Archives du blog

Groupe SNI : bilan 2017 et perspectives 2018 ! @CDC_Habitat

Source : CDC Habitat

Après le changement de nom du groupe SNI, découvrez les résultats de l’année 2017 et les perspectives attendues pour 2018 ! Vidéo ci-dessous ↓

 

A lire aussi :

 

 

Résidences séniors : pour qui et à quel prix ? @SeLoger

Source : Se Loger

Les Résidences Services Séniors sont en plein développement… Mais alors, combien coûte ce type d’hébergement ? Pour qui cela s’adresse t-il ?

nouveau-logo-se-loger

Les résidences seniors : 1 Français sur 2 veut y vivre pour ses vieux jours

Les résidences services seniors sont des hébergements destinés aux seniors autonomes, valides ou semi-valides. Elles proposent une gamme complète d’équipements et de services. Alors que les éléments jugés les plus importants, par les personnes de plus de 60 ans, sont de pouvoir décider de leur rythme de vie (62 %), de vivre dans un environnement calme (41 %), de se déplacer facilement (38 %) et de pouvoir accueillir des proches (38 %), les résidences seniors permettent de satisfaire ces préoccupations. En effet, elles offrent des logements indépendants et adaptés aux seniors, dans un environnement calme et partiellement collectif. Une adéquation entre l’offre et la demande qui se retrouve dans les chiffres : près d’une personne sur deux envisage d’aller dans une résidence service senior à la retraite et 83 % des Français en ont une bonne opinion.

En résidence senior, les prix varient du simple au quadruple

Les résidences services seniors sont souvent considérées comme des hébergements destinés à une clientèle senior aisée. Pourtant, avec un marché grandissant, les prix sont de plus en plus abordables. Le coût moyen d’une location en résidence senior dépend principalement de son emplacement ainsi que des prestations et services proposés. Ainsi, sur une base de 200 résidences services seniors étudiées en France, le prix moyen varie de 923 € pour un studio à 1 528 € pour un T3. Pour un T2, il faut compter 1 145 € en moyenne. Mais ce prix moyen cache de grandes disparités.

Lire la suite…

A lire également :

Habitat participatif du Breil : la co-conception est lancée ! @Groupe_CIF @nantesfr

Source : Groupe CIF

CIF nantes

Début janvier 2018, à l’issue d’une consultation d’architectes organisée par CIF COOPERATIVE et la Ville de Nantes, les futurs habitants ont choisi une équipe d’architectes pour travailler avec eux sur leur projet. Il s’agit d’un groupement de deux cabinets d’architectes qui se connaissent bien et ont l’habitude de travailler ensemble : l’Agence RHIZOME et l’Agence CARTOUCHE. Ces derniers ont souvent expérimenté l’habitat participatif : il s’agit du 7ème programme participatif pour Pierre-Yves Bossé (de l’Agence CARTOUCHE).

Maintenant que l’équipe de professionnels est choisie, la co-conception peut commencer !
Les futurs habitants, accompagnés de Maël et Florence (Assistants à Maîtrise d’Ouvrage) ont réfléchi pendant plusieurs semaines sur leur futur lieu de vie et ont ainsi établi un Projet cadre exprimant leurs premières intentions architecturales : matériaux de construction et esthétique du bâtiment, superficie et qualité des logements, surfaces et usages des espaces communs à la résidence (salle polyvalente, buanderie, atelier de bricolage, toiture terrasse, jardin …).
La raison d’être du projet a également été rédigée par le groupe. Elle promeut des valeurs d’ouverture, de partage, de mixité et de développement durable. Elle figure dans le projet cadre, au même titre que les besoins exprimés individuellement et collectivement.

Lire la suite…

A lire aussi :

Résidence Service Séniors : @Cerenicimo partenaire de @QUARTUS Club Séniors ! @Galivel

Source : Galivel

Cerenicimo, acteur majeur de l’investissement immobilier, a noué un partenariat avec Quartus Club Séniors, filiale du groupe Quartus. La première résidence commercialisée sera dans un écoquartier de la ville d’Angers.180201_cerenicimo_quartus_angers

CERENICIMO annonce son partenariat avec un nouveau gestionnaire de résidence services seniors : QUARTUS Club Seniors, filiale du Groupe QUARTUS détenu à 63 % par NAXICAP Partners (Groupe Natixis). La première résidence commercialisée se situera dans un écoquartier aux portes d’Angers.

CERENICIMO ET QUARTUS : un partenariat naturel

Pour CERENICIMO « C’est un partenariat logique, car QUARTUS Club Seniors, au-delà d’être une filiale d’un groupe reconnu, dispose d’une véritable vision stratégique basée à la fois sur l’innovation et sur une expertise de plus de 20 ans dans l’exploitation d’EHPAD. Son concept novateur va nous permettre d’élargir notre offre avec des produits évolutifs suivant les besoins des seniors et implantés en centre-ville », déclareOlivier TRIT, Secrétaire général de CERENICIMO.

 En effet, pour QUARTUS Club Seniors, « la conception architecturale des résidences se veut innovante à la fois en termes de services proposés avec par exemple des espaces multisensoriels et de co-working, et de logements avec la domotique, des mobiliers réglables, etc. Notre objectif ? Servir durablement, non seulement les intérêts des résidents, mais aussi ceux des investisseurs : à la performance énergétique s’ajoute une étude approfondie de la réversibilité et de la mutabilité des bâtiments », ajoute Jacques PLEURMEAU, son président.

QUARTUS CLUB SENIORS : un concept novateur de résidences évolutives et connectées en centre-villeOuvert sur la ville pour encourager l’échange et le partage avec l’extérieur, le concept architectural de QUARTUS permet à chaque résident de bénéficier pleinement d’une vie sociale et culturelle de proximité.

Lire la suite…

A lire également :

Le saviez-vous ? L’allocation-logement oblige à utiliser en résidence principale @servicepublicfr

Source : Service Public

service-public.png

Pour pouvoir bénéficier de l’allocation de logement, le logement doit être utilisé comme résidence principale. C’est ce que vient de rappeler la Cour de cassation le 30 novembre 2017.

Une caisse d’allocations familiales qui avait versé pendant deux ans environ l’allocation de logement à caractère social à un allocataire, lui en réclamait la restitution au motif que le logement auquel elle s’appliquait n’était pas utilisé comme résidence principale.

L’allocataire avait formé un recours devant une juridiction de sécurité sociale. La caisse faisait valoir que le logement n’était pas véritablement occupé par l’allocataire (le courrier restant devant la porte) et que cet appartement lui servait surtout pour stocker les meubles venant de la succession de ses parents. Il ne pouvait par ailleurs fournir aucune facture d’électricité.

…lire la suite…