Archives du blog

Interview de Marianne Louis, DG de l’USH : les enjeux du Congrès de la relance @UnionHlm #CongresHlm

Source : Union sociale pour l’habitat

Du 22 au 24 septembre prochain, se tiendra à Bordeaux le 81e Congrès Hlm, sur le thème Réussir. Un congrès exceptionnel à plusieurs titres… Ce sera une des premières grandes manifestations de l’après-crise sanitaire, qui a fortement impacté les organismes et le secteur du logement, consacrée aux propositions du Mouvement Hlm pour une relance sociale, économique et écologique, mais aussi une des premières grandes sorties des nouveaux ministres et du nouveau maire de Bordeaux. Marianne Louis évoque ici les grands enjeux de cet événement.

© G.Roubaud/USH

Beaucoup se sont interrogés, ou s’interrogent encore, sur le maintien du Congrès Hlm de Bordeaux (22-24 septembre). Pouvez-vous nous expliquer ce choix ?

Le président de l’Union, avec les présidentes et présidents de Fédérations, a décidé très tôt du maintien de ce Congrès, et ce pour différentes raisons. D’abord, par souci de responsabilité. Être dirigeants, quand on sent que le pays risque de traverser une crise économique majeure, c’est faire des choix en responsabilité. La décision de Jean-Louis Dumont a été claire : si du point de vue sanitaire le Congrès peut se tenir, il doit se tenir. Depuis la fin de la Seconde Guerre mondiale, le Congrès Hlm a toujours eu lieu, et ceci, quelles que soient les difficultés auxquelles le pays était confronté. Le Congrès est le rendez-vous incontournable de la profession, en même temps que la rencontre entre ce milieu professionnel et son écosystème politique, associatif et économique.

Dit autrement, il serait peu responsable d’identifier et de revendiquer le caractère contra-cyclique du logement social, le rôle de donneur d’ordre des organismes Hlm qui sont de grands investisseurs, des employeurs, des acteurs du lien social et de se « défiler », de ne pas tenir ce rendez-vous, dès lors bien sûr que sa tenue ne contrevient pas aux consignes sanitaires…

En savoir plus

Les propositions du Mouvement Hlm pour une relance sociale, économique et écologique @UnionHlm

Source : Union Sociale pour l’Habitat

union social pour l'habitat

Le Comité exécutif de l’Union sociale pour l’habitat a approuvé à l’unanimité, mercredi 24 juin, « les propositions du Mouvement Hlm pour une relance sociale, économique et écologique ».

Ces propositions ont été co-construites avec les organismes Hlm dans une méthode nouvelle de dialogue, ouverte aux partenaires du Mouvement Hlm que sont les associations de collectivités locales et d’élus locaux, les associations de locataires et les associations de solidarité et les acteurs du logement et de l’insertion. Cette démarche, « Utiles ensemble », a ainsi associé plus de 302 dirigeantes et dirigeants d’organismes Hlm. Ses conclusions seront présentées et diffusées dans le cadre du rapport au Congrès Hlm de Bordeaux, qui se tiendra du 22 au 24 septembre 2020. Dès à présent, elles constituent le cœur des propositions que le Mouvement Hlm porte auprès des pouvoirs publics pour une relance juste et durable.

Les propositions s’organisent autour de trois axes, social, économique et écologique.

Un axe social : lutter résolument contre les effets de la crise économique

L’Union sociale pour l’habitat anticipe, en sa qualité d’observateur et d’acteur de proximité, une aggravation de la situation économique et sociale d’une partie des locataires et des demandeurs de logement social. Elle propose notamment et en conséquence la suppression de la baisse des aides au logement (APL), la mise en place de mécanismes rapides de réévaluation de l’APL, ou encore l’abondement, par l’Etat, des Fonds de Solidarité pour le Logement (FSL) pour les départements les plus mobilisés en faveur des politiques sociales, de même que la simplification de leurs critères d’examen…

…Lire le communiqué de presse

Le logement social s’engage pour « le monde d’après » @HabitatenRegion @UnionHlm

Source : Habitat en Région

« Historique ». Voilà comment Valérie Fournier, présidente d’Habitat en Région, la contribution du Mouvement Hlm à la relance économique des mois à venir. Au-delà de la déclaration d’intention, l’engagement des organismes du logement social se traduit d’ores et déjà par de nombreuses mesures concrètes.

Soutenir les entreprises du BTP

Le BTP a été durement touché par la crise sanitaire avec l’arrêt de la majorité des chantiers de construction. Ce secteur, qui emploie deux millions de salariés en France et représente 11% du PIB, reprend doucement son activité, mais les mois qui viennent s’annoncent des plus difficiles. Parce qu’il représente près d’un quart de la production de logements neufs, le logement social a naturellement un rôle de premier plan à jouer auprès des entreprises du bâtiment. Plusieurs acteurs sont déjà passés à l’action, dont Habitat en Région. Fin avril, onze ESH du groupe ont décidé de lancer une opération collective d’achat de 8000 logements sur une durée de 18 mois.

De son côté, le Mouvement Hlm travaille avec l’ensemble des organismes Hlm à l’élaboration d’un plan national de relance sur 3 ans, destiné à préserver 500 000 emplois par la construction ou la réhabilitation de plus de 700 000 logements. Parallèlement, des discussions ont été engagées avec les pouvoirs publics français et européens afin de conforter la place du logement dans les plans de relance. Ces efforts ont d’ores et déjà commencé à porter leurs fruits sur certaines problématiques comme l’assouplissement des règles de la commande publique – avec le déplafonnement des avances versées aux entreprises par exemple…  Mais les attentes vont bien au-delà ! Le 20 mai, l’USH a d’ailleurs interpelé l’Union Européenne en formulant cinq propositions en faveur du logement social, qui soulignent notamment l’urgence d’ investissements massifs pour une « transition écologique et juste socialement pour les habitants, dans les territoires. »…

..Lire la suite

En Maine et Loire, un nouveau dispositif de soutien au paiement des loyers @ActeursHlm_PdlL @ActionLogement @Angers

Source : USH des Pays de la Loire

La crise sanitaire provoquée par la pandémie du Covid-19 a des conséquences financières importantes pour de nombreux ménages qui ne sollicitent habituellement pas d’aide pour le paiement de leur loyer.

Pour les soutenir, le Département du Maine et Loire, la Ville d’Angers, l’Adil 49, Action Logement et les bailleurs sociaux, sous l’égide de l’USH des Pays de la Loire, s’unissent pour mettre en place un dispositif d’aide exceptionnelle au paiement des loyers pour les locataires en difficulté (via un Fonds de Solidarité Logement exceptionnel). 

Concrètement ce dispositif, pragmatique et à durée limité (juin à décembre 2020), permettra d’aider des locataires (du parc public ou privé) et des accédants à la propriété ayant subi une baisse de revenu liée à la crise sanitaire et rencontrant de ce fait des difficultés à payer leur loyer. Le montant maximum de l’aide sera de 4 000€ et couvrira au plus 3 mois d’impayés de loyers et / d’énergie…

…Lire la suite

Quels modes de fonctionnement ont été mis en place par les organismes Hlm lors de la crise sanitaire du COVID19 pour assurer la continuité de service ? @UnionHlm

Source : Union Sociale pour l’Habitat

union social pour l'habitat

Cette rencontre professionnelle en webconférence, s’inscrit dans un contexte inédit de crise sanitaire. Les organismes Hlm ont rapidement dû s’adapter, trouver de nouveaux modes d’organisation pour assurer la continuité de service auprès de leurs locataires, en contexte « dégradé ». Les initiatives se sont ainsi multipliées, que ce soit pour mobiliser les équipes sur le terrain dans le contexte du confinement ou assurer le lien auprès des publics les plus fragiles et touchés par l’isolement.

Cette rencontre est l’occasion de mettre en lumière ces différentes initiatives et d’en tirer de premiers enseignements : Quels modes de fonctionnement ont été mis en place par les organismes dans ce contexte de gestion de crise ? Quels enseignements pour poursuivre la démarche d’amélioration constante du service rendu ?

Cette crise sanitaire a aussi mis en exergue la nécessité d’accélérer la transition numérique pour permettre de mieux répondre aux attentes de clients mais aussi de contribuer à la continuité du service. Comment mettre en œuvre une stratégie de digitalisation qui réponde aux exigences des clients, notamment en termes d’autonomisation et de réactivité ? Comment concilier au mieux les outils numériques et gestion de proximité ? Comment accompagner au mieux les équipes et les managers dans ces changements ?

…Lire la suite

S’inscrire