Archives du blog

Nantes : combien de m² pouvez-vous acheter dans la métropole avec 251 000 € ? @SeLoger @NantesMetropole

Source : Se Loger

En vous éloignant de Nantes pour étendre votre recherche de logement aux communes avoisinantes, vous boosterez votre pouvoir d’achat immobilier. Voici quel sera votre gain en m².

À moins de 20 minutes de Nantes, votre surface fait un bond de 48 % !

Les environs de la préfecture de Loire-Atlantique constituent plus que jamais un marché de report pour les acquéreurs nantais. Doublement confrontées à une escalade du prix au m² à Nantes et à une pénurie de biens, les classes moyennes éprouvent, en effet, de plus en plus de difficultés à devenir propriétaires dans leur ville. Pour pallier la crise du logement, qui touche la Capitale des Ducs de Bretagne, il est intéressant de constater que de plus en plus de candidats-acquéreurs, qu’ils soient primo ou secundo-accédants, prospectent les communes avoisinantes, quitte, pour cela, à augmenter leur temps de trajet pour se rendre à leur travail. D’après les données de notre baromètre LPI-SeLoger, à Nantes, un acheteur qui consent à élargir sa recherche immobilière au-delà des limites de sa ville pourra profiter d’un gain de superficie appréciable

…En savoir plus

Quel bilan pour l’ #immobilier à Nantes ? @Seloger @NantesMetropole

Source : Se loger

Parce que le logement est, plus que jamais, au cœur des préoccupations des Français, la rédaction de SeLoger se livre à l’étude – pragmatique et factuelle – du marché immobilier à Nantes : évolution des prix depuis les dernières élections municipales, analyse de la tension du marché et perspectives.

3 797 €/m² dans l’ancien à Nantes

Selon les chiffres qu’a agrégés le baromètre LPI-SeLoger, le prix du m² à Nantes est, en moyenne, de 3 797 €, dans l’ancien. À titre de comparaison, devenir propriétaire d’un logement dans la Cité Ligérienne coûte 158 € plus cher qu’à Rennes, sa grande « rivale ». Il est également intéressant de constater qu’à 3 797 € du m², Nantes – tout en restant accessible – apparaît comme étant la plus chère des villes du Grand Ouest. Et parce que le prix de l’immobilier est 64 % moins élevé à Nantes qu’il ne l’est dans la capitale, il n’y a rien d’étonnant à ce que l’on compte autant d’ex-Parisiens parmi les néo-Nantais. « Selon l’état du bien et sa localisation, les prix pourront aller de 2 500-3 000 € à 4 500 € du m² » indique Mélanie Ansquer, mandataire immobilier indépendant IAD.

…Lire la suite…

Le prix immobilier va-t-il continuer d’augmenter en 2020 ? @SeLoger

Source : Se loger

Alors que les prix des logements ralentissent à Paris, qu’ils reculent à Bordeaux mais qu’ils explosent à Lyon, il est légitime de se poser la question de savoir si le prix de l’immobilier continuera d’augmenter cette année, ou si l’envolée des tarifs immobiliers appartient désormais au passé.

Au global, c’est la hausse des prix immobiliers qui prévaut

Il ressort de l’étude des données recueillies par le baromètre LPI-SeLoger que dans l’ancien, et tous logements confondus, les prix immobiliers poursuivent leur progression. Jugez plutôt, ceux-ci terminent l’année 2019 sur une hausse de 4,9 % sur 1 an et de 1 % sur trois mois. À titre de comparaison, à fin 2018, les prix des logements anciens n’avaient augmenté que de 3,5 %. Il est d’ailleurs intéressant de constater que la hausse des prix reste toutefois moins rapide sur le marché des appartements anciens (+ 4,3 % sur 1 an en 2019 contre + 3,4 % en 2018) que sur le marché des maisons (+ 5,6 % sur 1 an contre + 3,6 % en 2018). 

En savoir plus

#Immobilier de luxe : + de 17 % de ventes en 2019 @Seloger

Source : Se loger

L’immobilier de luxe en France a toujours la cote ! Avec une hausse de 17,4 % des transactions et 885 M€ de ventes traitées, l’hexagone s’impose comme une place incontournable pour les acheteurs du monde entier.

L’immobilier de luxe français toujours au top

En France, l’immobilier de luxe ne connaît pas la crise ! La nouvelle orientation de l’économie française et le retour de la confiance, ont permis une augmentation des profits, d’où nombreux bonus, qui sont venus majoritairement se placer sur l’immobilier parisien et dans le sud de la France…

Lire la suite

Les 10 villes les plus chères de France sont toutes dans le Grand Paris ! @Seloger #GrandParis

Source : Se loger

En 2019, les dix villes les plus chères de France se trouvaient toutes en Île-de-France ! Car de la même façon qu’en 1992, lors des JO de Barcelone, la Dream Team avait surclassé toutes les autres équipes de basket, en termes de prix immobilier, Paris et sa périphérie sont clairement « hors concours ».

100 % des 10 villes les plus chères de France sont dans le Grand Paris

Les chiffres recueillis par le baromètre LPI-SeLoger nous apprennent que les prix des logements en Île-de-France sont sans commune mesure avec ceux qui sont pratiqués dans le reste de l’hexagone. Car alors qu’à Lyon, qui se classe tout de même en 1re position des villes de province où les logements coûtent le plus cher, le m² se monnaye aux alentours de 5 065 €, le prix au m² à Rueil-Malmaison atteint 5 808 €. À Montreuil, il est de 6 018 €/m², de 7 031 €/m² à Versailles, de 8 509 €/m² à Boulogne-Billancourt, de 10 403 €/m² à Paris et de 11 291 €/m² à Neuilly-sur-Seine !

>EN SAVOIR PLUS