Archives du blog

Le Programme du Speed dating #ArkeaImmobilier @cmarkea

5ème speed datingPNG

Le 13 juin prochain, Arkéa Banque Entreprises et Institutionnelles organise le 5ème Speed dating de l’immobilier. Un moment convivial entre les acteurs de la chaîne de l’immobilier (promoteurs, foncières, bailleurs et aménageurs…).

Au programme de cette nouvelle édition : « Commerces et services de proximité, un levier pour dynamiser la ville »  ->>>

Ouverture des travaux
Jean-Pierre Denis, Président du Crédit Mutuel Arkéa
Bertrand Blanpain, Président du Directoire d’Arkéa Banque E&I

Table ronde
Animée par : Marc Teyssier d’Orfeuil, Directeur Général de Com’Publics

Avec les interventions de :
Olivier Carré, Maire de la ville d’Orléans
Stanislas Cebron de Lisle, Directeur Général de Bérénice
Emmanuelle Hoss, Directrice Générale de la Semaest
Valérie Lasek, Directrice Générale d’Epareca
Catherine Léger, Directrice Générale de Plaine Commune Développement
Gaël Perdriau, Maire de la ville de Saint-Etienne

> Pré-inscrivrez-vous ICI

> Télécharger ici le programme

> Plus d’information : contactez : anne.boucard@arkea.com

@Institutionnels       @royojm                     @AlexandraPoloce

Regard sur nos quartiers : Témoignage d’Alcéane

 Couv-Livre-Blanc-Arke¦üa-2016

ARKEA BANQUE ENTREPRISES ET INSTITUTIONNELS PUBLIE UN RECUEIL DE TEMOIGNAGES SUR NOS QUARTIERS

Regards sur nos quartiers donne la parole à ceux qui construisent la ville de demain :  16 acteurs  donnent leur vision

Extrait du témoignage de Jean-Pierre Niot,  Directeur Général d’Alcéane Sylvia Ferrand di Mambro,  Directrice Générale Adjointe d’Alcéane

Avec  32  500  locataires, alcéane  est  le  bailleur  le  plus  important de  la  Communauté  de  l’agglomération  havraise  (CoD ah),  à  laquelle  il est  rattaché  depuis  le  1 er février  2015.  Construire,  réhabiliter  et  parfois démolir  font  partie  de  ses  missions.  Mais alcéane,  c’est  aussi  et  surtout  une préoccupation  quotidienne  pour  ses  320  salariés  :  s’occuper  de  la  qualité  de vie  de  ses  locataires  avec  écoute,  méthode  et  bienveillance,  sans  jamais  céder à  la  facilité.

Focus  sur  la  réhabilitation  de  «  Bertrand  »,  deux  immeubles représentant 160 logements, situés dans la zone ANRU sud du havre.

 

« Bertrand » a des atouts, mais la construction est ancienne…

Les  deux  immeubles  de  «  Bertrand  »  sont  situés  dans  un  secteur  proche  des docks,  d’anciens  hangars  à  café  et  à  coton,  qui  ont  bénéficié  d’investissements publics  (salles  de  spectacles  et  de  sports)  et  privés,  notamment  par l’implantation  d’un  centre  commercial.  Ce  dernier  a  redynamisé  le  quartier. La  ville  s’est,  progressivement,  appropriée  le  territoire  délaissé  par  le  port. «  Cependant,  des  constructions  de  logements  avaient  accompagné  l’activité portuaire.  Le  groupe  Bertrand  avait  été  édifié  il  y  a  une  cinquantaine  d’années. D’autres  habitations,  plus  contemporaines,  voire  très  récentes,  ont  été construites  sur  le  pourtour  et  il  s’agit  aujourd’hui  d’un  quartier  encore  en devenir,  disposant  d’un  aménagement  dorénavant  très  attractif  » ,  constate Jean-Pierre  Niot.  «  Comme  pour  chacune  de  nos  interventions,  nous  avons procédé  à  une  analyse  globale,  technique  et  sociologique  et  nous  avons  mesuré l’attractivité  du  site.  Nous  nous  sommes  posé  toutes  les  questions,  y  compris celle  de  la  démolition,  souligne  Sylvia  Ferrand  di  Mambro.  Pour  Bertrand, l’éventualité de démolir pour construire du neuf avait été évoquée  ». Pour  les  réhabilitations,  Alcéane  a  pris  le  parti,  lorsqu’il  intervient, de  traiter  le  problème  dans  son  intégralité.  «  Nous  ne  faisons  pas  de saupoudrage,  se  félicite  la  Directrice  adjointe,  nous  travaillons  le logement  sur  tous  ses  aspects,  y  compris  les  espaces  extérieurs.  Notre patrimoine  a  49  ans  d’âge  moyen.  Il  ne  correspond  pas  à  ce  que  les personnes  attendent  aujourd’hui  d’une  construction.  Nous  regardons  en premier  le  volet  thermique  ;  les  toitures  terrasses,  les  menuiseries,  les systèmes  de  bardage  et  de  chauffage  et  enfin  l’aspect  esthétique,  notre “signature  Alcéane”,  qui  consiste  notamment  à  traiter  différemment l’architecture  d’un  endroit  à  un  autre  » .  Le  second  volet  est  l’amélioration du  confort  à  l’intérieur  du  logement  :  mise  aux  normes  électriques, menuiseries  intérieures,  revêtements  de  sols,  plomberie  et  sanitaires. Viennent  ensuite  l’ensemble  des  parties  communes,  avec  la  sécurisation des  halls,  l’installation  de  la  visiophonie  et  de  caméras  de  vidéo- protection,  les  traitements  de  la  cage  d’escaliers,  les  boîtes  aux  lettres. Et  pourquoi  pas,  à  certains  endroits,  la  diffusion  d’une  musique  de  fond  et la  réintroduction  du  miroir  que  l’on  trouvait  auparavant  dans  quasiment tous  les  halls  d’immeubles.  Tout  cela  sans  méconnaître  et  traiter  les problèmes  d’accessibilité,  la  contrainte  amiante,  l’isolation  phonique,  les besoins en parkings, les bons et mauvais usages des caves…

…lire la suite..

De Leblogdesinstitutionnels
<a rel= »me » href= »https://plus.google.com/107146227449191020933/« ></a>Mon profil Google
<a href= »https://leblogdesinstitutionnels.fr/about-me » rel= »author »> Ma bio en résumé</a>

#speed_datinglogement

livre blanc

psla

accession sociale

Regard sur nos quartiers : Témoignage de FDI Groupe

 Couv-Livre-Blanc-Arke¦üa-2016

ARKEA BANQUE ENTREPRISES ET INSTITUTIONNELS PUBLIE UN RECUEIL DE TEMOIGNAGES SUR NOS QUARTIERS

Regards sur nos quartiers donne la parole à ceux qui construisent la ville de demain :  16 acteurs  donnent leur vision

Extrait du témoignage de Dominique Guérin, Directeur Général de FDI Groupe


FDi  Groupe  consacre  un  tiers  de  ses  résultats  à  des  actions  de  mission  sociales  engagées  dans  les  politiques  locales  de  l’habitat  aux  côtés  des  collectivités. il  a  piloté  ainsi  le  déploiement  de  financements  spécifiques  et  un  accompagnement  social  sur  mesure  pour  le  quartier  du  Petit  Bard,  à  Montpellier. une  opération  emblématique par son approche humaine et innovante. explications…

« Au petit Bard, le plus important a sans doute été de redonner confiance aux habitants »

L’ensemble  des  bâtiments  du  Petit  Bard  sont  aujourd’hui  rénovés. «  Nous  terminons  la  résidence  Guillaume  Appolinaire,  où  il  y  avait  de  petits appartements  et  des  locaux  commerciaux.  La  ville  de  Montpellier  est  aussi  très vigilante  sur  l’occupation  des  commerces.  L’objet  est  de  faire  vivre  le  quartier de  manière  paisible.  Les  axes  routiers  qui  traversent  désormais  cet  ensemble immobilier  évitent  aussi  que  ce  lieu  puisse  redevenir  une  zone  de  non-droit. Il  faut  aussi  souligner  que  l’arrivée  du  tramway  en  2008  a  changé  la  donne  ». Le  chantier  a  été  considérable.  «  Alberto  Viçoso,  Directeur  de  FDI  I.C.I  et  son  équipe  se  sont  investis  considérablement  dans  ce  projet  qui  demandait  un  réel  savoir-faire  mais  aussi  une  énergie  colossale  » ,  se  félicite  Dominique  Guérin.  La  dernière  phase  du  travail  de  FDI  consiste  à  faire  évoluer  l’occupation  :  « Nous  avons  construit  un  ensemble  immobilier  locatif. FDI  Habitat,  notre  ESH,  démarre  une  opération  de  35  logements  en PSLA et  30  logements  locatifs  sociaux,  pour  que  la  mixité  sociale  soit  une  réalité.  Avec  la  SERM,  nous  sommes  très  attentifs  à  aller  chercher  des  ménages  qui  ont la capacité à lever l’option au bout de la période locative » .

…lire la suite…

De Leblogdesinstitutionnels
<a rel= »me » href= »https://plus.google.com/107146227449191020933/« ></a>Mon profil Google
<a href= »https://leblogdesinstitutionnels.fr/about-me » rel= »author »> Ma bio en résumé</a>

#speed_datinglogement

livre blanc

psla

accession sociale

Regard sur nos quartiers : Témoignage de SWEN Capital

 Couv-Livre-Blanc-Arke¦üa-2016

ARKEA BANQUE ENTREPRISES ET INSTITUTIONNELS PUBLIE UN RECUEIL DE TEMOIGNAGES SUR NOS QUARTIERS

Regards sur nos quartiers donne la parole à ceux qui construisent la ville de demain :  16 acteurs  donnent leur vision

> Extrait du témoignage de Jérôme Delmas, Directeur Général de SWEN Capital

SWEN  Capital  Partners  est  une  société  de  gestion  d’actifs  détenue  par  le groupe oFi  (Macif,  Matmut  et  des  mutuelles  affiliées  au  GeMa  et  à  la  FNMF)  à 60  %  et  Federal  Finance  Gestion  (Crédit  Mutuel arkéa)  à  40  %. elle  déploie  une démarche  active  d’investissement  responsable  pour  créer  de  l’activité  durable sur les territoires.

Alter Equity 3P : à la recherche des entreprises citoyenes… et rentables
Le  fonds  Alter  Equity 3P a  pour  objectif,  avant  tout,  d’assurer  une  rentabilité  financière  en  ligne  avec  les  fonds  généralistes.  Il  investit  dans  des  secteurs  ayant  un  fort  impact  sur  l’environnement  et/ou  sur  les  personnes  :  l’économie  de  ressources,  la  dépollution,  le  traitement  et  les  économies  d’eau,  la  réduction  des  pollutions,  la  biodiversité,  le  partage  des  technologies de l’information  mais  aussi  l’éducation,  la  culture  et  l’employabilité,  la  santé  et  le  bien-être,  l’alimentation,  les  services  aux  personnes,  les  aides  à  domicile,  les  crèches  privées,  le  commerce  équitable.  Alter  Equity  3P  a  notamment  dans  son  portefeuille,  depuis  2014,  une  entreprise  lyonnaise  qui  conçoit,  fait  fabriquer  et  commercialise  des  produits  de  maquillage  naturels  et  éco-conçus,  vendus  à  des  prix  parmi  les  plus  bas  du  marché  en  France,  mais  aussi  à  l’export.  Dans  son  Business-plan  extra  financier,  cette  société  a  notamment  retenu  des  critères  de  développement  professionnel  des  salariés,  le  respect  de  la  qualité  des  conditions  de  travail,  une  démarche  citoyenne de l’entreprise.

…lire la suite…

De Leblogdesinstitutionnels
<a rel= »me » href= »https://plus.google.com/107146227449191020933/« ></a>Mon profil Google
<a href= »https://leblogdesinstitutionnels.fr/about-me » rel= »author »> Ma bio en résumé</a>

#speed_datinglogement

livre blanc

psla

accession sociale

Regard sur nos quartiers : Témoignage de GOTHAM

 Couv-Livre-Blanc-Arke¦üa-2016

ARKEA BANQUE ENTREPRISES ET INSTITUTIONNELS PUBLIE UN RECUEIL DE TEMOIGNAGES SUR NOS QUARTIERS

Regards sur nos quartiers donne la parole à ceux qui construisent la ville de demain :  16 acteurs  donnent leur vision

Extrait du témoignage de Frédéric Carrere, Président de Gotham

 

Dans le cadre du Grand Projet de Ville de Toulouse Métropole, la SEM Oppidea, aménageur du Grand T oulouse, travaille en partenariat avec le promoteur Gotham.

OPPIDEA-GOTHAM : UN PARTENARIAT PUBLIC PRIVE

POUR CRÉER UN CŒUR COMMERCIAL, IDENTITÉ DU QUARTIER D’EMPALOT

 

Délimité au nord par le boulevard des Récollets, à l’ouest par la Garonne et au sud par la rocade, Empalot accueille environ 6 000 habitants. Espaces verts, équipements de sport et de loisirs, berges de la Garonne, transports publics… ce quartier populaire, composé essentiellement de grands ensembles de logements sociaux, aura de sérieux atouts, une fois réaménagé. Contrairement à d’autres quartiers en renouvellement urbain à Toulouse, Empalot est composé d’un habitat de mauvaise qualité, avec beaucoup de contraintes. C’est probablement l’une des raisons pour lesquelles ce renouvellement s’est accéléré.

En 2009, la Mairie et la communauté urbaine de Toulouse Métropole, après concertation avec les habitants, organisent un concours d’urbanisme afin de définir les axes de transformation d’Empalot.

Les principes retenus sont de construire le quartier et sa périphérie avant de démolir, de retrouver une mixité sociale et une diversité urbaine, d’intervenir sur le coeur de quartier en envisageant ensuite la démolition de sept barres d’immeubles, de restructurer le centre commercial et de renforcer les liens avec les quartiers voisins. La lauréate du concours est l’équipe d’architectes Germe et Jam, associée à des bureaux d’études et au sociologue Marc Pons.

La réussite du projet urbain d’Empalot dépendait en partie de la réussite du projet commercial. Il s’agissait de maintenir et de développer des commerces de qualité et de proximité, en adéquation avec les attentes des habitants. L’objectif est ambitieux : créer un nouveau  » coeur de ville « . Ce coeur commercial créera l’identité du quartier. Les boutiques seront en pied d’immeuble, autour d’une place.

Cependant, comment convaincre un investisseur privé du bien-fondé de cette stratégie alors que rien n’est visible, qu’un centre commercial existe, mais qu’il vivote, totalement obsolète, et que les investisseurs privés ont une certaine aversion aux risques non maîtrisés ?

…lire la suite…

De Leblogdesinstitutionnels
<a rel= »me » href= »https://plus.google.com/107146227449191020933/« ></a>Mon profil Google
<a href= »https://leblogdesinstitutionnels.fr/about-me » rel= »author »> Ma bio en résumé</a>

#speed_datinglogement

livre blanc

psla

accession sociale