Archives du blog

A Tabar, PATRIMOINE valorise les matériaux de la démolition

Source : PATRIMOINE SA Languedocienne

Lauréat de l’appel à projets « Economie circulaire dans les BTP en Occitanie » lancé par l’ADEME et la Région Occitanie, le projet de renouvellement urbain sur la résidence Tabar (quartier Papus à Toulouse) prévoit des démolitions et réhabilitations à l’horizon 2026. PATRIMOINE effectue un diagnostic des déchets de ces chantiers pour appréhender et valoriser les matériaux issus de la démolition. Vecteur de dynamisme pour l’emploi local, ce projet représente un potentiel d’économie de 400 tonnes équivalent CO2.

Réduire l’impact environnemental et créer de l’emploi
Véritable projet pilote de cette démarche d’économie circulaire, le chantier de la Résidence Tabar permet à PATRIMOINE d’anticiper les évolutions législatives engagées avec la Loi du 10 février 2020 relative à la lutte contre le gaspillage et à l’économie circulaire, loi qui n’entrera en application qu’à partir de 2022.
PATRIMOINE s’est associé à l’Assistant à Maitrise d’Ouvrage Ambiente, bureau d’études techniques spécialisé en maîtrise d’œuvre démolition. Les premiers résultats du diagnostic ressources qui a démarré au début de l’année, laissent entrevoir plusieurs matériaux susceptibles d’être valorisés : marches en granito, portes de halls, parements de façades, menuiseries, carrelages… PATRIMOINE envisage déjà le réemploi de certains d’entre eux directement sur site, dans le cadre du projet de réaménagement du quartier et de réhabilitation des bâtiments. La vente et/ou le don de matériaux sont également explorés dans une optique de réemploi ou de transformation. Dans ce dernier cas, les murs en béton pourraient par exemple être concassés pour être recyclés en revêtements de route.
Afin de trouver des voies de réemploi, Ambiente a sollicité le réseau des acteurs existants en lançant un appel à intérêt en mars dernier auprès de plus de 150 prospects potentiels : plateformes de rachats de matériaux BTP, acteurs de l’économie circulaire, associations, institutions… A terme, l’objectif de cette démarche est de créer une filière du réemploi à l’échelle du quartier.

Lire le communiqué de presse ICI

Une étude menée par des étudiantes pour intégrer les enjeux de santé à la réhabilitation d’une résidence Vilogia

Source : VILOGIA

Vilogia travaille en collaboration avec l’Université Paris 1 Panthéon Sorbonne et le Haut Conseil de la Santé Publique (HCSP) afin d’intégrer les enjeux de santé au programme de réhabilitation de la résidence Masaryk à Sevran. Quatre étudiantes ont vécu et enquêté sur place pendant 5 semaines et livré un rapport sur le lien entre santé et habitat.

Une réhabilitation mettant l’accent sur la santé et le bien-être

Vilogia a fait le choix de mettre la santé au cœur du programme de réhabilitation de la résidence Masaryk à Sevran qui interviendra dans le cadre du NPNRU (Nouveau Programme National de Rénovation Urbaine). Au delà des travaux dans les logements et sur l’enveloppe du bâtiment, une réflexion est en cours pour faire de Masaryk une résidence pilote sur les questions de santé, d’inclusion et de bien-être. La création d’un tiers-lieu intergénérationnel et de logements adaptés en rez-de-chaussée a déjà été actée. Pour aller plus loin, Vilogia a voulu expérimenter l’outil « Domiscore » du HCSP, qui analyse le lien entre santé et cadre de vie. Quatre étudiantes en master 2 Urbanisme et Aménagement de l’université Paris 1 Panthéon-Sorbonne ont été missionnées en ce sens.

Lire le communiqué de presse ICI

Réhabilitation pour la résidence Victor Hugo @Paris Habitat

Source : Paris Habitat

Paris Habitat a engagé un vaste programme de réhabilitation sur la résidence Victor Hugo (16earrondissement) d’un montant de 8,5 millions d’euros. Démarré en février 2020, le chantier interrompu en raison du confinement, a pu reprendre le 11 mai. Ce projet vise à améliorer le confort des logements, des parties communes et de la galerie inscrite aux Monuments Historiques.

 

Le projet d’amélioration du cadre de vie

Les travaux de réhabilitation qui débutent vont améliorer le confort des parties communes de l’immeuble, de l’intérieur des logements et de la galerie historique. Cette opération permettra aussi de rénover les éléments techniques de sécurité, d’améliorer l’accessibilité et de restaurer le patrimoine notamment sur la façade côté rue.…lire la suite

RIVP : visite d’une opération exemplaire dans le 8e arrondissement @_RIVP_ @Paris

Source  : RIVP

Ian Brossat, adjoint de la maire de Paris en charge du logement, a visité jeudi 9 juillet trois opérations de logements sociaux dans le 8e arrondissement dont une réalisée par la RIVP. Ces projets permettent, entre autres, la réalisation d’ensembles de logements sociaux dans l’un des arrondissements les plus déficitaires et participent au rééquilibrage territorial. En présence de Serge Contat, Ian Brossat et la maire du 8e arrondissement, Jeanne d’Hauteserre ont pu découvrir l’opération du 45, rue de Miromesnil qui mêle réhabilitation, surélévation et éco-mobilier.

Une opération de réhabilitation et de surélévation

Acquis par voie de préemption par la ville de Paris, la RIVP réhabilite un immeuble de 11 logements. Au 6e étage, la toiture sur rue a été surélevée permettant la création d’un 12e logement sous combles. Les travaux ont notamment porté sur la rénovation complète des logements, l’installation d’une isolation par l’intérieur, la rénovation de la couverture avec une surélévation de la toiture sur rue, l’amélioration des performances énergétiques avec installation d’une chaudière individuelle gaz à condensation pour l’eau chaude sanitaire et le chauffage. L’opération sera livrée d’ici la fin de l’année…

…Lire la suite

Réhabilitation de grande ampleur pour la résidence Les Landes à Chatou (78) @1001ViesHabitat @Les_Yvelines

Source : 1001 Vies habitat

A Chatou, la résidence Les Landes a entamé sa mue. Un vaste programme de réhabilitation, lancé en juin 2019 et entièrement financé par 1001 Vies Habitat, lui permettra de faire peau neuve. Les façades extérieures, les parties communes et les logements bénéficieront à terme d’une rénovation complète, pour répondre à un triple objectif : améliorer l’image de la résidence, ses performances thermiques ainsi que le confort et la sécurité de ses locataires.

Un programme de réhabilitation en trois parties

Un état des lieux technique a permis d’identifier les besoins des 285 logements de la résidence et de prévoir les interventions nécessaires. L’ensemble des pièces humides (cuisines, WC et salles de bains) seront rénovées. Au programme : remplacement des robinetteries et des appareils sanitaires, réfection des sols, des murs et des plafonds, ventilation et changement des portes palières.

…Lire la suite