Archives du blog

Rentrée 2019 : Les meilleurs taux de crédit immobilier @SeLoger

Source : Se Loger

Déjà très attractifs, les taux de crédit immobilier reculent encore à la rentrée 2019, pour atteindre leur plus bas niveau historique : ils sont inférieurs à 1 % sur toutes les durées pour les meilleurs profils.

Cette rentrée est placée sous le signe de tous les records pour les taux de crédit immobilier. Pour ce mois de septembre, les taux les plus bas négociés par le courtier Cafpi atteignent 0,35 % sur 10 ans, 0,60 % sur 15 ans, 0,75 % sur 20 ans et 0,85 % sur 25 ans. Sur l’ensemble du marché, le taux de crédit moyen atteint 0,50 % sur 10 ans, 0,95 % sur 15 ans, 1,05 % sur 20 ans et 1,25 % sur 25 ans. Des taux historiquement bas dont profitent les primo-accédants, qui sont toujours plus nombreux à se lancer. « Avec un taux négocié sur 25 ans pour la 1ère fois sous les 1 %, tous les profils peuvent désormais emprunter pour réaliser leur projet. Les acheteurs en profitent également pour rallonger la durée de leur emprunt, afin d’augmenter leur enveloppe et compenser la hausse des prix de l’immobilier », explique Philippe Taboret, Directeur Général Adjoint du courtier.

Les taux de crédit immobilier en septembre 2019 :

Durée d’empruntTaux
10 ans0,50 %
15 ans0,95 %
20 ans1,05 %
25 ans1,25 %

En savoir plus…

Lire aussi :

À Rennes, les prix au m² augmentent (très) rapidement : +4,4 % en 1 an ! @Seloger

Source : Se Loger.com

Le marché immobilier de la capitale de la Bretagne fait preuve d’un grand dynamisme car Rennes n’est pas seulement une ville où il fait bon vivre. La récente mise en place de la LGV, l’émergence d’un quartier d’affaires et sa forte population étudiante font que Rennes a tout pour plaire.

Les prix immobiliers rennais progressent de 4,4 % en un an

Les chiffres compilés par le baromètre LPI-SeLoger sont formels : à Rennes, les prix des appartements augmentent encore. Sur ce type de biens, la hausse atteint ainsi 4,4 % sur les douze derniers mois. La bonne tenue du marché immobilier rennais, l’attrait que la ville exerce sur les investisseurs locatifs et – fatalement – la hausse des prix au m² qui a été enregistrée dans la préfecture d’Ille-et-Vilaine, trouvent leur origine dans plusieurs facteurs.

Pourquoi Rennes à la cote ?…en savoir plus…

La colocation séduit de plus en plus les salariés européens @Appartager ‏

Source : appartager
Pour les salariés européens, la colocation est devenue un véritable mode de vie, notamment en France, où ils sont plus nombreux que les étudiants. Mais, c’est en Angleterre et au Luxembourg que l’on compte le plus de salariés colocataires.
En Angleterre, 73 % des colocataires sont salariés

Présente dans 25 pays du vieux continent, la plate-forme communautaire Appartager a comparé les colocations en Europe à partir des informations livrées par ses utilisateurs en 2017. Premier enseignement : alternative moins onéreuse que de vivre dans un logement seul, la colocation séduit de plus en plus de salariés européens. D’après cette étude, les salariés colocataires sont même largement plus nombreux que les étudiants au Luxembourg et en Angleterre. En effet, dans ces pays, ils représentent respectivement 73 % et 66 % des utilisateurs de la plate-forme.

En France, 45 % des colocataires sont salariés !

Vivre en colocation : un choix social avant tout

D’après cette étude, les personnes qui choisissent de vivre en colocation le font principalement pour des raisons sociales : mode de vie communautaire, envie de faire des rencontres, etc. Ainsi, en France, 70 % préfèrent vivre avec des colocataires qu’ils ne connaissent pas. Néanmoins, les colocataires souhaitent souvent vivre avec des individus qui partagent les mêmes valeurs qu’eux. Par ailleurs, de nombreux colocataires choisissent ce mode de vie pour des raisons financières. La colocation permet effectivement de vivre dans une habitation plus grande et dans des quartiers proches des centres-villes, où il est difficile de trouver un logement seul.

En savoir plus 

Les loyers n’ont jamais autant augmenté depuis 3 ans ! @Seloger

Source : Se Loger.com

Une hausse exceptionnelle des loyers !


Le nouvel indice de référence des loyers (IRL) a été publié le 13 avril 2017 par l’Institut national de la statistique et des études économiques (Insee). Ce dernier a augmenté de 0,51 % en un an. Il s’est établi à 125,90 sur les trois derniers mois de l’année (base 100 au quatrième trimestre 1998) contre 125,19 sur la même période un an plus tôt. L’Insee assure qu’il s’agit là de sa « plus forte croissance depuis le deuxième trimestre 2014 ». En effet, l’indice de référence des loyers n’a pas eu tendance à croître fortement ces dernières années, plus précisément depuis 2012. Il avait même reculé pour la première fois depuis 2009 au quatrième trimestre 2015 (-0,01 %).
Bon à savoir

L’IRL fixe les plafonds d’augmentation annuelle des loyers que les propriétaires peuvent exiger de leurs locataires lorsque le bail comporte une clause de révision annuelle des loyers. Il s’applique aux baux d’habitation meublée ou non.
Un calcul basé sur la moyenne de l’évolution des prix à la consommation…en savoir plus

Paris : rendre les logements plus abordables @seloger @paris

Paris veut rendre les logements plus accessibles aux classes moyennes


Source : Se Loger.com

Les organismes de foncier solidaire ont été rendus possible par la loi Alur. Leurs fonctionnements reposent sur la séparation du foncier et du bâti pour alléger les coûts des logements et les rendre plus accessibles. Concrètement, le terrain est propriété d’un OFS tandis que l’occupant détient les murs. Seule obligation pour ce dernier : s’acquitter d’un loyer abordable pendant la durée du bail (entre 18 et 90 ans). Ce dispositif fait visiblement l’unanimité politique. « Nous souhaitons que la ville de locataires puisse devenir aussi une ville de propriétaires pour ceux qui le souhaitent », affirme Valérie Montandon, conseillère de Paris (LR), dans les colonnes du Parisien. « Ce dispositif constitue une réponse pragmatique à la crise de l’accession à la propriété à Paris à laquelle nous tenons tant », prolonge Eric Azière, le président du groupe UDI-MoDem, souhaitant par ailleurs que le dispositif soit étendu à l’ensemble de la métropole.
Bon à savoir
Le décret du 12 septembre 2016 relatif aux organismes de foncier solidaire a été publié au journal officiel du 14 septembre. Créés par la loi Alur, les OFS permettent de dissocier la propriété du sol et du bâti en vue de réaliser des logements ou des équipements collectifs à moindre coût.
Objectif : maintenir les familles en place dans Paris…en savoir plus…