Archives du blog

Laure de la Bretèche nommée Directrice Déléguée des retraites et de la solidarité à la @CaissedesDepots

Source : Caisse des Dépôts

Eric Lombard a nommé Laure de la Bretèche en tant que Directrice Déléguée des Retraites et de la Solidarité.

Caisse des depots

Laure de la Bretèche, 46 ans, est inspectrice des affaires sociales. Ancienne élève de l’École normale supérieure (Ulm) et de l’ENA, elle est également diplômée en histoire et droit public. Elle débute sa carrière en 1999 à l’inspection générale des affaires sociales comme adjointe à la cheffe du service. En 2002, elle rejoint la représentation permanente de la France auprès de l’Union européenne pour suivre les dossiers de politique sociale. En 2005, elle entre au cabinet du Maire de Paris comme conseillère en charge des personnes âgées et du handicap. Laure de la Bretèche devient en 2009 directrice générale du centre d’action sociale, opérateur majeur de la Ville de Paris. Elle y pilote notamment la création de trois nouveaux EHPAD, la restructuration de plusieurs centres d’hébergement et modernise le service d’aide à domicile parisien pour les personnes âgées et en situation de handicap. En 2012, elle est nommée directrice générale de l’action sociale, de l’enfance et de la santé, dont le budget de 1,3Md est dédié au versant départemental des actions sociales de Paris. Elle pilote notamment la modernisation de la tarification des établissements, la mise en place d’un outil informatique commun à tous les services sociaux, la réforme du service de santé municipal.

Télécharger le communiqué de presse

Sur un même sujet :

Fusion des régimes @AgircArrco annoncée pour le 1er janvier 2019 @AG2RLAMONDIALE

ag2ragirc-arrco

 

Source : AG2R LA MONDIALE

Le système de cotisations évolue et se simplifie à compter du 1er janvier 2019. Nous vous informons et vous accompagnons à chaque étape clé de la fusion.

2 tranches de salaire

  • Tranche 1 : comprise entre le premier euro et le montant correspondant à un plafond de la Sécurité sociale (PSS),
  • Tranche 2 : comprise entre le montant du plafond de la Sécurité sociale et huit fois ce même montant.

2 taux de cotisations contractuels

  • 6,20 % du salaire sur la tranche entre 0 et 1 PSS,
  • 17 % du salaire sur la tranche entre 1 et 8 PSS.

Taux d’appel des cotisations

Il est porté de 125 % à 127 % répartis dans les mêmes proportions que la cotisation contractuelle.

Tranches et taux de cotisations

Retrouvez ci-après le dispositif de cotisations qui s’appliquera au 1er janvier 2019

 

Taux de cotisations global
Entre 0 et 1 plafond de la Sécurité sociale Entre 1 et 8 plafonds de la Sécurité sociale
6,2 % (1) appelé à 127 %, soit 7,87 % 17 % appelé à 127 %, soit 21,59 %
Répartition (2):

  • 60 % à la charge de l’employeur
  • 40 % à la charge du salarié
(1) Sauf dispositions spécifiques prévues par votre convention collective professionnelle
(2) Cette répartition s’applique sauf dispositions spécifiques conventionnelles
Voir la suite de l’article

Michel Yahiel, Directeur des retraites à Caisse des Dépôts @CaissedesDepots

Source : Caisse des Dépôts

Le 1er février 2018, Eric Lombard, DG du groupe de la Caisse des Dépôts, a nommé Michel Yahiel en tant que Directeur des retraites et de la solidarité de la Caisse des Dépôts.

logo-caisses-des-depots

Michel Yahiel, 60 ans, est diplômé de l’IEP de Paris et ancien élève de l’ENA. Il commence sa carrière en 1982 en tant qu’adjoint au chef de l’Inspection Générale des affaires sociales (IGAS) avant de rejoindre le cabinet de la ministre des Affaires sociales comme conseiller. De 1986 à 1991, il prend la direction générale du Fonds d’Action Sociale (FAS) puis occupe les fonctions de directeur de cabinet du ministre des Affaires sociales. En 1993, il est nommé Inspecteur général des affaires sociales et exerce, en parallèle, en tant que professeur associé à la faculté de droit et de sciences économiques de Rouen. Directeur général du cabinet de conseil Bernard Brunhes International entre 1996 et 2000, il retrouve l’IGAS comme Rapporteur général de la Commission pour les simplifications administratives (COSA). En 2003 il rejoint la Ville de Paris où il occupe successivement les fonctions de directeur du développement économique et de l’emploi, puis de directeur général des ressources humaines. Il préside alors l’Association nationale des DRH. Entre 2009 et 2010, il prend la présidence de la commission santé de l’IGAS. Il est ensuite nommé délégué général de l’Association des régions de France (ARF) avant de devenir, en 2012, conseiller social du Président de la République. Depuis 2017, il occupait les fonctions de Commissaire général de France Stratégie.
Michel Yahiel sera membre des comités de direction de l’établissement public et du Groupe.

A lire aussi :

Suravenir annonce des taux de rendements particulièrement  compétitifs

> Source : www.suravenir.fr

« Dans la perspective d’un environnement de taux durablement très bas, nous avons choisi de doter de manière significative notre provision pour participation aux bénéfices. Cette mise en réserve est un gage de rendement futur pour l’ensemble de nos assurés. Les performances servies sur nos fonds en euros affichent ainsi une légère baisse, mais nous continuons à proposer des rendements particulièrement compétitifs sur chacun de nos différents marchés » souligne Bernard Le Bras, Président du Directoire.

La filiale du Crédit Mutuel ARKEA affiche, cette année encore, des rendements particulièrement compétitifs sur ses fonds en euros, tout en dotant de manière significative sa provision pour participation aux bénéfices.
En 2015, les marchés financiers ont à nouveau été caractérisés par un niveau de taux obligataires historiquement bas. Dans ce contexte, Suravenir a poursuivi sa stratégie d’investissement prudente, en augmentant sa part en actifs de diversification et en limitant les investissements obligataires longs sur ces niveaux de taux….lire la suite…

>De Leblogdesinstitutionnels
<a rel= »me » href= »https://plus.google.com/107146227449191020933/« ></a>Mon profil Google
<a href= »https://leblogdesinstitutionnels.fr/about-me » rel= »author »> Ma bio en résumé</a>

Retraite : impact de la nouvelle indexation pour les fonctionnaires

Source : site CDC

Ce onzième numéro de Questions Retraite & Solidarité – Les études est consacré à l’évaluation du passage d’une indexation sur les rémunérations à une indexation sur les prix des pensions versées par la CNRACL entre 2004 et 2013.

La réforme de 2003 a introduit une indexation des pensions des fonctionnaires basée sur les prix. Avant le 1er janvier 2004, ces pensions étaient revalorisées selon l’évolution des rémunérations indiciaires, c’est-à-dire sur la hausse de la valeur du point de la Fonction publique et sur la répercussion sur les pensions des mesures catégorielles et statutaires conduisant à des évolutions des grilles indiciaires.

L’analyse réalisée consiste à comparer l’incidence de ces deux modes d’indexation sur l’évolution des pensions de droit direct vieillesse des fonctionnaires territoriaux et hospitaliers servies par la CNRACL. L’étude montre que, sur la période 2004 à 2013, une revalorisation basée sur l’inflation est relativement plus favorable avec une progression des pensions de 18 %. Dans le cas du maintien de l’ancienne réglementation, les pensions auraient progressé de 10 à 13 % suivant l’hypothèse basse ou haute d’estimation des mesures catégorielles et statutaires retenue. L’écart entre les deux mécanismes d’indexation est compris entre 60 et 90 euros mensuels pour une retraite versée en 2013.

Ce travail de recherche est diffusé par la direction des retraites et de la solidarité de la Caisse des Dépôts dansQuestions Retraite & Solidarité – Les cahiers n°11.

Pour vous abonner gratuitement à cette publication,cliquez ici.











<a rel= »me » href= »https://plus.google.com/107146227449191020933/« ></a>Mon profil Google
<a href= »https://leblogdesinstitutionnels.fr/about-me » rel= »author »> Ma bio en résumé</a>