Archives d’Auteur: Jean-Michel Royo

L’USH annonce le lancement du « Pack Emploi-Logement » @unionhlm

Source : union Hlm

L’USH annonce le lancement du « Pack Emploi-Logement », pour aider les jeunes diplômés issus des quartiers dans leur recherche d’emploi et dans leur accès à un logement Hlm

Le Mouvement Hlm s’engage pour l’inclusion économique des jeunes et des habitants des quartiers. C’est ce qui a été réaffirmé, mercredi 11 juillet, par Jean-Louis Dumont, président de l’Union sociale pour l’habitat, en présence de Jacques Mézard, ministre de la Cohésion des territoires, et de Julien Denormandie, Secrétaire d’État.

Pour mettre en œuvre cet engagement, l’Union sociale pour l’habitat et les Fédérations qui la composent ont annoncé aujourd’hui, par la voix de Marie-Noëlle Lienemann, vice-présidente de l’USH, en charge du projet, le lancement de l’initiative « Emploi et Quartier ». Elle a pour objectifs de permettre aux jeunes adultes diplômés logés dans le parc social de trouver un emploi en phase avec leur niveau de formation, ou de créer leur propre activité.

Au cœur de cette initiative, un premier projet a vu le jour : le « Pack Emploi-Logement ». Il doit permettre aux jeunes diplômés (à partir de Bac+2, locataire ou enfant de locataire du parc Hlm du bailleur, de moins de 30 ans) d’être accompagnés dans leurs recherches d’emploi, et de pouvoir accéder plus facilement à un logement Hlm.

Ce projet inédit, porté par les bailleurs sociaux, s’appuie sur un écosystème rassemblant les bailleurs sociaux, le service public de l’emploi, le tissu d’entreprises du territoire concerné et des partenaires spécialistes de la promotion des jeunes diplômés issus des quartiers.

En savoir plus

Offre d’emploi : la SEDL cherche son DG @fedepl

Source : Fédération des EPL

Directeur général (h/f)

SEDL, Saint Etienne, Auvergne-Rhône-Alpes

Offres d’emploi

Société: Filiale du groupe CDC, la SCET intervient depuis plus de 60 ans en tant que conseil auprès des EPL et collectivités locales dans les domaines de l’aménagement et du renouvellement urbain, de la construction et de la gestion d’équipements publics.

La SEM SEDL, membre du réseau des EPL de la SCET, recherche un Directeur général h/f.

La SEDL est une SEM départementale d’aménagement et de construction dont le siège social est à SAINT-ETIENNE et dont le capital vient de passer à 4 638 997 € après fusion absorption de la SEM PATRIMONIALE. En 2017, avant fusion, son chiffre d’affaires fonctionnement a été de 1500 K€ pour un résultat net de 12 K€ et un effectif de 14 personnes. Son chiffre d’Opérations a été de 22 100 K€ en 2017.

La SEDL intervient essentiellement dans le département de la Loire mais a quelques missions dans 2 départements limitrophes. A ce jour et après les opérations de fusion, son actionnariat public (71.50%) est composé majoritairement du département de la Loire et des principaux EPCI de la LOIRE ; son actionnariat privé est composé de la CDC, de la BPI et de plusieurs institutions financières.

En savoir plus

La CCI Paris IDF se lance dans la facturation des prestations aux entreprises @localtis

Source : Caisse des Dépôts des Territoires

« Il est clair que la nouvelle baisse des ressources, conjuguée à l’évolution des missions, aura des répercussions importantes sur les activités de la chambre de commerce et d’industrie régionale (CCIR) sur les territoires d’Ile-de-France, sur les publics visés (entreprises, jeunes), ainsi qu’en interne sur le plan social. » La CCI Paris Ile-de-France n’a pas attendu les annonces du ministre de l’Economie du 10 juillet 2018 quant à la réforme des CCI pour se mettre en mouvement. Bruno Le Maire a ainsi présenté ce jour-là, devant l’assemblée générale extraordinaire de CCI France, une grande réforme des CCI avec une nouvelle coupe budgétaire de 400 millions d’euros d’ici 2022 (voir ci-dessous notre article du 11 juillet).

La CCI Paris Ile-de-France avait anticipé le mouvement de transformation. Dans une délibération votée le 5 juillet, son assemblée générale a ainsi déjà prévu un nouveau modèle d’intervention économique et d’orientation, comprenant l’identification de prestations payantes dans le domaine de l’accompagnement des entreprises. …en savoir plus…..

« Place au soleil » : le gouvernement veut accélérer le déploiement de l’énergie solaire @Min_Ecologie

Source : Ministère de la transition écologique

« Place au soleil » : Sébastien Lecornu lance la mobilisation pour accélérer le déploiement de l’énergie solaire

Près de deux mois après le lancement du groupe de travail sur l’énergie solaire, Sébastien Lecornu a présenté aujourd’hui les conclusions proposées par les élus locaux, les professionnels et les services de l’Etat impliqués dans le développement de la filière.

A cette occasion, le secrétaire d’État auprès du ministre de la Transition écologique et solidaire a lancé la démarche « Place au soleil » pour mobiliser tous les acteurs pouvant contribuer au déploiement du photovoltaïque et du solaire thermique partout en France.

Retrouvez toutes les mesures et les engagements « Place au soleil »

L’accélérateur PME industrielles par l’Ile-de-France et BpiFrance @iledefrance @BpiFrance

Source : Région Ile de France

La Région Île-de-France et Bpifrance lancent « L’accélérateur PME industrielles », un accompagnement sur mesure au service des ETI franciliennes de demain

Valérie Pécresse, Présidente de la Région Île-de-France, Nicolas Dufourcq, Directeur général de Bpifrance et Pierre-Oliver Brial, Président du club des ETI ont lancé ce jour « L’accélérateur PME industrielles », en présence d’Alexandra Dublanche, Vice-présidente chargée du développement économique.

Ce programme de soutien à des PME industrielles qui produisent en Île-de-France s’inscrit dans le cadre de la stratégie Smart Industrie, votée en juillet 2017 et dotée d’un budget de 300 millions d’euros sur la durée de la mandature. Cet accélérateur doit notamment permettre à 500 PME et ETI franciliennes de se convertir au numérique et de se former aux besoins de demain.

Valérie Pécresse a dévoilé les 21 entreprises (PME) industrielles lauréates du programme d’accélération pour l’année 2018. En moyenne, ces entreprises réalisent un chiffre d’affaires de 16 millions d’euros et ont une trajectoire de croissance de 13% entre 2015 et 2017. Toutes ces entreprises sont en phase de recrutement pour l’année à venir et comptent en moyenne 77 collaborateurs.

La Région Île-de-France finance le tiers du coût du programme qui s’élève à 6 millions d’euros sur 4 ans pour 90 entreprises visées, soit 1 955 000 euros. Bpifrance finance, pour sa part, 900 000 euros. Le solde, soit la moitié du budget, est pris en charge par les entreprises participantes.

Les candidatures pour l’année 2019 sont d’ores-et-déjà ouvertes, jusqu’au 28 septembre 2018, sur le site :  https://www.sphinxonline.com/SurveyServer/s/ACCELERATEUR1/AccPMI2_IDF_Reponsedudirigeant/questionnaire.htm

Peuvent candidater les PME qui produisent en Île-de-France et souhaitent franchir une étape dans leur développement, et dont le chiffre d’affaires est compris entre 5 et 50 millions d’euros

En savoir plus