Archives du blog

Découvrez les 107 projets lauréats pour le développement de l’énergie solaire dans les territoires @Min_Ecologie

Source : Ministère de la Transition écologique et solidaire

Le 5 août, la Ministre de la transition écologique et solidaire, Elisabeth Borne,  a annoncé la liste des 107 projets lauréats dans le cadre de l’appel d’offres pluriannuel sur le développement de centrales solaires au sol, représentant un volume de 858 MWc.

Résultat de recherche d'images pour "ministere écologie"

Les résultats de cet appel d’offres contribueront à l’atteinte des objectifs de la Programmation pluriannuelle de l’énergie, dont le projet prévoit de porter la capacité de production de solaire photovoltaïque de 9,1 GW actuellement à un volume total compris entre 35,6 et 44,5 GW en 2028.

Les projets lauréats, au sol et sur des ombrières de parking, sont répartis sur l’ensemble du territoire aussi bien au Nord qu’au Sud du pays : 44 % des projets sont même situées en dehors des quatre régions du sud de la France. Cette bonne répartition démontre l’efficacité des critères de sélection mis en place par le Ministère, notamment les bonus octroyés en cas d’installation sur des terrains dégradés (par exemple une friche industrielle, une ancienne carrière, ou un ancien aérodrome). Une première installation bénéficie également du déplafonnement de la puissance au-delà de 30 MW rendu possible sur ces terrains dégradés.

Ces projets lauréats disposeront d’un prix garanti de l’électricité de 64€/MWh en moyenne. Pour les installations de plus de 5 MWc, le prix moyen atteint 59,5 €/MWh. Il s’agit de la sixième période de cet appel d’offres qui avait été lancé en 2016.

Parmi les lauréats, 58 % des projets se sont engagés à impliquer des citoyens et des collectivités en recourant à l’investissement ou au financement participatif. Ces projets verront leur prime majorée.

>>> Retrouvez la liste des lauréats ici…

Lire également :

ANRU : un mois de juillet exceptionnel avec la validation des projets de 20 quartiers @AnruOfficiel

Source : ANRU

L’ANRU réalise un mois de juillet exceptionnel avec la validation des projets de 20 quartiers, mobilisant près de 820 millions d’euros de concours financiers de l’ANRU.

Anru

Cette mobilisation intense a permis de répondre aux attentes des collectivités locales désireuses d’engager les chantiers de transformation des quartiers au bénéfice de leurs habitants. Le comité d’engagement national de l’ANRU a ainsi validé en juillet, les projets de renouvellement urbain des communes ou agglomérations suivantes :
– Gennevilliers
– Stains et La Courneuve au sein de Plaine Commune
– Paris 20e
– Nice
– Mulhouse
– Bonneuil-sur-Marne
– Dunkerque – Grande-Synthe
– Lyon (la Duchère) – Vénissieux
– Villiers-le-Bel
Depuis le lancement de la phase opérationnelle du NPNRU, l’ANRU a ainsi validé les projets de 290 quartiers. Pour engager les chantiers de transformation de ces territoires, l’ANRU a mis 7,3 milliards d’euros à disposition des collectivités et des bailleurs.
Ces concours financiers déjà validés vont permettre la réalisation de projets estimés à plus de 25,6 milliards d’euros tous financeurs confondus. Concrètement, cet investissement va notamment permettre de réaliser :
– 59 000 démolitions de logements sociaux
– 46 000 reconstructions de logements sociaux
– 81 000 réhabilitations de logements sociaux

Plus d’informations ici…

Lire également :

Plurial Novilia : retour sur 10 ans de projets emblématiques @PlurialNovilia @ActionLogement

Source : Plurial Novilia

Depuis 2008, « Empreinte » a suivi pas à pas l’évolution de Plurial Novilia au gré de ses projets les plus emblématiques. Habitat innovant ou adapté, création de lien social, accompagnement des dynamiques territoriales, réponses aux nouveaux usages, émergence des nouvelles technologies… Retour sur une décennie de projets !  

Résultat de recherche d'images pour "empreinte plurial novilia"

Construction & Aménagement
Partenaire engagé du développement des territoires, Plurial Novilia s’engage aux côtés des collectivités territoriales pour concevoir et réaliser des programmes immobiliers de qualité au service des nouveaux usages, ou encore piloter des opérations d’aménagement urbain de grande ampleur.

Innovation
Plurial Novilia défend une approche innovante de l’habitat, et propose des solutions qui associent qualité architecturale, performances énergétiques et mixité – sociale, générationnelle et fonctionnelle.

Réhabilitation
Fort d’un patrimoine de plus de 35 000 logements dans 7 départements, Plurial Novilia réalise chaque année de nombreux travaux d’entretien, d’adaptation, de rénovation ou de réhabilitation de son parc immobilier, afin d’offrir à ses locataires des logements toujours plus adaptés et moins énergivores.

Solidarité & Initiatives
Créateur de lien social au cœur des villes, Plurial Novilia est un acteur de terrain qui soutient, encourage ou pilote de multiples initiatives qui changent la vie : soutien à la création d’activité dans les quartiers, prévention de la délinquance, travail sur l’éducation, l’accès à la culture ou la sensibilisation au développement durable…

>>>>> Consulter le rapport d’activité « Empreinte moi » 

Lire aussi :

Lancement d’un AMI pour la création de 300 Fabriques de territoires @CGET_gouv

Source : CGET

Le 11 juillet, le Gouvernement a lancé un appel à manifestation d’intérêt (AMI) pour soutenir la création de 300 Fabriques de territoires, dont 150 situées en quartiers prioritaires de la politique de la ville. Au total, 45 millions d’euros, sur trois ans, vont financer le fonctionnement de ces tiers-lieux dédiés à la création d’activité, à la formation et au numérique.

CGET -  Le Commissariat général à l’égalité des territoires

Une Fabrique de territoires, c’est quoi ?
Tiers-lieux existants ou nouveaux projets, les Fabriques de territoires sont des têtes de réseau qui jouent un rôle central sur leur territoire :
–    lieu de ressources pour les porteurs de projets ;
–    lieu de travail, de formation et d’apprentissage ;
–    lieu de création et de culture ;
–    lieu d’inclusion numérique pour les populations éloignées de ces usages.

300 Fabriques de territoires, dont 150 en quartiers prioritaires
Ciblant les territoires qui en ont le plus besoin, le Gouvernement prévoit de soutenir 150 Fabriques de territoires situées en dehors des grands centres urbains et 150 dans des quartiers prioritaires de la politique de la ville. Parmi ces dernières, 30 Fabriques numériques des territoires proposeront un accès aux services et un accompagnement spécifique pour les populations éloignées du numérique. Elles bénéficieront d’une aide supplémentaire de 100 000 euros par tiers-lieu.
Les 300 Fabriques de territoires sélectionnées seront financées à hauteur de 75 000 euros à 150 000 euros sur trois ans, à raison de 50 000 euros par en maximum, afin de soutenir leur lancement ou leur consolidation. Au total, l’État engage 45 millions d’euros pour accélérer la dynamique des tiers-lieux.

En savoir plus…

Lire aussi :

Métropole du Grand Paris : découvrez le rapport d’activité 2018 @GrandParisMGP

Source : Métropole du Grand Paris

La Métropole du Grand Paris a publié son rapport d’activité 2018. Découvrez toutes les réalisations, les projets, les grandes avancées, la gouvernance de la métropole… et bien d’autres encore ! 

Métropole grand paris

La Métropole du Grand Paris a vu le jour le 1er janvier 2016. Elle a été créée par la loi du 27 janvier 2014 de modernisation de l’action publique territoriale et d’affirmation des métropoles, dite «loi MAPTAM», et renforcée par la loi du 7 août 2015 de nouvelle organisation territoriale de la République, dite «loi NOTRe».

C’est une intercommunalité composée de 131 communes et 11 établissements publics territoriaux (ETP). Elle regroupe Paris, les 123 communes des trois départements des Hauts-de-Seine, de la Seine-Saint-Denis et du Val-deMarne et 7 communes des départements limitrophes de l’Essonne et du Val d’Oise, soit près de 7,5 millions d’habitants. Établissement Public de Coopération Intercommunale (EPCI) à fiscalité propre et à statut particulier, la Métropole du Grand Paris exerce 5 compétences obligatoires, définies par un projet métropolitain :
– Développement et aménagement économique, social et culturel;
– Protection et mise en valeur de l’environnement et politique du cadre de vie;
– Aménagement de l’espace métropolitain;
– Politique locale de l’habitat;
– Gestion des milieux aquatiques et prévention des inondations.

Sa création a pour objectif d’améliorer le cadre de vie de ses habitants, de réduire les inégalités entre les territoires qui la composent, de développer un modèle urbain, social et économique durable, moyens d’une meilleure attractivité et compétitivité au bénéfice de l’ensemble du territoire national.

>>> Consulter le rapport d’activité 2018

Lire aussi :