Archives du blog

Absences dans les collectivités : l’impact du jour de carence @Sofaxis

Le rétablissement du jour de carence a un effet direct sur les absences au travail pour raison de santé dans les collectivités territoriales

Source : SOFAXIS

Le taux d’absentéisme reste stable (9,8 %) pour la deuxième année consécutive (9,2 % hors maternité) malgré une baisse significative de la fréquence et de l’exposition.

La gravité des arrêts s’accroit très fortement, d’une part mécaniquement compte tenu de la diminution des arrêts courts en maladie, mais également par l’aggravation régulière de la durée des arrêts maladie les plus longs.

Pour Vincent Lelong, directeur général de Sofaxis : « Avec le souhait de contribuer à l’enjeu prioritaire des collectivités de maintien dans l’emploi des agents, Sofaxis apporte un premier regard sur les tendances des absences au travail pour raison de santé observées en 2018. L’étude de ces premières tendances montre clairement les impacts du jour de carence remis en vigueur au premier janvier 2018. L’effet bénéfique sur les arrêts courts entraine une moindre désorganisation du travail. Mais cet effet est contrebalancé par un accroissement de la gravité des arrêts renforçant d’autant l’importance de la mise en œuvre de politiques de prévention et d’actions sur la QVT, domaines sur lesquels Sofaxis s’investit fortement auprès des collectivités territoriales. »

Un taux d’absentéisme stabilisé à 9,8 % en 2018

L’étude de Sofaxis sur les absences pour raison de santé dans les collectivités territoriales révèle un taux d’absentéisme global de 9,8 % – toutes natures d’absences confondues et de 9,2 % hors maternité. Identique à ceux de l’an dernier, ce taux implique l’absence tout au long de l’année de plus de 9 agents sur un effectif de 100. Une stabilisation du taux d’absentéisme global en 2018 qui intervient après une hausse continue depuis une dizaine d’année.

En savoir plus

.@_profilpublic : La plateforme d’emploi pour découvrir le Service Public autrement @_SigridBerger

Lancement de Profil Public

Source : Profil Public

C’est une plateforme innovante d’emploi pour le service public. Elle est destinée à tous, fonctionnaires ou non.

L’enjeu ?

Donner envie de rejoindre le service public et ses acteurs innovants ! La plateforme vise notamment à donner un coup de fraîcheur à l’image du service public. Elle permet aussi d’améliorer l’expérience recrutement côté candidat et de renforcer la communication et la marque employeur côté institutions.

Venez en découvrir + au petit-déj démo !

Lors de la semaine de l’innovation publique,un petit-déjeuner démo est organisé le mardi 20 novembre, de 8h30 à 9h30 à Superpublic pour vous présenter le service (réservation obligatoire).

> Dossier de presse

2ème édition de l’observatoire des métiers de l’immobilier @lesCoopHlm

Source : Fédération des Coop HLM

Cette étude, à laquelle la Fédération des Coop’HLM et l’Union sociale pour l’habitat ont contribué, constitue une étude unique en France sur la filière de l’immobilier et de la ville.

Un rôle moteur dans l’économie française

Après des années difficiles, la reprise est enclenchée : avec 3 % de croissance, la filière de l’immobilier et de la ville a généré plus de 226 milliards d’euros de valeur ajoutée en 2016.

Cette croissance est 2,5 fois plus rapide que celle de l’économie française (+1,1 % au cours de la même période).

Elle représente désormais 10,2 % du PIB tricolore en 2016 contre 10 % en 2015.

La filière recrute dans toute la France et à l’international

Tous les secteurs de la filière ont créé des emplois en 2016, à l’exception de la construction. Les trois secteurs qui affichent les plus fortes croissances en 2016 ont également été les plus créateurs d’emplois.

Ainsi, le conseil et l’expertise se distinguent. Dans cet ensemble qui regroupe les domaines juridique, fiscal, financier, urbanistique, environnemental, commercial ou technique (notariat, conseil juridique, conseil en management, expertise immobilière), la création d’emplois est surtout portée par la progression des métiers du conseil dans le domaine de l’immobilier (+16 % en un an).

Cette année, la filière de l’immobilier et de la ville semble plus que jamais marquée par l’optimisme de ses décideurs. Entre 65 % et 90 % d’entre eux déclarent envisager de recruter dans les 3 ans à venir. Ils paraissent plus positifs que dans les autres filières économiques : toutes filières confondues, 69% des entreprises envisageaient de recruter de nouveaux collaborateurs en 2017, selon l’enquête réalisée par le cabinet de recrutement Hays, contre 77% chez les dirigeants de l’immobilier et de la ville selon l’enquête réalisée pour cette étude.

Une filière encore en recherche de sa dynamique d’innovation…en savoir plus….

Baisse des effectifs dans la fonction publique territoriale

Source : Mairie Info

En 2015, la hausse des effectifs dans la fonction publique a marqué un fort ralentissement ( +0,1 % après + 1,5 % en 2014, y compris contrats aidés), révèle l’Insee dans sa note Informations rapides sur l’emploi dans la fonction publique au 31 décembre 2015.

En 2015, le nombre de fonctionnaires territoriaux a diminué même dans le secteur communal (- 0,2 %). Il a augmenté à l’inverse dans les organismes régionaux et départementaux (+ 1,2 %) qui incluent la métropole de Lyon créée en 2015 dans le périmètre départemental. Hors contrats aidés, les effectifs de la fonction publique territoriale ont diminué en 2015 (-0,3 %), note l’Insee.

Dans la fonction publique d’Etat, qui emploie 5,65 millions de salariés, y compris contrats aidés, les effectifs étaient en légère hausse fin 2015 : + 7 000 personnes, soit +0,1 % par rapport à 2014. Dans les établissements publics, la nette baisse des contrats aidés (- 4,3 %) a limité la hausse d’ensemble, les effectifs y augmentant de 0,7 % (hors contrats aidés).

La hausse des effectifs dans la FPE était surtout liée à l’accroissement des effectifs dans l’Education nationale (+1,1 %) et ceux du ministère de la Justice ( 1,2 %). A l’inverse, l’emploi a diminué dans la plupart des autres ministères, notamment celui de l’Ecologie (- 5,2 %), dont – 3,8 % du fait de transfert vers la FPT, et dans une moindre mesure dans les ministères de l’Economie et des Finances (- 1,8 %) et de la Défense (- 1,3 %).

Cette stagnation des effectifs dans la FPT constatée par l’Insee en 2015 devrait être vraisemblablement à nouveau constatée les années suivantes, si l’on en croit les résultats du dernier baromètre HoRHizons 2016, présentés le 16 novembre dernier à l’AMF : en raison de la baisse des dotations de l’Etat, les collectivités interrogées affichaient toujours en effet des intentions de recrutements plus que modérées (lire Maire info du 17 novembre)... en savoir plus…

BAROMÈTRE RH RANDSTADT DES COLLECTIVITÉS LOCALES 2015 

BAROMÈTRE RH DES COLLECTIVITÉS LOCALES 2015 RANDSTADT

  

 

Source : Fédération Villes de France

Le nouveau « Baromètre RH des collectivités locales 2015 » réalisé par Randstad (en partenariat avec Villes de France et la Gazette des communes) présente l’année 2015 comme une année charnière. La capacité à appréhender les ressources humaines comme levier stratégique du changement constitue l’une des clés de réussite d’une bonne gestion. (…) L’administration locale pourra t-elle l’économie d’une anticipation et d’une gestion rigoureuse des ressources humaines ? 

en savoir plus