Archives du blog

Innovation : Vinci Immobilier crée Vinci Immobilier Corporate Venture @vinciimmobilier

Source : Vinci Immobilier

Vinci Immobilier crée Vinci Immobilier Corporate Venture, une société dédiée à l’investissement dans des startups. Une démarche d’investissement dédiée au financement de startups innovantes intervenant dans les métiers de Vinci Immobilier

Vinci Immobilier

VINCI Immobilier entend ainsi nouer des partenariats avec de jeunes entreprises innovantes dans lesquelles il pourra investir, au travers de prises de participations, jusqu’ à 1 000 000 d’euros.
La stratégie d’investissement de VINCI Immobilier Corporate Venture cible particulièrement :
– l’amélioration de l’expérience clients,
– le développement de nouvelles offres et services à destination des parties prenantes (clients, collectivités…),
– la recherche de solutions aux grands enjeux sociétaux en lien avec l’immobilier (transition écologique, vieillissement de la population…),
– la disruption de la chaîne de valeur immobilière (intermédiation commerciale, financement alternatif…),
– l’optimisation de la réalisation d’un programme immobilier.

Cette initiative est destinée à permettre à VINCI Immobilier d’accélérer le développement d’offres innovantes et le déploiement de nouvelles solutions pour une ville durable.

Plus d’informations…

Lire aussi :

L’hôtel 5* Lily of the Valley réalisé par la filiale #Dumez Côte d’Azur vient d’être inauguré @VINCIConstrucFR @alainweill

  Source : VINCI CONSTRUCTION

L’hôtel 5* Lily of the Valley situé à La Croix Valmer (Var) vient d’être inauguré en présence de son propriétaire Alain Weill, du célèbre designer Philippe Starck qui a signé l’architecture et la décoration de l’établissement et de Jean-Luc Brial, Directeur Général Adjoint de VINCI Construction France.

Dumez Côte d’Azur, filiale de VINCI Construction France, a construit, en tous corps d’état, un hôtel de luxe 5* de 44 chambres et suites comptant un restaurant bar avec sa piscine récréative, un espace wellness avec une piscine sportive, un spa, un espace snacking, des « cabanes » (boutiques, espaces fitness et de yoga), ainsi qu’un bâtiment technique.
La direction artistique a été confiée à Philippe Stark, une signature qui amène Dumez Côte d’Azur à confirmer son expertise dans la mise en œuvre de procédés techniques innovants au service de la réalisation d’ouvrages haut de gamme.

Lily of the Valley achève 18 mois de travaux marquant ainsi l’aboutissement d’un projet entamé il y a 2 ans et demi.

Un ouvrage exceptionnel construit dans un écrin de verdure

Construit en front de mer, sur un site protégé surplombant la plage de Gigaro, sur la presqu’île de Saint Tropez, Lily of the Valley remplace aujourd’hui l’ancien hôtel Souleias construit en 1950. La nouvelle construction vise, par son architecture et les matériaux utilisés, à la plus parfaite intégration dans son environnement. L’équipe a ainsi intégré dans son processus de construction la protection de la végétation existante telle que des pins remarquables et des oliviers centenaires. Les matières naturelles ont été mis à l’honneur dans le projet avec, par exemple, l’installation de bardages et de faux plafonds en bois exotiques, d’inserts en bronze, de revêtements en marbres veinés, l’usage de pierres calcaires naturelles ou encore la mise en œuvre de poteaux structurels réalisés dans des troncs écorcés à la main. Une somme de savoir-faire a ainsi été mobilisée chaque jour pour créer l’ambiance unique imaginée par Philippe Starck.

Un béton spécifique et local au service de l’ambition architecturale

…lire la suite…

Paris La Défense : la construction de la tour HEKLA commence ! @VINCIConstruc

Source : Vinci Construction

Ce lundi 17 juin s’est tenue la pose de la 1ère pierre de la tour HEKLA, à Paris la Défense. Cette tour de 76 000 m² accueillera d’ici 2022 près de 6 000 collaborateurs.

Première pierre de la Tour HEKLA

Cette pose de la symbolique « premierre pierre » s’est déroulée en présence de Patrick Albrand, Président de Hines France et Serge Fautré, CEO de AG Real Estate, Monsieur Patrick Devedjian, Président du Département des Hauts‐de‐Seine et de Paris La Défense, Madame Joëlle Ceccaldi‐Raynaud, Maire de Puteaux, Monsieur Jean Nouvel, architecte du projet, Jean‐Marc Coly, Directeur général d’Amundi Immobilier et Grégory Frapet, Président du directoire de Primonial REIM, tous deux acquéreurs de la Tour HEKLA ainsi que de Xavier Huillard, Président‐Directeur Général de VINCI

Conçue par les Ateliers Jean Nouvel, en collaboration avec les équipes de Hines et AG Real Estate pour le compte d’Amundi Immobilier et de Primonial, la future tour réalisée par Bateg, filiale de VINCI Construction France, s’élèvera à 220 m et contribuera ainsi à rééquilibrer la skyline de La Défense. Cet immeuble de grande hauteur (IGH) compte 48 niveaux, deux niveaux de lobby, six niveaux de sous-sol et s’achève par un étage de terrasse plantée.
Lire la suite

Roland Garros : le point sur les travaux d’agrandissement et de rénovation @VINCIConstrucFR #RG19

Source : Vinci Construction

L’édition 2019 du tournoi de Roland-Garros s’est déroulé du 26 mai au 9 juin, à la Porte d’Auteuil. Cette année, les joueurs et le public découvrent le nouveau court central Philippe-Chatrier, d’une capacité de 15 000 places assises. Faisons un point sur les travaux d’agrandissement qui ont été menés par les équipes de Vinci Construction.

Progression des travaux d’agrandissement et de modernisation du stade Roland-Garros

Livrée en avril dernier, cette 3ème phase de travaux inclut également le réaménagement des 6 nouveaux courts autour du court N°14 (anciennement appelé court N°18 dans le tournoi 2018) dans la partie du Fonds des Princes.

Le court Simonne-Mathieu, d’une capacité de 5 000 places assises, et implanté dans le jardin des serres d’Auteuil a été livré en 2018 et inauguré en mars dernier.

Commencés en 2016, les travaux de modernisation du stade s’achèveront en 2021 notamment avec la couverture du court Philippe-Chatrier d’un toit rétractable qui sera livrée en 2020.
Cette couverture mobile sera constituée de onze poutres géantes, en forme d’aile d’avion, en référence au pionnier de l’aéronautique que fut Roland-Garros. Formées d’une ossature métallique recouverte d’une toile technique imperméable, ces ailes pourront être actionnées sous des vents jusqu’à 60 km/h. Quinze minutes environ seront nécessaires pour les déployer au-dessus du court.

Les travaux d’agrandissement et de modernisation du stade permettent d’accueillir 45 000 spectateurs par jour et de rester compétitif en offrant de meilleures conditions d’accueil aux joueurs, spectateurs, médias et partenaires.

Le projet est réalisé en entreprise générale par Petit et Chantiers Modernes Construction, toutes deux filiales de VINCI Construction France
L’ensemble du site vise la certification BREEAM « Tailored Criteria Development » – niveau « Very Good ».

Lire aussi :

Le projet de territoire intelligent d’Angers @Angers

Source : smart city 

EDF, Vinci, Engie et Bouygues. Depuis mi-mars, on connaît les quatre candidats en lice pour le projet de territoire intelligent lancé par Angers Loire Métropole et la Ville d’Angers. Des poids lourds de l’immobilier et de l’énergie donc, pour un marché public global de 120 millions d’euros sur 12 ans. Jean-Marc Verchère, adjoint à la politique de proximité, revendique une spécificité angevine dans cette démarche, tout en puisant de l’inspiration du côté Dijon notamment.

Dans le combat d’Angers pour le titre officieux de « territoire le plus intelligent de France », à quoi sert ce marché public global ?
Ce titre, ça n’est pas l’objectif. Simplement, notre ville a été à la pointe dans le domaine de l’électronique pendant les années 1960-70 avec Bull, Thomson, Motorola, etc. La délocalisation et la miniaturisation de l’électronique ont fait disparaître cette activité dans les années 1980-90. Mais ce savoir-faire s’est en partie retrouvé dans un tissu de PME du numérique, d’où la création de la Cité de l’objet connecté (en 2013) et l’obtention du label FrenchTech (en 2015). Nous travaillons au renouveau d’une ville longtemps endormie par sa « douceur angevine ». Sur la smart city,notre constat est qu’il ne sert à rien d’être une ville d’objets connectés si notre gestion des services et de l’espace public n’est pas transversale. On s’est beaucoup inspiré de ce qu’a fait la Ville de Dijon, mais sans tout reprendre à notre actif. On a aussi pioché des idées chez des villes en pointe dans un sous-domaine : Nantes, Lyon ou Rennes.

…lire la suite…