Archives du blog

Laurent Hénart, nommé Président du Conseil d’Administration de VNF @vnf_officiel @LaurentHenart

Source : VNF

Le 17 juillet, Laurent Hénart a été nommé Président du Conseil d’Administration de VNF, Voies Navigables de France. 

Résultat de recherche d'images pour "laurent hénart vnf"

Maire de Nancy et Vice-président de la Métropole du Grand Nancy, Laurent Hénart est nommé officiellement ce jour Président du conseil d’administration de Voies navigables de France par un décret du Président de la République délibéré en Conseil des Ministres après audition auprès de l’Assemblée Nationale et du Sénat, dans les conditions prévues par la Constitution (art 13-5). Son mandat est de 5 ans.

Maire de Nancy et Vice président de la Métropole du Grand Nancy délégué à l’attractivité et rayonnement du territoire et à l’accueil des entreprises depuis 2014, Laurent Hénart est un élu de terrain au cœur d’un territoire structuré par un réseau fluvial aux multiples potentiels : transport de marchandises (connexion au réseau à grand gabarit via la Moselle, port de Nancy Frouard), tourisme fluvial, cadre de vie maillage du territoire, qualité des paysages) et outil au service de la transition écologique décarbonation des transports, gestion de la ressource en eau).
Lors de son mandat de Député de Meurthe et Moselle de 2002 à 2012, il a notamment présidé le groupe d’études Voies navigables et transports multimodaux et soutenu de grands projets fluviaux. Il s’est, en outre, fortement impliqué dans le Grenelle de l’Environnement organisé en 2007 et dans l’élaboration du schéma national des infrastructures de transport (SNIT), prévu par loi Grenelle I du 3 août 2009, visant à définir la politique de la France en matière d’infrastructures de transport pour les 20 à 30 ans à veni dans lequel la part des modes alternatifs à la route a été très fortement renforcée. Laurent Hénart a également été membre du gouvernement Jean Pierre Raffarin III en 2004 2005 comme Secrétaire d’État à l’Insertion professionnelle des jeunes au sein du pôle « cohésion sociale » dirigé par le Ministre de l’Emploi, du Travail et de la Cohésion sociale Jean Louis Borloo.

Consulter le communiqué de presse

Lire aussi :

La Métropole de Lyon investit pour le tourisme fluvial @grandlyon @vnf_officiel

Source : LYON 

La Métropole de Lyon investit pour le tourisme fluvial

A l’occasion du Conseil métropolitain du lundi 12 décembre, les élus communautaires ont adopté, à l’unanimité, une délibération adoptant une charte de partenariat avec Voies Navigables de France (VNF) pour la période 2016‐2021.
Cette charte porte sur un montant total d’investissement de 5,1M €, notamment pour la réalisation des appontements destinés à accueillir les bateaux de croisière sur le Rhône et la Saône ainsi que les conditions d’exploitation des aménagements à venir.
Ce protocole d’accord vise aussi à améliorer la qualité des façades fluviales de la Métropole de Lyon et permettra de définir une politique d’accueil des bateaux stationnaires.
La dimension fluviale est un élément fort de la politique touristique de l’agglomération. En 2016, 26 paquebots naviguent sur le bassin Rhône‐Saône. Avec les nouvelles haltes prévues, la Métropole de Lyon pourra en accueillir une trentaine en 2020. Les croisières locales et le transport de passagers seront également développés et favorisés pour répondre aux attentes des habitants comme des touristes. Aujourd’hui, cela représente près de 400 000 passagers par an.
Pour Roland Bernard, Conseiller délégué au Fleuve : « Cette charte est à la naissance de la reconquête du fleuve et de ses aménagements, pour nos concitoyens de la Métropole : élément majeur de l’attractivité et de la promotion de nos territoires »
Outre la restauration de la façade fluviale, cette charte permet de poursuivre la politique partenariale menée depuis 1997 par le biais d’une charte pluriannuelle entre VNF et le Grand Lyon avec un certain nombre d’objectifs :
 Poursuivre le projet des Rives de Saône (Terrasses de la Presqu’île) et nouvelles actions sur la Saône (port de l’Occident, abords de l’écluse de Rochetaillée…)
 Poursuivre le projet Lyon Confluence et l’achèvement des Docks de Lyon
 Poursuivre les projets sur le Rhône amont à Miribel Jonage
 Favoriser l’intégration du fleuve et de l’usage du transport fluvial dans le développement et
l’aménagement de la Vallée de la chimie.
..en savoir plus

Canal Seine-Nord : Accord État-collectivités 

Accord financier État-collectivités pour la construction du canal Seine-NordSource : Mairie-info

L’État, les régions Hauts-de-France et Ile-de-France et les départements intéressés sont parvenus lundi à « un accord sur un projet de protocole financier » pour la réalisation du canal Seine-Nord Europe, un projet de 4,5 milliards d’euros jusqu’ici sans cesse repoussé, a annoncé le secrétaire d’État aux Transports Alain Vidalies.

Cet ouvrage reliera les bassins de la Seine et de l’Oise au réseau européen du nord de l’Europe, devenant une voie à grand gabarit et en partie alternative au trafic routier sur un axe économique de premier plan.

« Alain Vidalies et les collectivités se félicitent de l’aboutissement de cette phase de négociation, qui vient marquer le volontarisme et l’engagement de l’ensemble des partenaires pour la réalisation de ce projet majeur soutenu par l’Europe, au service des territoires et de l’économie nationale », selon un communiqué du secrétariat aux Transports.

Il y a tout juste une semaine, le Premier ministre Manuel Valls avait réaffirmé la volonté de l’État de voir « débuter les premiers travaux dès l’année prochaine ». Ils doivent s’achever en 2024. Le coût estimé de 4,5 milliards d’euros s’entend hors taxes…en savoir plus

VNF : rapport d’activité et de développement durable 2015 

 Parution du nouveau rapport d’activité et de développement durable et du rapport financier 2015 
Source : Voies Navigables de France 

La nouvelle édition du rapport d’activité et de développement durable vient de paraître.
Il retrace les faits marquants et actions emblématiques de l’établissement durant l’année 2015 – début 2016, dans les thématiques relatives à la modernisation des infrastructures, au report modal, au développement du tourisme fluvial, à l’innovation fluviale, à l’Europe fluviale, aux partenariats avec les territoires, à l’environnement…
Le rapport d’activité est accompagné d’un rapport financier…en savoir plus…

Canal Seine-Nord Europe : le Gouvernement propose la création d’une société de projet

Canal Seine-Nord Europe : le Gouvernement propose la création d’une société de projet

23 janvier 2015 – TRANSPORTS

Alain Vidalies, Secrétaire d’Etat chargé des Transports, de la Mer et de la Pêche, s’est vu remettre aujourd’hui par la mission administrative des corps d’inspection des ministères des finances et de l’écologie (IGF et CGEDD), mandatée à cet effet et composée de MM. Pierre Lahoche, Olivier Le Gall et Yves Morin, le rapport formulant les propositions sur la gouvernance et le financement du Canal Seine-Nord Europe.

Le rapport de la mission IGF-CGEDD recommande en premier lieu que la maîtrise d’ouvrage du Canal Seine-Nord Europe soit confiée à une société de projet dédiée. Il formule des propositions concrètes concernant ses missions et ses principes de gouvernance.

S’agissant du financement du projet, la mission souligne le rôle de levier essentiel pour la réalisation du Canal Seine-Nord Europe que constitue la contribution financière de l’Union européenne. La France déposera le 26 février prochain une demande de subvention à la Commission européenne sur la période 2014-2020 sur l’ensemble du réseau Seine-Escaut, à hauteur du taux maximal possible soit 40% pour les travaux du Canal Seine-Nord Europe. La mission identifie également comme une condition de réussite du projet l’existence d’un partenariat financier fort entre l’Etat et les collectivités territoriales. Enfin, elle préconise de nommer un préfigurateur pour mettre en œuvre la société de projet et conforter ce partenariat financier.

Alain Vidalies tient à remercier les membres de la mission pour la qualité de leur travail et de leurs propositions, que le Gouvernement souhaite mettre en œuvre. A cette fin, le Gouvernement proposera au Parlement un amendement au projet de loi pour la croissance et l’activité, l’autorisant à créer la société de projet en charge de la réalisation du Canal Seine-Nord Europe.

Dans le même temps, Voies navigables de France (VNF) poursuit les études et procédures permettant de lancer, d’ici la fin de l’année 2015, l’enquête publique portant sur le projet de canal reconfiguré.

Télécharger le communiqué de presse (PDF – 39 Ko)</strong>