Archives du blog

Jérôme Quentin-Mauroy élu Président de l’URSSAF IDF ! @Tagerim_Immo @Urssaf_IDF

Source : Galivel

Jérôme Quentin-Mauroy, Président de l’entreprise Tagerim, devient Président de l’URSAFF Ile-de-France.

jerome-quentin-mauroy

L’URSSAF Ile de France est de loin le premier organisme social du pays : il encaisse chaque année 111 milliards d’euros, pour 1,3 million de cotisants. Il n’emploie pas moins de 2 700 salariés. C’est dire le poids politique, économique et social de cet organisme privé, doté d’une mission de service public. Jérôme Quentin-Mauroy, à la tête de Tagerim, société de promotion immobilière et de gestion hôtelière en devient le nouveau Président.

Les 22 URSSAF de France sont toutes organisées de la même manière. Un conseil d’administration de 20 personnes supervise la gestion. Ses membres sont désignés par le préfet de région, sur proposition des organisations syndicales : huit administrateurs représentent les salariés, assurés sociaux, huit autres forment le collège des employeurs et professions libérales ainsi que quatre personnalités qualifiées. Pascal Aubert, de la CFDT, et Christian Colinet, de FO en sont les deux vice-présidents.

Élu par ses pairs, Jérôme Quentin-Mauroy entame un mandat de quatre ans, au cours desquels il a bien l’intention de faire passer à l’ensemble du conseil, l’idée selon laquelle chacun, employeur ou salarié, est embarqué dans le même combat et qu’il a la responsabilité de le mener à bon terme.

A lire aussi :

ALERTE : vos cotisations vont migrer au prélèvement SEPA

Le télérèglement, moyen de paiement dédié aux règlements interentreprises va disparaître le 1er février 2016 et sera remplacé par le prélèvement Sepa  CORE ou prélèvement Sepa interentreprises (SDD B2B). Les organismes de la sphère publique et sociale (AGIRC-ARRCO, URSSAF, DGFIP et DGDDI) ont opté pour la migration au prélèvement SEPA interentreprises.

Pour ce dernier, pensez à bien transmettre à la banque dans laquelle le prélèvement est domicilié votre mandat signé, pour la bonne réalisation de l’opération.

…en savoir plus…

>De Leblogdesinstitutionnels
<a rel= »me » href= »https://plus.google.com/107146227449191020933/« ></a>Mon profil Google
<a href= »https://leblogdesinstitutionnels.fr/about-me » rel= »author »> Ma bio en résumé</a>

Qu’est ce que la Déclaration sociale nominative (DSN)?

logo-dsn-rvbLa Déclaration sociale nominative (DSN) est l’outil de simplification administrative qui remplacera d’ici 2016 l’ensemble des déclarations sociales issues de la paie.

La DSN est basée sur une transmission unique, mensuelle et dématérialisée des données (retraite complémentaire, prévoyance) vers  un seul point : la plateforme net-entreprises.fr, via le logiciel de paie.

Le gouvernement a fait de la DSN un des chantiers majeurs du Pacte national pour la croissance, la compétitivité et l’emploi afin de simplifier le processus déclaratif.

Chaque mois, la déclaration des données sociales des salariés sera automatisée par le biais du logiciel de paie, puis répartie vers les différents destinataires concernés (Cnam, Pôle Emploi, Urssaf,…).

Depuis le début de l’année 2013, un démarrage progressif a été mis en œuvre auprès d’une trentaine d’entreprises « pilotes » et tiers déclarants (experts-comptables) afin de tester ce nouveau dispositif.

A terme, la généralisation obligatoire s’étendra à toutes les déclarations sociales (Déclaration Automatisée des Données Sociales-DADS, Déclaration Unifiée de Cotisations Sociales-DUCS, Bordereau Récapitulatif de Cotisations-BRC,etc.). Ce dispositif générera 2 à 3 millions de déclarations sociales nominatives par mois.

Source : ipsecwww.ipsecprev.fr

>De Leblogdesinstitutionnels
<a rel= »me » href= »https://plus.google.com/107146227449191020933/« ></a>Mon profil Google
<a href= »https://leblogdesinstitutionnels.fr/about-me » rel= »author »> Ma bio en résumé</a>

Assurance maladie : Nomination Nicolas Revel

Nicolas Revel a pris ses fonctions le 17 novembre.

Nicolas Revel a été officiellement nommé directeur général de la Caisse nationale de l’assurance maladie des travailleurs salariés (Cnamts) et directeur général de l’Union nationale des caisses d’assurance maladie (Uncam) le 12 novembre en Conseil des ministres.

Âgé de 47 ans, il était jusqu’à présent secrétaire général adjoint au cabinet de François Hollande, chef du pôle « politiques publiques ». Fils de l’académicien Jean-François Revel et de la journaliste Claude Sarraute, il est diplômé de l’École nationale d’administration et conseiller maître à la Cour des comptes depuis juillet 2010.

Source Hospimedia

>De Leblogdesinstitutionnels
<a rel= »me » href= »https://plus.google.com/107146227449191020933/« ></a>Mon profil Google
<a href= »https://leblogdesinstitutionnels.fr/about-me » rel= »author »> Ma bio en résumé</a>

Chiffres-clés de la Sécurité sociale 2012

La direction de la Sécurité sociale vient de publier les chiffres-clés 2012 de la Sécurité sociale. Le déficit du régime général s’établit à -13,3 milliards d’euros contre -17,4 milliards d’euros en 2011. Si les recettes ont progressé plus rapidement que les dépenses, les quatre branches du régime général restent néanmoins déficitaires.

Source : ministère Portail de l’économie et des finances

Les chiffres-clés 2012 de la Sécurité sociale portent principalement sur les recettes et les équilibres financiers du régime général, au travers des quatre branches : maladie, accidents du travail et maladies professionnelles (AT-MP), vieillesse et famille.
Les équilibres financiers
Le déficit du régime général de la Sécurité sociale s’est réduit en 2012 à -13,3 milliards d’euros, contre -17,4 milliards d’euros en 2011.
Les recettes ont progressé plus rapidement que les dépenses (respectivement 4,4 % et 2,9 %) sous l’effet des mesures de la loi de financement de la Sécurité sociale pour 2012 et la loi de finances rectificative pour 2012 et malgré le ralentissement de la progression de la masse salariale (+2,2 %).
Les dépenses du régime général ont progressé à un rythme très modéré (+2,9 %), voisin des deux années précédentes et qui reflète la maîtrise confirmée des dépenses d’assurance maladie grâce à l’Objectif national des dépenses d’assurance maladie (Ondam) et un ralentissement des dépenses de retraite.
Les quatre branches du régime général restent déficitaires en 2012. La branche AT-MP est toutefois très proche de l’équilibre.
441 milliards d’euros de recettes en 2012
Le financement de la Sécurité sociale est assuré par les cotisations sociales payées par les employeurs et les salariés, la contribution sociale généralisée (CSG) et diverses contributions et taxes. L’ACOSS (Agence centrale des organismes de Sécurité sociale) est chargée de la trésorerie du régime général et pilote le réseau des URSSAF qui collectent les cotisations et contributions sociales. Près de 441 milliards d’euros de recettes ont été recouvrées en 2012. Les produits consolidés du régime général s’élèvent à 316,1 milliards d’euros en 2012. En voici la ventilation par branche.
Branche maladie
Le régime général compte 58,8 millions de bénéficiaires.
90 % de la population est assurée par la CNAMTS qui finance 86 % de l’ensemble des dépenses d’assurance maladie.
150 milliards d’euros de prestations nettes ont été versées.
La CNAMTS (Caisse nationale d’assurance maladie des travailleurs salariés) gère la branche maladie du régime général de la Sécurité sociale et pilote le réseau des CPAM (Caisses primaires d’assurance maladie).
Branche accidents du travail et maladies professionnelles
Environ deux millions d’établissements ont cotisé qui emploient 18,3 millions de salariés.
Environ 641 000 accidents du travail et 54 000 maladies professionnelles ont donné lieu à un arrêt de travail.
8,8 milliards d’euros de prestations nettes ont été versées.
La CNAMTS gère également cette branche et pilote le réseau des CARSAT (Caisses d’assurance retraite et de la santé au travail) pour la gestion des prestations.

Branche vieillesse
13,2 millions de retraités du régime général
102 milliards d’euros de prestations nettes ont été versées.
Les dépenses des régimes de retraite de base et complémentaires représentent 13,6 % du PIB.
La CNAV (Caisse nationale d’assurance vieillesse) gère la retraite du régime général et pilote le réseau des CARSAT (Caisses d’assurance retraite et de la santé au travail) pour le service des pensions.
Branche famille
12 millions d’allocataires en 2012.
40,3 milliards d’euros de prestations nettes financées par la CNAF en 2012.
La part des prestations familiales est de l’ordre de 2 % du PIB.

La CNAF (Caisse nationale d’allocations familiales) gère les prestations familiales et de logement du régime général et pilote le réseau des CAF (Caisses d’allocations familiales)