Archives d’Auteur: Jean-Michel Royo

Marchés publics : la facturation électronique, comment ça fonctionne ?@Economie_Gouv

La facturation dématérialisée : une obligation progressive pour tous les fournisseurs du secteur public

Source : ministère de l’économie

Dans le cadre de marchés publics, la facturation dématérialisée est obligatoire pour les grandes entreprises (plus de 5 000 salariés) depuis le 1er janvier 2017 et pour les entreprises de taille intermédiaire (250 à 5 000 salariés) depuis le 1er janvier 2018.

Cette obligation a été étendue aux petites et moyennes entreprises (10 à 250 salariés) depuis le 1er janvier 2019 et s’appliquera au 1er janvier 2020 aux très petites entreprises (moins de 10 salariés).

Lire aussi : Dématérialisation : comment répondre à un marché public ? | Marchés publics : les documents qui ne sont plus obligatoires lors de l’attribution

Chorus Pro, une solution de facturation dématérialisée mutualisée et gratuite

Pour utiliser la facturation électronique, vous devez créer un compte sur la plateforme Chorus Pro afin d’adresser vos demandes de paiement aux entités de la sphère publique dont vous avez remporté le marché.

Créé par l’agence pour l’Informatique financière de l’Etat (AIFE), Chorus Pro est un portail spécifiquement développé pour la facturation électronique à l’ensemble de la sphère publique. Chorus Pro remplace et s’inspire de l’outil Chorus Factures. Cet outil avait été lancé le 1erjanvier 2012 pour répondre à l’obligation faite à l’État d’accepter les factures dématérialisées émises par ses fournisseurs à compter du 1er janvier 2012 par la loi de modernisation de l’économie dite LME du 4 août 2008.

En savoir plus

Télécharger le guide : Accompagner les personnes en situation d’habitat indigne @Abbe_Pierre

Accompagner les personnes en situation d’habitat indigne

Source : fondation Abbé Pierre

Après plus de dix ans de mise en œuvre (premier programme en 2007 puis deuxième programme en 2012), la Fondation a tiré de son programme « SOS Taudis » deux enseignements fondamentaux :

 L’importance  de  la  fragilité  des  ménages  et  de  la  multiplicité  de  leurs  difficultés,  au-delà  de la  seule  question  du  logement  :  une  enquête  réalisée  par  la  Fondation  en  2010  sur  près  de  500  ménages  accompagnés avait montré que 75 % d’entre eux font face à  de  lourdes  difficultés  d’ordre  social  et/ou  sanitaire : exclusion  sociale  et  grande  précarité,  problèmes  de  santé  physique  et  mentale,  isolement  social,  fragilité  psychologique, « problèmes d’occupation » du logement (hygiène, entassement…) ;

La   nécessité, en   conséquence, de remettre les personnes  au  cœur  de  la  lutte  contre  l’habitat  indigne.   Ce   principe  de   portée   générale   pour   la   Fondation,  se  traduit  dans  ce  domaine  par  la  mise  en  place d’un accompagnement global et durable (à la fois social,  technique,  juridique  et  financier)  afin  d’agir  « pour  »  mais  aussi  «  avec  »  les  ménages,  qu’ils  soient  locataires ou propriétaires occupants.

« Réhabiliter  coûte  moins  cher  qu’une expulsion suivie d’un recours Dalo ; en habitat indigne,  ne  rien  faire  coûte  en  santé  et  en  social  plus  cher  que  faire. »

De  là  vient  l’ambition  de  ce guide inédit  :  expliquer  comment est conçu et réalisé cet accompagnement, principalement dans sa dimension sociale , parler d’une pratique professionnelle, du métier des « opérateurs » (les  associations  et  organismes  qui  mettent  en  place  les  actions),  et  de  l’attitude  et  des  techniques  des  accompagnateurs (les professionnels qui interviennent auprès des ménages).

En savoir plus

Mireille Vernerey succède à Emmanuel Launiau à la présidence du directoire d’Ogic @immoweek

Source Immoweek : Mireille Vernerey, 63 ans, a été nommée présidente du directoire d’Ogic. Elle succède à Emmanuel Launiau.

Informations complémentaires à venir

Retrouver l’interview de Mireille Vernerey pour le site Superimmoneuf publie le 8/01/2019

MeilleureCopro lève 3 millions d’euros pour faire baisser les charges de copropriété @MeilleureCopro @Galivel

Source : Galivel et Associés

MeilleureCopro, startup lancée en janvier 2017, annonce une première levée de fonds de 3 millions d’euros auprès du Fonds WATERSTART – NCI et de la plateforme de crowdfunding ANAXAGO. Il s’agit du premier tour de table le plus important réalisé par une startup de la Proptech en France ! Ce financement va permettre à la jeune pousse de développer son activité autour de ses deux piliers fondateurs : la proximité client et le développement d’outils innovants sur la maîtrise des charges.

Un service innovant au service des copropriétaires

MeilleureCopro a bouleversé le monde de la copropriété en lançant une solution innovante pour baisser les charges de copropriété à qualité de service comparable, et ce sans changer de syndic ! Concrètement, une équipe d’experts-métiers mandatée par le conseil syndical ou par le gestionnaire analyse les dépenses de la copropriété, renégocie l’ensemble des contrats avec les prestataires en place ou avec de nouveaux, et supervise la mise en place des mesures destinées à engendrer des économies. La société, qui se rémunère au succès (un pourcentage des économies réalisées), s’engage ensuite sur un service après-vente de 3 ans pour s’assurer de la satisfaction de ses clients.

En savoir plus

Découvrez le nouveau logo de l’Union Sociale pour l’Habitat @UnionHlm

L’Union sociale pour l’habitat révèle sa nouvelle identité en clôture du 80ème Congrès Hlm de Paris

Source : Union Sociale pour l’Habitat

Lors de la cérémonie de clôture du 80ème Congrès Hlm de Paris, Jean-Louis Dumont, président de l’Union sociale pour l’habitat, a présenté le nouveau logo et la signature de marque de l’USH.

À travers cette nouvelle identité, l’Union sociale pour l’habitat souhaite réaffirmer son rôle dans les débats autour de la question du logement, traduire la contemporanéité du sujet « Hlm » et valoriser le dynamisme et la capacité d’innovation dont le Mouvement Hlm fait preuve pour mener à bien ses missions.

Ce logo a l’ambition de traduire la double mission de l’Union, d’une part, le pôle d’expertises au service des organismes Hlm, et, d’autre part, la représentation des intérêts du secteur, identifié par les pouvoirs publics comme porte-parole du Mouvement Hlm et partenaire stable et reconnu.

Ce logo exprime également la volonté de l’Union de réunir tous les organismes Hlm autour d’une vision commune et positive du logement social, par l’envie de voir le logement social comme un précurseur en termes d’innovation sociale, technique, architecturale et environnementale. Et c’est notamment à travers la nouvelle signature, « Les Hlm, l’habitat en Mouvement », que l’Union réaffirme son ouverture vers l’avenir et sa capacité à fédérer les acteurs du logement autour d’un modèle Hlm revendiqué et assumé.

Lire l’interview de Marianne Louis, directrice générale de l’Union sociale pour l’habitat