Archives du blog

Plus de 60 nouvelles communes classées stations de tourisme en 2019 @BanqueDesTerr @localtis

Source : Banque des Territoires

67 nouvelles stations de tourisme se sont ajoutées à la liste en 2019. Contrairement aux années précédentes, on ne compte que des communes petites ou moyennes, à l’exception notable de Vannes, Dunkerque… et Versailles.

Alors que le reclassement des stations de tourisme sous le nouveau régime issu de la loi du 14 avril 2006 portant diverses dispositions relatives au tourisme (entrée en vigueur le 3 mars 2009) est supposé s’être achevé en 2017, les classements se sont poursuivis l’an dernier à un rythme soutenu. Au total, 67 nouvelles stations de tourisme se sont ajoutées à la liste et le seuil des 400 stations classées a été atteint en juin 2019. L’année a également été marquée par l’entrée en vigueur, le 1er juillet, d’une nouvelle grille fixant les critères de classement en station de tourisme…Lire la suite

Lire aussi :

Quel modèle économique pour un tourisme durable à l’horizon 2030 ? @SCET_Groupe @ademe

Source : Scet Groupe

L’ADEME a choisi la SCET, mandataire du groupement constitué avec Carbone 4, pour évaluer les externalités générées par le tourisme en France à l’horizon 2030.

Longtemps, le tourisme a été appréhendé uniquement à l’aune de ses retombées économiques et de son impact sur la balance commerciale. Aujourd’hui, il aspire à mieux maîtriser les pressions qu’il exerce sur l’environnement, et le développement des activités touristiques va de pair avec des interrogations croissantes sur leurs impacts environnementaux. L’évolution des pratiques, le recentrage des touristes français sur la destination France et des « destinations nature », l’apparition de l’ « avi-honte » (transposition française du flygskam suédois, littéralement « la honte de prendre l’avion ») constituent autant d’indices d’un modèle économique et sociétal en recomposition.

…Lire la suite…

Un décret exclut définitivement les chambres d’hôtes des obligations et limites des meublés de tourisme @BanqueDesTerr

Source : Banque des Territoires

Un décret du 9 décembre 2019 établit définitivement la distinction entre les meublés de tourisme – à l’image de ceux proposés en ligne par des plateformes comme Airbnb ou Abritel – et les chambres d’hôtes.

Pour cela, il met en cohérence les dispositions réglementaires du code du tourisme relatives à la définition et aux modalités de déclaration des meublés de tourisme par téléservice, avec les dispositions issues de la loi Elan (évolution du logement, de l’aménagement et du numérique) du 23 novembre 2018. L’article 145 de cette dernière – qui a modifié l’article L.324-1-1 du code du tourisme – définit en effet les meublés de tourisme comme « des villas, appartements ou studios meublés, à l’usage exclusif du locataire, offerts à la location à une clientèle de passage qui n’y élit pas domicile et qui y effectue un séjour caractérisé par une location à la journée, à la semaine ou au mois ». Cette définition – et notamment l’expression « à l’usage exclusif du locataire » – exclut a priori les chambres d’hôtes. Le principe de ces dernières veut en effet que l’hôte, autrement dit le propriétaire de la maison, soit présent pour s’occuper de ses visiteurs.

En savoir plus

Etourisme : ce qui a changé en 15 ans en Nouvelle-Aquitaine… et ailleurs @NvelleAquitaine #tourisme

    Source : Nouvelle-Aquitaine

La thématique du numérique est plus que jamais au cœur du quotidien des professionnels, gestionnaires de destination.

Tous les institutionnels du tourisme ont vu leurs métiers évoluer depuis l’apparition d’Internet. Les Rencontres nationales du Etourisme, dont la prochaine édition aura lieu à Pau du 15 au 17 octobre prochain, ont largement participé aux changements de pratiques de tout le secteur.
Cette révolution commence en 2006, alors que les réseaux sociaux débarquent ; la communication des organisations touristiques doit donc s’adapter, avec de nouveaux contenus spécifiques pour ces plateformes. L’avènement des smartphones, aujourd’hui principal mode de consommation de cette information change la donne dans la conception et le développement web. L’amélioration des débits permettra quant à elle de créer des nouveaux formats vidéos et photos, immersifs ou interactifs, encore inimaginables il y a quelques années.
« Les gestionnaires de destination ont dû aussi et surtout s’adapter aux nouveaux entrants du privé, explique Ludovic Dublanchet, co-organisateur des Rencontres du etourisme et accompagnateur de stratégies numériques. Avec Booking, Expedia, Airbnb ou Trip Advisor, les Offices de tourisme changent de missions et deviennent des coordinateurs et accompagnant des acteurs de leur territoire, et non plus seulement des structures accueillantes du public. »

Alors qu’en 2004, il s’agissait de « démystifier Internet », aujourd’hui l’enjeu est de se retrouver dans l’écosystème complexe des géants du web.

…lire la suite…

Tourisme : des indicateurs à la hausse ! @Bpifrance

      Source :  Bpi France

Le secteur touristique est en grande forme !
66 % des Français sont partis en vacances en 2018 (le taux le plus haut depuis 17 ans), et 55 % considèrent qu’il est « vital » de prendre des congés. 
Les derniers chiffres sur le tourisme montrent également une évolution des comportements et un secteur de plus en plus numérique.

Des comportements qui évoluent

D’après le baromètre de Raffour Interactive, les trois destinations les plus appréciées des Français restent, dans l’ordre, la mer, la campagne et la montagne. La nouveauté ? L’apparition d’un quatrième favori, le city break, un voyage généralement court (de 2 à 5 jours) dans une ville, le plus souvent une capitale européenne.

…LIRE LA SUITE…