Archives du blog

Par quels moyens les villes peuvent-elles aider au bien-vieillir ? @SilverEco_Fr #santé

  Source : silvereco

Pour que les personnes âgées ne restent pas « prisonnières » de leur logement, les pouvoirs publics doivent porter leurs efforts sur l’environnement et les aménagements urbains, dans une logique de « design for all ». Ceux-ci doivent permettre à tous d’être mobiles et de continuer d’entretenir une vie sociale.

Bien-vieillir et rester autonome le plus longtemps passe par un aménagement du logement, mais aussi des espaces urbains. Le vieillissement de la population pousse les territoires à se réinventer en rendant plus facile l’accès aux commerces, aux transports ou encore aux soins pour les seniors.

Bien-vieillir et rester autonome le plus longtemps passe par un aménagement du logement, mais aussi des espaces urbains. Le vieillissement de la population pousse les territoires à se réinventer en rendant plus facile l’accès aux commerces, aux transports ou encore aux soins pour les seniors.

Faciliter l’accès aux services dans les territoires

Idéalement, les aménagements devraient partout offrir de multiples services aux seniors (commerces de proximité, activités de loisirs, services de soins…) et en faciliter l’accès grâce à des systèmes de transport ou de voirie piétonne efficaces.

L’accès à ces services reste hétérogène selon les territoires, les zones urbaines étant mieux dotées que les zones périurbaines et rurales. Les réseaux de transports en commun sont plus développés et plus accessibles pour les personnes à mobilité réduite depuis la loi de 2005 pour l’égalité des droits et des chances. Il en va de même pour l’accessibilité des bâtiments recevant du public. L’accès aux soins, globalement satisfaisant dans les zones urbaines dynamiques, reste par ailleurs limité dans les régions rurales à faible densité de population.

Des modifications nécessaires au bien-être des seniors

…en savoir plus…

Mobilité et transports : la mobilité silver @SilverEco_Fr #santé

Source : silvereco

  Rester mobile et autonome participe au bien-vieillir. Cependant, les plus âgés doivent souvent renoncer à la mobilité, ou se faire assister. Ainsi, la quasi-totalité des aidants (93 %) doit assurer une aide à la mobilité. En cause : l’inadaptation de certains transports, la crainte de se blesser ou de blesser autrui… Avec pour résultat un isolement progressif de la société. Pourtant, des solutions existent.

Le maintien de l’autonomie et des liens sociaux ne peut se concevoir sans mobilité. Or, avec l’avancée en âge, les seniors connaissent des difficultés à se déplacer et sont sujets à un risque d’isolement réel, d’ailleurs, le « rayon de vie » diminue fortement après 75 ans.

L’étude « La mobilité des seniors en France » menée par Auxilia – Laboratoire de la Mobilité inclusive – révèle que près d’un senior sur trois ne sort pas de chez lui tous les jours et que 44 % des 75 ans et plus déclarent être gênés pour se déplacer. Plus préoccupant encore, 25 % des 75 ans et plus, vivant hors périmètre des transports, n’effectuent aucun déplacement de toute la semaine.

…lire la suite…

Domofrance atteint la barre des 30 000 logements ! @action logement @domofrance

  Source : Domofrance

Acteur majeur de l’habitat social en Nouvelle-Aquitaine, Domofrance vient d’atteindre la taille de 30 000 logements en patrimoine en rachetant quelques 2 000 logements familiaux à Logévie.

 

ACQUISITION DES LOGEMENTS FAMILIAUX DU BAILLEUR SOCIAL LOGEVIE

Domofrance a acquis ce jour 2 069 logements familiaux auprès de la SA HLM Logévie

Vendredi 29 mars 2019, Domofrance a signé l’acquisition du patrimoine de « logements familiaux » appartenant au bailleur social Logévie, spécialiste de l’habitat des séniors.
Les 2 069 logements concernés sont répartis sur trois départements de la Nouvelle-Aquitaine (Gironde, Dordogne et Landes). La cession a pris effet le 31 mars 2019.
Avec cette acquisition Domofrance porte son patrimoine à 29 555 logements dont 28 075 logements familiaux (31.03.2019).