Archives du blog

Sylvia Pinel élue 1ère Vice-Présidente de Languedoc-Roussillon-Midi-Pyrénées

lrmp> En savoir plus : www.regionlrmp.fr

Sylvia Pinel vient d’être nommée ce jour le 4 janvier prochain première vice-présidente de la région, en charge de l’aménagement du territoire, des TIC et des politiques contractuelles. 

 > De Leblogdesinstitutionnels

<a rel= »me » href= »https://plus.google.com/107146227449191020933/« ></a>Mon profil Google
<a href= »https://leblogdesinstitutionnels.fr/about-me » rel= »author »> Ma bio en résumé</a>

Anah : objectifs ambitieux pour améliorer le parc de logements

Contrat d’objectifs et de performance (Cop) a été officiellement signé le 1er juillet 2015 par l’État représenté par Michel Sapin, ministre des Finances et des Comptes publics, Sylvia Pinel, ministre du logement, de l’Égalité des territoires et de la Ruralité, Christian Eckert, secrétaire d’état au Budget, et pour l’Anah par sa directrice générale, Blanche Guillemot. Ce contrat fixe pour trois ans les objectifs cibles de l’Anah pour améliorer le parc de logements privés.

 En lien avec les politiques publiques et les collectivités locales contractantes, les cinq axes d’interventions de l’Agence sont confortés : lutte contre l’habitat indigne, contre la précarité énergétique, adaptation du logement aux besoins des personnes en perte d’autonomie, aide aux copropriétés en difficulté et accès au logement des personnes en difficulté.
> Source : www.anah.fr

>De Leblogdesinstitutionnels
<a rel= »me » href= »https://plus.google.com/107146227449191020933/« ></a>Mon profil Google
<a href= »https://leblogdesinstitutionnels.fr/about-me » rel= »author »> Ma bio en résumé</a>

Innovation urbaine pour la transition écologique des territoires

Lancement de l’appel à projets « Ville de demain »

Ségolène Royal, ministre de l’Écologie, du Développement durable et de l’Énergie, Sylvia Pinel, ministre du Logement, de l’Égalité des territoires et de la Ruralité, Louis Schweitzer, Commissaire Général à l’Investissement, et Pierre-René Lemas, directeur général du groupe Caisse des Dépôts lancent la seconde tranche de l’appel à projets « Ville de demain » (2015-2017).

Doté d’un budget de 668 millions d’euros, géré par la Caisse des Dépôts au titre du Programme d’Investissements d’Avenir, le programme « Ville de demain » favorise l’émergence d’une nouvelle façon de concevoir, de construire et de gérer la ville portée dans le cadre de la démarche ÉcoCité.

Grâce à « Ville de demain », l’Etat accompagne, depuis 2010, les projets urbains intégrés, exemplaires en termes d’excellence environnementale et d’innovation, portés par des acteurs publics ou privés, dans des métropoles ou des grandes agglomérations. L’objectif de cette démarche partenariale est de développer des villes attractives et résilientes qui préservent l’environnement, la cohésion sociale et la qualité de vie de ses habitants.

La seconde tranche, dotée de 336 millions d’euros, s’inscrit dans la continuité de la première en ouvrant l’appel à projets à de nouveaux territoires dans le cadre de l’affirmation des métropoles ainsi qu’aux start-up et entreprises innovantes dans les domaines de la ville durable.

Lire la suite

Rénovation de 40 000 logements en copropriété financée

cp 40000

Loi de transition énergétique et tiers-financement :La rénovation de 40 000 logements en copropriété financée par le plan d’investissement pour l’Europe

Ségolène Royal, ministre de l’Ecologie, du Développe ment durable et de l’Energie, Sylvia Pinel,  ministre du Logement, de l’Egalité des territoires  et de la Ruralité, et Jean-Paul Huchon, président  du Conseil régional d’Ile-de-France, saluent le premier prêt accordé en France dans le cadre du  plan d’investissement pour l’Europe. 

Grâce à ce financement de 400 millions d’euros, les  sociétés de tiers financement prévues par la  loi Alur, pourront financer les travaux dans 40 000  logements en copropriétés sans avance de  fonds de la part des copropriétaires.

Ce financement permettra de générer 800 millions d’euros de travaux et de créer 6 000 emplois. 

La loi Transition énergétique, dès qu’elle sera définitivement adoptée, permettra à ces sociétés  d’accorder directement des prêts grâce à un agrément bancaire spécifique. 

La société d’économie mixte (SEM) « énergie posit’IF » dont le principal actionnaire est le Conseil  régional  d’Ile-de-France,  sera  la  première  à  bénéficier  de  cette  enveloppe  pour  rénover  8 000 logements en Ile-de-France au cours des quatre prochaines années.

>De Leblogdesinstitutionnels
<a rel= »me » href= »https://plus.google.com/107146227449191020933/« ></a>Mon profil Google
<a href= »https://leblogdesinstitutionnels.fr/about-me » rel= »author »> Ma bio en résumé</a>

Sylvia Pinel signe la convention de partenariat Anah-Anru

Dans le cadre du Nouveau Programme National de Renouvellement Urbain, Sylvia Pinel, Patrick Kanner et Myriam El Khomri ont signé la convention de partenariat Anah-Anru

Sylvia Pinel, ministre du Logement, de l’Egalité des territoires et de la Ruralité, Patrick Kanner, ministre de la Ville, de la Jeunesse et des Sports, et Myriam El Khomri, secrétaire d’Etat chargée de la Politique de la Ville ont signé avec Blanche Guillemot, directrice générale de l’Anah et François Pupponi, président du Conseil d’administration de l’ANRU, une Convention de partenariat 2014-2024 actant la coopération de ces deux agences dans le cadre du Nouveau Programme National de Renouvellement Urbain (NPNRU) le 4 mai 2015 à Nîmes.

Cette convention porte sur les quartiers métropolitains et sera complétée par la suite par une convention de partenariat associant les deux Agences et le ministère de l’Outre-mer.

La formalisation de cette nouvelle coopération dans le cadre du NPNRU améliorera le service rendu aux collectivités grâce au partage de connaissances de la situation des quartiers concernés, et à la définition conjointe de la stratégie d’intervention.

Si une action de redressement d’une copropriété est nécessaire, elle sera prise en charge avec les dispositifs d’ingénierie et les financements de l’Anah. S’il s’avère nécessaire de démolir cette copropriété du fait de l’ampleur de sa dégradation ou des situations de danger qu’elle génère, ou de la transformer en logements sociaux, ce seront les financements de l’ANRU qui seront mobilisés.

Lire la suite