Archives du blog

Forum des Projets Urbains : pour bâtir ensemble l’avenir de la ville @innovapresse

Le Forum des Projets Urbains vous donne rendez-vous les 9 et 10 novembre 2020 pour bâtir ensemble l’avenir de la ville.

Source : Les projets urbains

À disposition des responsables politiques et techniques de projets et acteurs de l’aménagement, le Forum leur permet de mutualiser leurs expériences de conduite de projets.

Le Forum des Projets Urbains s’adresse à tous les acteurs de la fabrique urbaine : élus, décideurs publics, techniciens des collectivités locales, responsables de structures de (re)développement urbain, aménageurs, promoteurs, investisseurs, architectes-urbanistes, paysagistes, gestionnaires de services urbains : transport, énergie, environnement

Découvrez le programme

Les villes les plus attractives selon les Français @nexity #Enviesdeville

Source : Envies de ville by Nexity

Pourquoi rêver de vivre à Annecy ou à Nantes ? Qu’est ce qui fonde le capital séduction d’une ville à l’échelle nationale et internationale ? Une étude conduite par le CIST (Collège International des Sciences Territoriales) s’est rigoureusement penchée sur la question.

L’idée que l’on se fait d’une ville

Pour parvenir à des réponses au plus près des citoyens et de leurs aspirations, les chercheurs à l’origine de l’étude ont interrogé directement les habitants de communes urbaines ou rurales en France. Il s’agissait de comprendre, en choisissant un panel représentatif, sur quels critères se fonde la représentation d’une ville. Ces personnes devaient ainsi choisir 5 villes parmi les plus attractives, et 5 villes parmi les moins attractives. Ces modalités supposent donc de s’intéresser à la fois sur le niveau de connaissance des villes et à l’image que la population s’en fait. 

>En savoir plus

Villes étudiantes : quelles sont les plus chères de France ? @UNEF

Source : UNEF

Découvrez le classement 2019 des villes les plus chères de France selon le coût de la vie étudiante. Entre le logement et le transport, de nombreuses inégalités et différences persistent chaque année… Quelles sont les 10 villes les plus chères ? Quelles sont les 10 villes les moins chères ? 

Retour Accueil

L’accès au logement : première source d’inégalités territoriale 
Les disparités dans l’accès au logement pour les étudiant·e·s sont très importantes l’écart du loyer mensuel moyen entre la ville universitaire la plus chère (Paris avec 873 euros) et la ville la moins chère (Le Mans avec 340 euros) est donc de 533 euros par mois. Avec 3,86% d’augmentation des loyers au niveau national, la rentrée 2019 est celle de l’explosion des coûts des logements tandis que les aides au logements (APL) sont quant à elle gelée. Les dépenses en logement des étudiant·e·s deviennent donc de plus en plus importante, il est donc urgent de généraliser l’encadrement des loyers à toutes les villes universitaires afin de protéger l’accès des étudiant·e·s à des logements abordables et décents sur leur lieu d’étude.

L’accès aux transports : des évolutions disparates des tarifs et des inégalités territoriales importantes : 
L’évolution des tarifs étudiants dans les transports en commun est très disparates en fonction des politiques locales mises en œuvre par les collectivités territoriales. En effet de nombreuses villes ont fait le choix de diminuer leurs tarifs cette année ou encore de créer des tarifs spécifiques pour les boursier(e)s alors que dans le même temps d’autres villes continuent d’augmenter chaque année les tarifs, précarisant de plus en plus les étudiant(e)s.

Classement des villes étudiantes les plus chères de France :
1. Paris : 1288,83 €
2. Nanterre : 1140,65 €
3. Créteil : 1084,65 €
4. Guyancourt : 1066,65 €
5. Champs sur marne : 1049,65 €
6. Saint Denis : 1041,65 €
7. Cergy : 1020,65 €
8. Orsay : 1018,65 €
9. Evry : 1017,65 €
10. Nice : 1002,83 €
11. Bordeaux : 962,45 €
12. Lyon : 962,41 €
13. Aix en Provence : 946,08 €
14. Marseille : 914,08 €
15. Lille : 912,95 €

Cliquez ici pour voir le classement des 40 villes

Lire aussi :

Innovation : Icade lance son startup studio dédié à la smart city @Icade_Officiel

Source : Icade

Icade lance Urban Odyssey, son startup studio dédié à la ville de demain, et recrute des entrepreneurs pour co-créer des startup, en partenariat avec l’Incubateur HEC.

logo icade

L’objectif : déployer des innovations urbaines à grande échelle
Urban Odyssey, créateur de startup dédiées à la smart city, repose sur trois axes fondamentaux : l’accompagnement des entrepreneurs, l’investissement dans les entreprises co-créées et l’accès rapide au marché. Urban Odyssey permet ainsi aux entrepreneurs de conserver leur agilité tout en s’appuyant sur la force de frappe d’un leader du secteur immobilier.

L’Incubateur HEC, partenaire d’Urban Odyssey
C’est au sein de l’Incubateur HEC, au track record sans égal en France, que seront incubés et accélérés les projets d’Urban Odyssey. Un programme spécifique de 6 mois permettra aux entrepreneurs de bénéficier du savoir-faire de l’Incubateur HEC en matière de développement de startup et d’accéder aux ressources de son écosystème (4 000 étudiants, 60 000 alumni, 200 entreprises partenaires). L’Incubateur HEC est installé au sein de Station F où seront également hébergés les projets d’Urban Odyssey. A l’issue de cette phase d’amorçage, qui permettra de valider la viabilité du projet (product/market fit, business plan, financement…), Icade et l’entrepreneur prendront la décision de co-créer (ou non) l’entreprise. Les projets incubés seront co-sélectionnés par Icade et l’Incubateur HEC.

Lire la suite

L’ESS, vecteur d’attractivité territoriale : Est Ensemble dévoile sa nouvelle stratégie @JournalGdParis @Est_Ensemble

      Source : journal du grand paris

 

 

Est ensemble a présenté la refonte de sa stratégie en matière d’économie sociale et solidaire (ESS). En présence de Christophe Itier, haut-commissaire à l’économie sociale et solidaire et à l’innovation sociale, et de Thibaut Guilluy, président de French impact.

Djeneba Keita, vice-présidente en charge de l’économie sociale et solidaire d’Est Ensemble, a présenté, lundi 11 mars 2019, les objectifs de la redéfinition stratégique de l’action du territoire en faveur de l’économie sociale et solidaire (ESS) : il s’agit de s’appuyer sur ses forces pour changer l’image du territoire, développer les quartiers les plus en difficultés et contribuer au rééquilibrage territorial. Le tout en faisant de la transition énergétique une condition sine qua non de chacun des projets. Et avec la concertation, la coconstruction pour méthode. Les partenaires de l’ESS sont nombreux : Djeneba Keita a cité le conseil départemental de Seine-Saint-Denis, Inser’Eco 93, la Fédération des œuvres laïques (FOL93), mais aussi France Active, Garance ou les Canaux.

….lire la suite…