Archives du blog

Les start-up françaises de l’intelligence artificielle se multiplient @Bpifrance

Source : bpifrance

La France a de nombreux atouts en intelligence artificielle : son excellence scientifique, ses références mondiales, des réussites entrepreneuriales… Avec plus de 650 start-up de l’intelligence artificielle , la France se positionne aujourd’hui au 2e rang européen.

Un secteur dynamique et qui accélère

A ce jour, environ 660 start-up françaises dans le domaine de l’IA ont été dénombrées. Plus de 250 d’entre elles ont levé des fonds pour une total de 2 milliards d’euros, ce qui positionne la France en seconde position en Europe, derrière le Royaume-Uni mais devant l’Allemagne.
Le secteur est dynamique et a connu une forte accélération ces dernières années à la fois dans les créations de start-up (371 start-up créées sur la période 2015-2018, contre seulement 71 sur la période 2007-2010) et dans les montants levés qui progressent nettement plus rapidement que dans le reste du secteur numérique (selon une étude CapGemini/eCap)
Presque 50 % de ces start-up sont localisées en Île-de-France, mais d’autres grandes agglomérations telles que Toulouse, Lyon, Rennes, Bordeaux ou Grenoble ou Nice ont des écosystèmes locaux développés, desquels émergent des start-up prometteuses.

Quelle segmentation des startups IA du domaine de l’IA ?

Quatre grands segments ont été identifiés dans le cadre de cette étude. Les segments applicatifs, qui utilisent l’IA pour résoudre des problématiques fonctionnelles et / ou sectorielles sont majoritaires et représentent plus de 80 % des start-up, tandis que les segments plus amont, qui proposent des produits / services / technologies utiles et spécifiques pour la création d’applications à base d’IA, comptent quelques projets ambitieux et disruptifs.

Bpifrance a réalisé une cartographie de start-up françaises innovantes qui interviennent dans le domaine de l’intelligence artificielle. En savoir plus….

Lire aussi :

Objets connectés : Un rôle positif pour le maintien à domicile @SilverEco_Fr #santé

   Source : silvereco

Le secteur des objets connectés est en hyper-croissance et devrait dépasser les 20,5 milliards d’unités d’ici 2020. Ce marché répond tout particulièrement aux besoins des seniors, avec des produits adaptés et sécurisants.

Un rôle positif pour le maintien à domicile

objets connectés - technologie

Selon le Baromètre OCIRP 2017, 78,4% des Français estiment que les objets connectés jouent un rôle positif pour le maintien à domicile. Rien d’étonnant : la Silver économie est au carrefour de deux transitions majeures : démographique et numérique. Les promesses des nouvelles technologies sont nombreuses et concernent notamment les objets connectés (Internet of Things – IoT). Ces derniers font désormais partie de notre quotidien : 23% des français en possèdent déjà un, d’après IAB France/Médiamétrie (Juillet 2016) et 12% en possèdent plusieurs.

 

Eclairage…

Ikea développe SolarVille, un projet de Smart City solaire @Bouygues_C @IKEA_France ‏

        Source : blog bouygues construction

SOLARVILLE. Et si Ikea nous vendait demain non pas des meubles mais des Smart Cities en kit ? C’est ce que semble préparer le géant suédois si l’on en croit sa dernière annonce. Baptisé SolarVille, ce projet conçu par son laboratoire d’innovation Space10 permet d’alimenter une ville en énergie solaire grâce à une « smart grid » utilisant la technologie blockchain.

En réalité, cette technologie sur laquelle se base SolarVille n’est pas exactement nouvelle. En effet, elle alimente depuis 2016 un quartier de Brooklyn, et de nombreuses start-up s’y intéressent, comme Power Ledger ou We Power. Néanmoins, elle peine encore a se démocratiser du fait des coûts importants d’installation. Or, c’est un domaine où Ikea pourrait mener des économies d’échelle.

Concrètement, des panneaux photovoltaïques et des batteries de stockage équiperont chaque habitation.

D’autre part, des capteurs mesureront la production et la consommation des foyers. Et ces données s’inscriront dans une blockchain de façon infalsifiable. Ce registre servira ensuite de bourse d’échange automatisée.

Ainsi, un foyer qui consommerait plus que sa production pourra acheter de l’énergie à ses voisins de façon automatique. Et les consommateurs les plus économes seront rétribués financièrement. Une façon pragmatique d’encourager la sobriété, et d’accompagner la transition vers une économie décarbonée.

…en savoir plus…

6è édition du colloque Silver Economie et Habitat « Prévenir pour bien vieillir » @BxSilverHabitat

    Source : silverhabitat-bordeaux

Après avoir abordé des thèmes comme la DOMOTIQUE, la VILLE DURABLE, la MOBILITE, la 6e édition du colloque Silver Economie et Habitat fait société autour des PREVENTIONS.
Grandes entreprises, starts-ups, élus et experts se cotôyeront autour de tables rondes mais aussi à l’occasion de pitchs pour une après-midi « business » boostée !
Marie-Anne Montchamp, Présidente de la CNSA et ancienne secrétaire d’Etat à la Solidarité, apportera son regard en tant que grand témoin au fil de la journée.
Rendez-vous jeudi 10 Octobre 2019 à partir de 8h45 à la Cité du Vin

Quelles sont les innovations à surveiller ? Interview Ronan Le Moal @cmarkea @blog_commerce

Le café du Jeudi by le Blog, le témoignage d’une personnalité remarquable qui vous éclaire sur l’éco-système du digital, le temps d’un café !

Aujourd’hui, Ronan Le Moal, CEO  du GroupeArkéa revient sur le Paris Fintech Forum 2019 et nous en dit plus sur les Fintechs. 

 

Ronan Le Moal nous dévoile aussi sa personnalité à travers son Moodboard.

Merci à Ronan Le Moal pour ce témoignage !

  • Quels sont les enjeux pour un groupe comme Arkéa d’être présent au Paris Fintech Forum édition 2019 ?

C’est « the place to be » quand on veut voir ce qui se fait de mieux en la matière. Laurent Nizri a monté un événement extraordinaire qui permet en une unité de lieu et de temps de multiplier les contacts utiles.

  •  Quelles relations souhaitez-vous entretenir avec les Fintechs ?

Certaines Fintechs préfigurent une manière nouvelle de faire notre métier. On voit souvent le côté « techno » mais c’est bien souvent dans la relation client que la promesse de valeur de ces nouveaux entrants est très forte. Je souhaite  que nous soyons vus comme un partenaire qui recherche une relation gagnant / gagnant : nous aider à nous transformer sans renier ce que nous sommes, aider à grandir avec bienveillance.

  •  Quelles sont les innovations à surveiller et quels sont les défis à surmonter?

…lire la suite…

> Retrouvez toute l’actualité du secteur du E-Commerce à destination de l’écosytème digital sur le blog du e-commerce