Archives du blog

Paris Gare de Lyon : vers une transformation globale de la gare et de ses alentours @ConnectGares @Paris

Source : Gares et Connexions

Une grande transformation va s’engager autour du secteur Ouest de la rue de Bercy : requalification du quartier, transformation de la partie Sud de la gare, réorganisation des transports en commun, développement de l’intermodalité. Les projets conjoints seront présentés et débattus avec le public à l’occasion d’une concertation qui débutera le 27 mai prochain. 

Requalification de la gare de Lyon et de ses abords : secteur de la rue de Bercy
Avant de retrouver à l’horizon 2024 les caractéristiques d’un quartier vivant et agréable, le secteur ouest de la rue de Bercy va subir des transformations à l’échelle de la gare, du quartier et de la ville, en voici un aperçu :
– La restructuration des espaces intérieurs de la Gare de Lyon.
– La réorganisation des accès, de l’accueil et des services aux voyageurs s’accompagnera d’une recomposition complète de la façade Sud.
– Le développement d’un projet d’urbanisme largement axé sur l’intermodalité, favorisant les modes doux, les transports urbains et les trains grandes lignes. Ce projet de requalification et de revitalisation de la Gare de Lyon et de ses abords – secteur rue de Bercy – prévoit notamment : des voies de circulation réorganisées au profit de trottoirs élargis ; des boutiques traversantes entre gare et rue ; un itinéraire cyclable à double sens et 450 places de vélo abritées et sécurisées […]

Les dates clés du projet :
– Mai – Juillet 2019 : Concertation réglementaire
– Été – Automne 2019 : Bilan de la concertation
– 2020 Dépôt du permis de construire
– 2021 Premiers travaux en gare
– 2024 Fin de travaux du projet d’extension de la gare
– 2025 Fin de travaux sur le secteur.

Plus d’infos ici…

Lire aussi :

Lancement du nouveau réseau de bus en Île-de-France : Quels changements ? @Paris @RATPgroup @IDFmobilites

Source : Paris

Après de multiples concertations, la Ville de Paris, Ile-de-France Mobilités et la RATP ont lancé, le 20 avril 2019, le nouveau réseau de bus RATP à Paris et dans la petite couronne. Au total, 5 nouvelles lignes ont été créées et 50 lignes ont été modifiées ! 

Découvrez ce nouveau réseau de transport en vidéo ci-dessous…

Décidée en juin 2017 à la suite d’une grande consultation avec les utilisateurs, les associations et les élus, la réorganisation complète du réseau de bus parisien est effective depuis le 20 avril 2019. Cette réorganisation, nécessaire pour s’adapter aux nouveaux lieux de vie de la capitale, est la plus profonde depuis 50 ans.
L’objectif est de rapprocher les bus des nouveaux bassins d’emplois ou de vie, de rééquilibrer l’offre vers les portes de Paris et la petite couronne qui comptent davantage d’habitants qu’au siècle dernier.

Pour plus d’informations, cliquez ici…

Lire également :

Marc Papinutti élu nouveau Vice-Président de la Société du Grand Paris @GdParisExpress

Source : Société du Grand Paris

Lors du conseil de surveillance de la Société du Grand Paris, Marc Papinutti a été élu nouveau Vice-Président. 

societegrandparis

Marc Papinutti a été élu vice-président du conseil de surveillance de la Société du Grand Paris. Actuel directeur général des infrastructures, des transports et de la mer au ministère de la Transition écologique et solidaire, il succède à François Poupard.

Ingénieur général des ponts, des eaux et des forêts, Marc Papinutti a consacré l’ensemble de sa carrière à l’action publique dans les transports. Après plusieurs postes exercés à la direction régionale de l’équipement d’Ile-de-France, puis à la direction des transports terrestres du ministère, il a notamment été en 2008, directeur des infrastructures de transports, avant de prendre en 2010 la direction générale de Voies Navigables de France, établissement public de 4 700 agents et salariés qu’il a transformé en profondeur. Il était depuis 2017 directeur de cabinet de la ministre chargée des Transport.

Prélèvement du plafond d’emprunt
La Société du Grand Paris a lancé son programme de financement à long terme 100 % vert (Green EMTN) en juillet 2018 avec un plafond de 5 milliards d’euros que le conseil de surveillance a aujourd’hui relevé à 10 milliards d’euros.

Plus d’infos ici…

Lire également :

La fin des cartes de transport ? L’open payment, dispositif qui fluidifie le trafic urbain @Nexity

     Source : Nexity Lab

Éclairage sur une technologie clé de la mobilité de demain : l’open payment.

Vous souvenez-vous de la fois où vous avez dû vous mettre tout au bout de la file d’attente pour acheter votre ticket de métro ou recharger votre pass ? Et si nous vous disions que bientôt, vous pourrez vous servir de votre carte bancaire comme titre de transport…

L’open payment, comment ça fonctionne ?

Si ce nouveau concept a pu voir le jour, c’est d’abord grâce à l’émergence des cartes de paiement sans contact, qui représentaient déjà en 2018 plus de 70% des cartes françaises. Le principe ? Payer et utiliser son titre de transport en utilisant sa carte bancaire. Il suffit en effet pour l’utilisateur de passer sa carte devant une borne équipée qui affichera alors si le voyage est validé. Lorsqu’un contrôleur se présentera, c’est donc la carte de paiement qui fera office de titre de transport.

Derrière ce geste simple se cache un processus tout de même complexe, l’une des ambitions de l’open payment étant aussi d’optimiser le coût du trajet de la personne qui l’utilise :

  • En présentant votre carte bancaire à un valideur, ce dernier va identifier un token, c’est-à-dire un identifiant unique généré par votre carte.
  • Le valideur récupère les informations nécessaires au paiement à un serveur d’acceptance : un système connecté aux banques pour les demandes de paiement. Il vérifie notamment que votre carte n’a pas été volée.
  • Toutes les données concernant votre trajet (date/heure/ligne empruntée) et votre token sont envoyés au serveur d’open payment. On appelle cet ensemble de données un « tap ».
  • En fin de journée, tous les taps d’un token sont analysés afin de reconstruire l’ensemble du trajet. Le prix total de la journée est calculé en fonction.

Quels-en sont les principaux avantages ?

…lire la suite…

DataCity 2019 : 10 startups sélectionnées pour construire la ville de demain @Paris @DataCitybyNUMA

Source : Paris

Cette année a eu lieu la 4ème édition du programme DataCity !
NUMA et la Ville de Paris ont révélé le 13 février le nom des 10 startups sélectionnées pour participer à la construction de la ville intelligente, voici la liste des solutions innovantes ci-dessous…

paris

1. Free Floating & Trottoirs : Wintics
Comment accompagner le développement des nouvelles mobilités dans le respect de l’espace public ?
“Wintics développe des solutions d’intelligence artificielle pour accompagner les smart cities dans leurs démarches de mobilité et d’aménagement. Les algorithmes de Wintics s’appuient sur des grandes quantités de données (tableaux, vidéos, GPS, etc) pour mieux comprendre, prédire et optimiser les flux urbains.”

2. Venir et se garer dans Paris en deux temps, trois mouvements : Parking Map
Comment mettre à la disposition du plus grand nombre des places de parkings inutilisées ?
“Parking Map agrège les données liées au stationnement (parkings partagés, disponibilités, flux financiers, horaires de transport…) pour en donner aux gestionnaires une restitution via une visualisation en temps réel et une analyse pertinente.”

3. Feu vert aux mobilités douces : Cyclope
Comment intégrer les mobilités douces à la circulation en ville ?
Cyclope.ai conçoit des logiciels d’IA appliqués aux images, au service des exploitants d’infrastructures et des gestionnaires de voirie. Nous commercialisons 2 produits phares, déjà déployés chez VINCI Autoroute. TollSense est une correction intelligente des erreurs de classification au péage : notre algorithme détecte la classe du véhicule en temps réel, à partir d’une simple photo, et reconnaît les cas les plus difficiles. 

4. Voiture partagée, propreté assurée : GreenTropism
Comment garantir la propreté des voitures en autopartage ?
“GreenTropism aide les industriels à relever les défis de la digitalisation et du suivi de process grâce à des solutions logiciels et applications collaboratives et sécurisées. GreenTropism développe et met en oeuvre des outils concrets de Machine Learning appliqués particulièrement à la spectroscopie, pour faciliter la prise de décision et le contrôle en temps réel. 

5. Accélérer la recharge des véhicules pro : Wintics
Comment faciliter le passage à l’électrique des flottes professionnelles ?

>>>> Voir les 5 autres startups sélectionnées

Lire aussi :