Archives du blog

10 millions d’euros pour la rénovation thermique des logements sociaux @iledefrance

Source :  Région Ile de France

La Région Île-de-France intensifie sa lutte contre la précarité énergétique en proposant une nouvelle aide aux bailleurs sociaux. Objectif : 25.000 logements mieux isolés et moins énergivores d’ici 2024.

Rénover 25.000 logements sociaux d’ici 2024, tel est l’objectif de la nouvelle aide régionale dédiée à la rénovation thermique. Un budget de 10 millions d’euros a été voté en sa faveur par le Conseil régional le 5 mars 2020.

Conséquence : des dizaines de milliers de locataires franciliens vont bénéficier de logements dignes, mieux isolés et moins énergivores.

Aide régionale pour les organismes HLM

Cette aide à la rénovation thermique de logements dits « passoires énergétiques » s’adresse aux professionnels dont les organismes HLM. Elle prévoit un forfait pouvant atteindre 2.000 euros par logement.

La Région entend ainsi lutter contre la précarité énergétique et agir en faveur de l’environnement, car le logement est le premier producteur de gaz à effet de serre en Île-de-France…

En savoir plus

Bailleurs : une nouvelle aide de 15.000 € pour votre rénovation énergétique @LocService_fr @ActionLogement

Source :  blog.locservice.fr

Le saviez-vous ? Depuis quelques mois, Action Logement propose une nouvelle aide aux propriétaires-bailleurs souhaitant réaliser des travaux de rénovation énergétique dans le logement qu’ils louent. Prenant la forme d’une d’une subvention (éventuellement complétée par un prêt), cette aide peut aller jusqu’à 15.000 € et présente des conditions d’accès intéressantes.

En France, le chauffage des logements représente une part significative des émissions de CO2 (environ 1/5e, source), d’où l’importance d’isoler et de décarboner massivement le parc de logements. Pour contribuer à cet effort, Action Logement propose depuis fin 2019 une aide financière destinée aux propriétaires-bailleurs en subventionnant jusqu’à 15.000 € de travaux énergétiques. Si cette somme est insuffisante, Action Logement propose de la compléter avec un prêt à taux avantageux (1 %) pouvant aller jusqu’à 30.000 €.

Quels sont les travaux éligibles ?

Cette aide concerne essentiellement les travaux d’isolation thermique : murs du logement, combles ou planchers. Cependant si le diagnostic technique ne requiert pas de travaux d’isolation, le projet devra porter au moins sur l’une des opérations suivantes :

  • le remplacement du système de chauffage par une installation type chaudière gaz très haute performance, ou pompe à chaleur notamment.
  • un équipement de chauffage ou d’eau chaude sanitaire utilisant une source d’énergie renouvelable, à savoir solaire ou biomasse.

En savoir plus

Rénovation énergétique : la Métropole Européenne de Lille lance l’offre Amélio Pro @MEL_Lille

Source : Métropole européenne de Lille

La MEL a lancé AMELIO Pro, une offre de service pour les propriétaires qui souhaitent réaliser des travaux de rénovation énergétique.

Les habitants de la métropole peuvent désormais bénéficier d’un service complet d’accompagnement à la rénovation énergétique. AMELIO Pro permet de sécuriser un projet de travaux de rénovation sans tout avoir à gérer. L’offre passe par un diagnostic technique, une aide aux démarches administratives, aux recherches de subventions et financements, une mise en relation avec des entreprises agréées et un suivi des travaux.

La MEL agit pour la transition énergétique : elle souhaite développer massivement la rénovation énergétique du parc privé sur son territoire composé de 90 communes. Cela pour répondre aux objectifs du Plan Climat Air Energie Territorial (PCAET) et lutter contre la précarité énergétique….Lire la suite

Rénovation énergétique des logements : le gouvernement va interdire le démarchage téléphonique @BanqueDesTerr @localtis

Source : Banque des Territoires

Alors que vient de paraître le décret fixant les modalités de la prime de transition énergétique – remplaçante du CITE (crédit d’impôt pour la transition énergétique) et intitulée MaPrimeRénov’ en version grand public (voir notre article ci-dessous du 21 janvier 2020) –, le gouvernement entend intensifier la lutte contre les nombreuses arnaques qui sévissent dans ce secteur et sapent la confiance dans le dispositif et ses opérateurs. Il met ainsi en œuvre sa stratégie en vue de restaurer cette confiance, présentée il y a deux mois (voir notre article ci-dessous du 13 novembre 2019).

Agnès Pannier-Runacher, la secrétaire d’État auprès du ministre de l’Économie et des Finances, annonce ainsi que le gouvernement va interdire la pratique du démarchage téléphonique sur les dispositifs et les aides à rénovation énergétique. Au-delà de cette mesure, l’État va encadrer très strictement la pratique de tout type de démarchage téléphonique, en utilisant la proposition de loi « visant à encadrer le démarchage téléphonique et à lutter contre les appels frauduleux », portée par Christophe Naegelen, député (UDI, Agir et Indépendants), qui doit être examinée en seconde lecture à l’Assemblée le 30 janvier…

…Lire la suite

La Métropole du Grand Paris relève le défi de la rénovation énergétique @GrandParisMGP @ademe @Min_Ecologie

Source : Métropole du Grand Paris

Emmanuelle WARGON, Secrétaire d’État auprès de la ministre de la Transition écologique et solidaire, et Patrick OLLIER, Président de la Métropole du Grand Paris (MGP), ont signé le 19 décembre 2019, aux côtés d’Arnaud LEROY, Président-Directeur général de l’Agence de l’Environnement et de la Maîtrise de l’Énergie (ADEME) et en présence de Julien CHARLES, Préfet, Secrétaire général pour les affaires régionales de la préfecture de la région d’Île-de-France, la convention de mise en œuvre du programme « Service d’Accompagnement à la Rénovation Énergétique » (SARE) au niveau de la Métropole du Grand Paris. Ce programme vise à mettre en place un accès pour tous à un service public de la performance énergétique, ainsi que la massification de la rénovation énergétique des logements.

La rénovation énergétique est une priorité du quotidien puisque nous comptons 7 millions de logements mal isolés en France. La consommation énergétique des bâtiments constitue la 2 ème source d’émission de gaz à effet de serre en France, juste derrière les transports.

>En savoir plus