Archives du blog

Les Français sont-ils prêts à déménager dans la région où ils partent en vacances ? @bienici

  Source : Bienici

Vivre dans la région de nos vacances ? Oui !

Les Français sont-ils prêts à déménager dans la région où ils préfèrent passer leurs vacances ? Un sondage* dont les résultats dévoilent des rêves bien clairs et des projets en préparation mais aussi de nombreuses différences entre les femmes et les hommes.

  •  88% des Français seraient prêts à sauter le pas
  •  Top 3 des régions plébiscitées par les Français pour leurs vacances : n°1 : Provence-Alpes-Côte d’Azur, n°2 : Occitanie / Pyrénées-Méditerranée, n°3 : Nouvelle Aquitaine
  •  39 % des Français motivés à déménager pour un environnement plus agréable
  •  52 % sont prêts à déménager pour habiter dans une maison ancienne
  •  Deux principaux freins au déménagement : l’audace de changer de vie pour 31% des femmes et les liens familiaux pour 38% des hommes

S’ils en avaient la possibilité, plus de 88% des Français seraient prêts à déménager pour vivre dans la région de leurs vacances. Un fait encore plus important chez les hommes qui représentent 93% quand les femmes interrogées sont 83%.

regions-vacances

…lire la suite…

Nouvelle-Aquitaine: ECOBIOSE, la biodiversité a son comité scientifique @RegiondeFrance @NvelleAquitaine

Source : Régions France

Consciente des enjeux en matière de biodiversité, la Région Nouvelle-Aquitaine a créé Ecobiose, un comité scientifique interdisciplinaire, regroupant 150 scientifiques de Nouvelle-Aquitaine. Les travaux d’Ecobiose visent à évaluer les rôles de la biodiversité dans le fonctionnement des sociétés humaines en Nouvelle-Aquitaine.

Ecobiose, Nouvelle-Aquitaine

La mission d’Ecobiose : évaluer l’état et comprendre le rôle de la biodiversité

Début 2017, et c’est inédit, la Région Nouvelle-Aquitaine a initié la mise en place d’un comité scientifique régional de la biodiversité, Ecobiose. Avec environ 150 scientifiques de Nouvelle-Aquitaine, spécialistes en sciences de l’écologie et en sciences humaines et sociales, elle a pour objectif de dresser un état des lieux des connaissances scientifiques sur les rôles de la Biodiversité à la fois dans le fonctionnement des écosystèmes, mais aussi dans celui des sociétés humaines qui habitent et exploitent les ressources naturelles de ces écosystèmes.

Sont ainsi analysés les secteurs socio-économiques dont l’activité repose sur l’exploitation des ressources naturelles, comme l’agriculture ou la sylviculture, ou les aspects socio-culturels (chasse, écotourisme, protection des espèces et des paysages).

Ecobiose évalue l’état de la biodiversité, les relations entre biodiversité et fourniture de services, et les conséquences de son érosion sur tous les domaines de la société humaine (agriculture, filière Bois, santé …).

Un rapport complet en octobre 2019

…lire la suite…

Régions de France : quels ont été les faits marquants de 2018 ? @Regionsdefrance

Source : Régions de France

Régions de France, l’institution de représentation des régions françaises auprès des pouvoirs publics français et des institutions européennes, a publié son rapport d’activité 2018. Tous les événements marquants de 2018 et la présentations des différentes commissions de travail sont à retrouver dans ce rapport. Regions de France

« L’année 2018 restera pour Régions de France comme l’une des plus riches en événements de ses 20 ans d’histoire. En créant Territoires Unis avec nos homologues de l’AMF et l’ADF, nous n’imaginions pas à quel point le rassemblement de nos trois échelons de collectivités constituerait une force aussi importante pour nous faire enfin entendre à l’échelon national. Depuis le début du quinquennat, nous disions et répétions que la verticalisation du pouvoir était mortifère. Nous soutenions que la respiration du pays passait par l’existence de la décentralisation et de libertés locales réaffirmées. Et en cette fin d’année 2018, les Français ont exprimé avec force leur envie de participation à la décision politique, leur besoin de co-construction. A l’heure où j’écris ces lignes, nous sommes encore dans la phase de grand débat national. Mais qu’il s’agisse de pouvoir d’achat, de consolidation démocratique ou d’économies de dépenses publiques, la question de la décentralisation doit revenir en tête des priorités gouvernementales. »

Cliquez ici pour accéder au rapport d’activité 2018

Lire aussi :

Innovation : la Région Grand-Est lance son plan Intelligence Artificielle @regiongrandest #IA

Source : Région Grand-Est

Dans le cadre de l’événement « 360 possibles – Innovons ensemble dans le Grand Est », Jean Rottner, Président de la Région Grand Est, a présenté le 26 juin 2019 à Strasbourg, le Plan régional en faveur de l’Intelligence Artificielle (IA), à l’occasion d’une rencontre transfrontalière autour de l’intelligence artificielle.

Le site internet de la Région Grand Est

Enjeu de territoire, d’attractivité et de développement économique, le Plan Intelligence Artificielle de la Région, élaboré en lien avec l’Agence Régionale d’Innovation, Grand E-nov, en co-construction avec l’ensemble des acteurs de l’écosystème (académiques, privés, institutionnels, etc.), s’inscrit dans le projet de « Smart Région » et de structuration de la filière numérique. Il concerne trois filières prioritaires du SRDEII que sont l’Industrie du Futur, la bioéconomie et la santé.

Le plan adopté en séance plénière le 20 juin 2019, s’articule autour de 6 axes :
– booster la compétitivité des entreprises par l’intelligence artificielle,
– soutenir l’excellence scientifique en intelligence artificielle et assurer son rayonnement et sa valorisation,
– dynamiser les startups depuis la formulation d’une idée jusqu’à la levée du premier million d’euros, en fédérant tous les acteurs de l’entrepreneuriat,
– développer les compétences en IA afin de répondre aux besoins croissants des entreprises en s’appuyant sur des formations en ligne ainsi que des nouveaux cursus et écoles dédiés,
– garantir une intelligence artificielle éthique, transparente, inclusive.

Un institut régional « Grand Est 4 IA » va être créé afin de fédérer la communauté IA du Grand Est réunissant des chercheurs des Universités de Haute-Alsace, de Strasbourg, de Lorraine, de Reims Champagne-Ardenne et de Troyes, ainsi que les entreprises (ETI, PME ou start-ups) engagées à leurs côtés. Cet institut a également vocation à proposer un espace de rencontre favorisant la valorisation et la co-innovation et à promouvoir le territoire régional pour le rendre visible et attractif au niveau européen et international.

Plus d’infos ici…

Lire aussi :

Collectivités locales, Web et réseaux sociaux : état des lieux @Capcom

Source :  CAP COM

92 % des collectivités territoriales françaises présentes sur les réseaux sociaux sont déployées sur Facebook. C’est l’un des enseignements de l’étude « Web et médias sociaux : où en sont les collectivités locales ? ». Menée par l’Observatoire socialmedia des territoires, elle dresse l’état des lieux de la présence digitale des collectivités locales.

Une étude inédite à partir des données de l’Observatoire socialmedia des territoires

Présentée lors du Forum Cap’Com de Lyon, l’étude « Web et médias sociaux : où en sont les collectivités locales ? » s’appuie sur un travail de recensement participatif de plus d’un an et demi, effectué sur plus de 38 000 territoires par l’Observatoire socialmedia des territoires. Fondé et animé par Franck Confino, ce think tank de 150 experts du secteur public a pour but de faire progresser les usages sur les médias sociaux : cercles de réflexion, échanges, partage de bonnes (ou mauvaises) pratiques, méthodologies et outils d’analyse. Celui-ci a mis en ligne myobservatoire.com, une plateforme pour aider les collectivités territoriales (puis d’autres entités du secteur public) dans leurs actions de communication digitale, recenser leur présence sur les médias sociaux et leur permettre notamment de comparer des indicateurs de performance pertinents entre institutions de la même taille ou de la même zone géographique.

10 % seulement des collectivités territoriales sur les réseaux sociaux

…lire la suite…