Archives du blog

Dans quel quartier acheter à Nantes ? @Seloger

Source : Se loger

Se loger

Des bords de l’Erdre jusqu’aux quartiers de l’hyper-centre, en passant par le quartier familial verdoyant Procé-Monselet, Nantes est une ville aux multiples visages. Alors dans quel quartier nantais allez-vous acheter votre bien immobilier ? 

Le quartier de l’Erdre : idéal pour un investissement immobilier locatif

Le quartier longeant l’Erdre, qui s’étend au nord-est de Nantes, est à proximité immédiate des grandes écoles : Polytech’Nantes, les Mines, l’ICAM, école de Design. Ce quartier vivant rassemble une population jeune, et de plus en plus de petites familles en quête d’une pièce en plus. L’Erdre est particulièrement bien desservi par le réseau de transports Nantais, ce qui en fait un choix de quartier avisé pour chercher du prix au m² en s’assurant une occupation du logement à 100 %. Son parc immobilier compte de nombreuses résidences neuves ou récentes, et le prix au m² correspond aux moyennes nantaises affichées : entre 3 600 et 3 800 €. Les prestations des résidences du parc de l’Erdre ne nécessitent ni travaux, ni aménagements supplémentaires. On trouve la plupart du temps un aménagement pratique, et des parties communes bien équipées, avec une bonne luminosité en prime. Le type de biens privilégiés par les étudiants !

…Lire la suite

Julien Denormandie : « Je me bats pour que les villes de taille moyenne deviennent de vrais pôles de centralité » @Seloger @J_Denormandie

Source : Se loger

Se loger

Alors que la France se déconfine progressivement, Julien Denormandie, qui était l’invité de L’Immo en Clair, l’émission SeLoger-Radio Immo, aux côtés – par écrans interposés – de Bertrand Gstalder, président du groupe SeLoger et d’autres acteurs du secteur, a évoqué les conditions de la reprise. Voici – en bref – ce qui s’y est dit.

Les porteurs de projets immobiliers se montrent confiants

Invité de l’émission L’Immo en Clair, le programme de SeLoger et de Radio Immo, Bertrand Gstalder, le président du groupe SeLoger, est revenu sur les résultats de l’étude de l’Observatoire du Moral Immobilier (OMI) et a pointé du doigt l’importance du moral des ménages. « C’est une condition, certes pas suffisante, mais nécessaire à la reprise » explique-t-il. Or, il ressort de l’étude de l’OMI qu’en plein confinement, 7 Français sur 10 avaient confiance en la finalisation de leur projet immobilier, qu’il s’agisse d’achat, de vente ou encore de location. « La confiance est là » fait remarquer Bertrand Gstalder. L’étude montre également qu’un porteur de projet immobilier sur deux s’attend à ce que les prix des logements baissent de façon « progressive et différenciée selon les territoires ». En revanche, le fait que les acheteurs interrogés redoutent une hausse des taux d’intérêt immobilier (pour la moitié d’entre eux) et une poursuite du durcissement des conditions d’octroi d’un crédit bancaire (pour 40 % des sondés) pourrait constituer un frein à la reprise. « Mais sur l’ensemble de nos sites, il est intéressant de constater que le trafic a repris. Dans l’ancien, il a même progressé de 18 % par rapport au mois de mars dernier ». Si les consultations d’annonces immobilières de luxe et de construction de  maisons progressent, dans le neuf et dans l’immobilier d’entreprise (bureaux, commerces), le taux de consultation des annonces reste en deçà de la normale. 

Vers un plan de relance de l’offre et de la demande ?

S’inquiétant du fait que la crise du Covid-19 avait déjà entraîné des retards de livraison  et risquait, conséquemment, d’aggraver la pénurie de logements neufs et rénovés en France, Alexandra François-Cuxac, présidente de la Fédération des Promoteurs Immobiliers, a demandé au ministre du Logement ce qu’il pensait de l’opportunité de prévoir, pour le marché du neuf, un plan de relance qui agirait non seulement sur l’offre mais aussi sur la demande…

…Lire la suite

Immobilier : toutes les conditions de la reprise expliquées par le Ministre de la Ville et du Logement @radioimmo @Seloger @J_Denormandie

Source : Radio Immo

L’Immo En Clair avec Julien Denormandie, Ministre de la Ville et du Logement, grand invité de cette émission spéciale aux côtés de dirigeants de l’immobilier pour décrypter les conditions de la reprise :

– Alexandra François-Cuxac, Présidente FPI
– Christine Fumagalli, Présidente Réseau Orpi France
– Bertrand Gstalder, Président du directoire SeLoger
– Jean-Marc Torrollion, Président FNAIM – Fédération Nationale de l’Immobilier

Ecouter cette émission spéciale

En quoi la crise du #Covid_19 aura-t-elle modifié les attentes des Français par rapport à la pierre locative ? @Seloger

Source : Se loger

Se loger

En quoi la crise du Covid-19 aura-t-elle modifié les attentes des Français par rapport à la pierre locative ? Découvrez les résultats de l’enquête que nous avons menée.

Post-confinement, 27 % des investisseurs privilégieront la proximité

Il ressort d’une étude que nous avons réalisée début avril, en partenariat avec l’Observatoire du Moral Immobilier (OMI) qu’une fois que le confinement aura été levé, 3 investisseurs sur 10 choisiront d’acheter un bien immobilier près de chez eux. En effet, investir dans la pierre locative à proximité de son lieu d’habitation est avantageux à plus d’un titre. Outre la connaissance qu’il aura – à priori – du marché immobilier local (rapport entre l’offre en logements et la demande locative, secteurs les plus recherchés, prix pratiqués…), l’investisseur verra ses démarches considérablement facilitées (travaux de rénovation, visites du bien, états des lieux). En revanche, 61 % des investisseurs interrogés ne feront pas de la proximité un critère prioritaire au lendemain du déconfinement. À ce titre, ces chiffres sont à rapprocher de ceux d’une précédente étude datant de février dernier et dont il ressortait que pour 78 % des futurs investisseurs, l’attachement affectif qu’ils éprouvaient pour le secteur au sein duquel serait situé leur achat, avait de l’importance. Loin des yeux…

40 % des investisseurs pensent d’abord à leur retraite

À la question de savoir pour quelle raison ils avaient pour projet d’investir dans la pierre locative, l’étude que nous avons conduite avec l’OMI apporte plusieurs réponses. Pour une majorité d’investisseurs (40 %), acheter un logement en vue de le louer permet de se constituer un patrimoine pour la retraite et de pallier la baisse de revenus qui s’ensuivra. D’autre part, 34 % des personnes interrogées investissent dans le but de profiter d’un complément de revenus. 9 % des sondés optent pour l’investissement locatif afin de transmettre un patrimoine à leurs héritiers. Enfin, seulement 7 % des investisseurs cherchent à payer moins d’impôt…

…Lire la suite

#Confinement : un propriétaire peut-il donner congé à son locataire ? @Seloger

Source : Se loger

Se loger

Le confinement et l’état d’urgence sanitaire sont venus lever la possibilité des propriétaires de donner congé aux locataires pour les motifs autorisés. Malgré la période de préavis de 6 mois, la délivrance des congés est suspendue entre le 12 mars et le 24 juin 2020.

Il n’est plus possible de donner congé au locataire depuis le 12 mars

L’ordonnance 2020-306 du 25 mars 2020 est venue préciser quelles sont les conséquences de la mise en place de l’état d’urgence sanitaire sur la délivrance des congés donnés par les propriétaires aux locataires, lorsqu’ils peuvent invoquer un motif de congé autorisé.

Cette possibilité est accordée aux propriétaires à certaines conditions, et notamment s’il respecte un préavis de 6 mois précédant la date d’échéance du bail. L’état d’urgence sanitaire a été décrété du 24 mars au 24 mai 2020, mais la période de prorogation des délais a débuté dès le 12 mars 2020 : cela signifie que les propriétaires sont dans l’impossibilité de donner un congé à leur locataire depuis le 12 mars 2020. Or, ils ne pourront l’envisager qu’après un mois suivant la fin de l’urgence sanitaire, soit à compter du 24 juin 2020. En revanche, puisqu’un congé qui n’est pas délivré à temps entraîne la tacite reconduction du bail, les propriétaires auront jusqu’au 24 août 2020 pour délivrer leur demande de congé, sous peine de voir le bail reconduit.

…Lire la suite…