Archives du blog

A quoi ressemblera le futur CHU de Reims ? @RESEAUCHU

Source : Réseau CHU

Découvrez en avant première le futur et nouveau CHU de Reims.

CHU Reims

Plateau technique de pointe, soins en ambulatoire, confort hôtelier, fluidité des circuits. Telles sont les exigences qui inspirent les concepteurs du Nouvel Hôpital de Reims. Ce site de 806 lits et places regroupera les activités assurées jusqu’alors dans des lieux différents. Les chambres avec  vue sur la ville ou les coteaux champenois seront à majorité individuelles (85%). Toutes seront équipées de wifi pour satisfaire aux attentes des patients en matière d’intimité, de connectivité et d’agrément. Concrètement, le projet prévoit la construction de deux bâtiments qui seront connectés aux autres sites, aux urgences, au Pôle de Biologie Territoriale et à terme, à Alix de Champagne et à l’American Memorial Hospital, donnant ainsi une cohérence et une unité d’ensemble au site. Validé en novembre 2015 par le Ministère de la Santé, le programme immobilier représente un investissement global de 413M€ dont 30M€ au titre des équipements. Les travaux échelonnés en 3 phases débuteront en 2019 pour s’achever en 2027.

Gros plan sur un ouvrage et une architecture hors du commun

Dans sa conception, le Nouvel Hôpital de Reims répond aussi aux aspirations des professionnels de santé. Leur tâche sera facilitée par des circuits optimisés, une logistique mutualisée et automatisée et une informatique généralisée. Les nouvelles organisations sont étudiées avec les utilisateurs, dans le cadre d’une démarche participative. Ils sont associés à la conception, aux nouveaux aménagements et à la préparation du déménagement. Les groupes utilisateurs sont réunis par thématiques et composés des chefs de pôle, des médecins, des cadres de santé, des ingénieurs et techniciens, des acheteurs et des représentants des autres professionnels de l’établissement.

Lire la suite…

A lire aussi :

SNI : Les enjeux de la transition démographique et sociale @groupesni

Source : groupesni.fr

20130123102512GROUPESNI 

Le groupe SNI prend à cœur cette thématique et l’analyse profondément !

Au travers une étude menée, la direction du patrimoine du groupe SNI a décrypté les enjeux majeurs de la transition démographique et sociétale. Cette étude tablée sur le logement en France, questionne en profondeur : sur quels territoires se portent les besoins ? Quelles typologies de logement sont nécessaires ? Quels sont les usages et les besoins induits par les tendances démographiques et sociales actuelles (monoparentalité, mobilité…) ?

Ce décryptage global est complété par deux focus sur le vieillissement de la société (adaptation des logements, offres de service à la personne, nouvelles formes d’habitat telles que les résidences intergénérationnelles ou l’habitat semi-collectif) et sur les difficultés d’accès au logement des jeunes.

Découvrez l’étude en cliquant ici

#CaissedesDépôts @groupesni #renouvellementurbain.

Lire aussi :

@Institutionnels       @royojm                     @AlexandraPoloce

EPARECA : partenariat pour l’aménagement d’un village artisanal Perigueux @Epareca

Source : epareca.org

Epareca convention

Une convention signée dans le cadre du projet de renouvellement urbain du quartier de Chamiers. A l’issu de cette convention, Epareca est chargé de transformer en profondeur ce quartier, d’ici 2025.

Ce programme d’envergure demande la participation de plus d’un, car il implique la vie quotidienne des habitants dans tous ses aspects et vise ainsi à développer des actions dans tous les domaines qui favoriseront le « vivre ensemble » : amélioration de
l’habitat, revalorisation des espaces publics, mise à niveau des équipements et services, connexion avec l’environnement immédiat, développement économique et emploi.

Avec Epareca (établissement public national d’aménagement et de restructuration des espaces commerciaux et artisanaux), opérateur public qui intervient principalement dans les quartiers prioritaires, le Grand Périgueux et la ville de Coulounieix-Chamiers affirment leur volonté d’impulser une dynamique commerciale et économique sur le quartier, et au-delà. La signature de la convention partenariale marque symboliquement la concrétisation des transformations du quartier à venir.

Lire le dossier de presse

Lire aussi :

@Institutionnels           @royojm                     @AlexandraPoloce

.@Nacarat_immo participe au renouvellement urbain de Noisy-Le-Sec

   Source : Nacarat

NOUVEAU QUARTIER AU CŒUR DE NOISY-LE-SEC

Le projet de 71 logements qui allie maisons de villes et petits immeubles collectifs vient d’être inauguré en présence de son Directeur de Région Grand Paris, Eric DUTILLEUL, du Maire de Noisy-le-Sec, Vice-Président de la Métropole du Grand Paris délégué au développement sportif et Président-Directeur Général de Noisy-le-Sec Habitat, Laurent RIVOIRE, et le Directeur Général Délégué de Noisy-le-Sec habitat, Sébastien MOUINAT-KERGOAT

Situé à quelques pas de la mairie, en lieu et place d’une ancienne friche végétale bordée de garages et bâtiments anciens, Les Jardins d’Anatole, développés par le promoteur immobilier Nacarat, participent à la politique de rénovation urbaine mise en œuvre par la commune de Noisy-le-Sec.

« Le programme de Nacarat, retenu au terme d’un appel à projets réunissant 5 opérateurs, nous semblait le plus opportun. Nous avions en effet à cœur de proposer aux Noiséens des logements accessibles au plus grand nombre et profitant d’un environnement paysager de qualité », déclare Laurent Rivoire, Maire de Noisy-le-Sec.

Télécharger la suite

Lire aussi :

 

@Institutionnels       @royojm                     @AlexandraPoloce

H. Geoffroy engage l’État sur le NPNRU à Toulouse

PATRIMOINE_LANGUEDOCIENNE

>Source : www.sa-patrimoine.com

 

Hélène Geoffroy, Secrétaire d’État auprès du Ministre de la Ville, de la Jeunesse et des Sports, chargée de la Ville, engageait l’État lors de la signature du Protocole de Préfiguration pour le Nouveau Programme de Renouvellement Urbain (NPNRU) à Toulouse le 13 mai dernier. A cette occasion, elle a visité la Résidence Erik Satie, quartier de la Reynerie, qui a fait l’objet de travaux importants de rénovation urbaine.

Un protocole pour transformer en profondeur les quartiers prioritaires

L’Etat, les villes de Toulouse et Colomiers, l’ANRU, l’ANAH (Agence Nationale pour l’Habitat), la Caisse des Dépôts et Consignations, les bailleurs sociaux (PATRIMOINE, HABITAT TOULOUSE, COLOMIERS HABITAT, NLM…) viennent de signer un protocole pour la réalisation d’une soixantaine d’études dans les deux ans.

Les objectifs de ce protocole sont les suivants :

  • Augmenter la diversité de l’habitat
  • Favoriser la mixité fonctionnelle et consolider le potentiel de développement économique
  • Adapter la densité du quartier à son environnement et aux fonctions urbaines visées
  • Renforcer l’ouverture du quartier et la mobilité des habitants
  • Viser l’efficacité énergétique et contribuer à la transition écologique des quartiers
  • Enfin, réaliser des aménagements urbains et des programmes immobiliers de qualité prenant en compte les usages, les enjeux de gestion et de sûreté en anticipant les évolutions et mutations futures

Le Grand Mirail (Bellefontaine-Milan, Reynerie, Bagatelle-Faourette-Papus-Tabar-Bordelongue), Empalot, le Val d’Aran-Fenassiers-Bel Air-Poitou et Izards-La Vache ont été définis comme quartiers prioritaires. Des quartiers dans lesquels l’ESH PATRIMOINE dispose d’un important parc (2 175 logements).

Télécharger le communiqué de presse

>De Leblogdesinstitutionnels
<a rel= »me » href= »https://plus.google.com/107146227449191020933/« ></a>Mon profil Google

<a href= »https://leblogdesinstitutionnels.fr/about-me » rel= »author »> Ma bio en résumé</a>