Archives du blog

. @GroupePichet présente « VILLA CHÂTEL » à Saint-Herblain

  Source : Groupe Pichet 

LE GROUPE PICHET PRÉSENTE « VILLA CHÂTEL » À SAINT-HERBLAIN (44)
Vendredi 9 février, Bertrand Affilé, Maire de Saint-Herblain et Vice-Président de Nantes Métropole,
et Jérôme De La Gastine, Directeur Régional Grand Ouest du Groupe Pichet, ont posé la première pierre d’une nouvelle résidence dans le quartier historique de Saint-Herblain. Livraison prévue fin 2018.

…lire la suite…

VOISIN entre dans le top 10 des sociétés de gestion en matière de collecte @GroupeAtland

Source :  scpi voisin

VOISIN annonce des taux de distribution de 5,35% à 5,97% pour sa gamme de trois SCPI, et fait son entrée dans le top 10 des sociétés de gestion en matière de collecte
Paris, le 8 février 2018 – VOISIN, pionnier en matière de placement immobilier collectif, annonce des résultats 2017 très positifs et anticipe près de 400 millions d’euros d’investissement en 2018. Avec une collecte en forte hausse – qui la place dans le top 10 des sociétés de gestion – et des rendements parmi les meilleurs du marché, ces résultats confortent le succès de la stratégie de développement impulsée lorsque la société a rejoint le groupe ATLAND il y a deux ans.
« Ces résultats valident la pertinence de notre stratégie. Nous enregistrons une forte croissance des volumes de collecte et des niveaux de distribution parmi les meilleurs du marché en ligne avec nos objectifs » souligne Jean-Christophe Antoine, Directeur Général de VOISIN. « En 2018, tous véhicules confondus, notre capacité d’investissement s’élèvera à près de 400 millions d’euros. Pour les SCPI, nous visons principalement des actifs de bureaux, commerces et activités, en cherchant un équilibre entre Ile-de-France et métropoles régionales. Tout en privilégiant des actifs d’une taille allant de 1 à 15 millions d’euros » rajoute-t-il.

…lire le communiqué de presse …

Pichet : Julie de Roujoux nouvelle DG de la Promotion @GroupePichet

Source : Groupe Pichet

Le Groupe Pichet a recruté Julie de Roujoux pour reprendre la direction de la Promotion Immobilière.Julie de Roujoux.PNG

Grâce à sa double compétence d’ingénieur (diplômée de l’École Polytechnique et de l’École Nationale des Ponts et Chaussées) et d’architecte DPLG, Julie de Roujoux, exerçant dans le secteur de l’immobilier depuis 15 ans, dispose d’une grande expérience en matière de montage de projets d’envergure, de maîtrise d’ouvrage et de management d’équipe.

Julie de Roujoux possède par ailleurs une solide connaissance de l’aménagement du territoire, de la maîtrise d’ouvrage publique et des partenariats publics-privés, grâce à son parcours au sein d’institutions et de collectivités publiques : d’abord en tant que directrice de programmes pour l’Agence de Maîtrise d’Ouvrage du Ministère de la Justice, puis en tant que conseillère technique en charge des affaires immobilières auprès du cabinet de la Ministre de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche, et enfin en tant que directrice de l’urbanisme et de l’aménagement pour le Conseil général des Hauts-de-Seine.
En 2011, Julie de Roujoux rejoint ensuite le groupe Bouygues Immobilier en tant que directrice de l’activité Rehagreen® (réhabilitation durable d’immeubles tertiaires). Elle y occupait depuis 2014 le poste de directrice régionale Ile-de-France Nord et a dirigé dans ce cadre des opérations immobilières d’envergure, notamment certifiées BEPASS (bâtiments passifs)

Voir l’article…

A lire aussi :

Jérôme Quentin-Mauroy élu Président de l’URSSAF IDF ! @Tagerim_Immo @Urssaf_IDF

Source : Galivel

Jérôme Quentin-Mauroy, Président de l’entreprise Tagerim, devient Président de l’URSAFF Ile-de-France.

jerome-quentin-mauroy

L’URSSAF Ile de France est de loin le premier organisme social du pays : il encaisse chaque année 111 milliards d’euros, pour 1,3 million de cotisants. Il n’emploie pas moins de 2 700 salariés. C’est dire le poids politique, économique et social de cet organisme privé, doté d’une mission de service public. Jérôme Quentin-Mauroy, à la tête de Tagerim, société de promotion immobilière et de gestion hôtelière en devient le nouveau Président.

Les 22 URSSAF de France sont toutes organisées de la même manière. Un conseil d’administration de 20 personnes supervise la gestion. Ses membres sont désignés par le préfet de région, sur proposition des organisations syndicales : huit administrateurs représentent les salariés, assurés sociaux, huit autres forment le collège des employeurs et professions libérales ainsi que quatre personnalités qualifiées. Pascal Aubert, de la CFDT, et Christian Colinet, de FO en sont les deux vice-présidents.

Élu par ses pairs, Jérôme Quentin-Mauroy entame un mandat de quatre ans, au cours desquels il a bien l’intention de faire passer à l’ensemble du conseil, l’idée selon laquelle chacun, employeur ou salarié, est embarqué dans le même combat et qu’il a la responsabilité de le mener à bon terme.

A lire aussi :

L’immobilier : enjeu stratégique ou contrainte pour les PME ? @GroupeAtland

L’immobilier d’entreprise, au cœur de nouvelles dynamiques se réinvente

Si les particuliers se montrent traditionnellement attachés à la pierre avec le désir de devenir propriétaire de leur propre logement ou d’investir dans le locatif, qu’en est-il des entrepreneurs français vis-à-vis de leurs locaux professionnels ? Alors que l’immobilier apparaît en moyenne comme le deuxième poste de dépenses des entreprises après la masse salariale et comme le premier actif au bilan, comment conçoivent-ils leur stratégie immobilière ? Perçoivent-ils l’immobilier comme un levier stratégique pour se développer et/ou favoriser le bien-être des collaborateurs et donc la productivité ou vivent-ils l’immobilier comme une contrainte ? Pour la première fois, une étude interroge spécifiquement les dirigeants de PME* pour dresser une photographie de leur situation immobilière avec des éléments de prospective en termes d’attentes et projets.

Attractivité des talents, émergence de nouveaux services centrés sur les besoins des salariés, montée en puissance de nouvelles pratiques (nomadisme open space, flexoffice, coworking, desk sharing, télétravail, etc.) renforcée par la vague de digitalisation qui touche tous les secteurs sont autant de facteurs qui influent sur les comportements… Les décideurs paraissent attentifs à l’évolution des nouveaux modes d’organisation. Une majorité des PME déclare avoir engagé une réflexion au sujet de l’amélioration de leurs locaux avec une attention particulière portée sur la qualité de vie au travail des collaborateurs : 62% se soucient de leur bien-être dans l’aménagement intérieur de leurs locaux et 42% de l’aménagement d’espaces de travail partagés.

…lire la suite…