Archives du blog

Quartiers d’Innovation Urbaine : les lauréats dévoilés ! @Paris&Co @jlmissika

Source : paris and co

L’Urban Lab et ses 14 partenaires dévoilent les lauréats des Quartiers d’Innovation Urbaine

Plus de 150 personnes étaient réunies à la Bibliothèque Nationale de France pour découvrir les 15 projets-lauréats des Quartiers d’innovation urbaine.

L’Urban Lab et ses 14 partenaires (Ville de Paris, Ademe, ATC France, Bouygues Construction, Citéo, Eau de Paris, Evesa, Icade, Keolis, Orange, RATP, SEMAPA, Sogaris, Syctom) ont présenté la première promotion des Quartiers d’innovation urbaine. 15 projets-pilotes qui seront testés à partir de la fin 2018 sur cette zone particulière du 13ème arrondissement.

Les projets concernent 3 thématiques: les nouvelles mobilités, la modularité des espaces urbains et les ressources locales.

…en savoir plus…

Éléments marquants de 2017 & perspectives pour 2018 de la @Semapa_Paris

LOGO SEMAPA

Source : SEMAPA

L’année 2017 a été caractérisée par une activité très soutenue en matière d’aménagement et de construction.

Les appels à projets, lancés selon le dispositif Réinventer Paris, ont confirmé la concurrence accrue annoncée l’année dernière. Jusqu’à 32 équipes complètes, comprenant promoteurs, architectes, bureaux d’études mais aussi gestionnaires des rez de- chaussée ou des toitures, start-up, chercheurs, associations,… ont candidaté pour un même lot. Ce processus permet désormais de placer clairement les usages et les innovations au coeur des projets.

Dans le droit fil de la neutralité carbone, objectif ambitieux que la Municipalité se fixe d’atteindre en 2050, la SEMAPA a, cette année, placé la construction bois au centre de ses priorités, après la livraison d’un premier immeuble de bureaux dans l’opération Bédier-Porte d’Ivry dans lequel s’est installée la Direction des Constructions Publiques et de l’Architecture. Ainsi, six projets en structure bois ont été désignés lauréats lors de jurys et recouvrent des typologies diverses : un bâtiment d’un étage accueillera une école, dont l’isolation sera assurée par de la paille, un immeuble-pont constitué d’un hôtel et d’une auberge de jeunesse, un immeuble de logements privés construit sur dalle qui développera le concept Nudge, un immeuble de logements intermédiaires ou encore deux immeubles de logements privés et sociaux à 50 m de hauteur. Ces projets sont aujourd’hui à divers stades d’avancement : en chantier pour l’école Vincent-Auriol, en instruction de permis de construire ou à l’étude.

…lire la suite…

Di Difang, troisième immeuble en bois programmé à Bruneseau @Semapa_Paris

LOGO SEMAPA

Source : SEMAPA

Le spot / Di Difang offrira 78 logements en accession à la propriété et un centre culturel chinois le long du boulevard du général Jean Simon et à l’angle de la rue J.B.Berlier.

 

Constructeur : Emerige résidentiel
Architectes : Moreau Kusunoki
Paysagiste : MOZ paysage
Artistes lumière : Yann Kersalé
Superficie : 6 338m² sdp
Livraison : fin 2021

L’immeuble est constitué d’un corps de bâtiment de 50m de haut (15 étages) donnant boulevard du général Jean Simon et de 8 étages côté rue Berlier. L’infrastructure et les deux premiers niveaux sont en béton ainsi que le noyau central à partir duquel l’ossature en bois se déploiera. Le mode constructif associe poteaux et poutres en bois bas carbone et bio-sourcé dans des essences de bois spécifiques pré-patinés. La façade en bois offrira deux teintes, une claire et une foncée et pourra paraitre rigoureuse, mais en s’approchant de l’immeuble on remarquera que les poteaux auront des orientations différentes selon l’ensoleillement du bâtiment. Les 78 logements dont 60% seront familiaux bénéficieront tous d’un espace extérieur et à l’intérieur les panneaux en CLT rendront le bois prépondérant. Les paliers généreux à chaque étage seront meublés (bibliothèques, fauteuils) et éclairés naturellement, offrant une vue sur le jardin du rez-de-chaussée, ils pourraient servir de lieu de rencontre. L’immeuble propose également au 2ème étage des celliers et une buanderie collective.

Lire la suite de l’article

Dernière ligne droite pour l’échangeur du quai d’Ivry @Semapa_Paris

LOGO SEMAPA

Source : SEMAPA

En juin prochain, la bretelle d’entrée du boulevard périphérique extérieur sera ouverte à la circulation, la bretelle de sortie sera, quant à elle, accessible à partir de fin aôut 2018.

Les deux bretelles du boulevard périphérique extérieur sont les deux derniers ouvrages d’art de l’échangeur à être en cours de construction, leur livraison marquera la fin d’un chantier spectaculaire qui aura duré près de cinq ans. Au total il aura fallu construire sept ouvrages tout en maintenant pendant les travaux la circulation routière. Pour rappel, la reconfiguration de l’échangeur permet de relier Paris à Ivry-sur-Seine en réalisant une nouvelle voie, l’allée Paris-Ivry qui sera destinée aux piétons et aux circulations douces, et un quartier innovant qui sera situé au centre de la métropole du Grand Paris, le quartier Bruneseau . Ce dernier entame sa transformation avec, à côté du chantier des Tours Duo, la construction de deux premiers immeubles de logements, l’un sous la maîtrise d’ouvrage de Paris Habitat et réalisé par l’architecte Tania Concko accueillera des logements sociaux, un foyer de jeunes travailleurs, une crèche et des commerces à l’angle du boulevard du général Jean Simon et de l’allée Paris-Ivry. L’autre, situé le long du quai d’Ivry, offrira un programme de logements intermédiaires et de logements étudiants (maîtres d’ouvrage Linkcity et RIVP, architectes Ameller et Dubois).

Signature de la charte « objectif 100 hectares » à végétaliser dans la @ville_de_paris @Semapa_Paris

LOGO SEMAPA

Source : SEMAPA

Le 12 février 2018, Sandrine Morey, Directrice générale de la SEMAPA et Pénélope Komites, Adjointe à la Maire de Paris chargée des espaces verts, de la nature en ville, de la biodiversité, de l’agriculture urbaine et des affaires funéraires, ont signé la charte  » Objectif 100 hectares ».

La charte engage l’ensemble des partenaires de la Ville de Paris à végétaliser les façades, murs et toitures des bâtiments, pour atteindre d’ici à 2020 une superficie de 100 ha de plantations, dont un tiers sera consacré à l’agriculture urbaine.
Pour en savoir plus Télécharger ici la charte: