque rentrée, trouver un logement à Paris relève du parcours du combattant pour les étudiant·e·s. Afin de remédier à cette situation, de contribuer au lien social et de développer une dynamique de partage au sein de leurs résidences, les trois bailleurs sociaux, sous l’impulsion de la Ville de Paris, ont lancé il y a plus d’un an Un toit en partage. Véritable coup de pouce pour les jeunes, ce dispositif engage également les bailleurs dans la lutte contre la sous-occupation des logements habités par les seniors.

Un dispositif gagnant-gagnant : logement accessible et partage du quotidien
Le principe est simple : la personne senior qui dispose d’une chambre inoccupée dans son logement la met à disposition contre une participation mensuelle de 150 euros. Elle bénéficie en contrepartie de la présence rassurante d’un(e) étudiant(e) avec qui partager des moments conviviaux.

Des démarches simplifiées par l’accompagnement d’associations spécialisées
Il s’agit d’un simple engagement volontaire de part et d’autre, ne modifiant en rien le bail initial.
En savoir plus…

Lire aussi :

Logements des jeunes : quelles sont les solutions de CDC Habitat ? @CDC_Habitat

Source : CDC Habitat

Qu’ils soient apprentis, étudiants ou jeunes actifs, les jeunes peinent à trouver des logements adaptés à leurs ressources et à leurs modes de vie. CDC Habitat a donc publié, le 6 mars, une étude permettant de comprendre les besoins des jeunes en matière d’habitat et présente ses solutions.

LOGO CDC Habitat

L’accès au logement autonome est, pour les jeunes, un enjeu majeur dans la transition vers l’âge adulte. Le logement joue un rôle fondamental dans la construction de l’identité individuelle et pour l’insertion professionnelle et sociale. Pour beaucoup, être logés hors du domicile familial est une obligation pour poursuivre des études ou accéder à l’emploi. Cependant cette étape s’avère souvent compliquée pour des jeunes nombreux à être exposés à des situations de précarité socio-économique et d’instabilité géographique : caractère transitoire et perméabilité des statuts, exposition plus grande au chômage, mobilité fréquente, faibles ressources…

Sur bien des territoires, les solutions manquent pour héberger les jeunes. Ces derniers se trouvent alors en concurrence avec d’autres publics pour accéder au logement et sont bien souvent les premiers à subir les situations de crise du logement.

Alors comment CDC Habitat saisit aujourd’hui cette problématique du logement des jeunes, fondamentale pour l’équilibre de notre société ? Au-delà du besoin quantitatif, notamment dans les zones tendues, la réflexion du groupe CDC Habitat sur les besoins spécifiques des jeunes en matière de logement doit tenir compte des difficultés économiques qu’ils rencontrent et de la spécificité des rythmes liée à leur mobilité croissante (personnelle, professionnelle ou géographique). Cette mobilité engendre l’obligation de changer fréquemment de logement, au bout d’un temps relativement court, et nécessite des traitements rapides des dossiers d’entrée et de sortie des logements.

>>>> Les résultats de l’étude à découvrir ici…

Lire aussi :

Arpej : un nouveau projet associatif pour ses 30 ans d’existence @ResidencesArpej

Source : Arpej

Arpej, Association des Résidences Pour Etudiants et Jeunes, a fêté ses 30 ans d’existence le 24 janvier dernier. A cette occasion, Arpej a dévoilé son projet associatif axé vers l’innovation, la diversification et la croissance.

arpej logo

Anne GOBIN, Directeur Général : « Le projet associatif réaffirme les fondamentaux d’ARPEJ : Le logement est au coeur de la qualité de vie et nous sommes un acteur de l’économie sociale et solidaire ; En outre, la gestion de résidences temporaires constitue le socle de notre objet social dans lequel la performance reste un enjeu constant. »

ARPEJ, une association qui va bien au-delà du métier de gestionnaire de résidences
ARPEJ s’inscrit en effet pleinement dans l’économie sociale et solidaire, elle accompagne le résident dans ses parcours personnel, professionnel et résidentiel. Son rôle est de créer du lien social au sein des résidences et de favoriser la mixité sociale et l’échange interculturel. La relation de proximité et le lien de confiance tissés avec le locataire constitue la valeur ajoutée d’ARPEJ.

ARPEJ, une association innovante et tournée vers l’avenir
Anne GOBIN, Directeur Général l’explique ainsi : « Notre projet associatif se veut participatif, ses axes stratégiques sont l’innovation, la diversification et la croissance d’ARPEJ. Nos priorités consistent à apporter des réponses au logement temporaire des jeunes et à favoriser l’accomplissement du locataire. Nous souhaitons renforcer la confiance de nos parties prenantes dans une marque visible et reconnue. De même, leur garantir une réponse personnalisée et agile constitue l’un des objectifs des équipes d’ARPEJ ».

Lire également :

Faciliter l’accès au logement des étudiants : Gecina et GarantMe s’associent @Gecina

Source : Gecina

Le 31 janvier, Gecina a signé un partenariat avec la startup GarantMe afin de faciliter l’accès au logement des étudiants. 

Gecina

Le groupe Gecina accueille et loge chaque année plus de 3 000 étudiants dans les résidences de sa filiale Campuséa situées au cœur des principales villes étudiantes françaises, à Paris, Bordeaux, Lille, Lyon et Marseille. Il propose aux étudiants français et internationaux un cadre de vie et un bouquet de services pour s’épanouir et réussir leurs études.

La solution GarantMe offre à Gecina une garantie locative lui permettant de louer ses résidences pour étudiants à des locataires répondant aux critères de solvabilité. La startup propose aux étudiants, jeunes actifs, expatriés et travailleurs indépendants qui ne disposent pas de garant de les accompagner dans la constitution de leur dossier de locataire. Avec ce partenariat, Campuséa enrichit ainsi son offre de services pour les étudiants français et internationaux.

Pour obtenir plus d’informations, cliquez ici

Lire aussi :