Archives du blog

Quelle est la situation des EHPAD en 2017 ? La CNSA fait le point @CNSA_actu

Source : CNSA

La CNSA, Caisse nationale de Solidarité pour l’Autonomie, a publié son rapport annuel sur la situation des EHPAD (Etablissements d’hébergement pour personnes âgées dépendantes) en 2017. Une hausse du taux d’encadrement est à constater… découvrez tous les résultats de l’étude ci-dessous. 

CNSA : Caisse Nationale de Solidarité pour l'Autonomie (retour à l'accueil)

Près de 7000 EHPAD accueillent les personnes âgées en perte d’autonomie. Plus de 42 % sont publics, près d’un tiers appartiennent au secteur privé non lucratif (associatif) et un quart au secteur privé commercial.

Le niveau de perte d’autonomie et le besoin en soins des résidents continuent d’augmenter comme en témoignent les chiffres du Gir moyen pondéré (GMP) et du pathos moyen pondéré (PMP). En 2017, le GMP moyen était de 213 (contre 2011 en 2016 et 680 en 2010) ; le PMP moyen était de 726 (contre 722 en 2016 et 180 en 2010).

Les hospitalisations des résidents des EHPAD semblent avoir été moins fréquentes en 2017 qu’en 2016. On constatait 1,11 hospitalisation pour 100 résidents en 2017, contre 1,14 hospitalisation pour 100 résidents en 2016 (taux médian).

Le nombre de professionnels du soin qui prennent en charge les résidents en établissement continue de progresser légèrement. Il s’élevait à 63,3 équivalents temps plein pour 100 résidents en 2017, contre 62,9 en 2016. 41,5 % des professionnels sont des aides soignants (AS), des aides médico-psychologiques (AMP) et des assistants de soins en gérontologie. Les agents de service hospitalier (ASH) représentent 31,2 % du personnel des EHPAD, les infirmiers, 10,9 %, les médecins et les psychologues chacun 0,9 %.
Les frais de personnel représentent 70 % des dépenses du budget des EHPAD.

Coût d’une place d’EHPAD et coût du résident pour l’Assurance maladie
En 2017, le coût global de fonctionnement d’une place d’hébergement permanent en EHPAD s’élevait à 41 453 € par an, soit 114 € par jour (tous financeurs confondus). Un résident d’EHPAD coûtait en moyenne 14 303 € à l’Assurance maladie (dont 12 755 € de dotation versée à l’EHPAD et 1 906 € en remboursement de soins de ville).

Lire la suite

Ma Santé 2022 : Agnès Buzyn dresse un 1er bilan positif @MinSoliSante #santé

Source : Ministère des solidarités et de la santé

Agnès Buzyn, Ministre des solidarités et de la santé, a dressé un premier bilan de la stratégie « Ma Santé 2022 ». Des premiers résultats sont à observer sur l’accès aux soins dans les territoires. 

Ministère des Solidarités et de la Santé

Pour encourager certains professionnels à exercer à temps partiel en zone sous-dense, le seuil d’exonération du cumul emploi-retraite sera relevé de 40 000 à 80 000 € pour inciter les médecins à poursuivre leur activité dans les territoires les plus en difficulté. Le plafond d’exonération aura ainsi été multiplié par plus de 7 depuis 2017.

Conformément aux engagements du Président de la République le recrutement, d’ici la fin de l’année, de 400 médecins généralistes salariés a débuté pour bénéficier à certains territoires désertifiés. Ces postes sont soit à exercice partagé entre la ville et l’hôpital, soit salariés de centres de santé, d’associations ou de collectivités territoriales.

Par ailleurs, la multiplication des stages en cabinet de ville est destinée à susciter des vocations au profit des zones les plus fragiles. Actuellement, 10 800 médecins sont agréés maîtres de stage, soit 17% de plus qu’en 2017. Parce que ces stages sont propices à la découverte d’autres modes d’exercice, d’autres territoires, le recrutement de nouveaux maîtres de stage est soutenu par une augmentation de l’indemnité de 300€ mensuels pour les praticiens installés en zone sous-dense. De même, une indemnité d’hébergement de 200€ mensuels est attribuée aux internes pour améliorer leurs conditions matérielles de stage.
Enfin, « Ma santé 2022 » repose sur le principe de libérer du temps médical utile pour permettre aux médecins d’accueillir de nouveaux patients. Cet objectif sera notamment rempli par la création de la fonction d’assistant médical et l’arrivée des 300 premiers infirmiers en pratique avancée.

Plus d’informations ici…

Lire aussi :

Agnès Buzyn : la santé en (r)évolution ! @MinSoliSante @agnesbuzyn @ParisHealthcare @laFHF #PHW19

Transformation de notre système de santé

 

 Agnès Buzyn, Ministre des Solidarités et de la Santé, vous invite à assister aux salons de la FHF (HopitalExpo, GerontHandicapExpo, HIT) et au Salon Infirmier 2019

Chiffres clés 2019
30 000 visiteurs • 850 exposants • 300 prises de paroles • 710+ intervenants

Virginie Magnant nommée Directrice de la CNSA @CNSA_actu

Source : CNSA

Le 30 avril 2019, Virginie Magnant a été nommée directrice de la Caisse nationale de solidarité pour l’autonomie, au Conseil des Ministres. Elle succède ainsi à Anne Burstin.

Virginie Magnant a été nommée directrice de la CNSA sur proposition de la ministre des Solidarités et de la Santé et de la secrétaire d’État chargée des personnes handicapées.

Ancienne élève de l’Institut d’études politiques de Paris et de l’École nationale d’administration, Virginie Magnant a commencé sa carrière en 1998 en tant qu’inspectrice adjointe de l’administration au ministère de l’Intérieur.
De 2002 à 2006, elle est détachée en qualité de directrice des affaires financières et techniques, puis comme secrétaire générale adjointe de l’Agence française de sécurité sanitaire des aliments.
Elle est en poste à la direction du budget au ministère de l’Économie, des Finances et de l’Industrie lorsque qu’elle est nommée en juin 2007 au cabinet de Martin Hirsch, haut-commissaire aux solidarités actives contre la pauvreté. En 2009, elle devient sous-directrice à la Direction générale des affaires sociales – devenue Direction générale de la cohésion sociale – où elle est promue inspectrice générale de l’administration en septembre 2010, puis nommée adjointe au directeur général de la cohésion sociale de 2011 à 2015.
Plus d’informations ici…

Lire aussi :

9e édition des Trophées de l’innovation de la FEHAP : a vos candidatures ! @FEHAP_actu

Source : FEHAP

Cette année a lieu la 9e édition des Trophées de l’innovation de la FEHAP. Les lauréats seront dévoilés lors du congrès de la FEHAP, qui se tiendra les 27 et 28 novembre prochains, à Marseille. Vous avez jusqu’au 1er juin pour candidater ! 

Les acteurs privés non lucratifs de la santé et des solidarités se positionnent depuis toujours comme capables d’anticiper et de révéler les nouveaux besoins ou les nouvelles manières d’y répondre sur les territoires. Ils font sans cesse preuve de plus d’imagination et de créativité pour faire évoluer et changer les pratiques.

Via cet appel à innovations, la FEHAP souhaite continuer à encourager et soutenir ses adhérents dans cette dynamique afin notamment de faire émerger, de faire connaitre et de diffuser les projets innovants au bénéfice des personnes accompagnées et de leurs proches, au sein de son réseau.

>>> Cliquez ici pour candidater

Consultez la brochure pour plus d’informations…

Lire aussi :