Archives du blog

Partenariat entre 2 SEM pour l’aménagement de la métropole Lyonnaise @FedEpl @groupeserl @lpa_officiel

Source : Servir le Public

Le 3 juillet dernier, Lyon Parc Auto et Groupe Serl ont signé un partenariat de 3 ans afin de participer à l’aménagement futur de la métropole Lyonnaise. 

EPL-Servir-le-public

Avec ce partenariat, le Groupe Serl et Lyon Parc Auto vont mettre en commun leurs savoir-faire, leurs méthodes de travail et leurs outils « pour imaginer, sur des cas concrets, des réponses aux défis de la ville de demain et aux évolutions inhérentes au développement de l’agglomération lyonnaise, ainsi qu’aux attentes de ses acteurs et de ses habitants », déclarent les 2 structures dans un communiqué de presse commun. « C’est l’humain qui doit être au centre de nos réflexions, notre énergie et notre intelligence collective doivent permettre d’apporter des solutions concrètes, innovantes au bénéfice de tous et du bien vivre ensemble », assure Louis Pelaez, président-directeur général de LPA.

Pour plus d’infos ⇒ cliquez ici

Lire également :

Gratte-Ciel à Villeurbanne, il suffisait d’attendre !

Source: Fédération des EPL

 

90 ans après la livraison d’un des plus beaux ensembles architecturaux en centre-ville, Villeurbanne va achever le projet avant-gardiste de l’architecte Leroux. Dix ans de travaux sont programmés pour aménager 110 000 m² de surfaces de plancher.

A Villeurbanne, Lazare Goujon a marqué les esprits. Maire socialiste, il connut son heure de gloire entre les deux guerres en initiant un projet urbanistique ambitieux qui fait encore la fierté des habitants de la 20e commune de France et 2e ville de l’agglomération de Lyon : les Gratte-Ciel.

Erigé en seulement quatre ans (1927-1931) par un architecte autoproclamé autodidacte, Morice Leroux, ce quartier compte 1 450 logements sociaux, une mairie, un Palais du travail, un central téléphonique, etc. Deux hautes et audacieuses tours de 18 étages délimitent l’entrée du centre-ville, des immeubles de neuf à onze étages complétant l’ensemble.

Or, dans l’esprit de Lazare Goujon, ce premier aménagement devait en appeler un autre. Puis la guerre et la malédiction électorale reportèrent cette seconde phase. Un (long) report de 90 ans avant que le quartier des Gratte-Ciel n’entre dans une nouvelle ère de transformation urbaine.

S’inspirer du passé sans l’imiter

Les chiffres donnent l’ambition singulière du projet : 110 000 m² de surfaces de plancher, 60 000 m² de logements, 20 000 m² d’équipements, 27 000 m² de commerces et services et quelque 900 logements. Montant des travaux : 113 millions d’euros, sans prendre en compte la construction d’un nouveau lycée par la région.

Le projet retenu par la Serl, mandatée par la Métropole de Lyon, est celui de l’agence Nicolas Michelin et associés. Les architectes se sont inspirés de la beauté architecturale de l’actuel tout en s’en détachant. Ainsi l’architecture en gradin des immeubles actuels sera prolongée dans l’axe du beffroi de la mairie, mais les futurs immeubles seront plus larges, présentant des terrasses superposées.

 

...lire la suite…

> De Leblogdesinstitutionnels
<a rel= »me » href= »https://plus.google.com/107146227449191020933/« ></a>Mon profil Google
<a href= »https://leblogdesinstitutionnels.fr/about-me » rel= »author »> Ma bio en résumé</a>

RSE : 7 Epl à l’honneur au niveau européen

24 entreprises européennes de service public, dont 7 Epl françaises, ont reçu le 29 octobre 2009 le label Ceep-CSR.

Ce label récompense l’engagement et les pratiques innovantes dans le domaine de la responsabilité sociale des entreprises (RSE).

Il est à noter l’importance croissante de ces démarches et de ces labels dans le cadre des procédures d’appel d’offre.

L’édition 2014 montre l’importance croissante de ce label, les nouvelles règles européennes en matière de commande publique ayant mis en avant l’impact positif des labels dans le cadre des procédures d’appel d’offres.

Parmi les lauréats, 7 Epl ont été récompensées : Nantes Métropole Gestion Equipements, la Semaest, Sequano Aménagement, la Serl, la Sic, la SIDR et la Sodegis.

Source : fédération des EPL – Audrey Duquenne

Lyon : La Duchère, dans le Top 13 des écoquartiers

Le travail mené dans le quartier lyonnais a obtenu en septembre la reconnaissance de l’État. La Duchère fait partie des 13 premiers de l’hexagone à obtenir le label national ÉcoQuartier.

Source Servir le public

Le développement de la Duchère est entré en 2013 dans sa deuxième phase. © Serl – Asylum

 

Le trophée a été remis le 9 septembre par Cécile Duflot, ministre de l’Egalité des territoires et du Logement, aux représentants de la Ville de Lyon et du Grand Lyon. Le tout nouveau label national EcoQuartier récompense les huit ans de travail déjà menés à La Duchère avec le soutien de l’Agence nationale de rénovation urbaine (Anru). Le quartier s’est transformé au fil des ans, dans une perspective de développement durable qui aussi bien pris en compte les formes urbaines que la mixité sociale et fonctionnelle, ou encore l’accessibilité et les modes de déplacement doux. Lire la suite

ÉcoQuartiers : Les Epl décrochent les premiers labels

Les premiers labels ÉcoQuartier ont été décernés le 9 septembre par Cécile Duflot, ministre de l’Egalité des territoires et du Logement. Neuf des treize lauréats sont des Epl, démontrant la capacité d’innovation de ces entreprises.

L’écoquartier Le Trapèze à Boulogne Billancourt (Saem Val de Seine Aménagement). © H. Abbadie

C’est une nouvelle reconnaissance pour le travail des Entreprises publiques locales. Neuf des treize labels EcoQuartier, les tout premiers décernés, ont été remis le 9 septembre à des Epl¹ par la ministre de l’Egalité des territoires et du Logement.

En s’appuyant sur leur savoir-faire, et un statut qui combine souplesse du privé, transparence et intérêt général, les Entreprises publiques locales ont insufflé dans l’hexagone une dynamique d’innovation et de développement durable dont bénéficient aujourd’hui de nombreux projets d’aménagement. Les Epl s’étaient déjà distinguées lors des deux Palmarès nationaux EcoQuartier en 2009 et 2011 en représentant plus de la moitié des projets lauréats. Trois d’entre eux, la Zac de Bonne (Grenoble – Sages), l’écoquartier du plateau de Haye (Grand Nancy – Sem Solorem), et la zone de l’Union (Lille Métropole – Sem Ville Renouvelée) avaient même décroché le Grand Prix national.

Une nouvelle étape pour les écoquartiers
Lancé officiellement en décembre 2012, ce nouveau label vise « à encourager, accompagner et valoriser les projets d’aménagement et d’urbanisme durables » jugés les plus remarquables. Il ne peut être obtenu que « lorsqu’au moins 50 % des espaces et équipements publics et  30 % des bâtiments sont livrés ». Parmi la vingtaine de critères d’évaluation retenus par les experts : le pourcentage de logements sociaux, de places de stationnement, ou encore de chaleur produite par les EnR prévu dans l’écoquartier.

Pour le ministère de l’Egalité des territoires, « urbanisme et aménagement doivent s’engager en direction d’une transition écologique ». La démarche ÉcoQuartier, lancée en 2008, veut ainsi promouvoir « des projets exemplaires d’aménagement durable ». Fortement investies dans les deux appels à projets de 2009 (160 dossiers) et de 2011 (394 dossiers), les collectivités ont répondu à l’appel. Elles sont aujourd’hui plus de 500 à avoir rejoint le Club national ÉcoQuartier.

La création du label « achève la phase d’expérimentation de la démarche ÉcoQuartier et inaugure celle de sa consolidation et de son développement sur l’ensemble du territoire », explique le ministère. L’enjeu est important : Les 394 projets de l’appel à projets de 2011 représentent déjà pas moins de 200 000 logements programmés, dont près de 66 000 logements sociaux (31 %). De nouveaux quartiers se préparent à voir le jour dans une dynamique économique, sociale et écologique innovante, sous l’impulsion des collectivités locales, via des Epl.


¹ Les 9 Epl qui ont obtenus le label écoquartiers sont :
Saem Val de Seine Aménagement – Le Trapèze (Boulogne, 92)
Sages – Zac de Bonne (Grenoble, 38)
Siemp – Fréquel-Fontarabie (Paris, 75)
Sela – Zac des Perrières (La Chapelle sur Erdre, 44)
Sedre – Ravine Blanche (Saint-Pierre, 974)
Innovia – Bouchayer-Vialley (Grenoble, 38)
Soreli – Les Rives de la Haute-Deule (Lille, 59)
Serl – La Duchère (Lyon, 69)
Semavip – Claude Bernard (Paris, 75)


Patrick Cros/Naja