Archives du blog

Zone euro : Légère décélération de l’inflation en juin

zoom-economique Macro : L’inflation annuelle de la Zone euro a légèrement décéléré en juin, à +1,3% sur un an, contre +1,4% en mai et +1,2% attendu. Le ralentissement des prix de l’énergie et des produits alimentaires a contribué au fléchissement des prix à la consommation. Toutefois, l’inflation sous-jacente, hors éléments volatils, a légèrement accéléré de 0,2 point, à +1,1% sur un an. On retrouve ce mouvement dans les principaux pays de la Z.E à l’exception de l’Allemagne qui a enregistré un accroissement de l’indice des prix à la consommation (+1,5% après +1,4%) en raison d’une accélération de l’augmentation des coûts dans l’alimentation et les services. Enfin, l’inflation annuelle a reculé de +0,9% à +0,8% en France, de +1,6% à +1,2% en Italie et de +2,0% à +1,6% en Espagne.

Change : L’euro se négocie toujours autour de 1,14 face au dollar, soutenu par le ton légèrement moins accommodant de la Banque centrale européenne.

Marchés de taux & crédit : Les taux des obligations européennes ont poursuivi leur mouvement de hausse, initié le 27/06 par les propos optimistes de M. Draghi sur l’activité économique et sur l’inflation en Z.E et accentué par la publication des minutes de la BCE ce jour. Le compte rendu indique que les gouverneurs de la Banque centrale ont envisagé lors de la réunion du 8/06 de supprimer de son message de politique monétaire la notion « d’accroître ou de prolonger si nécessaire son programme de rachats d’actifs ». En conséquence, le taux de l’emprunt souverain allemand à 10 ans est passé au-dessus de 0,50% pour la 1ère fois depuis janv. 2016 et en France, le rendement de l’OAT avoisine les 0,90%. • En parallèle, le compte-rendu de la réunion de la Fed des 13&14/06 révèle que ses membres souhaitent continuer la normalisation de la politique monétaire. Toutefois, il montre une division des responsables à propos du bas niveau des indicateurs d’inflation et de ses conséquences sur le rythme du resserrement monétaire ainsi que sur l’annonce du calendrier sur la réduction de la taille du bilan de la Banque centrale.

Lire la suite

@Institutionnels       @royojm                     @AlexandraPoloce

Zone € : une fragmentation inédite des suffrages lors du 1er tour de la présidentielle française

Les cours du CAC 40 et de l’euro montent fortement, reflet du soulagement des investisseurs après les résultats du scrutin français.

Alors que les sondages indiquaient des écarts très serrés en termes d’intentions de vote entre 4 candidats à quelques jours de l’élection, alimentant l’incertitude, le soulagement a dominé sur les marchés financiers le 23/04, lorsque E. Macron a été annoncé en tête du scrutin, avec 23,75% des voix, suivi par M. Le Pen (21,53%), dans un contexte de forte mobilisation des électeurs (78,7% des inscrits vs 80,4% en 2012).
Ces derniers se qualifient donc pour le 2nd tour des élections le 7/05, ayant devancé F. Fillon (19,91%), J.L. Mélenchon (19,64%) et B. Hamon (6,35%). Fait très rare depuis 1958, les 2 principaux partis de gauche (P.S) et de droite (Les républicains) ont été éliminés au terme du 1er tour, tandis que les scores des 2 candidats qualifiés se révélaient faibles. E. Macron part grand favori des sondages pour le 2nd tour, crédité de entre 60 et 65% des intentions de vote, M. Le Pen devant faire face à une alliance anti-FN de la plupart des autres partis, à l’exception de celui de J.L. Mélenchon, qui s’est pour l’heure abstenu de toute consigne de vote. En conséquence, l’euro a bondi à un pic inédit depuis nov. 2016 face au dollar (1,0937 $), lors des 1res cotations en Asie, avant de se stabiliser à un plus haut d’un mois (~1,0860) en fin de journée. En parallèle, le CAC 40 s’apprécie de plus de 4% à 5 265 points, entraînant dans son sillage les autres bourses européennes (en hausse de plus de 3% & record historique pour le Dax) et américaines (+1,1% pour le S&P 500). En outre, l’écart de taux entre les obligations d’Etat à 10 ans françaises et allemandes a chuté de 17 bp ce jour pour s’établir à 51 bp, un plus bas depuis fin janv., en raison d’un repli (-7 bp à +0,85%) des rendements français conjugué à une remontée des rendements allemands (+10 bp, +0,34%).

Lire la suite

@Institutionnels       @royojm                     @AlexandraPoloce

Croissance de la Zone € – Découvrez le rapport économique d’hiver

zoom-economiqueMacro : La Commission européenne (C.E) a relevé de 0,1 point ses prévisions de croissance de la Zone euro lors de son rapport économique d’hiver. Après une croissance de +1,7% en 2016, l’activité de la Z.E devrait être de +1,6% en 2017 et +1,8% en 2018. Le chômage devrait poursuivre son recul et l’inflation se redresserait mais demeurerait en deçà de l’objectif de la BCE. Cependant, la C.E a indiqué que les perspectives sont soumises à des « risques exceptionnels », citant les incertitudes quant à la politique de D. Trump, les nombreuses élections à venir en Europe en 2017 et le début des négociations après le Brexit.

Change : • La hausse des anticipations d’un resserrement de la politique monétaire de la Fed dès la prochaine réunion des 13&14 mars a profité au dollar. L’euro a ainsi touché, le 15/02, un plus bas depuis 5 semaines à 1,0521 dollar, tandis que 40% des investisseurs tablent sur une hausse des taux en mars.

Marchés de taux & crédit : Aux Etats-Unis, les prix à la consommation sur un an ont progressé de +2,5% en janv., après +2,1% en déc. L’inflation enregistre ainsi sa plus forte
progression depuis mars 2012, bénéficiant principalement de la hausse des prix de l’énergie (+10,8% sur an). Toutefois, l’indice hors éléments volatils progresse également de +2,2% en déc. à +2,3% en janv. Ces pressions inflationnistes pourraient inciter la Fed à remonter graduellement ses taux directeurs dans les prochains mois, comme l’a laissé entendre J. Yellen devant le Congrès le 14/02. En effet, la Présidente de la Fed a estimé qu’un prochain relèvement des taux en mars ou en juin serait « probablement adapté » si l’emploi et l’inflation évoluaient conformément aux attentes. Elle a précisé que la croissance du marché de l’emploi est forte, a un rythme sans doute insoutenable à long terme. En conséquence, les taux à 10 ans américains ont ainsi franchi 2,50% le 15/02.

Téléchargez la suite

>De Leblogdesinstitutionnels
<a rel= »me » href= »https://plus.google.com/107146227449191020933/« ></a>Mon profil Google
<a href= »https://leblogdesinstitutionnels.fr/about-me » rel= »author »> Ma bio en résumé</a>

Les rendements des taux souverains de la Zone euro restent volatils

Contexte macroéconomique et de marché express

zoom-economique

Zone euro : la Directrice du FMI s’est déclarée « inquiète » au sujet de « certaines élections à venir en Europe ». L’excédent commercial allemand a atteint un nouveau record de 252,9 Md€ en 2016, contre 244,3 Md€ en 2015. Les exportations allemandes vers l’Europe (707,9 Md€) ont encore représenté plus de la moitié des exportations totales (1 207,5 Md€). Les importations se sont élevées à 954,6 Md€. Cette statistique est susceptible d’alimenter les critiques de l’administration américaine vis-à-vis des excédents commerciaux allemands. M. Draghi a indiqué le 6/02, en réponse aux critiques d’un conseiller de D. Trump, que la BCE ne manipulait pas l’euro. De plus, il a répété que la BCE ne durcirait pas sa politique monétaire à la suite de la remontée de l’inflation, essentiellement imputable à la hausse des prix de l’énergie. Les rendements des taux souverains de la Zone euro sont restés volatils, dans un contexte de nervosité des investisseurs à l’égard de l’incertitude quant aux résultats des prochaines échéances électorales, en particulier en France. Bien que le taux d’Etat français à 10 ans ait reflué par rapport à son pic du 6/02, inédit depuis juillet 2015 à 1,14%, il n’est néanmoins pas parvenu à repasser durablement sous le seuil des 1%. Les investisseurs se montrent en effet méfiants vis-à-vis de la fiabilité des sondages qui, à 3 mois des élections présidentielles, prédisent l’échec de M. Le Pen au 2nd tour. Cette dernière prône la sortie de la France de l’euro, potentielle très forte menace pour l’intégrité de la Zone euro. En conséquence, les taux d’Etat du sud de la Zone euro (Italie, Portugal, Espagne…) sont également volatils. Par ailleurs, M. Renzi, resté à la tête du Parti démocrate (P.D) italien en dépit de sa démission du 4 déc. dernier, a appelé ce jour à un congrès extraordinaire de on parti au vu des dissensions croissantes entre ses membres. Enfin, de récents sondages montrent que l’écart entre les intentions de vote pour la CDU d’A. Merkel et pour le parti SPD (sociaux démocrates) aux législatives de sept. s’est réduit à un point.

Téléchargez la suite

>De Leblogdesinstitutionnels
<a rel= »me » href= »https://plus.google.com/107146227449191020933/« ></a>Mon profil Google
<a href= »https://leblogdesinstitutionnels.fr/about-me » rel= »author »> Ma bio en résumé</a>

Change : Le Franc Suisse au plus haut niveau depuis Août 2015

zoom-economique

Macro : Aux Etats-Unis, le nombre de créations d’emplois au mois de janvier 2017, ressorti à 227 000, a dépassé à la fois les chiffres de décembre (157 000) et les prévisions (180 000), bénéficiant d’un dynamisme marqué dans le secteur des services. 

Ce rapport sur l’emploi indique une légère hausse du taux de chômage de 4,7% à 4,8% et du taux de participation (proportion de personnes en âge de travailler qui occupent ou recherchent un emploi) de 62,7% à 62,9%. 

Cependant, la décélération de 0,3 pt à +2,5% en rythme annuel de la progression des salaires a déçu les investisseurs et illustré l’absence actuelle de tensions inflationnistes.

Change : Le franc suisse a enregistré son plus haut niveau de clôture depuis août 2015 face à l’euro le 8/02, à 1,0642 CHF / 1 €. La devise helvétique, qui s’était fortement appréciée depuis le mois d’octobre, a accentué sa progression ces derniers jours en raison des tensions sur les dettes des pays de la Zone Euro.

Marchés de taux & crédit : Les rendements des obligations d’État français intègrent désormais une prime de risque reflétant les incertitudes liées aux élections présidentielles prévues en avril et mai prochain. En effet, les difficultés actuelles de F. Fillon…Lire la suite

>De Leblogdesinstitutionnels
<a rel= »me » href= »https://plus.google.com/107146227449191020933/« ></a>Mon profil Google
<a href= »https://leblogdesinstitutionnels.fr/about-me » rel= »author »> Ma bio en résumé</a>