Archives du blog

La SEMOP Amiens Energies a finalisé le financement du réseau de chaleur urbain d’Amiens @cmarkea

La Société d’Économie Mixte à Opération Unique (SEMOP) Amiens Energies a finalisé le financement du réseau de chaleur urbain de la ville d’Amiens. 

SEMOP amiens energies.PNG

La Société d’Économie Mixte à Opération Unique (SEMOP), Amiens Énergies, développe et exploite, par délégation de service public, le réseau de chaleur urbain de la Ville d’Amiens. Dotée d’un capital de 8 millions d’euros, cette société est détenue à 51 % par Engie Cofely, 34 % par la Ville d’Amiens et 15 % par la Banque des Territoires.

Le contrat de financement de la SEMOP Amiens Energies pour la réalisation du réseau de chaleur urbain de la ville d’Amiens a été récemment signé à Amiens par l’ensemble des parties prenantes.

La SEMOP Amiens Energies est donc en ordre de marche pour réaliser ses investissements. La Caisse d’Epargne Hauts de France et Unifergie ont co-arrangé une dette bancaire long terme de 36 M€ avec la participation d’ARKEA Banque Entreprises et Institutionnels qui complète le pool bancaire. Ce financement vient compléter les ressources de la SEMOP (apports des actionnaires, subventions…) qui permettront d’accélérer la réalisation des investissements, tels que les moyens de production de chaleur et le réseau souterrain. Le montant total des investissements s’élève à 82
M€.

En 2020, le réseau chauffera et transportera de l’eau sur 40 kilomètres dans la ville d’Amiens pour alimenter des parcs de logement et des bâtiments publics. La production sera principalement d’origine renouvelable, avec un dispositif de chaufferies Biomasse (12 MW), une pompe à chaleur sur eaux usées de la station d’épuration d’Ambonne (15 MW), des pompes à chaleur en géothermie ainsi que des centrales de cogénération de dernière génération.

—> Consulter le communiqué de presse

Comment reconquérir les lieux de vie : « Cœur de ville » et centres-bourgs ? @fedepl

     Source :  Fédération des Epl 

La Fédération des Epl et les Epl de Normandie propose une matinée d’échange et de retours d’expériences sur la redynamisation des centres-villes et centres-bourgs à travers la culture et le commerce le jeudi 25 avril à Lisieux (Calvados).

Un an après les premières réflexions parlementaires sur la revitalisation des centres-villes et centres-bourgs et le lancement du programme « Action Cœur de ville », la rencontre traduit la volonté de la Fédération des Entreprises publiques locales – Sem, Spl et SemOp – d’être présente aux côtés des collectivités pour accompagner la mise en œuvre des politiques de dynamisation et d’attractivité des centres-villes et centres-bourgs.

Cette journée sera une occasion privilégiée de bénéficier de retours d’expériences d’élus locaux qui partagent ces problématiques et d’échanger sur les montages possibles, notamment avec les Entreprises publiques locales, pour préserver et renouveler l’attractivité de nos Cœurs de ville et centres-bourgs. Deux axes de travail sont retenus: La culture et la revitalisation commerciale.

Téléchargez le programme 

Les Epl, premiers aménageurs d’écoquartiers de France @fedepl

Source : Fédération des Epl

C’est le cas de la Serl, qui intègre le club très fermé des 6 écoquartiers français labellisées étape 4 (3 ans après l’arrivée des premiers habitants) avec le quartier de la Duchère à Lyon.

6 projets portés par des Epl (sur les 9 lauréats dans cette catégorie) obtiennent le label étape 3 (écoquartier livré) : Soléam, Rouen Normandie Aménagement, Brest Métropole aménagement, SEDL, Sonadev, Solorem.

Enfin, la Semag 13 obtient le label écoquartier étape 1 pour le pôle Yvon-Morandat, une première pour un parc d’activités ! Le projet de reconversion du puits Yvon-Morandat à Gardanne avait été lauréat du Trophée des Epl en 2017 à Bordeaux, dans la catégorie Ville de demain-Ville intelligente.

En savoir plus

Le gouvernement soutient le modèle d’Entreprise publique locale @fedepl

Source : Fédération des Epl

Près de 1500 personnes ont participé à Rennes au Congrès des Entreprises publiques locales (Epl) qui se tenait pour la première fois en Bretagne. L’évènement avait lieu au couvent des Jacobins, récemment inauguré et géré en centre de congrès par la Société publique locale (Spl) Destination Rennes.

Le Congrès concluait une année de forte actualité pour les Epl, notamment les Sociétés d’économie mixte immobilières, « grandes oubliées du projet de loi ELAN, puisque les dispositions relatives au regroupement obligatoire des bailleurs sociaux les avaient totalement oubliées, et les condamnaient à disparaître, a évoqué Jean-Marie Sermier, président de la Fédération des Epl, en clôture de l’évènement. Un long travail d’écoute et de pédagogie avec le gouvernement et le parlement a été entrepris toute l’année pour que les spécificités des Sem immobilières soient le mieux possible prises en compte. »

Le président a également bien accueilli les propos de Julien Denormandie, ministre chargé de la Ville et du Logement, retenu à Paris par l’actualité, mais porteur d’un message aux Epl par vidéo : « Je n’ignore pas les interrogations issues de la jurisprudence récente du Conseil d’État qui a potentiellement eu un impact sur votre modèle et votre actionnariat. Nous sommes en train de les examiner avec une préoccupation majeure, ― qui est la mienne et celle du gouvernement ―, qui est de ne pas mettre à mal un modèle et un tissu d’acteurs dont nous avons un grand besoin pour réussir nos politiques publiques. »

En savoir plus

Trophées des Epl 2018 : 4 lauréats et une mention spéciale @fedepl

Trophées des Epl 2018 : 4 lauréats et une mention spéciale

Source : Fédération des EPL

À l’occasion du congrès annuel des Entreprises publiques locales (Epl), qui se déroule du 4 au 6 décembre pour la première fois à Rennes, plusieurs d’entre elles se sont vu décerner les Trophées des Epl qui visent à mettre en valeur des initiatives particulièrement significatives de leur performance économique, sociale ou environnementale au service des territoires.

Les Trophées mettent aussi l’accent sur la capacité des Epl à innover et à répondre aux enjeux du développement durable dans 4 catégories dont voici les lauréats, récompensés le 5 décembre en présence de Jean-Marie Sermier, président de la Fédération des Entreprises publiques locales (photo, ©Stéphane Laure) :

Attractivité des territoires

Société d’économie mixte d’Aménagement de la Guadeloupe (Semag) : Le parc d’activités La Providence aux Abymes

Services au public

Société publique locale (Spl) du centre aquatique intercommunal de l’Amandinois (Nord) : Un centre aquatique pour tous

Bâtiment durable

Société nazairienne de développement (Loire-Atlantique) : Le Guérandais, réhabilitation d’un symbole du patrimoine de la Reconstruction

Ville de demain, ville intelligente

Normandie Aménagement (Calvados) : Écoquartier des Hauts de l’Orne, le choix d’un urbanisme responsable et durable

► Le jury a également attribué une mention spéciale a été attribuée à la Société d’équipement du Bassin lorrain Grand Est (Moselle), candidate aux Trophées dans la catégorie Attractivité des territoires.

En savoir plus