Archives du blog

Budget Participatif 2019 : retour sur la première étape @_RIVP_

Source : RIVP

La RIVP, Régie immobilière de la ville de Paris, fait un premier retour sur le budget participatif 2019. 

RIVP

Voici les chiffres clés :
– 1 717 logements concernés sur 6 groupes
– 156 locataires rencontrés
– 95 idées proposées
– 6 réunions d’info
– 6 ateliers de co-construction
– 2 796 SMS envoyés
– 1 945 mails échangés
– 21 associations mobilisées

Les principales demandes qui ressortent de cette étape
– Activités culturelles, expositions, artistes
– Aménagements des locaux à vélos
– Végétalisation, jardin partagé
– Sensibilisation sur la propreté, le tri, les incivilités
– Événements type « fête de voisins »
– Partage d’outils, de jeux, livres (Bricothèque, ludothèque, bibliothèque)

La période de vote débutera le 8 septembre et s’étendra jusqu’au 18 septembre 2019
Plus d’informations ici…

Lire également :

Une 1ère à Paris : un habitat social collaboratif @_RIVP_ @paris

     Source : RIVP

Nouvelle étape dans le projet d’habitat social collaboratif de Saint-Vincent-de-Paul, mené par la Ville de Paris, la mairie du 14e arrondissement, l’aménageur Paris & Métropole Aménagement ainsi que les bailleurs RIVP et Paris Habitat : le panel représentatif des futurs locataires a été sélectionné et, le 27 juin, les candidats retenus ont signé une charte d’engagement. Les premiers ateliers de travail démarreront en octobre.

Sur l’ancien site de l’hôpital de Saint-Vincent-de-Paul dans le 14e arrondissement, un programme d’habitat social collaboratif est lancé. Il est ouvert à tous les demandeurs de logement social et porte sur deux îlots, l’îlot Petit de 12 000m² et l’îlot Chaufferie de 10 700m².
Le projet s’inscrit dans une démarche expérimentale de ville collaborative associant dès la conception les futurs habitants.

Suite à un appel à candidatures lancé au printemps dernier, une commission de sélection, composée d’élus de la Ville de Paris et de la mairie du 14e arrondissement, de représentants des bailleurs et d’associations, a constitué le panel représentatif des futurs habitants. Parmi les 994 personnes inscrites, 40 candidats ont été retenus. Accompagnés par des professionnels de l’immobilier et les deux bailleurs, les futurs locataires réfléchiront ensemble à leur projet immobilier. Au-delà du logement, ils seront également amenés à imaginer aux côtés des architectes, les espaces communs (cours, locaux vélos, poussettes…), des nouveaux services ou encore les modes de gestion partagée des résidences.

Un engagement au long cours pour les locataires

…lire la suite…

Paris 9e : 22 logements sociaux construits dans un monument historique @Paris

Source : Paris

Trois ans après le début des travaux, 22 logements sociaux ont été inaugurés dans l’Hôtel particulier Cromot-du-Bourg, rue Cadet, au plein cœur du 9e arrondissement

Faire revivre le lieu devenu propriété de la Ville de Paris
En 2015 la Ville de Paris lance un appel à projets pour réhabiliter ce somptueux ensemble patrimonial laissé vacant pendant plusieurs années et le faire vivre à nouveau. C’est l’agence de prospective et de tendances Nelly Rodi que la Ville de Paris et la Régie immobilière de la Ville de Paris (RIVP) choisissent pour occuper l’hôtel Cromot-du-Bourg. Il faudra trois ans de travaux à la RIVP, maître d’œuvre et propriétaire des lieux, pour réhabiliter ce somptueux ensemble patrimonial laissé vacant pendant plusieurs années.

Nelly Rodi y occupe 775 m2 répartis dans entre le premier, l’entresol et le deuxième étage. L’agence partage une partie de l’hôtel particulier avec la compagnie de la danseuse et chorégraphe Blanca Li. En échange de cet occupation, Nelly Rodi doit faire vivre le lieu. C’est ainsi qu’elle coordonne quatre espaces pour favoriser les rencontres et les échanges entre professionnels et industries créatives: l’agence de prospective et d’innovation, la galerie d’art, la tissuthèque et les salons de réception.

Quelques notes d’histoire… 
Le bâtiment organisé autour d’une cour cachée derrière la porte cochère de la rue Cadet, a été construit au XVIIIe siècle. L’histoire de cet ancien hôtel particulier commence en effet en 1735. Conçu pour constituer l’habitation privée de Jules-David Cromot, baron du Bourg, le bâtiment a été affecté à partir de la Révolution française, à de nouveaux usages.
Plus de détails ici…

Lire aussi :

Paris 16e : 112 logements sociaux construits dans l’ancienne caserne Saint Didier @_RIVP_ @nexity

Source : RIVP

112 logements sociaux ont été construits au sein de l’ancienne caserne Saint Didier, au cœur du 16e arrondissement de Paris. 

RIVP

Construite en 1896, la caserne Saint-Didier abritait les anciens bureaux de la direction générale de la Gendarmerie Nationale. L’Etat a décidé de vendre en 2013 et le groupement Nexity et CARAC (mutuelle d’épargne de retraite et prévoyance) a remporté l’appel d’offres pour y réaliser des logements libres (locatifs et en accession), des logements sociaux ainsi qu’une crèche et des commerces.

La RIVP a ainsi acquis en VEFA la partie de la caserne dédiée aux logements sociaux :
– 54 logements familiaux (16 PLS, 22 PLUS et 16 PLAI)
– une résidence pour étudiants de 58 studios (PLUS) gérée par Hénéo.
– 37 places de parking en sous-sol

Cette opération mixte permet d’augmenter l’offre de logements sociaux et étudiants dans le 16ème arrondissement tout en garantissant une qualité de logement optimale. La surface utile des logements sociaux est de 3 747 m² et celle de la résidence pour étudiants s’élève à 1 260m².

Lire aussi :

45% d’économie d’énergie pour 50 logements réhabilités grâce à 2 innovations @_RIVP_ @paris

          Source : RIVP

Des économies d’énergie pour 50 logements réhabilités grâce à 2 innovations

Dans le cadre d’un appel à manifestation d’intérêt, Hénéo, filiale de la RIVP, a retenu deux solutions innovantes d’amélioration des performances énergétiques des bâtiments. Ces technologies démontreront leurs bénéfices en grandeur réelle sur une opération de réhabilitation de deux résidences dans le 14e arrondissement totalisant 50 logements. L’objectif, une diminution de 45% des consommations énergétiques.
Hénéo a souhaité donner l’occasion à des entreprises portant des solutions innovantes d’amélioration des performances énergétiques de pouvoir démontrer directement les bénéfices de leurs technologies. C’est dans ce cadre que Hénéo a lancé en avril 2018 un appel à manifestation d’intérêt pour optimiser la consommation électrique de deux bâtiments qui feront prochainement l’objet d’une réhabilitation.
A l’issue de l’examen des propositions reçues, deux d’entre elles ont été intégrées au projet qui fera bientôt l’objet d’un appel d’offres pour travaux. Il s’agit des radiateurs électriques à batterie intégrée développés par Lancey Energy et des bacs à douche à récupération d’énergie Ekô conçus par WisElement.
Les radiateurs Lancey innovent grâce à deux piliers technologiques. Le premier repose sur la batterie intégrée dans le radiateur, qui va se charger en heures creuses ou grâce à l’énergie solaire, pour être restituée en heures pleines, lorsque l’électricité est plus chère et génératrice de CO2. Pour l’environnement, la production d’électricité est optimisée tout en favorisant le renouvelable, et pour le client, la facture baisse. Le deuxième pilier repose sur l’intelligence globale du système. De nombreux capteurs viennent collecter de l’information dans l’ensemble des pièces pour optimiser la consommation électrique du radiateur mais aussi de l’ensemble du logement.
Ekô est un récupérateur de chaleur pour eaux usées de douches conçu par la société WisElement. Il permet de capter les calories présentes dans les eaux usées des douches avant que celles-ci ne rejoignent le réseau d’eau grise. Ces calories sont transférées vers l’eau froide qui est donc préchauffée. Le système Ekô, le plus compact du marché, lui permet de se glisser directement sous les receveurs de douche même dans des environnements contraints

….lire le communiqué…