Archives du blog

Logement : l’est parisien confirme son attractivité @_EpaMarne

Source : EpaMarne

Avec 3 774 logements neufs vendus en 2019 sur le périmètre d’intervention d’EpaMarne-EpaFrance, contre 3 051 mises en commercialisation sur la même période, l’étude de conjoncture publiées par les Epa montre que l’est du Grand Paris attire toujours autant les acquéreurs. Véritable pouls de la vitalité économique de l’est parisien, cette étude présente l’état des ventes réalisées, des stocks disponibles et des nouvelles mises en commercialisation sur l’année 2019. Ces données, croisées aux tendances à l’échelle régionale et nationale, apportent une vision tant macro que micro du marché.

En qualité d’aménageurs publics, EpaMarne et EpaFrance jouent un rôle majeur dans le développement d’une polarité forte à l’est du Grand Paris. Les opérations d’aménagement permettent de développer une offre de logements accessibles, en accession et en locatif, adaptée aux besoins et aux souhaits de parcours résidentiels des habitants.

La première partie de cette étude dresse un bilan des ventes de logements neufs, décliné à l’échelle des 6 marchés résidentiels identifiés sur le périmètre d’intervention d’EpaMarne-EpaFrance. La seconde met en perspective cette analyse au regard des tendances régionales et nationales.

Les enseignements de l’étude

Si les prix de vente restent contenus à l’est du territoire dans les périmètres historiquement développés par EpaMarne-EpaFrance, l’étude révèle une importante tension du marché résidentiel : le stock d’offres de logements diminue tandis que la demande augmente.

Pour répondre aux besoins de la population, les Epa poursuivent leurs efforts pour développer une offre de logements diversifiée et accessible, avec la construction de 2 000 logements par an en moyenne. Ils attachent à cette production de grandes ambitions en matière de développement durable : promotion de l’écoconstruction, amélioration de la performance énergétique, préservation de la biodiversité, implantation de commerces et services…

…Lire la suite


Muriel Pénicaud et Julien Denormandie choisissent Marne-la-Vallée pour la reprise des chantiers @_EpaMarne @murielpenicaud @J_Denormandie

Source : EpaMarne

Mardi 12 mai 2020, Laurent Girometti, directeur général d’EpaMarne-EpaFrance, a accueilli Muriel Pénicaud, ministre du Travail et Julien Denormandie, ministre de la Ville et du Logement, pour découvrir les mesures mises en œuvre sur un chantier de construction. En visite dans l’écoquartier de Montévrain, les mesures prises pour assurer la sécurité sanitaire des compagnons leur ont été présentées.

Le 21 avril dernier, EpaMarne-EpaFrance annonçaient la reprise des chantiers conduits en maîtrise d’ouvrage, sur 11 sites « tests ». Ils avaient pour ce faire établi une feuille de route méthodologique regroupant près de 25 étapes, qu’ils soient administratifs, logistiques ou encore techniques, pour assurer aux personnes intervenant sur le terrain un niveau de sécurité sanitaire maximal. Depuis, ce sont près d’une vingtaine de chantiers qui ont pu reprendre. Tous ces chantiers sont choisis selon leur niveau d’importance dans les projets d’aménagement dans lesquels ils s’insèrent : voirie, terrassement, viabilisation, mais aussi avancement des groupes scolaires notamment. La mise en œuvre concrète de cette feuille de route, associée à l’impact des mesures prises par le Gouvernement, permettront dans les prochaines semaines, de mesurer les conséquences directes sur les calendriers des projets.

Déclarations de Muriel Pénicaud, ministre du Travail

Cela fait du bien de voir l’activité économique repartir, de bâtir les logements pour les familles qui les attendent. (…) La base vie où les compagnons peuvent se reposer, se changer, se restaurer est parfaitement adaptée pour leur sécurité. (…) Les salariés n’iront pas travailler si leurs conditions de sécurité ne sont pas respectées. Ici, c’est un chantier modèle et il a fallu deux jours pour que tout soit compris et respecté. (…) La culture de la sécurité a toujours été essentielle pour le bâtiment. (…) Au 1er juin, tout n’aura pas encore repris à 100%. L’activité reprend et on reviendra vers un processus plus normal. (…)

La confiance dans la reprise est essentielle. Le guide sanitaire de l’OPPBTP est l’un des 60 guides métiers. La confiance se construit en étant des professionnels des conditions sanitaires dans le travail. (…)

…Lire la suite

Seine-et-Marne : Vers une reprise des chantiers @_EpaMarne

Source : EpaMarne

EpaMarne-EpaFrance se préparent à la reprise progressive des chantiers conduits sous maîtrise d’ouvrage directe. Ils ont établi une feuille de route méthodologique pour assurer aux personnes intervenant sur le terrain un niveau de sécurité sanitaire maximal. 11 chantiers-tests sont d’ores-et-déjà identifiés et pourront reprendre leur activité progressivement dans les prochains jours selon la capacité d’organisation des entreprises partenaires.

Les établissements publics ont mené un travail collaboratif considérable avec leurs partenaires, les maires et les préfets de région et de département afin de détailler et partager le processus de reprise des travaux de chantier dans les meilleures conditions possibles. Ce plan d’actions s’appuie sur près de 25 critères, qu’ils soient administratifs, logistiques ou encore techniques. Sont également interrogées la capacité des entreprises partenaires à s’organiser et la disponibilité des matériaux. L’ensemble est croisé au strict respect du Guide des préconisations de sécurité sanitaire pour la continuité des activités en période d’épidémie publié par l’Organisme Professionnel de Prévention du Bâtiment et des Travaux Publics (OPPBTP). Ce processus de reprise sera actualisé et amélioré en temps réel selon les remontées de toutes les parties prenantes afin de gagner en fluidité et de réduire les délais.

En savoir plus

Avon (77) : Ideom lance la construction de la résidence ECLIPSE de 85 logements #Ideom

Source : Ideom

Le 22 mars dernier, le promoteur Ideom a posé la 1ère pierre de la résidence ECLIPSE, composée de 85 logements et située à Avon, en Seine-et-Marne, au sein de l’écoquartier des Yèbles de Changis.

Résidence Eclipse

Étaient présents à l’occasion Marie-Charlotte Nouhaud Maire d’Avon, Frédéric Valletoux, Maire de Fontainebleau et Conseiller régional d’Île-de-France, Jean-Marc Giraud, sous-préfet de Fontainebleau, Aménagement 77, MFR Architectes et Ametis.

ECLIPSE s’inscrit dans un projet immobilier mixte de 16.000 m² comprenant des logements, trois commerces, une résidence jeunes actifs, une crèche et près de 3.000 m² de bureaux. L’objectif est de créer un quartier attractif et dynamique, et de favoriser la mixité générationnelle afin de recréer du lien social. La résidence ECLIPSE et ses 85 logements sont idéalement situés dans le centre-ville de la commune aux abords de la forêt de Fontainebleau et à proximité immédiate de la gare d’Avon-Fontainebleau.

>>> Cliquez ici pour obtenir plus d’informations sur la résidence ECLIPSE

Lire également :

HLM : Arcade et Les Foyers de Seine-et-Marne forment une alliance stratégique @Groupe_Arcade

Source : Groupe Arcade

Le Groupe Arcade et Les Foyers de Seine-et-Marne (FSM) ont signé une convention d’alliance le 26 juin 2018, au siège des Foyers de Seine-et-Marne.Arcade

Cette alliance s’inscrit dans le contexte de coopérations renforcées nécessaires entre organismes hlm partageant des valeurs communes. Ce partenariat formalisé par une prise de participation de 22 % d’Antin Résidences, filiale du Groupe Arcade dans le capital social de la société les Foyers de Seine-et-Marne vise la complémentarité des expertises et des territoires. Les Foyers de Seine-et-Marne bénéficieront des compétences et du savoir-faire en termes de management et d’ingénierie du logement social développés par les filiales Hlm du Groupe Arcade.
« Pour les Foyers de Seine-et-Marne, c’est l’opportunité de renforcer notre action territoriale et de faire de l’innovation, un enjeu stratégique majeur », déclare Olivier Barry. « A travers son Esh Antin Résidences, le Groupe Arcade renforce ainsi son implantation en Ile-de-France. Le partenariat vise à mutualiser les moyens tout en conservant les centres de décisions dans les territoires. Cette alliance renforce notre modèle de coopération et de développement décentralisés, un atout essentiel pour répondre aux besoins spécifiques des quartiers dans les territoires, en terme de logements et de mixité socio-économique », ajoute Jacques Wolfrom.

Téléchargez le communiqué de presse pour lire la suite

Lire aussi :