Archives du blog

Thierry Debrand élu Président du Conseil Social de l’USH @UnionHlm

Source : Union Sociale pour l’Habitat

Le 5 décembre dernier, Thierry Debrand a été élu Président du Conseil Social de l’Union Sociale pour l’Habitat, succédant ainsi à Chantal Bousquière-Lévy.

L'union sociale pour l'habitat

 Thierry Debrand est Docteur en Économie, spécialiste des questions de logement et de protection sociale. Il a écrit de nombreux articles sur l’impact des politiques publiques sur les décisions des ménages. Depuis 2011, il est directeur de Freha, une association du mouvement Emmaüs œuvrant pour le logement des personnes les plus démunies et les plus mal logées. Depuis 2014, il est président de la Fédération des Associations et des Acteurs pour la Promotion et l’Insertion par le Logement (FAPIL). Au sein du conseil social Hlm, il représente les Acteurs du Logement d’Insertion qui ont pour but de mettre en œuvre le droit au logement pour tous.

Le Conseil social de l’Union sociale pour l’habitat réunit les principaux partenaires du Mouvement Hlm au sein d’une instance consultative. Collège des partenaires du Conseil national des Hlm, il porte la parole des parties prenantes des Hlm

Lire la suite…

Dans une même domaine :

 

Retour sur les temps forts 2016/2017 de l’Union Sociale pour l’Habitat @UnionHlm

Source : Union Sociale pour l’Habitat

Logo_USH

« Oui au logement social »
Le rapport d’activité de l’Union Sociale pour l’Habitat vous présente les différents temps forts des années 2016/2017 ainsi que les diverses thématiques mobilisées tout au long de ces deux années.

L’Union sociale pour l’habitat contribue à l’élaboration et à la mise en œuvre de la politique nationale du logement. Elle accompagne les organismes Hlm dans leur action professionnelle.

Télécharger le rapport d’activité en intégralité

Lire aussi :

@Institutionnels                      @royojm                     @AlexandraPoloce

Baisse des APL et des loyers : Quels risques pour le logement social ? @UnionHlm

Source : union-habitat.org

L'union sociale pour l'habitat

Les logements sociaux sont considérés comme un soulagement donné aux ménages dont leurs ressources n’excèdent pas certains plafonds. Donc, une baisse globale des loyers des locataires Hlm pour compenser la baisse éventuelle des APL serait économiquement insoutenable pour les organismes Hlm, confrontés à la paupérisation croissante de leurs occupants. Le modèle économique des organismes Hlm est fondé sur un endettement de très long terme de 140 milliards d’euros, garanti par les collectivités locales, et remboursé par les loyers des occupants du parc social. Cette baisse éventuelle ferait courir un risque systémique majeur à un secteur qui loge 11 millions de personnes et qui génère plus de 300 000 emplois directs et indirects.

Pour Jean-Louis Dumont, président de l’Union sociale pour l’habitat : « La politique du logement social se doit d’être prioritairement tournée vers les locataires et les demandeurs, elle ne peut pas servir de justification à une baisse des APL. Notre priorité est l’augmentation du pouvoir d’achat des plus modestes et non pas la diminution des aides au logement. Interrogeons-nous plutôt sur le reste pour vivre, le taux d’effort et, si c’est là l’objectif, sur l’efficacité réelle de dispositifs de défiscalisation qui, aujourd’hui, coûtent cher à l’État sans contrepartie sociale. 50 000 logements financés via le dispositif Pinel, sans servir l’intérêt général, c’est l’équivalent de 30 000 logements très sociaux qui serviraient durablement une politique sociale du logement destiné aux plus modestes. C’est donc un choix politique avant d’être un choix budgétaire. »

En savoir plus

Lire aussi :

@Institutionnels       @royojm                     @AlexandraPoloce

Congrès HLM : Comment s’y rendre ? @UnionHlm

Source : union-habitat.org

L'union sociale pour l'habitat

Le prochain congrès HLM & Territoires se tient du 26 au 28 septembre 2017 à Strasbourg

>>> Retrouvez ICI le plan d’accès et les différents moyens de vous rendre au parc des expositions du Wacken.

Le thème de cette nouvelle édition est : Quelles perspectives pour le nouveau quinquennat ?

Voir aussi  :

@Institutionnels       @royojm                     @AlexandraPoloce

Baisse des APL : Quel impact sur les ménages ?

Source : union-habitat.org

L'union sociale pour l'habitat

Dans la nouvelle politique d’aide au logement du gouvernement actuel, les APL, ALS et ALF sont revues à la baisse. On prévoit de les diminuer de 5 euros pour tous les bénéficiaires dès le 1er octobre prochain. Une décision qui sans doute aurait des impacts négatifs sur les ménages, surtout le cas des plus modestes.

Les aides personnelles au logement sont un outil indispensable à la solvabilisation de nombreux ménages modestes et leur baisse serait un très mauvais coup porté à leur pouvoir d’achat et à leurs conditions de vie. En effet, pour les ménages les plus modestes, 5 euros peuvent représenter une journée de « reste pour vivre », c’est-à-dire ce qu’il reste à une personne lorsqu’elle a assumé ses dépenses contraintes (loyer, charges, transport, crédit, impôts).

En ce qui concerne le parc social, l’Union sociale pour l’habitat rappelle que l’appauvrissement des locataires Hlm est particulièrement marqué. Les ressources des locataires Hlm ont en effet baissé ces vingt dernières années de 100 euros. Aujourd’hui, une attribution sur deux est faite à un ménage dont les revenus sont inférieurs au seuil de pauvreté. L’aide personnalisée au logement (APL) y est totalement au bénéfice des locataires car les loyers Hlm sont plafonnés.

En savoir plus

Lire aussi :

@Institutionnels       @royojm                     @AlexandraPoloce