Archives du blog

EuroRennes, le projet qui vient transformer le cœur de la métropole @Demain_la_Ville

Source : Demain la ville

Depuis 2010, la création de la ZAC EuroRennes vient peu à peu transformer le quartier de gare et devient peu à peu un véritable symbole d’attractivité. Comment le projet EuroRennes transforme t’il l’histoire de la ville ? La nouvelle gare est-elle le point de départ d’un renouveau de la Métropole  ? 

En vert, le futur ensemble architectural comprenant le siège social de SAMSIC

Eurorennes, quand un quartier de gare se redessine
C’est lors de la construction de la ligne ferroviaire Paris Montparnasse – Brest, que la ville de Rennes se dote la première fois d’une gare en 1854. L’implantation de celle-ci bouleverse déjà à l’époque la ville. Autour des ateliers de la gare s’installent les cheminots et leurs familles, construisant eux-mêmes leurs habitations et provoquant une urbanisation lente et peu contrôlée de ses environs. Ce quartier populaire reste pendant très longtemps, coupé du reste de la ville malgré sa proximité avec le centre urbain. Les grandes infrastructures ferroviaires sont en effet des barrières qui empêchent la communication des espaces urbains autour de la gare avec le reste de la ville, même si certaines percées et aménagements ont été mises en place.

Et depuis 2010, c’est l’entièreté de ce quartier de gare qui subit une grande transformation. Avec comme slogan : “EuroRennes, Porte d’entrée de la Bretagne cœur de Métropole”, l’ambition portée par la ZAC est clairement affichée. Au centre du projet, la reconfiguration du pôle ferroviaire apparaît comme la clé de voûte d’un projet d’envergure métropolitaine. Porté par Rennes Métropole et Territoires Publics, ce vaste projet de 58 hectares participe pleinement au renouveau urbain de la ville. Mais alors derrière cette reconfiguration, quelles sont les attentes des différentes parties prenantes du projet ? Comment la ZAC EuroRennes vient transformer, non seulement la ville, mais aussi son image ? Et plus généralement, qu’est-ce que les grands projets urbains racontent de l’évolution des métropoles ?

Reconnecter le quartier de gare avec le reste de la métropole rennaise
La transformation du quartier de gare permet dans un premier temps son ouverture sur le reste de la ville, mais aussi de gommer la fracture physique et psychologique propre à ce quartier. Prenant place de chaque côté de la voie ferrée, le projet cherche avant tout à recréer des liens physiques entre le Sud et le Nord de Rennes. La restructuration de la gare permet donc d’assurer cette continuité entre ces deux espaces : une nouvelle liaison piétonne est dessinée pour relier les deux parvis de la gare, et pour traverser les voies ferrées. Cet ensemble paysager se veut également être le pivot de ces deux parties de la ville, améliorant de fait les flux piétons et les mobilités douces.

Lire la suite

Création de la ZAC de Champigny Paris-Est : la concertation commence ! @_EpaMarne

Source : EpaMarne 

La concertation pour la création de la future ZAC de Champigny Paris-Est commence. Suite à la validation du Conseil d’administration d’EpaMarne en décembre 2018 des objectifs et modalités de la concertation préalable pour la future ZAC de Champigny Paris-Est, la démarche sera lancée le 23 mai par une réunion publique d’information et se poursuivra jusqu’en octobre/novembre 2019.

epamarne

Dans le cadre de la concertation préalable prévue dans le cadre de la procédure de création de la ZAC Champigny Paris-Est à Champigny-sur-Marne, l’Établissement public d’aménagement de Marne-la-Vallée, EpaMarne organise :
– Une réunion publique le jeudi 23 mai 2019 à 19h30 à la Maison Pour Tous Youri Gagarine, 6 avenue du 11 novembre 1918 à Champigny-sur-Marne
– Une balade urbaine le samedi 25 mai 2019 à 10h – Point de rdv : Gymnase Jesse Owens

Les objectifs du projet urbain
– Réduire la coupure urbaine entre le Plateau et les coteaux de la Marne (Est et Ouest de la commune).
– Dans un objectif de création d’emplois, développer en priorité sur l’emprise foncière non urbanisée des produits d’immobiliers d’activité venant compléter l’offre résidentielle pour les entreprises de type PME-PMI sur Champigny-sur-Marne.
– Développer une offre de logements adaptée au nouveau contexte urbain et aux nouvelles polarités.
– Veiller à la qualité environnementale de l’aménagement et des futures constructions, en cohérence avec les orientations contenues dans le Projet d’Aménagement et de Développement Durable du plan local d’urbanisme (PLU) de la commune mais également dans le schéma régional de cohérence écologique (SRCE).
– Désenclaver les zones d’activités existantes, en particulier Marché Rollay et Grands Godets, pour amorcer leur future mutation.

En savoir plus…

Lire également :

Saint-Denis : vers la création d’une ZAC autour de la piscine olympique @Paris @GrandParisMGP

Source : CCI Business Grand Paris

La métropole du Grand Paris, maître d’ouvrage du futur centre aquatique olympique, a ouvert en juillet 2018 une concertation sur l’aménagement du quartier de la Plaine Saulnier à Saint-Denis, qui accueillera le futur équipement.

CCI business grand paris

La métropole du Grand Paris et la ville de Saint-Denis ont annoncé, le 11 juillet 2018, l’ouverture d’une concertation pour aménager le quartier de la Plaine Saulnier, à proximité du futur centre aquatique olympique. L’objectif de la création d’une zone d’aménagement concertée (ZAC) sur la Plaine Saulnier est de « construire un héritage durable pour le territoire métropolitain et ses habitants », a souligné le président de la métropole, Patrick Ollier. La concertation doit permettre d’échanger sur l’avenir du site. Après 2024, celui-ci devrait devenir un quartier durable doté de logements, bureaux, commerces, espaces publics et espaces verts.

A l’issue de la concertation préalable, accessible de juillet à octobre, un premier bilan sera dressé, avant l’ouverture de la participation par voie électronique sur le site à partir d’octobre. La population sera invitée à se prononcer sur les propositions formulées. Deux réunions ouvertes aux citoyens seront par ailleurs organisées les 5 septembre et 2 octobre prochains, afin de présenter le projet et de permettre aux habitants de s’exprimer.

Consulter l’article en ligne

Lire aussi :

Fabrice Veyron-Churlet apporte sa vision de la ZAC @cmarkea @euralille

Fabrice Veyron-Churlet RegardsÀ l’occasion de la prochaine édition du Speed Dating du Logement et de l’Immobilier à Paris le mardi 5 juin 2018, Arkéa Banque Entreprises et Institutionnels dévoile son nouveau livre blanc. Cet ouvrage  collectif recueille une vingtaine de témoignages d’acteurs du terrain (experts de l’immobilier, élus locaux…) portant sur le thème du nouvel ouvrage : les nouvelles tendances de l’aménagement urbain

Découvrez en avant première un extrait du témoignage de Fabrice Veyron-Churlet, Directeur Général d’Euralille

Depuis près de trente ans, la société Euralille réfléchit, élabore et organise l’aménagement des territoires d’Euralille : 130 hectares au sud-est de la ville, en plein coeur de la métropole. Elle pilote également depuis 2012 la transformation de 23 hectares de la friche ferroviaire Saint-Sauveur. Sa mission, recréer une ville vivante au service de toutes les populations. La société Euralille, aménageur des collectivités locales qui composent son actionnariat, est de ce fait à l’intersection de beaucoup de lignes de force et maître d’oeuvre de la fabrication d’arbitrages de toutes natures, et ce parce qu’elle travaille techniquement des dossiers et rencontre des obligations de politiques publiques, des contraintes techniques, financières, règlementaires, politiques et citoyennes. Elle doit donc trouver un équilibre avec ces contraintes. À travers et avec un outil, la ZAC. « C’est mon grand combat. Je défends la planification, je défends les ZAC. Le process ne devient pas vertueux dès lors que l’on renonce à planifier et qu’on laisse ouverts tous les possibles (…) « 

LA MOBILITÉ, UNE TRANSITION COMPLIQUÉE

Découvrez l’intégralité du témoignage

Immobilière 3F : 75 logements sociaux livrés sur Zac Paris Rive Gauche @actionlogement @3F_Officiel

Source : groupe3f.fr

immobiliere3F_0

Dans le 13e arrondissement, en face de la Bibliothèque Nationale de France, Immobilière 3F vient de livrer un immeuble, signé Jean et Aline Harari architectes, abritant 75 logements sociaux, des commerces en rez-de-chaussée et un premier étage de bureaux.

Afin de réduire les charges verticales reprises par les trois méga-poutres qui enjambent les voies ferrées de la gare d’Austerlitz, l’édifice de 11 étages a été conçu en ossature bois inscrite dans un squelette en béton armé allégé.

L’architecture de l’immeuble, son apparence et sa volumétrie, la patine qui affecte déjà sa façade revêtue de feuilles de cuivre, mais également les choix distributifs et la typologie des appartements, résultent ainsi largement d’une situation urbaine spécifique et des défis techniques qu’il a fallu relever.

Sa singularité, qui tiendra bientôt à s’estomper, n’est donc finalement que la synthèse des options architecturales et constructives prises pour concilier des exigences qui excèdent largement celles d’un immeuble ordinaire.

En savoir plus

Lire aussi :

@Institutionnels       @royojm                     @AlexandraPoloce