Archives du blog

CCI de l’Axe Seine : un soutien au développement économique du Grand Paris au Havre

L’axe Seine, prolongement du Grand Paris vers la mer intégrant Rouen et Le Havre, ambitionne de doter l’agglomération parisienne d’une façade maritime pour optimiser la compétitivité des deux régions et valoriser l’économie française au plan mondial.

Convaincues de l’importance du projet, les CCI de l’Axe Seine – les CCI de Paris, de Versailles Val-d’Oise / Yvelines, du Havre et de Rouen, la CCIR de Haute-Normandie, et la CRCI de Paris Ile-de-France – veulent inscrire l’Axe Seine dans les grands flux logistiques internationaux et donner un port au Grand Paris. Aussi, convaincues de l’efficacité d’une action collective, coordonnée et complémentaire à l’échelle de ce territoire économique prometteur, elles ont élaboré un rapport qui met notamment en exergue des facteurs clés pour renforcer la compétitivité et l’attractivité du Grand Paris au plan international.

Les potentialités économiques liées au développement de ce territoire sont considérables pour l’Ile-de-France et la Normandie. Dans ce contexte, le rapport interconsulaire soumet aux acteurs publics, (État, collectivités territoriales, ports…) déjà fortement impliqués dans le projet, les priorités stratégiques de développement économique des entreprises de l’Axe Seine. Les préconisations du rapport s’articulent autour de quatre piliers, garants de la réussite du projet :

– faire émerger, partager et valoriser une identité économique de la Vallée de la Seine,
– favoriser le co-développement de la logistique et de l’industrie,
– rendre la filière logistique compétitive en termes de prix et de performance,
– structurer le développement économique et organiser la complémentarité des projets

Les CCI territoriales et régionales de l’Axe Seine, porte-parole de 630 000 entreprises et représentantes du monde économique, souhaitent informer pleinement les entreprises sur les potentialités économiques de l’Axe Seine. Bien que premières bénéficiaires des initiatives liées au projet, les entreprises connaissent encore peu les opportunités qu’il offre en termes de filières économiques d’avenir, de marchés, et d’infrastructures. Aussi les CCI organisent-elles les premières rencontres des acteurs économiques de l’Axe Seine, le 18 novembre 2011, au Palais des Congrès de Versailles. En complément des propositions du rapport interconsulaire, seront présentées les actions engagées par les CCI pour développer les filières d’excellence présentes le long de l’Axe Seine : énergie, valorisation des déchets, mobilité, logistique et portuaire.

Les rencontres des acteurs économiques de l’Axe Seine se dérouleront le Vendredi 18 novembre 2011, de 9h00 à 13h00 au Palais des Congrès de Versailles.

22 campagnes nominées en compétition pour le 23e Grand Prix Cap’Com


22 campagnes ont été nominées au 23e Grand Prix Cap’Com. Remarquées parmi les 175 opérations présentées cette année, elles reflètent les tendances de la communication publique et territoriale de la saison 2010-2011.

Principal enseignement : la communication de proximité, le contact direct et l’oralité font un retour remarqué. En même temps on notera l’apparition des jeux vidéos comme levier de promotion du territoire et la multiplication des marques ombrelles, les acteurs apprenant à travailler ensemble autour d’opérations d’envergure. Mais globalement, il faut bien le dire, la production est assez sage. Le contexte politique et budgétaire n’est pas très favorable à une explosion de créativité surtout lorsque la suspicion généralisée à l’égard de la communication incite à la prudence. On s’autorise néanmoins l’humour comme vecteur de changement, et c’est déjà pas mal…Retrouvez la liste des nominés sur le portail Cap’Com

Le Conseil Régional de PACA adopte la marque « Provence »


Pour permettre aux produits régionaux d’être immédiatement identifiables par le grand public et assurer leur promotion sur les marchés locaux et extra régionaux, les conseillers régionaux ont adopté la marque dénommée « PROVENCE » pour les produits agricoles et agroalimentaires de la région Provence-Alpes-Côte d’Azur auprès de l’Institut National de la Propriété Industrielle 

La Franche-Comté lance sa marque: « L’Originale »

La mise en service du TGV apporte des perspectives de développement majeures pour la région, les 4 grands pôles urbains de Besançon, Belfort, Dole et Montbéliard, ainsi que pour le Jura suisse voisin. Afin d’accompagner cette petite révolution et d’anticiper « l’effet TGV », la Région, en partenariat avec ces collectivités, lance une campagne de promotion visant à renforcer l’attractivité globale du territoire. Le public : les entreprises qui souhaiteraient s’implanter ou se développer, les nouveaux (et futurs) habitants, mais aussi les touristes, d’un week-end ou d’une semaine, venus de l’Ile-de-France, de l’Allemagne, de la Suisse, de la Bourgogne, de l’Alsace, de Rhône-Alpes…

Au coeur de cette campagne : la marque « L’Originale ». Originale car préservée et authentique, originale car unique, la Franche-Comté dispose de tous les atouts pour mobiliser des ambassadeurs passionnés. Cette marque va vivre dans le cadre d’un dispositif de campagne ambitieux dans ses créations, mais aussi dans sa mécanique digitale, relations publiques et média.

À travers le prisme de « L’Originale », il s’agit de révéler les points forts de la région et de construire une image d’ensemble. Un espace contrasté où se croisent technologies de pointe et savoir-faire artisanaux ancestraux, une position frontalière qui pousse à l’exploration et lui confère un tempérament avant-gardiste, un territoire à taille humaine et en même temps de grands espaces qui exaltent le sentiment de liberté qu’offrent une nature sauvage et préservée, une histoire patrimoniale qui vit un peu chez tous les Francs-Comtois…

En bref : un portrait en relief d’une région unique au fort potentiel d’avenir, une campagne ambitieuse, et une petite révolution au service de l’image de la région et des territoires partenaires…Plus d’informations sur le portail de la marque

Lancement officiel de la marque « Auvergne Nouveau Monde »


La marque Auvergne Nouveau Monde a officiellement été lancée le mercredi 19 Octobre 2011 à Clermont-Ferrand. Son objectif est de contribuer à l’attractivité et à la valorisation de l’Auvergne.

«Il n’y aura pas de développement durable s’il n’y a pas de génération future ». Avec un art consommé de la formule le prospectiviste Michel Godet a synthétisé l’enjeu de cette marque territoriale, Auvergne Nouveau Monde, portée sur les fonts baptismaux, hier soir à Clermont-Ferrand.

Devant quelque six centaines d’acteurs régionaux de l’économie, de l’enseignement, de la recherche, de la culture, du tourisme…, l’économiste comptait parmi les intervenants qui ont eu à plancher sur le territoire auvergnat et contribué à en extraire une identité porteuse d’attractivité. Pour tous, aux côtés du Comité régional de développement touristique en Auvergne, initiateur du projet, l’objectif de la marque est là : « capitaliser les points positifs », les atouts de la région pour « donner aux autres populations l’envie de s’y installer ». Et de « partager l’aventure avec les Auvergnats », pour qu’ils « y adhèrent » et pour « mettre au point un plan d’action » a précisé Philippe Laurent, président du cluster Nutravita et de l’association Auvergne Nouveau Monde.

Parce que, si la marque jongle avec les concepts – naturalité, exigence, créativité, partage et idéalisme – elle a pour vocation à se traduire par des réalisations concrètes. Un exemple ? Le Crédit Mutuel Massif Central, un des cinquante premiers adhérents de l’association, a déjà posé des jalons : sur chaque achat payé avec la carte bancaire aux couleurs du Nouveau Monde 4 centimes seront destinés à l’achat de kits pédagogiques pour favoriser l’apprentissage de l’environnement auprès des scolaires…Lire la suite de l’article « Lancement officiel d’un label régional Auvergne nouveau monde » sur le portail de LaMontagne.fr