Archives du blog

Téléphérique : une révolution pour la circulation en ville? @BureauVeritasFr

Téléphérique urbain : le transport qui révolutionne la circulation en ville

Il ne monopolise pas la voirie et franchit facilement les obstacles naturels

Adaptable et peu encombrant, le téléphérique urbain séduit les villes du monde entier. Nos experts font le point sur ce nouveau mode de transport.
Source : BUREAU VERITAS 


Et si la solution pour décongestionner les villes se trouvait dans les stations de ski ? L’hypothèse peut sembler farfelue mais le téléphérique urbain est en fait une solution pleine d’atouts. 

«Grâce à ses cabines qui survolent le sol, le téléphérique ne monopolise pas la voirie et peut facilement franchir des obstacles tels que des fleuves ou des collines», explique Bruno Antoine, chef de service chez Bureau Veritas Construction. 

Sa mise en place est par ailleurs plus simple, plus rapide et moins chère que des infrastructures telles que le métro (qui nécessite souvent le creusement de tunnels etc.). 

Bien situé, le téléphérique peut même se transformer en une vraie attraction touristique ! 
Londres et New York ont déjà dit oui

La preuve ? De plus en plus de villes se laissent séduire par ce mode de transport. Mis en service en 2003, le téléphérique de Medellin est désormais emprunté chaque jour par 45 000 Colombiens. 

A New-York, depuis 2010, ce mode de transport original raccorde Roosevelt Island à Manhattan. Et depuis 2012, les Londoniens l’utilisent pour traverser la Tamise.
En France aussi la tendance s’affirme ces dernières années: Toulouse, Orléans, Brest, Grenoble… la liste de villes ayant lancé des projets de téléphérique urbain s’allonge. Ce mouvement a d’ailleurs été encouragé par les pouvoirs publics via la levée de l’interdiction de survol de zones habitées qui a longtemps fait obstacle au développement de tels projets. Mais si la mise en place de telles infrastructures a été facilitée, ces projets d’envergure demeurent complexes. La société Bureau Veritas Construction, en charge des missions de contrôle technique sur le chantier toulousain, et des missions de CSPS sur le programme orléanais, a donc mobilisé en interne des experts de ces sujets pour mener à bien ses missions.

En savoir plus 

Brest met en service son téléphérique urbain aujourd’hui

Samedi 19 novembre, Brest met en service son téléphérique urbain
Source : BREST.fr

Premier du genre en France, il est intégré à l’offre existante de transports en commun. Il permet de relier les deux rives de la Penfeld et de créer une liaison directe avec le plateau des Capucins, presqu’île urbaine au cœur de Brest où habitat, développement économique, loisirs et culture cohabiteront prochainement.
Les premiers usagers sont invités à embarquer dès 10h et jusqu’à 21h le samedi 19 et le dimanche 20 de 10h à 19h.

Passage des cabines l’une au-dessus de l’autre, smartglass et super-capacités : ce téléphérique intègre les dernière technologies pour une insertion urbaine facilitée et un coût, notamment énergétique, faible.

L’embarquement sera gratuit pour ces deux journées et se poursuivra les semaines à venir muni d’un titre de transport, au même titre que le bus ou le tramway…en savoir plus

BREST Métropole met en service un téléphérique urbain

Source : Brest.fr
Le 19 novembre prochain Brest devrait mettre en service son téléphérique sous réserve de la délivrance de l’autorisation d’exploitation par l’Etat*. 

Premier du genre en France, il est intégré à l’offre existante de transports en commun. Il permet de relier encore un peu plus les deux rives de la Penfeld et surtout de créer une liaison directe avec le plateau des Capucins, presqu’île urbaine au coeur de Brest où habitats, développement économique, loisirs et culture cohabiteront prochainement. Passage des cabines l’une au-dessus de l’autre, smartglass et super-capacités : ce téléphérique intègre les dernière technologies pour une insertion urbaine facilitée et un coût, notamment énergétique, faible.

Les premiers usagers sont invités à embarquer dès 10h00 et jusqu’à 21h00 le samedi et le dimanche de 10h00 à 19h00. L’embarquement sera gratuit pour ces deux journées et se poursuivra les semaines à venir muni d’un titre de transport, au même titre que le bus ou le tramway. Ce même week-end les Ateliers des Capucins ouvriront et accueilleront du public aux mêmes horaires que le téléphérique. Le public découvrira en avant-première le travail mené depuis plusieurs années par des centaines d’ouvriers pour réhabiliter les Ateliers et ce patrimoine exceptionnel…en savoir plus…

Brest : découvrez la cabine du futur téléphérique

Source : Brest 

  
Les 8, 9 et 10 avril, la première cabine du premier téléphérique urbain de France sera exposée en centre-ville : rue de Siam, sur le belvédère face aux Capucins, point de vue unique sur le futur quartier des Capucins et des ateliers. Les personnes le souhaitant pourront embarquer à bord pour y découvrir son confort, son ambiance intérieure, tester ses capacités et poser ses questions sur le projet.

En famille, entre amis, testez les capacités de la cabine !

Les brestoises et les brestois pourront embarquer à bord de la première cabine du téléphérique urbain tout juste sortie de l’usine Suisse. Venez tester ses capacités. Elle peut embarquer jusqu’à 60 personnes. En mode assis, jusqu’à 11 places. De quoi prendre un selfie avec son équipe de foot !

Une équipe pour répondre à vos questions

Quelle vitesse ? combien de personnes peuvent embarquer ? quelle caractéristique technique ? A quelle hauteur la cabine va-t-elle monter ? Pourquoi est-ce un mode de transport durable ? Vous pourrez poser toutes vos questions sur ce nouveau mode de transport qui débarque pour la première fois en France dans une zone 100% urbaine…en savoir plus

Le téléphérique urbain qui monte, qui monte…

Source : fédération des Epl 

 

Le téléphérique urbain qui monte, qui monte…
La ministre de l’Écologie, Ségolène Royal, a présenté le 3 février 2016 un projet de loi ratifiant l’ordonnance n° 2015-1495 du 18 novembre 2015 relative à l’instauration de servitudes d’utilité publique pour le transport par câbles en milieu urbain.

L’ ordonnance permet de clarifier les règles de survol des terrains privés. En effet, pour pouvoir développer ce mode de transport, il fallait un cadre juridique équivalent à celui défini par le code du tourisme pour les remontées mécaniques en zone de montagne.

Or, la loi en vigueur concernant les servitudes en faveur du transport public par câbles, qui date de 1941, est inapplicable hors zone de montagne. Elle ne permet pas la réalisation de ce nouveau mode de transport, car elle n’est pas adaptée aux objectifs de sécurité et aux enjeux de ce type de transport public…en savoir plus...