Archives du blog

La chaleur géothermale de Grigny-Viry va étendre son réseau et ses bénéficiaires

La réussite du projet emblématique de géothermie profonde développé sur les Villes de Grigny et Viry-Châtillon fait des émules.

Depuis octobre 2017 11 000 équivalents logements et bon nombre d’équipements publics sont raccordés à ce réseau qui permet d’éviter chaque année le rejet dans l’atmosphère de 10 000 tonnes de CO2/an. Et la Société d’Exploitation des Energies Renouvelables (SEER)*, qui l’a développé et le gère, s’est engagée dans le processus de son extension. C’est ainsi, que le schéma directeur territorial a permis de confirmer un potentiel géothermal important sur plusieurs villes avoisinantes, à savoir : Fleury-Mérogis, Juvisy-sur-Orge, Morsang-sur-Orge, Sainte-Geneviève-des-Bois, Saint-Michel-sur-Orge, Savigny-sur-Orge et Ris Orangis.

Lors de la tenue de son Conseil d’Administration le 28 juin dernier, les administrateurs de la SEER, à l’unanimité, se sont prononcés favorablement pour poursuivre dans les meilleurs délais, les raccordements potentiels et notamment la maison d’arrêt de Fleury-Mérogis – la plus grande prison d’Europe – pour laquelle les démarches sont déjà en cours…

Consulter le communiqué de presse pour en savoir plus

Fin du forage géothermique des villes de Grigny et viry-Châtillon

logo-seer ville-de-grignyviry   sipperec

Source: grigny91.fr

La construction du réseau de chaleur des villes de Grigny et Viry-Châtillon, réalisée par la SEER, vient de franchir un nouvel cap : la fin du forage thermique.

Baptisé par les riverains « leur tour Eiffel », ce projet est réalisé sur un terrain de la rue des Tuileries. Deux puits ont été forés en déviation (avec un angle de 40° chacun) à partir d’une plateforme unique où les puits sont espacés de 10 mètres. Les deux puits – producteur et injecteur – sont espacés de 1 250 mètres sécurisant ainsi la durée de vie thermique sans refroidissement des eaux produites sur 30 ans. L’eau produite sera à une température de 71°C pour un débit nominal de 300 m3/h, la production annuelle de chaleur sera de 50 000 MWh.

La fin du forage annonce déjà  dans les semaines à venir le démarrage de la construction du réseau et l’aménagement des sous-stations d’alimentation pour raccorder en fin d’année 2017 l’équivalent de plus de 9 000 logements situés sur les territoires des villes de Grigny et Viry-Châtillon.

Lire le communiqué de presse

>De Leblogdesinstitutionnels
<a rel= »me » href= »https://plus.google.com/107146227449191020933/« ></a>Mon profil Google
<a href= »https://leblogdesinstitutionnels.fr/about-me » rel= »author »> Ma bio en résumé</a>