Archives du blog

Micro-Logements : tout savoir sur la taxe Apparu @pap_fr

Source : PAP

Si vous proposez des loyers élevés pour des logements de petite surface, soit inférieur à 14m², vous aura la taxe « Apparu » à payer. En 2018, les logements concernés par cette taxe sont ceux ayant un loyer un mensuel hors charges excédant 41.95€ par mètre carré.

pap

Les loyers perçus depuis le 1er janvier 2012 peuvent être frappés par la taxe annuelle sur les loyers élevés des logements de petite surface, dite « taxe sur les micro-logements » ou plus simplement « Taxe Apparu », du nom du secrétaire d’État chargé du Logement et de l’Urbanisme de l’époque.
Cette taxe concerne les propriétaires bailleurs qui louent des logements :
d’une superficie inférieure ou égale à 14m² ;
— loués vides ou meublés pour une durée minimale de neuf mois, c’est-à-dire les logements constituant la résidence principale du locataire. Les logements loués par des étudiants sont donc notamment visés ;
— situés dans une zone dite « tendue » (coût du loyer élevé, pénurie de logements). Ces communes sont définies comme étant celles de la zone  A (incluant la zone A bis) telle que fixée l’arrêté du 30 septembre 2014. Schématiquement, sont concernés : les logements situés à Paris et sa banlieue, dans les plus grandes villes, sur la Côte d’Azur et dans le Genevois français. 

Lorsque tous ces critères sont cumulativement réunis, le propriétaire bailleur est taxé si le loyer hors charges dépasse un certain montant fixé annuellement ; en 2018, le seuil est fixé à 41,95 € par mètre carré de surface habitable (contre 41,64 € en 2017).

En savoir plus sur la taxe Apparu

A lire aussi :

Bien-être en ville : lancement de « expériences urbaines » par @Nacarat_immo @rabotdutilleul

Source : Rabot Dutilleul

Une nouvelle ère se met en marche. Celle de la transformation des territoires, des évolutions de modes de vie et de l’importance du bien-être des citadins. C’est pour répondre à cet enjeu majeur que Nacarat a lancé « Expériences Urbaines », un observatoire du bien-être en ville.

 Experiences urbaines

UNE ENQUETE NATIONALE AUPRÈS DES CITADINS FRANÇAIS

En collaboration avec Greenflex, l’université Paris 1 Panthéon-Sorbonne et l’organisme BVA, Nacarat souhaite animer le débat autour du thème du bien-être en ville à travers le partage de contenus innovants.
« Expériences Urbaines » réunit des experts issus des sphères académique, privée, publique et associative, dans le but de créer un véritable travail collaboratif qui donnera notamment lieu à une enquête nationale auprès des citadins. Cette enquête permettra la création d’un baromètre avec des indicateurs inédits sur cette notion du bien vivre en ville.

A lire également :

.@PitchPromotion et Eiffage Immobilier remportent le projet « Destination Méridia » ! @EPA_EcoVallee

Source : EPA Eco Vallée

Suite au lancement de l’appel à projets « Destination Méridia » lancé par L’EPA Nice Eco Vallée, c’est l’équipe Pitch Promotion – Eiffage Immobilier qui a été désignée lauréate.

c_sou_fujimoto_-_joia_meridia_0

Coordonnée par l’agence Lambert Lénack, cette équipe internationale et pluridisciplinaire est composée des architectes Sou Fujimoto (Japon), Cino Zucchi (Italie), Laisné Roussel, Roalnd Carta, Chartier Dalix, Anouck Matecki et du paysagiste Alain Faragou.

Avec une dominante de logements et de commerces de proximité, le projet entend repenser et revisiter la ville niçoise du XXIe siècle en lui conférant une identité et une âme azuréenne, en écho à la ville historique. Sur 73 500 m2 SDP environ, Joia Méridia, le projet proposera 51 300 m2 de logements (soit 800 logements), 7 900 m2 d’hôtellerie et parahôtellerie, 6 100 m2 de commerces, 2 850 m2 de bureaux et services, plus de 5 000 m2 pour la Cité du bien-être et 1 220 places de parkings privés et publics.

Bénéficiant d’une localisation stratégique et d’un formidable potentiel de mutation et de qualification urbaine, Joia Méridia a vocation à devenir la centralité de la technopole urbaine de NICE ÉCOVALLÉE : un quartier convivial, confortable et innovant.

En savoir davantage…

Sur un même sujet :

Clermont-Ferrand devient une métropole ! @ClermontFd @olivierbianchi1

Source : Clermont Auvergne Métropole

Depuis le 1er janvier 2018, Clermont Auvergne devient fait maintenant partie des métropoles françaises.

clermont-auvergne.png

Après son passage en Communauté urbaine en janvier 2017, Clermont Auvergne Métropole intègre la grande famille des Métropoles françaises dès ce lundi 1er janvier 2018. Une évolution nécessaire pour peser davantage sur l’échiquier régional, national et international. « C’est une grande fierté pour tous les habitants de notre Métropole. Nous allons pouvoir continuer notre développement et notre rayonnement en permettant à chacun de profiter de tous les avantages de ce nouveau statut », souligne Olivier Bianchi, président de Clermont Auvergne Métropole.

La politique métropolitaine sera tournée en direction de l’enseignement supérieur, de la recherche, de la mobilité, de l’urbanisme, de l’espace public et de la proximité mais ce changement de grade va surtout permettre à la collectivité de poursuivre le travail engagé en matière de développement économique, de modernisation des services publics ou de gestion des grands équipements métropolitains. Elle bénéficiera d’ailleurs d’une dotation de 10 millions d’euros promis par l’État à toutes les nouvelles Métropoles qui avaient été un temps remis en question.

Forte de 290 000 habitantes pour 21 communes, Clermont Auvergne Métropole confirme aussi son rôle de locomotive pour tout son territoire et pour les territoires voisins. Énergique et attractive, la Métropole auvergnate veut néanmoins rester une collectivité à taille humaine. Une métropole de développement harmonieux au cœur de la 2e région la plus dynamique de France.

Lire la suite…

A lire aussi :

 

Label EcoQuartier : les 63 lauréats dévoilés ! @Min_Territoires @MezardJacques @J_Denormandie

Source : Ministère de la cohésion des territoires

Le 19 décembre dernier, lors de la Cérémonie de remise des Labels EcoQuartiers, Jacques Mézard et Julien Denormandie ont nommé les 63 nouveaux lauréats de ce label. arton3828

Label ÉcoQuartier : vers un nouveau standard de l’aménagement durable

Depuis sa création en 2012, le label EcoQuartier a permis d’accompagner et de valoriser près de 500 opérations partout en France. Jacques Mézard et Julien Denormandie souhaitent que la démarche devienne le nouveau standard de l’aménagement durable.

Afin de sensibiliser le grand public aux enjeux de l’urbanisme durable, la semaine européenne du développement durable 2018, du 30 mai au 5 juin, aura pour thème « Comment vivre mieux dans des villes et des territoires durables ? ». L’occasion de faire découvrir la démarche ÉcoQuartier au plus grand nombre.

63 nouveaux lauréats ÉcoQuartiers 2017

Pour la première fois, 5 projets ont été labellisés « étape 4 » correspondant à des ÉcoQuartiers vivants et que les habitants se sont appropriés. 14 ÉcoQuartiers livrés, ou quasi livrés, ont reçu le label « étape 3 » et, 44 projets en chantier ont reçu le label « étape 2 ».

——> Découvrez la liste intégrale des 63 lauréats 2017

A lire aussi :