Archives du blog

EuropaCity : Emmanuel Macron abandonne le projet @BanqueDesTerr @localtis

Source : Banque des Territoires

« Daté et dépassé » : Emmanuel Macron a décidé ce 7 novembre d’enterrer Europacity, le mégacomplexe de commerces et de loisirs qui devait être implanté d’ici à 2027 dans le Val-d’Oise au nord de Paris, et qui hérissait les défenseurs de l’environnement comme les petits commerçants. Le chef de l’État a confié une mission à Francis Rol-Tanguy, ancien directeur de l’Atelier parisien d’urbanisme, pour travailler avec les élus à l’élaboration d’un nouveau projet « plus mixte ».

« Le président de la République a décidé de ne pas poursuivre le projet Europacity », estimant qu’il « ne correspond plus aux aspirations de nos concitoyens », a indiqué l’Élysée à l’AFP ce 7 novembre. Cette annonce est intervenue alors que s’est tenu jeudi après-midi un troisième Conseil de défense écologique. Lors du premier conseil de ce type en mai dernier, l’exécutif avait annoncé l’abandon du projet minier Montagne d’or en Guyane. « C’est une grande satisfaction », a réagi auprès de l’AFP Bernard Loup, le président du Collectif pour le triangle de Gonesse (CPTG), opposant historique au projet, et qui s’attendait à une telle décision : « On a compris, vu les prises de positions d’Emmanuel Macron sur le changement climatique, qu’il ne pouvait plus soutenir Europacity. » 

>Lire la suite

Métropole du Grand Paris et revitalisation des quartiers @nexity #Enviesdeville

   Source : Envies de ville by Nexity

Qu’est-ce qu’une opération de régénération urbaine ? Comment faire renaître la ville sur la ville ? Comment réécrire l’histoire d’un quartier sans oublier son historique ? Exemple à Cergy-Pontoise, où Dominique Lefèbvre, Président d’agglomération, nous parle des transformation d’un quartier, la ZAC du Grand Centre, dans le cadre de sa revitalisation et de sa liaison avec la Métropole du Grand Paris.

Régénération urbaine : quels sont les bénéfices pour la collectivité comme ici à Cergy-Pontoise ?

Economie circulaire : Où en sont les collectivités ? @nexity #Enviesdeville

   Source : Envies de ville by Nexity

La commission de l’aménagement et du développement durable du Sénat vient de rendre son rapport, ce 17 septembre 2019, sur le projet de loi « de lutte contre le gaspillage et pour une économie circulaire ».

Nexity – en partenariat avec La Gazette des Communes – s’est rapprochée de 412 élus et agents des collectivités. Voici ce qu’il faut retenir.

…lire la suite…

Reims : lancement du projet « Rives de Vesle » @QUARTUS

Source : Quartus

quartus-logoFranck DONDAINAS, Président-fondateur du groupe QUARTUS, a lancé la démolition dans le cadre du projet « Rives de Vesle », en présence d’Arnaud ROBINET, Maire de Reims et Catherine VAUTRIN, Présidente du Grand Reims. Cette action marque officiellement le début des travaux de renouvellement de ce quartier de la ville qui donnera naissance aux « Rives de Vesle ».

Ce projet est porté par l’ensemblier urbain QUARTUS, en co-promotion avec la société IMMOVESLE, représentée par Michel SCHULLER, également propriétaire du foncier de l’exconcession RENAULT. La SEM AGENCIA a assisté la maîtrise d’ouvrage privée dans la mise au point du projet. L’ensemble, conçu par l’architecte Jean-Michel JACQUET accueillera un quartier mixte, urbain, intergénérationnel et tourné vers les usages

Une opération urbaine historique dans la « Cité des Sacres »
Outre sa dimension exceptionnelle (59 000 m² de sdp !), et sa situation géographique, à l’orée du cœur historique Rémois, le projet de renouvellement urbain des Rives de Vesle est stratégique pour l’activation de ce futur quartier et la mise en valeur du secteur.
Ce projet orchestre la reconversion d’une friche industrielle en un quartier mixte et vivant, dont le programme a été défini avec ses utilisateurs. Il permet ainsi à ce futur morceau de ville de s’inscrire dans une démarche vertueuse, en évitant la consommation inutile de terrains agricoles ou naturels. En reconstruisant la ville sur la ville, QUARTUS permet la reconversion complète d’un ancien site industriel.
Cette mutation est aujourd’hui concrète et symbolisée par le lancement de la démolition de la concession RENAULT. « Nous sommes très fiers de ce projet, véritable prolongement du cœur de ville, et représentatif de toutes les ambitions d’ensemblier urbain du groupe QUARTUS. Il porte une forte mixité d’usages et agrège tous les savoir-faire de QUARTUS : conciergerie, logements familiaux, résidences étudiants et seniors, hôtel, ou encore espaces de coworking. Ce projet sur-mesure de quartier mixte et vivant vient parfaitement s’intégrer au cœur de la ville dynamique de Reims » déclare Franck DONDAINAS, Président-fondateur du groupe QUARTUS.

Un projet sur-mesure, pensé par et pour les habitants
Véritables coconstructeurs, les futurs usagers du quartier ont été sondés dès les premiers pas du projet. Une campagne de concertation digitale et géolocalisée organisée par MadeInVote a permis de recueillir.

Consulter le communiqué de presse

Lire également :

Paris : concevoir la ville de demain avec le développement de l’urbanisme temporaire @Paris @jlmissika

Source : Paris Presse

Le 26 août, Jean-Louis Missika a signé une charte pour le développement de l’occupation temporaire à Paris, avec une quinzaine de grands partenariats publics et privés. Expérimenter de nouveaux usages, ouvrir la ville à des acteurs alternatifs et soutenir des activités d’intérêt général tel est le programme de l’occupation temporaire.

paris

Au fil des années, l’occupation temporaire s’est peu à peu imposée comme un mode légitime et pertinent d’occupation de l’espace urbain et d’innovation sociale, notamment grâce à des projets marquants comme celui des Grands Voisins, dans le 14e arrondissement.

Cette nouvelle façon de faire la ville contribue à apporter des réponses à de nombreux défis : l’hébergement d’urgence, l’accueil de nouvelles pratiques artistiques, écologiques et sociales, l’événementiel festif ou encore l’entrepreneuriat.

Lundi 26 août, Jean-Louis Missika et une quinzaine de partenaires de la Ville de Paris ont signé la « Charte en faveur du développement de l’occupation temporaire ». Ils s’engagent ainsi dans une ambition collective pour concevoir la ville de demain autrement et développer de nouveaux outils pour généraliser ces projets.

Plus d’informations ici…

Lire aussi :