Archives du blog

Programme Territoire de soins numérique, Quelle coordination ?

hospimedia_
Source : HOSPIMEDIA

Un premier bilan du programme Territoire de soins numérique peut être dressé. Environ un an et demi après son lancement, Franck Jolivaldt, chef de mission à la DGOS, dresse pour Hospimedia un bilan des avancées des projets dans les cinq régions sélectionnées. L’organisation de la coordination territoriale a été l’un des chantiers de 2015.

« Aujourd’hui les feux sont plutôt au vert« , indique à Hospimedia Franck Jolivaldt, chef du bureau système d’information (SI) des acteurs de l’offre de soins à la DGOS, à propos des projets du programme Territoire de soins numérique (TSN). Si les cinq régions concernées n’en sont pas au même stade de développement, elles se sont toutes mobilisées sur le sujet, ajoute-t-il. L’année 2015 a été consacrée à la finalisation et à la construction des projets. Durant six à neuf mois, les ARS ont fait le choix de leur consortium d’industriels lors d’un dialogue compétitif. La procédure aura duré presqu’un an au total, ce qui est à la fois un temps long et une performance au regard des enjeux, des nouveaux services et de l’ensemble des acteurs à mobiliser, précise Franck Jolivaldt. Durant cette année 2015, il s’agissait aussi pour les cinq ARS retenues dans le programme de construire l’organisation de la coordination territoriale. En cela, le dialogue compétitif a certes allongé la durée de la procédure mais a également permis de discuter avec les candidats pour définir et aboutir « au choix le plus pertinent » de solution numérique.
>De Leblogdesinstitutionnels
<a rel= »me » href= »https://plus.google.com/107146227449191020933/« ></a>Mon profil Google
<a href= »https://leblogdesinstitutionnels.fr/about-me » rel= »author »> Ma bio en résumé</a>

Hospices civils de Lyon HCL améliorent sa santé financière 

hospimedia_
Source : HOSPIMEDIA
Sur l’exercice budgétaire 2015, les Hospices civils de Lyon (HCL) ont stabilisé leur déficit à un niveau proche de celui de 2014 : précisément 21,9 millions d’euros (M€) sur le compte de résultat principal contre 22,2 M€ l’année précédente (consulter l’infographie). Cette stabilisation cache toutefois une très nette amélioration par rapport à l’état prévisionnel des recettes et des dépenses (EPRD), approuvé dans la douleur l’été dernier (lire ci-contre) et qui tablait sur un montant plus proche des 35 M€, rappelle le CHU lyonnais par communiqué. En 2014, les HCL avaient connu un coup d’arrêt dans leur marche vers le redressement financier, le déficit repartant alors à la hausse après une baisse continue depuis 2008 — où son montant culminait à 94 M€. Par ailleurs, la marge brute d’exploitation (hors aides) a atteint 6,1% contre 4,4% en 2014. Quant à la capacité d’autofinancement (Caf), elle s’est élevée à 89 M€, en nette progression par rapport à l’EPRD (67 M€) et au bilan 2014 (65 M€). De fait, l’endettement s’est réduit l’an dernier, avec un capital restant dû à 840 M€ au 31 décembre (-40 M€ depuis fin 2014). Tout cela en maintenant une politique d’investissement « soutenue » proche de 93,5 M€…lire la suite…
>De Leblogdesinstitutionnels
<a rel= »me » href= »https://plus.google.com/107146227449191020933/« ></a>Mon profil Google
<a href= »https://leblogdesinstitutionnels.fr/about-me » rel= »author »> Ma bio en résumé</a>

L’AP-HP innove dans sa gestion de trésorerie

hospimedia_

L’AP-HP vient de lancer un programme d’émission de billets de trésorerie pour 300 M€

Publié le 13/01/16 –                    Source : HOSPIMEDIA

Comme l’annonçait le 27 novembre l’agence de notation Standard & Poor’s (S&P) dans son dernier rapport d’analyse sur l’Assistance publique-hôpitaux de Paris (AP-HP), le CHU francilien a confirmé ce 13 janvier, par communiqué, avoir lancé un programme de billets de trésorerie d’un plafond de 300 millions d’euros (M€). L’AP-HP est ainsi le premier établissement public de santé à s’engager dans cette voie introduite par l’article 49 de la loi du 23 juillet 2013 sur la séparation et la régulation des activités bancaires, qui a modifié l’article L.213-3 du Code monétaire et financier. Mais il aura encore fallu patienter plusieurs mois passée cette date pour rendre le dispositif opérationnel, à savoir la publication le 29 mars 2015 au Journal officiel du décret relatif aux émissions de titres de créances négociables par les centres hospitaliers régionaux. Et si l’AP-HP est la première à s’y engager, quatre autres CHU peuvent dans les textes théoriquement la suivre : les Hospices civils de Lyon (HCL), les CHRU de Lille et Montpellier et le CHU de Bordeaux (lire ci-contre).

À l’AP-HP, l’émission des billets de trésorerie a été arrangée par la banque HSBC France. L’agent domiciliataire est Natixis et les agents placeurs HSBC, Natixis, la Société générale Corporate & investment banking (CIB), le Crédit agricole CIB et la Banque régionale d’escompte et de dépôts (Bred), qui relève du groupe Banque populaire-Caisses d’épargne (BPCE). À court terme, l’agence S&P lui a accordé la note « A-1+ », son homologue Fitch Ratings un « F1+ ». À long terme, les deux firmes de notation lui ont octroyé un double « AA ». L’objectif rappelé par le CHU francilien, qui est déjà actif sur les marchés obligataires depuis 2006, est de diversifier ses financements et d’optimiser ses coûts. « Cette prise directe avec le marché donne accès à une base très large de potentiels investisseurs, attirés par un émetteur proche de l’État par sa notation tel que l’AP-HP, et crée entre eux une vive concurrence bénéfique à notre institution« , ajoute le CHU. Selon lui, l’émission de billets de trésorerie lui a permis, dès cette semaine, d’émettre « avec succès » un titre de 100 M€ pour huit jours à un taux négatif de -0,22%.

Thomas Quéguiner
Source : hospimedia
>De Leblogdesinstitutionnels
<a rel= »me » href= »https://plus.google.com/107146227449191020933/« ></a>Mon profil Google
<a href= »https://leblogdesinstitutionnels.fr/about-me » rel= »author »> Ma bio en résumé</a>

Épargne solidaire : Arkéa Banque Entreprises et Institutionnels lance la gamme « KEREA »

Arkéa Banque Entreprises et Institutionnels, la filiale du Groupe Crédit Mutuel Arkéa dédiée aux marchés des entreprises et des acteurs publics et institutionnels locaux, annonce le lancement de « KEREA », la 1ère gamme d’épargne bancaire solidaire à destination des entreprises et des institutionnels qui souhaitent diversifier leurs placements de trésorerie tout en leur donnant du sens à travers une démarche d’investissement éthique, responsable et transparente. 

Lire la suite

CICE : près d’un demi-milliard d’euros déjà octroyé

Le préfinancement du CICE, qui apporte immédiatement un soutien à la trésorerie des entreprises en finançant jusqu’à 85% du CICE anticipé, rencontre actuellement un fort succès. A la mi-mai, Oséo-bpifrance a déjà préfinancé le CICE à hauteur de 488 millions d’euros.

Lire la suite