Archives du blog

Altarea Cogedim entre au capital de Woodeum Résidentiel @altareacogedim @Woodeum

Source : Altarea Cogedim 

Les fondateurs du groupe Woodeum, Guillaume POITRINAL et Philippe ZIVKOVIC, ont annoncé, le 16 juillet, l’entrée du Groupe Altarea Cogedim, premier développeur immobilier en France, à hauteur de 50% au capital de leur filiale Woodeum Résidentiel avec pour ambition de développer la promotion résidentielle bas carbone à grande échelle.Dans le cadre de cette opération, le groupe Woodeum devient WO2 holding et la filiale Woodeum Résidentiel, objet de l’opération, s’appellera désormais Woodeum.
Ce partenariat stratégique et financier conclu entre Woodeum et Altarea Cogedim vise à accélérer la production de logements, avec un objectif de 2500 à 3000 logements en bois massif lamellé contrecroisé (CLT) par an, d’ici 2023. Fruit d’une mûre réflexion sur l’avenir de la ville de demain, ce rapprochement permettra aux deux groupes de croiser leurs expertises pour répondre de manière commune aux attentes des collectivités comme des citoyens.

Cette alliance renforce la stratégie d’Altarea Cogedim dans sa démarche de responsabilité sociétale et environnementale d’entreprise avec pour objectif d’aller vers la neutralité carbone de son empreinte, en développant des solutions décarbonées avec des constructions bois mais aussi des matériaux biosourcés à faible impact carbone. Il vient compléter la plateforme de compétences et de développement d’Altarea Cogedim, couvrant l’ensemble des classes d’actifs immobiliers (logement, commerce, bureau, logistique, hôtellerie, résidences services…), lui permettant de répondre efficacement et de manière globale aux enjeux de transformation des territoires.
La transaction valorise Woodeum (anciennement Woodeum Résidentiel) à environ 100 millions d’euros. De surcroit, le groupe Altarea Cogedim s’est d’ores et déjà engagé à mettre à la disposition de la société un financement de 50 millions d’euros supplémentaires pour favoriser son développement.

Consulter le communiqué de presse pour plus d’informations…

Lire aussi :

.@GroupeArcange : la filière dédiée au résidentiel haut de gamme affiche un niveau d’activité soutenu

6   Source : ARCANGE

Paris, le 14 janvier 2019 · Dans la dynamique de la réorganisation amorcée fin 2018, le Groupe Arcange poursuit la structuration de ses activitésau sein du secteur résidentiel haut de gamme : 2LS Partners, son entité dédiée, compte déjà à son actif la gestion de sept opérations prestigieusesà Paris, et s’apprête à franchir un nouveau cap pour imposer sa marque dans l’immobilier résidentiel de luxe.

L’entité résidentielle luxe du Groupe Arcange unit son expertise financière et son savoir-faire pour piloter des opérations de rénovation de très grandstanding. Ainsi, des appartements de 150 m² à 200 m² ont été rénovés avec un haut-degré de finitions, et livrés clés-en-main avec une signature architecturale unique. En 2018, de la rue Marbeuf à l’avenue Marceau (8e), en passant par la rue de Lille (7e), 850 m² ont ainsi été transactés pour un montant global de 19 millions d’euros.

« Avec l’entité 2LS Partners, le Groupe Arcange renforce son ADN luxe et étoffe ainsi son offre d’opportunités d’investissement. Nous ciblons des quartiers où un tel niveau de prestations est attendu des futurs acquéreurs. » explique Michaël Sfedj, Président du Groupe Arcange. « Aujourd’hui, le Groupe Arcange a trouvé son marché : les sept biens acquis et transformés ont trouvé preneur avant fin 2018. Nos prochaines acquisitions sont déjà lancées. Compte tenu de leur niveau de qualité, nous pensons désormais en conserver certaines en patrimoine. »

La recherche d’une signature architecturale unique

Pour l’aménagement de ces appartements de luxe, le Groupe Arcange sollicite des signatures architecturales uniques capables de magnifier le sous-jacent immobilier.

Rue Marbeuf et avenue Marceau, les appartements livrés sont signés Laura Gonzalez. Cette architecte, propulsée après la rénovation du Bus Palladium, affiche aujourd’hui à son actif des réalisations emblématiques, comme les restaurants l’Alcazar et Lapérouze, ainsi que le 86 Champs ou la boutique Cartier sur la 5e avenue de New York. Elle s’inscrit spécialement dans la tradition de finitions en marbre et en laiton si spécifiques auxappartements repensés par le groupe. Marika Dru (Atelier MKD), qui a notamment conçu l’espace de coworking chic The Bureau à Paris, a également signé un appartement de 125m2 situé rue Marbeuf.

« Lorsqu’ils posent leurs valises dans ces appartements d’exception, les propriétaires attendent une signature artistique unique, une offre servicielle premium,des finitions d’excellence et des appartements pensés dans l’exigence du moindre détail, de la climatisation à la mise à disposition des couverts qu’ils utiliseront pour leurs repas. » détaille Michaël Sfedj. « À présent, nous avons l’ambition de développer de nouveaux standards hauts-de-gamme, fondés sur des innovations tant sur les matériaux primaires, les nouvelles technologies et la domotique. »

Covivio : l’activité locative en hausse au 3e trimestre @covivio_

Source : Covivio

Covivio, anciennement Foncière des régions, a dévoilé ses résultats du 3e trimestre 2018 et présente une croissance locative soutenue. 

Covivio2

Des marchés locatifs bien orientés
– Bureaux: forte activité locative à Paris et Milan
– Résidentiel allemand: un marché structurellement bien orienté
– Hôtels: poursuite de la dynamique de croissance en Europe et plus particulièrement en France

Une croissance locative soutenue, +2,9% à périmètre constant à fin septembre
– 772 M€ de revenus à 100% et 461 M€ Part du Groupe, en hausse de 5,6% sur un an
– Hausse des revenus de 2,9% à périmètre constant sur les activités stratégiques
– Bureaux: progression de 2,3% à périmètre constant en France et 1,5% en Italie (+2,2% à Milan)
– Résidentiel: poursuite de la bonne dynamique locative à +4,2%
– Hôtels: accélération de la croissance à 3,8% grâce au gain de 6,3% sur les loyers variables

En savoir plus sur l’activité de Covivio au 3e trimestre

Lire également :

2018 année record du marché de l’investissement immobilier – Analyse de #Catella

  Source : CATELLA

2018 part sur des bases très solides qui pourrait en faire une des années record du marché de l’investissement immobilier.

La prime de risque demeure attractive, les taux de vacance baissent, les loyers progressent et la France attire de nouveau : tous ces éléments maintiennent un contexte favorable pour le secteur.

Le 2ème semestre devrait poursuivre cette dynamique qui reste favorable aux vendeurs, surtout que l’equity est là et provient du monde entier.

Cependant certains marchés commencent à corriger, et notamment ceux qui ont connu des mouvements difficiles sur leur marché locatif ou qui n’ont pas de perspectives « Grand Paris ». Ce phénomène est pour l’instant un peu noyé dans la masse et les effets d’annonce, mais cela pousse à rester vigilant.

L’arrêt du quantitive easing par la BCE aura surement un impact sur les taux d’intérêt, mais on devrait commencer à le sentir en 2019. D’ici là, le momentum reste excellent !

…LIRE LA SUITE …

Immobilier d’entreprise : le marché locatif en IDF en hausse de 15% #Catella

Avec 1 333 000 m² il est le meilleur premier semestre depuis 2008.

Cette croissance s’explique par le dynamisme du marché des surfaces de plus de 5 000 m² (+24%) avec 41 transactions réalisées au cours du semestre. Parmi celles-ci, on note que le co-working continue son développement avec 5 nouvelles transactions réalisées dans le semestre.

Cette activité est aussi maintenue par la forte activité du Quartier Central des Affaires parisien. Ce marché, en hausse de 10%, est très actif sur tous les créneaux de surfaces. On y constate une baisse des mesures d’accompagnement sensible sur le créneau des petites surfaces pour lesquelles il n’est pas rare que les propriétaires reçoivent plusieurs dossiers de candidature sur la même offre.

Les taux de vacance sont en baisse dans tous les secteurs de l’Ile-de-France et la pénurie s’installe dans Paris avec un taux de 2,4%, qui atteint même 2,2% dans Paris QCA.

Le volume de 2018 pourrait se situer entre 2,7 et 2,8 millions de m² si la tendance actuelle se poursuit, soit un chiffre proche des niveaux records de 2006 et 2007.

> les chiffres clés