Archives du blog

Le système électrique de demain sera intelligent

GREENLYS : ÉCLAIRER LE SYSTÈME ÉLECTRIQUE INTELLIGENT DE DEMAIN

Les systèmes électriques intelligents (smart grids) sont au cœur de cette révolution énergétique. Ils sont aussi la clé de voûte de la transition énergétique des territoires. Le contexte français et européen conduit d’ailleurs aujourd’hui les pouvoirs publics à privilégier le déploiement des technologies smart grids.

Parce qu’ils concernent l’ensemble des acteurs du système électrique, les smart grids représentent un domaine stratégique et impliquent aussi la création d’un nouveau modèle économique. Dans ce contexte, les réseaux de distribution sont en première ligne du développement des smart grids, donnant de la valeur à tous les usages qui lui sont connectés.

Cette adaptation du système électrique passe par l’intégration des nouvelles technologies de l’information et de la communication aux réseaux d’électricité. Les smart grids sont donc la combinaison des infrastructures électriques « physiques » actuelles et des fonctionnalités intelligentes et communicantes déployées à différents points du réseau. Elles permettent de prendre en compte les actions des parties-prenantes du système électrique, et notamment des consommateurs. L’objectif est d’assurer l’équilibre entre l’offre et la demande à tout instant avec une réactivité et une fiabilité accrues, et d’optimiser le fonctionnement des réseaux. Le système électrique passe d’une chaîne qui fonctionne de façon centralisée à un système où l’ensemble des acteurs (locaux, nationaux, européens) est en interaction.

> Télécharger le dossier de presse

> De Leblogdesinstitutionnels
<a rel= »me » href= »https://plus.google.com/107146227449191020933/« ></a>Mon profil Google
<a href= »https://leblogdesinstitutionnels.fr/about-me » rel= »author »> Ma bio en résumé</a>

Smart grids, un enjeu pour le quotidien des Français

Cofely Ineo inaugure Smart Grid Experience à Toulouse

La transition énergétique est en marche : le mix énergétique français, dans lequel les différentes énergies ne sont pas présentes à part égales aujourd’hui, va progressivement se rééquilibrer en laissant la part belle aux énergies renouvelables (EnR).

Guy Lacroix, Président- directeur général de Cofely Ineo nous dit pourquoi l’émergence des Smart grids est un enjeu fort pour le quotidien des Français.

Source : www.smartgrids-cre.fr               Source : www.cofelyineo-gdfsuez.com

Cette évolution est aujourd’hui possible grâce en particulier à la baisse des coûts de fabrication des éoliennes et des panneaux photovoltaïques et au maintien de conditions d’achat préférentielles de l’énergie renouvelable. Si, par ailleurs, la Commission européenne et les États membres remettent à plat les taxes sur le carbone et impulsent une taxation à la hauteur des enjeux, la dynamique n’en sera que plus forte.

Lire la suite

Recapitalisation de 4 millions d’€ entre 2015 et 2016 – Immobilière 3F soutient IMP

3f

Actualité IMP  – Stratégie de développement

Luc Laventure, directeur général d’Immobilière Midi-Pyrénées (IMP), a exposé à la presse la stratégie de développement de la société, qui affiche une croissance de 15 % par an. IMP, qui gère 2 050 logements entre le Tarn et la Haute-Garonne, « a deux axes de développement fort en ce moment », explique-t-il. « D’une part, une campagne de réhabilitation du parc existant dans le Tarn qui concerne la rénovation de 300 logements et la démolition reconstruction de 172 logements dans le bassin de Mazamet. Par ailleurs, une implantation forte dans l’agglomération toulousaine pour répondre à de forts besoins en logements. À la fin 2014, nous aurons lancé la construction de 202 logements ». Un millier de logements auront au total été livrés à horizon 2017 sur l’aire urbaine toulousaine « alors que nous sommes partis de zéro il y a dix ans ». Un effort rendu possible par le soutien de 3F, qui doit procéder à une nouvelle recapitalisation de 4 millions d’euros entre 2015 et 2016, après celle de 8 millions d’euros réalisée entre 2011 et 2012.

Immobilière Midi-Pyrénées accorde par ailleurs une grande attention au développement durable et à la maîtrise des charges locatives. La société a par exemple équipé douze résidences, représentant 225 logements, de panneaux solaires photovoltaïques pour un investissement de 4 millions d’euros. Elle s’apprête aussi à livrer à Toulouse 88 logements, dont l’électricité solaire alimentera partiellement le fonctionnement des ascenseurs et l’éclairage des parties communes. En 2015, IMP a pour objectif de développer l’autoconsommation et de mettre en place, à terme, des smart-grids au niveau d’un ensemble de logement collectifs.

Source : www.groupe3f.fr

>De Leblogdesinstitutionnels
<a rel= »me » href= »https://plus.google.com/107146227449191020933/« ></a>Mon profil Google
<a href= »https://leblogdesinstitutionnels.fr/about-me » rel= »author »> Ma bio en résumé</a>

Bretagne: des smart grids pour maîriser la demande en énergie

Source : site ARF

Pour mieux gérer la consommation électrique, les smart grids (réseaux intelligents) apparaissent aujourd’hui comme une solution majeure. La Région Bretagne soutient le développement de ces outils innovants, à la croisée des technologies du numérique et de l’énergie.
Le réseau électrique évolue : nouveaux usages (voiture électrique, climatisation…), nouveaux enjeux également, portés par les politiques énergétiques qui encouragent à tous les échelons le développement des énergies renouvelables. Afin d’intégrer au mieux ces nouvelles sources de production au réseau et de continuer à assurer son équilibre, de nouveaux outils voient le jour (compteurs et domotiques intelligents, solutions de gestion et de stockage des flux, …). L’intégration de ces technologies innovantes et communicantes doit permettre de mieux prendre en compte les actions des différents acteurs du système électrique, et notamment des consommateurs. Principal objectif: faciliter les comportements vertueux afin de réduire la demande en énergie sur le territoire breton.

Une filière à fort potentiel
Les smarts grids font aujourd’hui l’objet de nombreux projets nationaux et internationaux de recherche et de développement. Dotée d’une filière numérique reconnue, la Bretagne est engagée depuis plusieurs années dans le développement de ces technologies. La Région, dans le cadre du Pacte éléctrique breton, accompagne la structuration de cette filière économiquement prometteuse. Aux côtés de ses partenaires (Ademe, Etat, ERDF, RTE…), elle soutient sous la forme de subventions directes ou par le biais de conventions, de nombreux projets et expérimentations mis en œuvre dans et avec les territoires.

Engagée dans un travail de concertation sur ce sujet, la Région accueillera prochainement les acteurs publics locaux investis dans les problématiques énergétiques à l’occasion d’une table ronde organisée par la Commission de régulation de l’énergie (CRE). Cette rencontre, programmée en marge de la Conférence bretonne de l’énergie, aura notamment pour but de partager les initiatives des collectivités territoriales et d’esquisser des pistes d’amélioration en matière de régulation.

Une étude sur les smart grids
Chargée de l’animation de la filière bretonne des « smart grids », l’agence de développement économique Bretagne Développement Innovation publie une étude sur les opportunités économiques représentées par les réseaux électriques intelligents. Ce document, qui rappelle le contexte énergétique régional et décrit les actions déjà mises en oeuvre sur le territoire breton, propose un certain nombre de recommandations en faveur du développement de ce secteur

Consultez l’étude