Archives du blog

Construire les budgets locaux de demain à partir de l’exemple de Quimper

JLBoeuf

Le constat d’ensemble est sévère. Au niveau macro-économique, les finances publiques françaises ne peuvent continuer sur leur trajectoire actuelle d’augmentation sans fin et sans réelle maîtrise des déficits annuels. La nécessité de contenir les déficits publics nécessite une baisse des interventions. Dans cet ensemble public, les collectivités locales ne sauraient rester à l’écart et doivent cesser de s’opposer à l’Etat. Dans ces conditions, comment mettre en œuvre concrètement une approche budgétaire renouvelée au niveau d’un territoire local qui représente environ financièrement un pour mille des budgets locaux, pour construire les prochains exercices budgétaires locaux ?

Cet article que vient de publier dans son dernier numéro la revue Pouvoirs Locaux (Construire les budgets locaux de demain à partir de l’exemple de Quimper (29)) met en perspective un exemple concret, celui de la ville et de la communauté d’agglomération de Quimper, pour la préparation des futurs exercices budgétaires de la mandature 2014-2020. Afin de se placer résolument dans une société de l’anticipation.

Source : site http://www.jean-luc-boeuf.fr/

Présentation du Plan Local de l’Habitat de Quimper Communauté 2011-2016

Début juillet 2011 se conclura, avec la présentation en Comité Régional de l’Habitat, l’élaboration du Programme Local de l’Habitat de Quimper Communauté. Celle-ci a représenté une phase intensive d’activité pour l’ADEUPA entre septembre 2009 et décembre 2010. Communauté composée de 8 communes, dont les ¾ des habitants résident dans la ville-centre, Quimper-communauté concentre la totalité des problématiques urbaines de l’habitat : aire urbaine plus vaste qui ponctionne une fraction importante des accédants à la propriété, poids démographique faiblissant en Cornouaille, forte polarisation de l’offre sociale, forte problématique de l’habitat ancien (centre-ville, renouvellement urbain, logement des personnes en situation de précarité). Forte d’atouts solides tels qu’une maîtrise foncière remarquable, l’agglomération, à travers ce nouveau PLH, s’efforce de répondre à ces enjeux. Elle y consacrera plus de 7 millions d’euros au cours des 6 prochaines années.