Archives du blog

Joachim AZAN, NOVAXIA au micro de @radioimmo #ArkeaImmobilier @Novaxia

 

Joachim AZAN, Président de Novaxia, est venu présenter le nouvel l’écoquartier Panorama : un projet porté et préparé par le maire de Clamart. Celui-ci est présenté dans le livre  Regards sur les nouvelles tendances de l’aménagement urbain téléchargeable ICI

L’ouvrage a été présenté à l’occasion du 5e Speed Dating du logement et de l’immobilier qui s’est tenu le 13 juin 2017 à Paris, celui-ci recueille une vingtaine de témoignages d’acteurs du terrain (experts de l’immobilier, élus locaux…), apporte un éclairage sur des solutions concrètes contre le phénomène de désertification commerciale constaté dans les villes moyennes de France.

> L’interview

Nouvelles tendances de l’aménagement urbain : Téléchargez le livre blanc #ArkeaImmobilier @cmarkea

Arkéa Banque Entreprises et Institutionnels enrichit sa collection « Regards » avec un livre blanc consacré aux nouvelles tendances de l’aménagement urbain.

Paris le 05 Juin 2018 – Lors de son 6ème Speed Dating du logement et de l’immobilier, Arkéa Banque Entreprises et Institutionnels a présenté son nouveau livre blanc intitulé « Regards sur les nouvelles tendances de l’aménagement urbain ». La filiale du groupe Arkéa est allée à la rencontre de ceux qui transforment la Ville en répondant aux enjeux sociétaux tels que les nouveaux usages, la protection de l’environnement et l’accélération de la construction de logement. Dans cet ouvrage, une quinzaine d’acteurs –promoteurs, élus, experts de l’immobilier- partagent leur vision de la Cité de demain, expliquent comment et avec quels outils ils repensent la conception de l’espace urbain et reviennent sur des projets particulièrement novateurs.

La ville change pour s’adapter à un monde en pleine mutation. Arkéa Banque Entreprises et Institutionnels, partenaire privilégié de tous les acteurs de la chaîne du logement et de l’immobilier, accompagne les artisans de cette transformation. La filiale du groupe Arkéa a d’ailleurs choisi de consacrer le quatrième livre blanc de sa collection « Regards » aux nouvelles tendances de l’aménagement urbain. Après l’accession sociale à la propriété, les quartiers et les commerces, elle s’intéresse ainsi à un autre thème majeur pour l’attractivité des territoires. Elus, promoteurs, experts de la construction…  L’ouvrage donne la parole à quelques-uns de ceux qui, avec passion, réinventent la cité en mettant les habitants, leurs modes de vie et leurs usages au cœur de leur démarche. Leurs témoignages sur des résidences connectées, des immeubles-ponts qui enjambent des voies ferrées, des écoles en bois à énergie maîtrisée et bien d’autres initiatives pionnières apportent un éclairage concret sur une révolution urbaine qui intéresse l’ensemble de la collectivité.

Bertrand Blanpain, Président du Directoire d’Arkéa Banque Entreprises et Institutionnels commente : « Depuis toujours, nous sommes aux côtés de ceux qui imaginent la ville, la construisent, l’aménagent et la font vivre. Nous voyons évoluer leur manière de travailler, en même temps que de nouvelles tendances émergent et que de nouveaux projets se dessinent. Il était important pour nous d’être partie prenante de ces mutations en mettant en lumière ce qui se passe sur le terrain et les questions que cela suscite. »

> Télécharger  : Regards sur les nouvelles tendances de l’aménagement urbain

L’aménagement urbain de demain – Regard de Thierry Lajoie, DG de Grand Paris Aménagement @cmarkea @gpamenagement @thierrylajoie

Thierry Lajoie RegardsÀ l’occasion de la prochaine édition du Speed Dating du Logement et de l’Immobilier à Paris le mardi 5 juin 2018, Arkéa Banque Entreprises et Institutionnels dévoile son nouveau livre blanc. Cet ouvrage  collectif recueille une vingtaine de témoignages d’acteurs du terrain (experts de l’immobilier, élus locaux…) portant sur le thème du nouvel ouvrage : les nouvelles tendances de l’aménagement urbain

Découvrez en avant première un extrait du témoignage de Thierry Lajoie, Directeur général de Grand Paris Aménagement

Trois métiers sont au cœur des missions de Grand Paris Aménagement. Premier opérateur foncier d’Île-de-France avec plus de 5 000 hectares, il gère son propre foncier, ainsi que des fonciers de l’État, de la région et d’autres EPA n’ayant pas de service de gestion. Plus émergent, le métier de l’habitat, notamment de l’habitat difficile, de renouvellement urbain, de copropriétés privées dégradées. Et enfin le métier à la fois historique et émergent, « notre core business », le métier d’aménageur urbain. Grand Paris Aménagement pilote une centaine d’opérations d’aménagement actives ou en développement, avec un portefeuille commercial de l’ordre de trois milliards d’euros, ce qui représente une vingtaine d’années de fonctionnement. « Nous sommes en très forte croissance, externe grâce au regroupement des établissements publics, et interne grâce à la variété des modèles que nous défendons et que nous portons, comme l’internalisation et la mutualisation des savoir-faire. Ceci dans un contexte où l’aménagement coûte de plus en plus cher, où rapporter de l’argent, donc créer de la marge et du résultat, est de plus en plus difficile (…) »

LA SEMAOP ET LE SPLA-IN : DE NOUVEAUX OUTILS POUR DES OPÉRATIONS PARTENARIALES

Découvrez l’intégralité du témoignage

 

Fabrice Veyron-Churlet apporte sa vision de la ZAC @cmarkea @euralille

Fabrice Veyron-Churlet RegardsÀ l’occasion de la prochaine édition du Speed Dating du Logement et de l’Immobilier à Paris le mardi 5 juin 2018, Arkéa Banque Entreprises et Institutionnels dévoile son nouveau livre blanc. Cet ouvrage  collectif recueille une vingtaine de témoignages d’acteurs du terrain (experts de l’immobilier, élus locaux…) portant sur le thème du nouvel ouvrage : les nouvelles tendances de l’aménagement urbain

Découvrez en avant première un extrait du témoignage de Fabrice Veyron-Churlet, Directeur Général d’Euralille

Depuis près de trente ans, la société Euralille réfléchit, élabore et organise l’aménagement des territoires d’Euralille : 130 hectares au sud-est de la ville, en plein coeur de la métropole. Elle pilote également depuis 2012 la transformation de 23 hectares de la friche ferroviaire Saint-Sauveur. Sa mission, recréer une ville vivante au service de toutes les populations. La société Euralille, aménageur des collectivités locales qui composent son actionnariat, est de ce fait à l’intersection de beaucoup de lignes de force et maître d’oeuvre de la fabrication d’arbitrages de toutes natures, et ce parce qu’elle travaille techniquement des dossiers et rencontre des obligations de politiques publiques, des contraintes techniques, financières, règlementaires, politiques et citoyennes. Elle doit donc trouver un équilibre avec ces contraintes. À travers et avec un outil, la ZAC. « C’est mon grand combat. Je défends la planification, je défends les ZAC. Le process ne devient pas vertueux dès lors que l’on renonce à planifier et qu’on laisse ouverts tous les possibles (…) « 

LA MOBILITÉ, UNE TRANSITION COMPLIQUÉE

Découvrez l’intégralité du témoignage

Panorama, l’écoquartier de Clamart – Regards croisés @novaxia_paris @MairiedeClamart @JD_Berger @joachimazan @cmarkea

Novaxia et Mairie de ClamartÀ l’occasion de la prochaine édition du Speed Dating du Logement et de l’Immobilier à Paris le mardi 5 juin 2018, Arkéa Banque Entreprises et Institutionnels dévoile son nouveau livre blanc. Cet ouvrage  collectif recueille une vingtaine de témoignages d’acteurs du terrain (experts de l’immobilier, élus locaux…) portant sur le thème du nouvel ouvrage : les nouvelles tendances de l’aménagement urbain

Découvrez en avant première un extrait du témoignage de Joachim Azan,
Président de Novaxia et Jean-Didier Berger, Maire de Clamart

Panorama est né dans un contexte de paradoxes et un marché de l’immobilier francilien en croissance. Ainsi l’explique Jean-Didier Berger… « Nous sommes la banlieue la plus dense d’Europe et l’État nous demande de continuer à construire. Dans le même temps, on n’arrive pas à mettre en place les transports, et les collectivités locales sont étranglées par la réduction des dotations qui leur permettent d’exercer les missions pour le compte de l’État. La ville de Clamart est passée de 10 à 5 millions d’euros par an. Dans ces conditions, comment continuer à investir, offrir du service, développer, tout en respectant la loi de contractualisation et ses 1,2 % maximum d’augmentation de dépenses par an ? Si j’étais président de la République, j’arrêterais cette logique, parce qu’il faut d’abord aménager le territoire en ramenant de l’emploi et des infrastructures dans les provinces. Pour équilibrer. Nous sommes toujours sur un fonctionnement en étoile, concentré sur la capitale et sa région. Un non-sens. Alors qu’aujourd’hui, Clamart est obligé de construire pour s’en sortir. Et souhaite le faire le mieux possible, pour que ses (futurs) habitants soient heureux. »

L’ASSURANCE-RECOURS POUR ASSURER LA FINALITÉ DU PROJET DANS LES DÉLAIS

Découvrez l’intégralité du témoignage