Archives du blog

Vilogia Groupe et CitéCréation embellissent Lyon 9è @VilogiaGroupe @CCdesignUrbain

Source : citecreation.fr

Cité création vilogia

Il s’agit de la réalisation de trois œuvres murales monumentales de 1 000 m² au cœur de la résidence La Vallonnnière à Lyon. En co-création avec les habitants de la zone, ce projet reflète l’identité du lieu et de l’histoire de ses habitants.

—————

CitéCréation, SCOP SARL, leader dans le domaine du design mural monumental (de la concertation avec les habitants, la conception jusqu’à la réalisation d’ouvrages picturaux monumentaux) fêtera en 2018 ses 40 ans.

CitéCréation œuvre dans les quartiers d’habitat social. Nos principaux partenaires sont les bailleurs sociaux tels que LES RÉSIDENCES YVELINES ESSONNE à Plaisir, dans le quartier du Valibout, à Lyon pour GRAND LYON HABITAT,Le Musée Urbain Tony Garnier ou encore à Tonnerre pour DOMANYS, NÉOLIA, à Besançon, et encore pour DYNACITÉ…).

Nous intervenons en réhabilitation et en construction. Nous gérons l’intégralité du management projet allant de la phase d’étude, de conception avec la maîtrise d’ouvrage et l’architecte, bureau d’étude, entreprise générale, jusqu’à la production de l’ouvrage sous la coordination de la maîtrise d’oeuvre.

Nous accompagnons la maîtrise d’ouvrage dans l’ingénierie sociale (réunions de concertation, co-création avec les locataires), technique, financière et politique du projet. Nous sommes également présents en Allemagne et au Canada.

CitéCréation est titulaire du label ministériel EPV (Entreprise du Patrimoine Vivant) récompensant le savoir-faire à la française,unique au niveau national.

En savoir plus

@Institutionnels       @royojm                     @AlexandraPoloce

Les projets européens insufflent l’esprit d’innovation @VilogiaGroupe

Source : vilogia.fr

vilogia_logo Lancé en 2014 dans 5 pays européens, le TRIME est un projet qui consiste à sensibiliser les locataires de logements sociaux à réduire leur facture énergétique.

Vilogia est l’un des sept organismes de logements sociaux ayant participé à ce projet aux côtés de l’Université de Delft (Pays-Bas) notamment. Le projet a pris fin en juin 2016. Une approche commune et pédagogique a été établie dans le but d’aider les locataires à comprendre leur facture et à changer leurs habitudes. En France, l’expérimentation s’est déroulée à Bordeaux et à Tourcoing en en 2015-2016, puis dans plusieurs villes dans le Nord en 2016-2017. Dans ces quartiers, des « ambassadeurs énergie » bénévoles ont été formés pour sensibiliser les habitants de leurs immeubles aux gestes éco-citoyens. Les économies d’énergie visées étaient d’environ 9% chez environ 4 000 habitants dans les cinq pays concernés.

Objectif atteint ? « Pas tout à fait, regrette Agnieszka Bogucka, chef de projets européens au sein du département Technique & Innovation, pour qui les données de la consommation d’énergie récoltées manuellement ou via le comptage intelligent n’étaient pas suffisamment fiables et significatives pour nous permettre d’atteindre cet objectif ». En effet, rares sont les locataires à avoir conservé leurs factures des années précédentes rendant difficile la comparaison des consommations. « Mais la vraie réussite du projet, ajoute-elle, c’est l’esprit d’entraide qui s’est instauré entre les locataires et les ambassadeurs énergie. Les locataires se sont vraiment impliqués dans le projet, ils ont joué le jeu. »

« Le bilan de TRIME nous apprend aujourd’hui qu’un accompagnement de nos locataires est nécessaire sur la durée. Aujourd’hui, les technologies nous permettent d’être informés en temps réel sur l’état de nos factures. À nous ensuite de guider les utilisateurs dans l’utilisation de ces outils ou de rendre ces technologies plus accessibles, ce qui n’est pas encore le cas. En tant que bailleur, nous avons la responsabilité d’accompagner nos locataires en leur montrant les solutions qui permettent de mieux gérer leur consommation d’énergie et diminuer leur empreinte sur l’environnement.  Le seul moyen d’y parvenir est d’associer l’apport d’une technologie intelligente à un accompagnement durable et personnalisé », conclut Agnieszka Bogucka.

En savoir plus

Lire aussi :

@Institutionnels       @royojm                     @AlexandraPoloce

Logement pour les jeunes : Vilogia s’engage ! @vilogiagroupe

Source : vilogia.fr

vilogia_logo  A l’occasion du 9e SALON DU LOGEMENT POUR LES JEUNES qui se déroulera le mercredi 13 septembre à Lyon, Vilogia présentera son offre de logements pour les étudiants sur la métropole lyonnaise, notamment des studios flambant neufs à Caluire sur Cuire (à 5 min. en bus du Campus de la Doua) et des appartements propices à la colocation dans le 9ème arrondissement de Lyon.

Cet évènement, organisé par le CLLAJ Lyon et le Service Logement de la Mission Locale de Vénissieux, s’adresse à tous les jeunes de 18 à 30 ans à la recherche d’une solution-logement ou d’hébergement : étudiants, jeunes en alternance, en emploi, ou en recherche d’emploi…

Plus de 60 exposants issus du secteur du logement, de l’hébergement, de l’insertion et de l’accompagnement (bailleurs, juristes, conseillers…) seront réunis autour d’un même objectif, celui d’accompagner et de proposer des solutions aux jeunes en quête d’insertion et d’un logement.

En savoir plus

Sur la même thématique :

@Institutionnels       @royojm                     @AlexandraPoloce

Vilogia et sa nouvelle stratégie de sécurité @VilogiaGroupe

Source : Vilogia

vilogia_logo  Pour s’assurer aux locataire une jouissance paisible de son logement, Vilogia avait confié depuis 2013 à Jean-Claude Menault, référent sécurité et ancien haut fonctionnaire dans la Police, la mission d’élaborer une nouvelle stratégie de sécurité. Comment ça avance ?

Vilogia, partenaire des institutionnels de la sécurité

C’est la clé de voute de cette stratégie. Police nationale, communes, services judiciaires, Préfecture sont des partenaires au quotidien de Vilogia. « Le bailleur social est considéré par ces institutionnels comme un partenaire à part entière. Il est donc associé à toutes les structures d’échanges et partenariales mises en place », se félicite Jean-Claude Menault. Parmi elles, la cellule de veille, pilotée par le maire, qui associe l’ensemble des partenaires cités. « Sans ce partenariat, nous ne pouvons pas faire grand-chose. Nous attendons de nos partenaires qu’ils nous apportent des solutions concrètes et inversement », précise-t-il.

Des dispositifs spécifiques efficaces

« Nous sommes confrontés à des problématiques de sécurité qui relèvent bien souvent de l’ordre public. C’est de la délinquance. Dans la mesure où nous ne trouvions pas de réponses systématiques à nos problèmes, nous avons choisi de dépasser un peu le cadre normal de nos obligations en créant des dispositifs spécifiques »explique Jean-Claude Menault.

Le dispositif de médiation à caractère opérationnel : un médiateur Vilogia est chargé de régler les litiges entre les locataires. Ces litiges peuvent perturber une cage d’escalier voire un immeuble entier. « Plutôt que de faire intervenir systématiquement la police ou le dispositif de nuit pour faire évacuer par exemple un hall d’immeuble, nous préférons convoquer les familles impliquées. Nous les mettons en demeure de faire cesser le trouble sous peine de résilier le bail ». Et ça fonctionne plutôt bien !

En savoir plus

Lire aussi :

@Institutionnels       @royojm                     @AlexandraPoloce

#Investissement en nue-propriété : Comment ça marche? @PERL_Immo

PERLSource : perl.fr


Comment le modèle de PERL marche-t-il ?

Dans les zones en tension foncière et en déficit de logements notamment locatifs, PERL offre aux collectivités locales et aux bailleurs sociaux des solutions de production de logements destinés aux actifs des classes moyennes en mobilisant l’épargne des particuliers.

PERL intervient à un carrefour d’intérêts sociétaux – le logement et la retraite des français – pour produire dans les zones en tension  foncière des logements sociaux ou intermédiaires destinés aux actifs et proposer à des particuliers un investissement en nue-propriété pour se constituer une retraite sécurisée.

En dissociant l’usage (usufruit) de la valeur patrimoniale (nuepropriété), PERL propose aux investisseurs un placement immobilier sécurisé et permet au coeur des villes en tension foncière la production de logements locatifs de qualité destinés aux actifs des classes moyennes.

La collectivité locale, en accueillant l’opération immobilière en ULS, développe son parc de logements à usage social ou intermédiaire pour adapter son offre locative à l’évolution des besoins des actifs sur son territoire. Elle participe ainsi à une politique de logement de qualitésans subventions publiques.

L’épargnant qui investit en nue-propriété acquiert à moindre coût un bien immobilier de qualité : il achète la seule nue-propriété du bien et au terme de l’opération, généralement de 15 ans, il devient automatiquement plein-propriétaire.

Le bailleur social acquiert, pour une durée déterminée de 15 à 20 ans, l’usufruit des logements. Pendant la durée du démembrement, il va louer les logements à des actifs de la classe moyenne, sous plafonds de ressources, à des loyers conventionnés.

Le locataire dispose d’un logement locatif abordable correspondant à ses besoins et en fin d’usufruit d’un droit au maintien dans le parc social. Il est désigné par les procédures habituelles d’attribution de logements locatifs sociaux.

Télécharger le dossier de presse

Lire aussi :

 

@Institutionnels           @royojm                     @AlexandraPoloce