Archives du blog

Vaires-Torcy : le stade nautique olympique inauguré ! @iledefrance

Source : Région Ile-de-France

Le 22 juin dernier a été inauguré le stade d’eau vive de l’île de loisirs de Vaires-Torcy.  Ce stade nautique olympique répond à tous les besoins : ceux des sportifs de haut niveau, dont les athlètes qui participeront à Paris 2024, comme ceux du grand public. Le tout, dans le respect de la biodiversité.

vaires

Tout commence à Londres, lorsque la France perd l’organisation des Jeux Olympiques de 2012. La Région et l’État décident alors de créer 3 infrastructures :
– le vélodrome national de Saint-Quentin-en-Yvelines (78),
– la piscine olympique de La Courneuve (93),
– le Stade nautique de Vaires-Torcy (77).

Au-delà de l’accueil des compétitions internationales, ces infrastructures présentent un point commun : permettre de multiples usages en réponse à des besoins multiples. En clair, ils permettent d’accueillir des sportifs de haut niveau pour des compétitions internationales comme le grand public.

Le stade d’eau vive de Vaires-Torcy, qui est inauguré ce 22 juin 2019, a d’ailleurs été renommé Stade nautique olympique d’Île-de-France, dans la perspective des Jeux de Paris 2024. Et il devient le plus grand centre d’eau vive d’Europe.

Pour la Région, le Stade nautique olympique est le plus grand chantier qu’elle finance : elle a pris en charge 85 % des 75 millions d’euros du coût total (les 15% restants sont financés par l’État, au travers du ministère de la Ville, de la Jeunesse et des Sports et du Centre national du développement du sport).

Un site « multi-facettes »…
Le Stade nautique olympique regroupe en un même lieu :
– une rivière paysagère et pédagogique,
– un parcours d’eau vive,
– un plan d’eau de 2 km de long,
– des salles de sports d’intérieur,
– un hébergement et une salle de restauration.

Plus d’informations ici…

Lire aussi :

Roland Garros : le point sur les travaux d’agrandissement et de rénovation @VINCIConstrucFR #RG19

Source : Vinci Construction

L’édition 2019 du tournoi de Roland-Garros s’est déroulé du 26 mai au 9 juin, à la Porte d’Auteuil. Cette année, les joueurs et le public découvrent le nouveau court central Philippe-Chatrier, d’une capacité de 15 000 places assises. Faisons un point sur les travaux d’agrandissement qui ont été menés par les équipes de Vinci Construction.

Progression des travaux d’agrandissement et de modernisation du stade Roland-Garros

Livrée en avril dernier, cette 3ème phase de travaux inclut également le réaménagement des 6 nouveaux courts autour du court N°14 (anciennement appelé court N°18 dans le tournoi 2018) dans la partie du Fonds des Princes.

Le court Simonne-Mathieu, d’une capacité de 5 000 places assises, et implanté dans le jardin des serres d’Auteuil a été livré en 2018 et inauguré en mars dernier.

Commencés en 2016, les travaux de modernisation du stade s’achèveront en 2021 notamment avec la couverture du court Philippe-Chatrier d’un toit rétractable qui sera livrée en 2020.
Cette couverture mobile sera constituée de onze poutres géantes, en forme d’aile d’avion, en référence au pionnier de l’aéronautique que fut Roland-Garros. Formées d’une ossature métallique recouverte d’une toile technique imperméable, ces ailes pourront être actionnées sous des vents jusqu’à 60 km/h. Quinze minutes environ seront nécessaires pour les déployer au-dessus du court.

Les travaux d’agrandissement et de modernisation du stade permettent d’accueillir 45 000 spectateurs par jour et de rester compétitif en offrant de meilleures conditions d’accueil aux joueurs, spectateurs, médias et partenaires.

Le projet est réalisé en entreprise générale par Petit et Chantiers Modernes Construction, toutes deux filiales de VINCI Construction France
L’ensemble du site vise la certification BREEAM « Tailored Criteria Development » – niveau « Very Good ».

Lire aussi :

Village Olympique : découvrez les candidats retenus pour l’Ile Saint-Denis @PlaineCoDev #JO2024

Source : Plaine Commune Développement

La SEM Plaine Commune Développement a dévoilé les candidats retenus pour le secteur olympique de la ZAC de l’écoquartier fluvial de L’Île-Saint-Denis.

Plaine Commune Développement

La ZAC de l’écoquartier fluvial de L’Île-Saint-Denis
Entrée en phase opérationnelle en 2013, avec la démolition des entrepôts du Printemps, la première phase d’aménagement de la ZAC (près de 300 logements) est actuellement en cours de livraison. Les phases 2 et 3 (six hectares) accueilleront provisoirement une partie du village des athlètes.

Le 12 mars dernier, au MIPIM, la Solideo et Plaine Commune Développement ont dévoilé les modalités de réalisation du village des athlètes, au travers de quatre secteurs :
– Les secteurs D (48 250 m² environ de surface de plancher) et E (52 420 m² environ de surface de plancher) sur la commune de Saint-Ouen-sur-Seine, commercialisés par la Solideo dans le cadre de la ZAC « Village olympique et paralympique » ;
– Le secteur « Universeine » (A et B ; 108 990 m² environ de surface de plancher), objet d’une convention partenariale entre la Solideo et Vinci ;
– Le secteur de L’Île-Saint-Denis (46 800 m² environ de surface de plancher), commercialisé par la SEM Plaine Commune Développement dans le cadre de la ZAC de l’écoquartier fluvial.

Plaine Commune Développement informe que le jury de la consultation a retenu les deux groupements suivants pour la seconde phase de consultation sur le secteur de L’Île-Saint-Denis :
-Le groupement Pichet/ Legendre
– Le groupement Région Capital REIM/ Groupe Duval/ Amétis / Promoteurs du Grand Paris (MDH Promotion – Becarre – Paris Ouest Promotion – Pierre Etoile)

Lire plus d’informations…

Lire également :

Paris 11e : découvrez l’important projet d’aménagement prévu pour 2023 @Paris_Habitat @Paris

Source : Paris Habitat

Paris Habitat et la Ville de Paris ont dévoilé leur opération d’aménagement du 49-53 Ménilmontant, situé près du Cimetière du Père Lachaise. Ce programme pensé en concertation avec les habitants, proposera à la fois des services, équipements et logements…

Le projet prévoit :
– 1 gymnase multisport ouvert aux compétitions qui répondra aux besoins des établissements scolaires et associations sportives
– 2 terrains d’éducation physique (TEP) en plein air, en cœur d’îlot accessibles à tous, notamment aux personnes à mobilité réduite.
– 85 logements sociaux dont 9 logements seront équipés pour l’accueil en autonomie de personnes en situation de handicap
– 1 local associatif
– en sous-sol, 1 point relais accueillera les encombrants. Ils seront traités sur place et pourront dans certains cas bénéficier d’une nouvelle vie grâce à une ressourcerie.

Au total, le site accueillera 1 650 m² d’espaces végétalisés comprenant une promenade plantée, des jardins partagés et des terrasses végétalisées. Au final, le projet comporte davantage d’espaces verts que l’ancien TEP, recouvert d’une dalle imperméable en asphalte amiantée.

Un projet éco-durable
3 400 m² de bitume amianté ainsi que 8 400 m³ de terres polluées ont été évacués, soit l’équivalent de deux piscines olympiques. Pour favoriser le développement de la biodiversité, la fauche tardive sera privilégiée pour préserver la flore et la faune. Des nichoirs seront installés afin d’accueillir différentes espèces de passereaux.

Plus d’informations sur le projet ici…

Lire également :

JO 2024 : vers la création de 150 000 emplois @Paris

Source : Paris

Pour l’organisation et la préparation des Jeux Olympiques de Paris, on estime la création de 150 000 emplois !  Le 4 avril, des premières mesures ont été annoncées pour que les JO soient « économiquement et socialement responsables ».

paris

Anticiper les besoins de formation et préparer les parcours d’insertion
Une cartographie des emplois générés par les JO a été établie. Objectif : anticiper les besoins en compétence et développer des parcours de formation adaptés. Cette démarche d’anticipation permet d’identifier les besoins principaux et de cibler les publics éloignés de l’emploi.
Les dispositifs (formation, accompagnement spécifique des demandeurs d’emplois, apprentissage…) devraient notamment bénéficier aux habitants des quartiers prioritaires de la Ville, à Paris, en Seine-Saint-Denis et dans toute l’Ile-de-France.

Accompagnement personnalisé
Jusqu’en 2024, les TPE-PME (très petites et moyennes entreprises), les entreprises du secteur de l’économie sociale et solidaire (ESS) et les personnes les plus éloignées de l’emploi vont être accompagnées.

De 2019 à 2024, 150.000 emplois sont directement concernés par l’organisation des Jeux :
– 78.300 pour l’événementiel et l’organisation
– 60.000  pour le tourisme
– 11.700 le secteur de la construction

Lire plus d’informations…

Lire également :