Archives du blog

Strasbourg : la nouvelle Maison urbaine de santé de la Cité de l’Ill prévue pour fin 2020 @Hab_moderne

Source : Habitation Moderne

La nouvelle Maison Urbaine de santé (MUS) de la Cité de l’Ill verra bientôt le jour à Strasbourg !  Le 11 juillet dernier, le collectif de médecins de la Cité de l’Ill et ses partenaires ont été réunis par Habitation moderne pour signer la promesse de bail marquant le démarrage des travaux pour le développement de la nouvelle « MUS du Quartier de l’Ill »

Une opportunité née de la rencontre d’un besoin et d’une volonté 
Le projet de maison urbaine de santé de la Cité de l’Ill est né de la volonté conjointe de professionnels de santé d’améliorer la qualité du service rendu aux habitants, du souhait de la Ville de Strasbourg de développer des Maisons de santé dans l’agglomération et de la volonté du Bailleur Habitation moderne de requalifier un espace stratégique en entrée de quartier.

Afin de faciliter l’accès aux soins des habitants de la Cité de l’Ill et de favoriser l’égalité en matière de qualité des soins, le cabinet de médecine générale actuellement présent 18 rue de la DOLLER a décidé de développer et d’agrandir son actuelle Maison Urbaine de Santé (MUS). Dans ce cadre, Habitation moderne a été sollicité afin de trouver et d’aménager le lieu adapté. Le projet a très logiquement trouvé sa place en entrée de quartier, au pied de la Tour Schwab située 42 rue de l’Ill. La localisation de la future Maison Urbaine de Santé constitue une marque de transformation du pied de la Tour, parfaitement visible et facilement accessible par les habitants, qu’ils soient issus du quartier ou d’ailleurs. Les locaux, occupés auparavant par un magasin COOP, seront réaménagés pour accueillir les nouveaux espaces de consultations et d’accueil des patients de la nouvelle MUS.

La livraison est prévue pour fin 2020.

>> Plus d’informations…

Lire également :

CHU de Nantes : feu vert pour le projet de reconstruction ! @CHUnantes

Source : CHU de Nantes

Le projet le plus important en terme de santé publique verra bien le jour !
Le 16 juillet, le permis de construire relatif au projet de nouvel hôpital sur l’Ile de Nantes a été délivré, au nom de l’État, par Claude d’Harcourt, préfet des Pays de la Loire, préfet de la Loire Atlantique. Cette décision conclut un processus d’instruction de près d’une année et fait suite aux différents avis favorables rendus sur le projet. Autorisant la construction du nouvel hôpital et de l’IRS 2020, elle représente une étape majeure dans la poursuite de l’opération ouvrant la voie au lancement des travaux en 2020.

Le projet le plus important en matière de santé publique en France connaît une étape importante de son avancement. Au cœur de la première métropole de l’ouest de la France, le futur hôpital sur l’Ile de Nantes regroupera, sur un même site, les services de l’actuel Hôtel-Dieu et de l’hôpital mère enfant (Nantes) et de l’hôpital Laennec (Saint-Herblain), ainsi que l’Institut de Recherche en Santé – IRS 2020, au sein d’un nouveau quartier de la santé associant soin, formation, recherche.

Une première autorisation avait été délivrée le 24 octobre 2018 pour permettre la création d’une hélistation dédiée aux transports sanitaires du futur CHU.
Les 3 autorisations délivrées aujourd’hui concernent :
– un permis de construire délivré par l’État,
– une autorisation environnementale unique « Installations Classées pour la Protection de l’Environnement (ICPE),
– une demande de permis d’exploitation et une autorisation d’une installation de géothermie à basse température.

Ces décisions concluent un processus d’instruction du projet de près d’une année par les différents services de l’État et du Département (DREAL, DDTM, DGAC, DSNA, DRAC, SDIS…). Elle fait suite aux différents avis émis sur le projet :
– L’avis de l’Autorité environnementale en février 2019,
– Les trois avis favorables de la Commission d’enquête en mai 2019, suite à l’enquête publique relative à cette opération qui s’est déroulée du 25 mars au 26 avril 2019,
– Les deux avis favorables à l’unanimité du Conseil départemental de l’environnement et des risque sanitaires et technologiques (CODERST) attribués le 4 juillet 2019.

Le préfet de la Loire-Atlantique a donc délivré ce jour au CHU le permis de construire, l’autorisation environnementale et le permis d’exploiter une installation de géothermie.
Par ailleurs, les travaux de préparation de l’assiette foncière sur l’Ile de Nantes se poursuivent, sous l’égide de Nantes Métropole, avec la démolition en cours de l’ancien MIN et la préparation des voiries et réseaux.
Le démarrage des travaux du nouvel hôpital est prévu en octobre 2020 pour une ouverture en 2026.

Plus d’informations sur le projet…

Lire aussi :

Paris La Défense : la construction de la tour HEKLA commence ! @VINCIConstruc

Source : Vinci Construction

Ce lundi 17 juin s’est tenue la pose de la 1ère pierre de la tour HEKLA, à Paris la Défense. Cette tour de 76 000 m² accueillera d’ici 2022 près de 6 000 collaborateurs.

Première pierre de la Tour HEKLA

Cette pose de la symbolique « premierre pierre » s’est déroulée en présence de Patrick Albrand, Président de Hines France et Serge Fautré, CEO de AG Real Estate, Monsieur Patrick Devedjian, Président du Département des Hauts‐de‐Seine et de Paris La Défense, Madame Joëlle Ceccaldi‐Raynaud, Maire de Puteaux, Monsieur Jean Nouvel, architecte du projet, Jean‐Marc Coly, Directeur général d’Amundi Immobilier et Grégory Frapet, Président du directoire de Primonial REIM, tous deux acquéreurs de la Tour HEKLA ainsi que de Xavier Huillard, Président‐Directeur Général de VINCI

Conçue par les Ateliers Jean Nouvel, en collaboration avec les équipes de Hines et AG Real Estate pour le compte d’Amundi Immobilier et de Primonial, la future tour réalisée par Bateg, filiale de VINCI Construction France, s’élèvera à 220 m et contribuera ainsi à rééquilibrer la skyline de La Défense. Cet immeuble de grande hauteur (IGH) compte 48 niveaux, deux niveaux de lobby, six niveaux de sous-sol et s’achève par un étage de terrasse plantée.
Lire la suite

Roland Garros : le point sur les travaux d’agrandissement et de rénovation @VINCIConstrucFR #RG19

Source : Vinci Construction

L’édition 2019 du tournoi de Roland-Garros s’est déroulé du 26 mai au 9 juin, à la Porte d’Auteuil. Cette année, les joueurs et le public découvrent le nouveau court central Philippe-Chatrier, d’une capacité de 15 000 places assises. Faisons un point sur les travaux d’agrandissement qui ont été menés par les équipes de Vinci Construction.

Progression des travaux d’agrandissement et de modernisation du stade Roland-Garros

Livrée en avril dernier, cette 3ème phase de travaux inclut également le réaménagement des 6 nouveaux courts autour du court N°14 (anciennement appelé court N°18 dans le tournoi 2018) dans la partie du Fonds des Princes.

Le court Simonne-Mathieu, d’une capacité de 5 000 places assises, et implanté dans le jardin des serres d’Auteuil a été livré en 2018 et inauguré en mars dernier.

Commencés en 2016, les travaux de modernisation du stade s’achèveront en 2021 notamment avec la couverture du court Philippe-Chatrier d’un toit rétractable qui sera livrée en 2020.
Cette couverture mobile sera constituée de onze poutres géantes, en forme d’aile d’avion, en référence au pionnier de l’aéronautique que fut Roland-Garros. Formées d’une ossature métallique recouverte d’une toile technique imperméable, ces ailes pourront être actionnées sous des vents jusqu’à 60 km/h. Quinze minutes environ seront nécessaires pour les déployer au-dessus du court.

Les travaux d’agrandissement et de modernisation du stade permettent d’accueillir 45 000 spectateurs par jour et de rester compétitif en offrant de meilleures conditions d’accueil aux joueurs, spectateurs, médias et partenaires.

Le projet est réalisé en entreprise générale par Petit et Chantiers Modernes Construction, toutes deux filiales de VINCI Construction France
L’ensemble du site vise la certification BREEAM « Tailored Criteria Development » – niveau « Very Good ».

Lire aussi :

Tours : début de la construction de 2 opérations emblématiques @CDC_Habitat

Source : CDC Habitat

Deux nouveaux chantiers viennent d’être officiellement lancés dans la région de Tours. La première pierre de « La Canopée » à Chambray-les-Tours a été posée le 17 mai, suivie le lendemain par celle des « Jardins des Magnolias » à Fondettes. Zoom sur ces deux opérations en VEFA

La Canopée, un programme précurseur

C’est au cœur de l’éco-quartier de la Guignardière, entre ville et campagne, que se dessinent les futures maisons de La Canopée.
Ce nouveau quartier propose aux habitants un cadre de vie préservé, des services de proximité, des lieux de convivialité, tout en s’attachant à assurer une mixité sociale et générationnelle.
Véritable habitat de demain, le programme se veut précurseur et met au centre de ses préoccupations les questions de développement durable et de convivialité. La Canopée expérimente en effet le label Energie positive Bas carbone (E+C-) : une première dans la région Centre-Loire. Une démarche de participation citoyenne est également mise en œuvre au cœur du projet afin de favoriser les rencontres et les échanges entre habitants.
Les 10 maisons T4 et T5 acquises en VEFA par CDC Habitat Grand Ouest auprès du promoteur Réalités seront proposées en loyer modéré. Leur livraison est prévue en juin 2020.

Le Jardin des Magnolias, un programme de qualité
Architecture sobre et contemporaine, volumétrie rationnelle, vastes terrasses et balcons, toits à la Mansart, hall d’entrée sécurisé et interphone, parking souterrain…
Cette résidence, qui sera certifiée NF HABITAT HQE, propose des prestations de haute qualité répondant aux meilleures exigences en terme de confort et de sécurité, au cœur d’un grand parc arboré.

En savoir plus…