Archives d’Auteur: Jean-Michel Royo

La Sem Pays de Fontainebleau installe le siège social de Picard @fedepl

Source : Fédération des Epl

La célèbre enseigne française installera son siège social à Fontainebleau en 2019. Une volonté de retour aux sources très largement favorisée par la Sem Pays de Fontainebleau, qui va construire le bâtiment pour le louer à Picard.

« Nous avons tout mis en œuvre pour que Picard installe son siège social à Fontainebleau. Nous sommes heureux d’avoir trouvé la solution ». C’est avec émotion qu’Olivier Levalois, directeur général de la Sem Pays de Fontainebleau, résume l’histoire du retour de la célèbre enseigne là où elle naquit en… 1906. C’est à cette date que Raymond Picard créait « Les glacières de Fontainebleau », une fabrique de pains de glace pour maintenir les aliments au frais.

Un siècle plus tard, Picard est la première entreprise française de produits surgelés et réalise un chiffre d’affaire annuel d’environ 1,5 milliard d’euros. L’enseigne n’a pas vraiment délaissé Fontainebleau, puisqu’une centaine de salariés y travaillent déjà ainsi qu’une cinquantaine de salariés en poste à Nemours. Elle souhaitait regrouper ses entités locales dans un seul espace à Fontainebleau et y constituer son siège social. « Or, l’entreprise a un modèle économique particulier, elle veut louer ses locaux, non les construire ou les acheter », indique Olivier Levalois.

7,5 millions d’euros de travaux

En savoir plus

Rénovation énergétique : les propositions des EPL @fedepl

Source : Fédération des EPL

Les Entreprises publiques locales émettent plusieurs propositions à la suite de la concertation lancée par le gouvernement sur le plan de rénovation énergétique des bâtiments.

En lançant le plan de rénovation énergétique des bâtiments en novembre 2017, le gouvernement a fait appel à la « mobilisation des professionnels et des initiatives locales pour définir les solutions adaptées aux territoires » (communiqué de presse du 21 décembre 2017). L’objectif : lutter en priorité contre la précarité énergétique en rénovant à terme 150 000 « passoires thermiques » par an.

Près de 500 Entreprises publiques locales interviennent déjà dans ce secteur, à la fois sur des bâtiments publics et privés (voir fiche d’identité). Toutes souhaitent contribuer à la réussite de cette ambition gouvernementale en formulant 9 propositions :

En savoir plus

Chartes promoteurs et prix maîtrisés : État des lieux en IdF @Galivel @inovefa

Source : INOVEFA Expertise

A quelques rares exceptions, ces dispositifs sont concentrés dans la périphérie proche de Paris, principalement à l’Est et au Nord, dans des communes avec des habitants aux revenus modestes et une forte appétence pour l’accession à la propriété.

Une multiplicité de méthodes et d’objectifs qui entretiennent un certain flou pour la plupart des parties prenantes

« Il n’y a pas deux chartes ou deux dispositifs qui se ressemblent. De la « charte promoteur » à la « charte anti spéculative » jusqu’aux « prix maitrisés », il est difficile de s’y retrouver dans la multitude de dispositifs existants » indique INOVEFA. Chaque commune ou communauté de commune édicte ses propres règles. On retrouve notamment :

• Des plafonds sur les prix de vente des logements (en €/m2 habitables, ou utile ou avec ou sans parking…),

• Un % obligatoire de prix maitrisés, en général entre 15 et 20% en dessous du marché,

• Des contraintes sur les typologies (un maximum de T1/T2 ou un minimum de T3),

• Des contraintes sur les surfaces habitables (T1 de 30 m2 minimum, séjour de 25 m2

minimum…),

• Des contraintes sur les qualités d’usage des immeubles (appartements traversants, mixité

entre social et accession, nombre maximum d’appartements par étage…)

• Des contraintes sur les matériaux devant être utilisés (aluminium pour les fenêtres, etc…)

• Des exigences supérieures aux normes actuelles en matière environnementale,

• Une imposition de limitation de ventes aux investisseurs,

• Une imposition de « ventes privilèges » et à prix réduit aux habitants de la commune durant

les premières semaines de vente.

• Des exigences supérieures à la règlementation officielle sur le nombre de logements sociaux.

Ces contraintes viennent s’additionner aux contraintes règlementaires déjà présentes dans les PLU ou PLH et viennent parfois en contradiction ou en supplément avec des chartes ou des orientations d’aménagement décidées à des niveaux supérieurs (Schéma directeur du canal de l’Ourcq, ou de la zone d’activité d’Orly par exemple).

En savoir plus

DUVAL construit 6 550m² de bureaux à Vannes @Groupe_Duval

Source : Groupe DUVAL

Le Groupe Duval lance la construction d’un ensemble de 6 550m² à Vannes

Le Groupe Duval lance le chantier d’un immeuble de bureaux de 6 550m² pour les 350 agents des services de l’Etat, sur le site de l’ancienne caserne Troadec, à Vannes (56).

Les services qui rejoindront cet ensemble situé à moins de 10 minutes à pied de la gare SNCF et à 10 minutes du centre-ville sont la DDFIP (Direction Départementale des Finances Publiques), la DSDEN (Direction des Services Départementaux de l’Éducation Nationale) et le CIO (Centre d’Information et d’Orientation).

La SNI Grand Ouest est le maître d’ouvrage dans le cadre d’un bail à construction. Le Groupe Duval est le promoteur du projet.

En savoir plus

Sophie Errante : présidente de la Commission de surveillance de la CDC

Mme Sophie Errante élue présidente de la Commission de surveillance de la Caisse des Dépôts

Source : Caisse des Dépôts

Paris, le 14 février 2018 – Les membres de la Commission de surveillance de la Caisse des Dépôts ont élu pour présidente Mme Sophie Errante lors de la séance du jour. C’est la première fois qu’une femme est élue à cette fonction.

Elle remplace M. Gilles Le Gendre, ancien président, qui a démissionné de son mandat de membre de la Commission de surveillance le 10 janvier 2018. L’interim était assuré depuis lors par le président du Comité d’examen des comptes et des risques, M. Gilles Carrez.

Mme Sophie Errante est députée La République en Marche de la 10ème circonscription de Loire-Atlantique. Le 12 février 2018, elle a été désignée membre de la Commission de surveillance de la Caisse des Dépôts par le président de l’Assemblée nationale.

Sophie Errante est née le 22 juillet 1971 à Nantes (Loire-Atlantique). Diplômée en commerce international, chef d’entreprise, elle fut maire de La Chapelle-Heulin de 2008 à 2014. Députée de la Loire-Atlantique depuis 2012, d’abord inscrite au groupe socialiste, républicain et citoyen, elle a d’abord siégé au sein de la commission du Développement durable. Lors de sa réélection en 2017 sous les couleurs de La République en Marche, elle fut nommée vice- présidente de la commission des Affaires économiques. Elle est membre de la commission des finances depuis 2018.

Pour rappel, les règles de gouvernance de la Caisse des Dépôts ont été fixées par la loi, lors de sa création en 1816, qui lui confère un statut spécial en la plaçant sous la surveillance et la garantie de l’autorité législative. La Commission de surveillance a pour rôle de veiller aux décisions majeures, aux orientations stratégiques, aux prises de participation, à la gestion du fonds d’épargne et à la vérification des comptes de la Caisse des Dépôts. Elle élabore le modèle prudentiel et ses évolutions. Elle fixe le niveau des fonds propres et celui des programmes d’émission.

En savoir plus